Kill me now [PV]

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Mer 11 Juin - 18:46

Jess partageait l’avis de Rory. Elle avait l’air d’aller bien mieux, il n’y avait vraiment aucune raison de s’alarmer, et encore moins d’inquiéter le médecin. Cela allait finir en bataille rangée entre les partisans du tout-va-bien et ceux du elle-est-malade/c’est-la-fin-du-monde.
C’est d’un air sombre que le jeune homme regardait le manège qui se déroulait sous ses yeux. Ils avaient tous l’air bien trop préoccupés à son goût, ce qui ne rassurerait clairement pas la principale concernée. D’autant qu’ils l’empêchaient tous d’être à ses côtés, pour la soutenir et la réconforter – puisqu’il semblait être celui qui s’inquiétait le plus de ce qu’elle pouvait ressentir. La douleur était une chose, il fallait s’en inquiéter et y trouver un remède, mais le malade n’est pas que la maladie. Ce n’était pas avec leur tête d’enterrement qu’ils allaient parvenir à la tranquilliser.
Finalement, en s’y acharnant tous aussi bien, le médecin surtout, ils commençaient à lui faire peur à lui aussi. Il n’arrêtait pas de grimacer, prenait un air grave. Vivement qu’ils partent, tous. Rory venait pourtant de le leur dire : elle se sentait mieux. Pas de quoi avoir l’air si catastrophés. Pourtant, ce fut avec anxiété qu’il attendit la fin du petit rituel du médecin. Il détourna donc les yeux, au cas où Rory lui lance un furtif regard. S’il était angoissé, lui préférait le garder pour lui.
Enfin, le médecin consentit à poser un diagnostic. Finalement, il ne semblait pas en savoir plus qu’eux, du moins il ne dit pas grand-chose de bien intéressant, il lui aurait soit disant fallu des examens supplémentaires. Quand il ne sait pas un médecin ne le dit jamais, pour ne pas que l’on puisse mettre en doute ses compétences. Il dit toujours qu’il n’a pas assez d’éléments pour juger. Cependant, il avait du bon sens : les douleurs avaient cessé, il n’y avait donc plus rien à analyser, et à la limite on se fichait même de savoir ce qu’il se passait, du moment qu’elle allait mieux.
Dans la foulée des déclarations du médecin ils quittèrent tous la pièce, les laissant à nouveau en tête à tête. Dans le couloir, ils parlaient encore. De Rory, certainement. Il n’aimait pas vraiment cela, l’idée d’ignorer la moindre information la concernant n’était pas pour lui plaire. Mais même en tendant l’oreille il était impossible de saisir le moindre mot de leur conversation. Alors, au lieu de s’acharner, le jeune homme s’approcha à nouveau du lit, pour s’y asseoir encore. Il n’avait pas le temps de s’éterniser sur ce que venait de dire le médecin. Il voyait à quel point sa compagne avait l’air songeuse, il se devait de la rassurer, de lui changer les idées, même s’il le pouvait. De lui, comme toujours, il s’occuperait plus tard, si tant est qu’il en est le temps.
Délicatement, il reprit sa main. Elle n’avait pas l’air de s’être rendue compte de son approche avant ce geste, ce qui lui valut un pincement au cœur. L’atmosphère était encore bien trop lourde, elle était bien trop préoccupée, il devait l’extraire immédiatement de cette ambiance. Ce fut avec tendresse qu’il lui sourit.


« Tu n’as plus mal alors ? »

Cette question semblait une pure formalité. Mais il connaissait cependant assez Rory pour savoir qu’il n’était pas improbable qu’elle n’ait dit cela que dans le but d’arrêter d’inquiéter tout le monde. Si les douleurs s’étaient faites moins fortes, assez pour qu’elle puisse les cacher, il ne serait pas étonné qu’elle raconte à tout le monde qu’elle n’avait plus mal. Sa bonté pourrait un jour la perdre.
Mais cette question avait aussi une autre fonction. Il voulait lui montrer l’essentiel. Si elle n’avait réellement plus mal elle n’avait pas à s’inquiéter, pas tant que les douleurs ne revenaient pas. Elle pouvait toujours angoisser pour l’avenir, se demander si elle supporterait encore la moindre seconde en compagnie de Lena et Jess, mais elle ne devait pas s’en faire pour son état de santé. Mieux valait-il écouter un médecin, qui comme chaque professionnel n’accepte pas l’échec, ou son propre corps, qui semblait s’acharner à lui prouver que tout était rentré dans la normale ?

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Mer 11 Juin - 20:57

Rory nia d’un signe de tête rapide, elle n’avait plus mal, plus du tout. Ce pauvre médecin s’était déplacé pour rien et la journaliste s’en voulait d’ailleurs beaucoup pour ce dérangement. Mais Jess ne lui laissa pas loisir de culpabiliser longuement. Il s’était, depuis un moment déjà, installé sur le lit à ses côtés et avait fait de leurs mains un lien physique dont ils devraient tous deux se contenter.

Au loin, des rires se faisaient entendre…visiblement le docteur n’avait pas eu de si mauvaises nouvelles. Il allait s’en aller. Puis Lena allait revenir, pour les inviter à passer à table. Ou peut-être serait-ce Gloria. Quoi qu’il en soit, ils seraient tous deux séparés bien plus rapidement qu’ils ne le pensaient.

Ils étaient si proche l’un de l’autre, et pourtant si loin… ! Elle aurait tout donné pour arrêter le temps… ! Mais cela ne serait possible…de ce fait, elle devait saisir chaque occasion au plus vite, avant qu’il ne soit trop tard. Elle n’avait pas oublié que bientôt elle devrait se séparer de lui…qu’elle devrait s’effacer pour laisser la place à Lena, et disparaitre de leurs vies. Mais pour l’heure…pour l’heure dans cette chambre, il était à elle…pour encore quelques instants !

Se redressant légèrement sur ses coudes, elle se hissa jusqu’à ses lèvres, les frôlant à peine.


___
hj: vu les circonstances...c'est tout ce que je peux faire... navrée...

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Mer 11 Juin - 23:44

Le soulagement était immense. Elle n’avait plus mal. Pour l’heure, plus rien ne comptait. Elle allait mieux, pendant de longues secondes c’est tout ce qu’il arriva à se répéter. L’orage était passé, ils s’en étaient sortis plus ou moins indemnes. Mais cela ne faisait pas changer le jeune homme d’idée : il fallait qu’elle s’en aille. Elle n’avait qu’à prétexter cette maladie, du moins ces douleurs, pour dire qu’elle avait pris des jours de congé, que sa mère s’inquiétait, et qu’elle rentrait à Stars Hollow. Lena comprendrait certainement. Elle devait comprendre. Ils n’avaient pas le choix.
Il est vrai que malgré la complexité de la situation, il aimait l’avoir à ses côtés. Où qu’il soit il savait qu’elle n’était pas loin, à quelques mètres de lui. Et pour lui, qui n’avait jamais eu droit à tant, c’était déjà un cadeau inestimable. Grâce à cela il avait même pu connaître le bonheur de la voir s’éveiller sous ses yeux. Jamais il n’en aurait espéré autant, vu comme les choses tournaient entre eux depuis des années. Mais il était clair qu’il ne sacrifierait jamais la santé de la femme de sa vie au profit de quelques instants de bonheur. Si cela n’avait été douloureux que pour lui, il aurait pu l’accepter, mais tout le monde en pâtissait, peut-être même Lena, peut-être même Gloria si elle se rendait compte de ce qui se tramait ici, parce qu’elle aimait sa patronne comme sa propre enfant. Et cela, c’était inacceptable. Il pouvait passer des heures à être malheureux pour un instant aussi magique que celui qu’il venait de vivre, il pouvait être triste à en mourir pour quelques secondes avec elle où ils étaient coupés du monde, mais il ne pouvait décemment pas laisser souffrir les autres, car eux n’avaient rien demandé. Rory, bien qu’elle soit mêlée de près à cette affaire, bien qu’elle doive elle aussi connaître comme lui les mêmes instants de bonheur, n’avait pas à endurer une situation dont elle n’était pour rien. Ce n’était pas sa faute si l’homme qu’elle aimait en aimait aussi une autre, ce n’était pas à cause d’elle qu’il n’avait toujours pas fait de choix entre les deux jeunes femmes. Quant à Lena et Gloria, elles n’étaient que des marionnettes dans leur jeu, il rechignait donc d’autant plus à les blesser.

Rory le tira avec habileté de ses réflexions. Pour le moment, elle seule devait compter, car cette fois leur entrevue risquait de tourner court. Ils auraient tout le temps, plus tard, de régler les détails pratiques. En cet instant, elle s’était approchée de lui, le torturant chaque seconde de ne pas franchir le peu d’espace qu’il restait entre eux. Si d’ordinaire il avait bien du mal à résister à son appel cela relevait maintenant de l’impossible. Ils n’avaient plus la moindre seconde à perdre, et il ne savait pas quand il aurait le droit à nouveau à ce genre d’attention. Lentement, il franchit alors les derniers millimètres et l’embrassa avec douceur et tendresse. Sa main libre se positionna alors immédiatement le long de la nuque de la demoiselle. Elle n’y resta cependant pas bien longtemps, bien décidée à partir de nouveau à l’aventure sur un corps qui lui manquait tant. Petit à petit, Rory cédait du terrain, s’ils continuaient ainsi ils se retrouveraient encore dans une position fortement confortable mais bien plus périlleuse, puisqu’elle serait de nouveau couchée.

Dehors, les bruits de pas se dirigeaient étrangement vers le salon. Peut-être pour finir le repas, ou le faire réchauffer du moins. Jess ne demandait pas mieux, car c’était la perspective de quelques secondes, voire minutes, gagnées en tête à tête avec cette si douce créature.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Jeu 12 Juin - 5:32

Quel plaisante surprise que de voir que le jeune homme était sur la même longueur d’onde qu’elle. Rory ne pu dès lors que ce laisser aller au plaisir de cet instant. Elle prolongea avec tout autant de douceur leur baiser, s’allongeant un peu plus à mesure que le Corps de Jess la rejoignait. Naturellement elle ne perdait pas pour autant la raison et savait très bien qu’ils ne franchiraient aucune limite. La porte ouverte, les bruits un peu plus loin…voilà ce qui constituait leur sécurité. L’un comme l’autre resterait sur le qui-vive aussi longtemps que cette porte ouverte leur rappellerait la présence lointaine mais tout de même existante de la femme qui partageait la vie de Jess.

Elle était à présent totalement allongée, le jeune homme penché au-dessus d’elle, et la main de la belle avait, comme à son habitude, pris appui derrière la nuque du beau brun, toujours dans le but secret de ne plus jamais le laisser s’éloigner. Mais le voulait-il vraiment ? Une des mains si forte et brûlante de son amant parcourait désormais le corps de la belle, lui offrant milles et un frisson de plaisir à chaque parcelle de peau effleurée.

Déjà leurs souffles semblaient s’accélérer alors que tous deux faisaient de leur mieux pour rester silencieux car, si ils pouvaient entendre la vie continuer dans les pièces voisines, la réciproque était certainement réelle également…on devait très bien les entendre de là-bas. Et si le silence provenant de la chambre pouvait être inquiétant pour Gloria ou Lena…il n’en serait pas moins bien plus facile à expliquer d’une succession de gémissements suivi de draps froissés… !

Ainsi malgré la passion dévorante qu’elle ressentait pour son amant, Rory s’efforçait de rester sage, cantonnant ses mains à une seule place sur le corps si parfait du jeune homme. La première ne quitterait pas sa nuque…la seconde était fermement agrippée à son bras. Elle savait que si elle répondait à ses caresses brûlantes, ils seraient tous deux perdus. Cependant elle ne voulait pas arrêter les mains de son amant…et si sa tête tournait sous l’effet de ses exquises caresses, elle ne s’en pleindrait jamais.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Jeu 12 Juin - 20:38

Bien malgré lui, un soupir de plénitude parvint à se frayer un chemin jusqu’à ses narines. Il finirait bien par s’avouer qu’il n’était nulle par aussi bien qu’entre les bras frêles qui l’enlaçaient à présent. La précarité de cet instant rajoutait encore une touche de bonheur à leur baiser. Chacun en devenait plus unique que le précédent, parce que jamais ils ne sauraient quand aurait lieu le suivant. Plus que jamais il appréciait chaque moment comme si c’était le dernier, comme si demain Rory se serait envolée, comme si bientôt sonnerait la fin du rêve.
Mais pour l’heure, encore pour quelques instants, elle n’appartenait qu’à lui, et il n’appartenait qu’à elle. Il aurait d’ailleurs rêvé d’une possession totale. Mais c’était toujours impossible, plus que jamais même. Comment oublier qu’à quelques pas seulement, dans le salon, dans son salon, il y en avait une autre ? Une qui ne supporterait certainement pas le spectacle qui s’offrirait à elle si elle ouvrait inopinément la porte. Une autre qui aurait été blessée que les choses aillent plus loin qu’elles ne l’avaient déjà été. Une autre qu’il n’aimait peut-être plus autant que par le passé mais pour lequel il était prêt à se battre de toutes ses forces, se battre pour rester un honnête homme.
Pourtant, sa main continuait à parcourir un corps qu’il était avide de connaître vraiment, malgré eux leur respiration s’accélérait sensiblement, de même que leur rythme cardiaque. Néanmoins, le jeune homme gardait la tête sur les épaules. Oui, il profitait de ce qui s’offrait ainsi à lui, car il redoutait de ne pas y avoir accès pendant de longues heures mais, Dieu en soit témoin, il n’avait aucune envie d’aller plus loin. C’est à peine, d’ailleurs, si l’idée lui venait à l’esprit. La situation entre les habitants de cet appartement, la situation actuelle, l’endroit même, rien ne se prêtait à ce genre de débordement. Cependant, la seule idée de ce corps si près du sien, l’idée de la savoir allongée sous lui, le faisait frissonner d’étrange façon.

Finalement, à bout de souffle, il dû se détacher d’elle quelques instants. Comme souvent il en profita pour sonder les yeux de la demoiselle. Ils brillaient de tant d’amour, de tant de bonheur, de tant de plaisir, qu’il n’arrivait à s’en croire à l’origine. Lentement ses yeux glissèrent le long de son visage. Chaque seconde la rendait plus radieuse encore, chaque battement de son cœur la rendait plus belle.
Il n’avait pas fini de lui répéter à quel point il l’aimait… Par des baisers bien entendu. En vérité il lui aurait fallu des heures pour être certain d’avoir été assez clair sur ce point. Mais des heures il n’avait pas, il se contenterait donc avec plaisir du peu que l’on, que Lena pour être exact, lui donnait. À nouveau il se pencha donc pour l’embrasser cette fois avec plus de fougue. Lena ne serait plus longue, et cette pensée seule avait le don de le crisper et d’accentuer l’intensité de son baiser.
Du salon on pouvait entendre un étrange remue-ménage, c’était le dressage de la table. Plus que quelques secondes et ils devraient se séparer, le temps de se remettre de leurs émotions avant que l’on vienne frapper de nouveau à la porte.
10… 9…

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Jeu 12 Juin - 21:24

Ce doux moment toucherait en effet bientôt à sa fin, déjà des pas approchaient et à mesure qu’ils avançaient, leur baiser se faisait plus fougueux et l’appel de l’autre plus urgent… ! Les secondes qui s’égrainaient leurs annonçaient cruellement la fin prochaine de leurs retrouvailles physiques.

A en croire le bruit des pas, ce n’était pas Gloria qui venait les séparer, mais bel et bien Lena…ce qui donna la force à Rory de mettre fin à leur baiser, non sans avoir profité une dernière fois des lèvres de son amant.

Elle le repoussa donc doucement, les lèvres pincées, les yeux clos, tentant de reprendre ses esprits. 8…7….rouvrant ses yeux, elle adressa le plus amoureux des regards à Jess avant de se redresser en position assise dans ce lit qu’elle ne se sentirait plus jamais la force d’occuper seule à présent qu’elle avait goûté à de si doux plaisirs, bien que coupables.

6…5…Elle arrangea sa cheveux, essayant d’y remettre un peu d’ordre et par la même occasion de faire de même dans ses idées. C’était probablement la dernière fois qu’ils vivaient tous deux un instant si magique… ! Très bientôt, elle mettrait fin à leur relation laissant Lena seule maîtresse du cœur et du corps du beau brun… ! Elle ne savait pourtant toujours pas comment elle pourrait s’y prendre, la dispute semblant toujours la meilleure solution, mais étant définitivement la plus cruelle. D’autant que, connaissant Jess, il le lui ferait amèrement regretter en se montrant plus froid encore qu’il ne l’avait jamais été car…il l’aimait, il ne fallait pas oublier ce détail… ! Rory redoutait donc cet instant, mais elle devrait bien passer par là, la situation actuelle étant des plus insuportables… ! Ils en étaient réduits à vivre caché…cela ne pouvait pas durer, cela n’était sain pour personne… !

4…3…Les pas approchaient de plus à plus…elle n’était plus qu’à quelques millimètres de cette porte…plus qu’à quelques instants de croiser leurs regards, sans se douter – du moins consciemment – de ce qui venait de se passer dans cette chambre. Jess s’était désormais éloigné. Rory avait son regard tourné vers la fenêtre. Qu’il était difficile de retrouver un rôle après l’avoir perdu de la plus délicieuse des façons… ! Et pourtant elle redevenait l’amie…elle le redeviendrait à l’ instant où Lena franchirait cette porte pour les convier à passer à table… ! Et tout ce qui resterait de ce dernier baiser ne serait qu'un souvenir que son esprit tenterait certainement de faire passer pour un rêve qui ne s'était jamais produit que dans sa tête...!

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Ven 13 Juin - 1:06

Chaque séparation était plus difficile, chaque retrouvaille plus intense. Pour les nerfs, cela s’annonçait plus compliqué qu’il ne l’aurait cru. Car il maudissait Lena d’interférer entre eux, tout en se mettant de plus en plus à ses pieds par culpabilité tout autant que par amour. Car il rêvait de passer avec Rory un temps qu’ils n’avaient visiblement pas, tout en regrettant de délaisser Lena de la sorte. Il avait presque l’impression d’avoir deux hommes en lui, l’un amoureux de Lena, l’autre de Rory, l’un probe l’autre déloyal, l’un qui désirait passer avec Rory un temps illimité au détriment de Lena l’autre qui ne pouvait s’éloigner de Lena au détriment de Rory. Finalement, il ne rendait personne heureux et blessait l’une comme l’autre. Plus la situation durait plus il s’embourbait, moins il trouvait comment s’en sortir, et plus l’urgence se faisait pressante. Plus il attendait plus l’une d’elle souffrirait, après avoir déjà tant souffert, quant à l’autre elle aurait souffert beaucoup aussi, pour rien. Sa tête menacerait d’exploser quand il penserait à tout ceci, quand il songerait à toutes les contradictions qui prenaient racines à lui, à tous les problèmes qui, au lieu de se résoudre, s’accumulaient.
Mais pour l’instant il ne s’encombrait pas de telles considérations. En effet, son esprit avait déjà bien à s’occuper. La majeure partie de son cerveau n’était concentrée que sur un objectif : saisir la moindre nuance, le moindre son, la moindre image, la moindre odeur, le moindre goût, la moindre sensation, la moindre émotion de cet instant. Il voulait profiter des quelques secondes qui leur restaient, mais bien plus que cela il voulait pouvoir y repenser encore et encore, s’en rappeler exactement comme s’il le revivait à l’infini… Jusqu’à ce qu’un nouveau souvenir puisse prendre la place de celui-ci. Le reste de son cerveau s’attachait à écouter ce qu’il se passait derrière ce mur. Il s’alarmait, criait qu’il devait faire attention, que Lena arrivait, que le temps ne serait plus long.

8… 7… Rory le repoussait, comme il se devait. S’il se redressa légèrement, sa main continua encore quelques moments à errer sur le corps de la belle. Son regard, lui, ne put que se river à celui de la jeune femme. Elle le regardait avec tant d’amour qu’il aurait pu en tomber du lit, pantois autant qu’ému.

6… 5… Sa main avait parcouru tout le monde de son corps, de sa tête à ses genoux. Il était maintenant bien plus que temps qu’elle se retire du jeu à son tour. Quant à lui, il se devait de retrouver le plus rapidement possible des idées claires. La jeune blonde franchirait bientôt cette porte. Finalement ils avaient peut-être mal calculé leur coup, il ne leur restait à présent que peu de temps pour revêtir le costume de simples amis. Il enragerait de mettre à la puce à l’oreille de Lena, et par conséquent de la faire souffrir, pour un simple problème de timing.

4… 3… Jess se leva, un peu plus précipitamment qu’il ne l’aurait voulu, et se rassit presque aussitôt, mais d’une manière différente. Il était moins proche d’elle, il se retrouvait plus à ses pieds qu’à sa tête, au niveau des genoux exactement, il tentait tant bien que mal de s’asseoir comme il pensait qu’un ami le ferait. Mais la frontière était bien trop mince. Ils n’étaient pas que de simples amis, Lena le savait déjà, ils étaient naturellement proches et ceci personne ne pourrait le nier. Il était dès lors encore plus difficile de se conduire normalement, car il fallait être à la fois assez proche, physiquement comme mentalement, sans l’être trop non plus, pour ne pas attirer les soupçons. Finalement, le jeune homme se rapprocha à nouveau un peu plus de la femme de sa vie. Plus il y réfléchissait et plus il était intimement convaincu qu’il attirerait moins les soupçons en étant un peu trop près qu’un peu trop loin.

2… 1… Réglée comme une horloge, Lena parvenait à la porte. Elle s’y stoppa à peine avant de frapper avec fermeté mais délicatesse. Il fallut quelques instants à Rory pour la prier d’entrée, beaucoup moins à Lena pour entrer effectivement.
C’est avec un grand sourire qu’elle apparut à eux. Comme toujours elle ne manquait pas d’enthousiasme. Immédiatement, sans presque s’occuper du jeune homme, elle s’approcha de son amie.


« Tu n’as pas menti. Tu as vraiment l’air d’aller mieux. Tu as même retrouvé des couleurs. »

Jess ne put s’empêcher de détourner quelques secondes le regard. Elle avait les joues plutôt roses, du moins plus teintées que d’ordinaire, effectivement… De là à dire que c’était dû à son état de santé…
Cependant, quoi qu’il puisse penser, son comportement avait été idiot. Il ne fallait clairement pas réagir de la sorte. Pour tenter de noyer le poisson dans l’eau il obligea ses yeux à s’attarder quelques instants sur la fenêtre qui, décidément, leur avait sauvé la mise plus d’une fois. Ce ne fut pas chose aisée. N’importe quel homme normalement constitué aurait du mal à regarder ailleurs quand deux femmes aussi sublimes qu’elles l’étaient se trouvaient sous son nez.
La nouvelle venue jeta un petit regard à Jess au moment où ce dernier relevait justement les yeux vers elle.


« Nous allons passer à table. »

Mais aussi vite, ce fut vers la malade qu’elle reporta toute son attention.

« Est-ce que tu as faim ? »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Ven 13 Juin - 5:32

HJ: J'adore ton post!
_______

Lena était donc rentrée dans la chambre, il était effrayant de voir à quel point il était aisé de cacher certaines choses…de mentir en quelques sortes… ! Rory n’avait eu que quelques secondes pour retrouver ses esprits et malgré cela Lena n’avait rien semblé remarqué…si ce n’était ses joues encore un peu rosies de plaisir… ! Cette constatation lui valut d’ailleurs un léger sursaut, à peine perceptible tant la nouvelle l’avait surprise… ! Cependant elle réussit à accorder à son hôte un sourire poli en acquiesçant légèrement.

Après tout, Lena n’avait pas tort, Rory se sentait vraiment mieux et, si elle omettait de lui avouer la raison de ses couleurs retrouvées, elle n’avait pas à cacher qu’elle se sentait mieux. Elle avait retrouvé des forces pendant son sommeil, les maux avaient cessé comme par magie…d’ailleurs si elle avait su qu’il était aussi simple de guérir, elle aurait choisi de s’endormir plus tôt. Elle se sentait tellement mieux que si personne ne l’avait vue à l’agonie précédemment, personne n’aurait pu croire qu’elle ait vraiment souffert.

Lena la tira de ses pensées une fois de plus en annonçant que le repas était prêt. De la nourriture…c’était là tout ce qui manquait au bonheur de Rory. Elle n’avait pas mangé depuis ce matin… elle se réjouissait d’avance de rattraper son retard. Elle acquiesça un peu plus vivement et si elle n’avait pas été si bien élevée, elle aurait déjà sauté du lit pour courir rejoindre la salle à manger et prier Gloria de ne pas attendre les autres. Mais Lorelai l’avait élevée mieux que cela.

Se redressant dans le lit, adressant un sourire plus réjouit à son interlocutrice, Rory prit finalement la parole.


-Je pourrais manger pour dix !!!

Ces paroles étaient brèves, mais elles avaient le mérite de traduire à la perfection sa pensée. Elle avait un repas à rattraper…elle n’était même pas sure que dix repas pourraient faire l’affaire…mais l’idée était bien là.

Le regard de Lena semblait s’être illuminé à ces mots et elle ne put que sourire, amusée. Cette femme avait un don…celui de s’enthousiasmer pour un rien et d’être toujours si positive et heureuse que Rory ne pouvait que l’en admirer. Elle pouvait apprendre les plus mauvaises nouvelles, elle savait y voir une lueur de positif…et de ce fait retrouvait bien vite le sourire. Et plus que tout, son bonheur était contagieux… ! De ce fait, dans d’autres circonstances, Rory était certaine que dans d’autres circonstances…dans une autre vie peut être, toutes deux auraient pu être les meilleures amies du monde. Malheureusement la belle blonde ne tarderait pas , une fois qu’elle aurait compris ce qui se déroulait sous son toit, à lui en vouloir…elle le savait déjà…ainsi tout lien d’amitié entre elles était inimaginable. De plus il ne fallait pas oublier une chose…dans le combat qui se menait pour obtenir le cœur de Jess, elles étaient rivales… ! Et même si Rory avait pris le parti de déserter le champ de combat d’un jour à l’autre…il n’en était pas moins certain que Lena et elle ne seraient jamais amies dans cette vie.

-Excellent, ça encore c’est un signe que tu vas mieux !!! Alors, allons-y !!

Enjouée comme à son habitude, Lena avait saisi la main de son homme et l’entraina avec elle en direction de la salle à manger. Rory, croisant le regard du jeune homme, pour le coup totalement impuissant, ne put que sourire, avant de se relever et de les suivre à son tour.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Ven 13 Juin - 21:17

Et voilà qu’il fallait à nouveau mentir, qu’il ne fallait plus être totalement soi-même. C’était harassant, à la longue, de devoir passer de l’un à l’autre, avec quelques secondes seulement pour changer de visage. Il fallait sans cesse souffler le chaud puis le froid. Que cette comédie de Feydeau se termine le plus rapidement possible, c’était là tout ce que pouvait espérer Jess.
Cependant, depuis l’arrivée de Rory il n’avait pas eu une seconde de répit. Il balaya encore ce début de réflexion pour le ranger bien à l’abri au fond de son être. Plus tard ce serait le moment… Mais certainement pas tout de suite.
Rory le tira facilement de ses pensées lorsqu’elle déclara pouvoir manger pour dix. C’est avec amusement autant que tendresse qu’il sourit à cette réflexion. Il savait à quel point ce n’était pas une image, et Lena aussi – comment passer à côté de ce détail lorsque l’on parle de Rory Gilmore ? Heureusement, d’ailleurs, que Lena le savait, Jess lui avait répété à de nombreuses reprises, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’elle se contente d’une feuille de salade, ainsi la jeune femme avait pu prévoir la nourriture en conséquence – sans quoi, il n’y en aurait jamais eu assez.
Quelques échanges plus tard entre les deux femmes il se retrouvait violemment embarqué. Lena semblait pourtant douce, même quand elle était brutale. Toute sa façon d’être criait à quel point elle était amicale, gentille et douce… Tant que l’on allait dans son sens. Dans le cas contraire elle ne perdait rien de sa douceur, mais la fermeté et la conviction qu’elle y mettait empêchait souvent son interlocuteur de la contredire. Il en était un peu de même en l’espèce, Jess n’avait pas vraiment d’autre choix que de la suivre, sinon elle se verrait dans l’obligation de resserrer son étreinte et il la suivrait de toute manière. Il n’en jeta pas moins un regard à la fois impuissant et désespéré à Rory, avant de filer à toute allure derrière elle. La moindre des choses que l’on puisse dire est qu’il existait entre elle et lui un contraste saisissant. Elle était aussi énergique qu’il était calme, aussi émotive qu’il était placide. Ils auraient pu avoir l’air d’un couple dépareillé, pourtant, au contraire, les attitudes qu’ils avaient, diamétralement opposées, semblaient leur donner l’air de se compléter. Pour Jess, qui devait vivre avec cela au quotidien c’était plus embarrassant qu’autre chose.
À ce rythme ils ne mirent pas bien longtemps à rejoindre le salon où, comme il l’avait prévu, la table était déjà dressée, une assiette en bout de table, les deux autres face à face. Il redoutait déjà l’organisation du dîner, s’il se retrouvait face à l’une d’elle et perdait presque tout contact visuel avec l’autre il aurait bien du mal à ne pas oublier la présence de celle qui n’était pas à proprement parler devant lui. D’autant qu’il connaissait assez Lena pour savoir son sens aigu des convenances. Il y avait fort à parier qu’en tant que maîtresse de maison – puisque c’était avant tout chez elle ici – ce serait elle qui s’assiérait en bout de table… Un repas entier en face à face avec la femme de sa vie c’était magnifique, mais terrible lorsque se trouvait à quelques centimètres la femme de ces dernières années.
À peine arrivé dans cette nouvelle pièce le jeune homme se retourna vers Rory, comme pour être sûr qu’elle n’avait pas disparue. Ce ne devait toujours pas être facile pour elle que de vivre en leur compagnie – surtout qu’il n’avait pas la plus facile, la plus discrète ou la moins démonstrative des compagnes. Mais il fallait croire que l’appel du ventre avait été le plus fort car elle était bien là, derrière eux. Déjà Gloria, bientôt imitée par Lena, les pressait de s’asseoir car le dîner n’attendrait à présent plus.



HJ : Merci beaucoup <3 J'en suis heureuse, parce que j'y ai vraiment mis mon petit coeur dans celui-là Wink

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Sam 14 Juin - 12:04

Rory les avait suivi de loin, le regard braqué malgré elle sur le couple qui s’éloignait main dans la main. Elle aurait donné l’impossible pour être à la place de Lena, pour avoir la chance rien qu’une journée d’échanger son corps avec celui de la déesse qui partageait la vie de Jess…que tout lui soit permis… ! Mais à moins de trouver une lampe magique et de se voir accorder trois vœux…cela ne se passerait pas.

Ainsi donc ils l’avait devancée dans la salle à manger et alors que le regard de Jess se tournait vers elle – ce à quoi Rory ne put s’empêcher de sourire tendrement – Lena venait la prendre par le bras pour l’installer à l’une des deux places face-à-face.


-Tiens, installe-toi ici, comme ça je serai juste à côté de toi.

Gloria quant à elle installait déjà Jess face à la journaliste…ce qui eut le mérite de la surprendre tant que de la gêner. Elle baissa les yeux sous prétexte d’installer la serviette de table sur ses genoux. C’était terriblement gênant…il s’agissait en quelque sorte d’un…tête à tête en plus sous les yeux de Lena. Si Rory avait pu simuler une autre crise de douleur, elle l’aurait fait dans le seul but de quitter cette situation immédiatement. Mais elle était honnête…et elle avait surtout très faim. Il lui suffisait d’être prudente, de garder ses pieds sous la chaise, d’éviter le regard de son amant et de se concentrer uniquement sur son repas. Ainsi…le pire serait certainement évité.

Lena avait à son tour pris place autour de la table et Gloria était repartie en cuisine dans le but de préparer les entrées. Elle ne serait pas longue, quelques secondes tout au plus. Mais cela n’empêcha pas Lena d’attaquer la conversation immédiatement la conversation.

-Alors Rory ? Comment te sens-tu ici ? Tu sais, je voulais te le dire plus tôt mais…il faut vraiment que tu fasses comme chez toi d’accord ? J’ai réellement envie que tu puisses t’approprier l’espace…et que toute cette semaine te sois le plus agréable possible !!!

Elle était si gentille, Rory lui sourit aussi amicalement que possible dans le but de la remercier…mais elle ne tiendrait pas une semaine entière dans la situation actuelle malgré la gentillesse de son hôte. Jess lui avait proposé de l’aider à s’échapper, elle envisageait réellement d’accepter.

Déjà Gloria revenait, comme Rory l’avait prévu, cela n’avait pas duré. Bientôt la journaliste se retrouvait face à un petit bol qui dégageait une odeur … qui ne disait pas grand-chose à la jeune femme…certes cela ressemblait à une soupe crémeuse à souhait mais…les effluves de mer ne lui donnaient pas grande envie à le goûter.

Spoiler:

-Rory, Gloria l’a réalisé spécialement pour toi, j’espère que tu aimeras ! C’est une soupe de fruits de mers…principalement de palourdes, mais il y a aussi des pommes de terre et…des oignions, c’est bien ça Gloria ?

La principale intéressée acquiesça avant de prendre congé direction la cuisine. Rory pendant ce temps avait fait son possible pour ne pas montrer son dégoût, elle serait une invitée modèle pour ce dîner, elle avait l’habitude de l’être chez Emilie et Richard…elle suivrait le même exemple chez Lena et Jess…même si elle aurait volontiers échangé contre un hamburger de chez Luc… !!!

Après que chacun se soit souhaité un bon appétit, il fût donc temps d’y goûter. Comme l’odeur le laissait pressentir, cela n’était absolument pas au goût de Rory et elle ne put d’ailleurs s’empêcher de grimacer malgré ce qu’elle s’était promise, espérant seulement que personne ne le verrait. Heureusement le bol était petit, donc l’entrée fut vite terminée, et Rory ne fut pas fâchée lorsque Gloria vint retirer la vaisselle de sous son nez

Rory se sentait fière car si durant toute l'entrée elle avait été tentée de relever les yeux sur son amant, elle n'y avait jamais cédé, restant toujours le regard rivé sur son bol. Mais à présent qu'elle n'avait plus rien à regardé,...l'envie devenait trop forte...! Elle releva donc malgré elle les yeux pour les poser sur Jess, mais étrangement, ceux-ci ballayèrent le couple voyageant tantôt de Lena à Jess...tantôt de Jess à Lena...! Une seule constatation était possible : Ils allait terriblement bien ensemble...et elle n'avait nullement sa place dans tout cela. Un triste sourire s'inscrit sur ses lèvres alors qu'elle baissait à nouveau les yeux sur la table. Finallement, il fallait peut être mieux ne plus jamais les relever...!

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Sam 14 Juin - 23:05

Ce qu’il avait craint se réalisa sans qu’il n’ait le temps de protester. D’ailleurs, qu’aurait-il pu dire ? Il n’y avait pas vraiment d’excuse plausible et exprimable. Plus passaient les heures et plus il trouvait le comportement de Lena étrange, comme si elle cherchait à tout prix à les rapprocher, Rory et lui. Ce n’était pas impossible connaissant Lena, elle était assez gentille et douce, du moins le pensait-il, pour s’effacer au profit d’une autre, si elle pensait que c’était mieux pour eux. Il l’avait déjà vu à l’œuvre, il avait vu à quel point elle pouvait parfois se sacrifier. Elle l’avait aidé à remonter la pente, elle avait maintes fois fait taire ses attendes pour combler les siennes, elle s’était accrochée quand lui ne la voyait pas, elle avait comblé ses moindre désir dans le but de le voir aller mieux, dans le but peut-être aussi de se faire aimer par lui. Elle l’avait laissé tenter d’aller trouver ailleurs son bonheur sans jamais s’en plaindre, sans jamais s’enfuir. Dieu… Que cela pouvait ressembler à Lena d’essayer de rapprocher discrètement Rory et Jess… Mais elle ne savait pas. Elle ne pouvait pas savoir. C’était impossible, ils avaient fait attention autant que faire se pouvait. C’était bien là la seule chose à laquelle il pouvait se rapprocher. Les attentions qu’avait Lena étaient à peine perceptibles, cependant cela pouvait vouloir dire que le jeune homme se faisait des idées autant que cela pouvait prouver Lena savait se montrer discrète. En outre, le fait qu’elle ne sache rien ne voulait pas dire qu’elle n’agissait pas dans ce sens. Elle n’avait pas besoin de savoir, seulement d’imaginer, seulement, certainement, de savoir que Rory était la femme de sa vie. Lena avait toujours vécu la présence psychique de Rory comme une nouvelle mariée pouvait sentir encore le poids de feu l’ex-femme, idéalisée car disparue.
Les voilà donc en face à face, presque en tête à tête, comme devrait normalement l’être un couple. S’il s’en inquiétait les premiers instants ne furent pas bien compliqués. Dans un premier temps Lena n’oublia pas de rappeler à tous sa présence en ne cessant de parler à tort et à travers, comme elle savait si bien le faire. C’était sur Rory que son regard s’était fixé naturellement, d’abord parce qu’elle était face à lui, ensuite parce que c’était d’elle que l’on parlait. Pourtant, de nombreuses fois ses yeux se perdirent sur Lena. Il ne fallait d’ailleurs pas que cela cesse. En effet, cette fois encore elle était sa bouée de sauvetage, seul le rappel de sa présence pouvait l’empêcher de commettre une erreur, de perdre pied à un moment fort peu propice. L’une et l’autre il ne pouvait s’empêcher de les regarder avec tendresse, l’une parce qu’elle était adorable, l’autre parce qu’il était décidément fou amoureux d’elle.

Gloria vint couper court à ces bons sentiments en apportant l’entrée. Elle sentait la mer, elle lui rappelait étrangement Los Angeles. Certainement parce que de toutes les villes dans lesquelles il avait vécu c’était la seule où l’on pouvait aller à la plage. Comme tout new-yorkais qui se respecte il n’aimait pas du tout Los Angeles, cette ville superficielle où se côtoyaient stars du cinéma et hippies en tout genre, tous perchés grâce à l’herbe qu’ils fumaient sans interruption. Rien que cela ne lui donnait pas vraiment envie d’y goûter. En outre, il détestait les fruits de mer. Sans oublier que plus la nourriture était recherchée plus il la trouvait ridicule et particulièrement immangeable. Son premier geste fut d’enlever les brins d’herbe qui flottaient tranquillement à la surface de cette soupe, non sans un sourire ironique. Il ne ressemblait pas, pour autant qu’il le sache, à une vache, il était donc hors de question qu’il mange la même chose qu’elle. Quant au reste, il remplit à peine une cuillère, la porta à ses lèvres, et décida d’arrêter là le massacre.
Lorsqu’il était arrivé ici, ou même lorsqu’il était invité à dîner avant de vivre dans cet appartement de façon régulière, il avait toujours fait un effort. De nombreuses fois il avait fini son assiette alors que son estomac le suppliait de s’arrêter là. Mais avec le temps les efforts s’estompent souvent, celui-ci n’avait pas fait exception à la règle. En vérité, il ne se voyait pas vraiment se forcer à ingurgiter tous les repas de la semaine des plats qu’il ne supportait pas. Il avait fini par s’y faire, mais pour survivre se jetait presque sur la nourriture dès qu’elle était plus ou moins mangeable.
En attendant sagement la suite, alors que les demoiselles finissaient gentiment leur bol, son regard se perdit, malgré lui, sur celle qui lui faisait face. Il voyait bien à quel point elle se forçait, pour paraître polie autant que par peur de mourir de faim. Il aurait agi de la même manière à sa place. Cette constatation lui tira un nouveau sourire empli de tendresse. Elle était délicieuse. Son cœur se mit à frémir. Il devait se calmer, sans quoi il ne tarderait pas à la dévorer du regard, et ses sentiments n’auraient alors plus de secret pour personne. Contre toute attente ce fut Lena qui l’y aida en saisissant sa main. Son cœur, d’abord, s’arrêta de battre pour quelques secondes. Il avait tellement peur qu’elle ait remarqué quelque chose. À peine le temps de reprendre ses esprits, pour ne pas avoir l’air d’une biche effrayé, et son regard se posait sur elle. La jeune femme lui souriait avec amour et tendresse, sourire qu’il lui rendit. Encore une fois, il était dur pour lui de savoir si c’était inconsciemment ou volontairement qu’elle l’avait sorti de ce mauvais pas. Dans ce jeu il semblait dur d’être certain de celui qui tirait les ficelles.

Gloria revint alors avec les plats. À première vue il s’agissait de viande, avec un flan de quelque chose. Cette fois, Lena laissa à Gloria l’occasion de faire correctement son métier. Après s’être placée à la droite de chaque convive pour déposer son assiette devant lui elle indiqua qu’il s’agissait d’aiguillettes de canard avec une sauce à l’orange et au miel accompagné de son flan de courgettes et de poireaux.
Jess avait d’abord profiter de cette distraction pour regarder à nouveau Rory qui, décidément, ne semblait pas vouloir le regarder en face. Il priait sincèrement pour que cela change, étant convaincu au plus profond de lui-même qu’ils seraient bien plus suspects en en faisant pas assez plutôt que trop.
Par la suite, son assiette attira toute son attention. La viande, à n’en pas douter, serait mangeable – en bon carnivore qu’il était il n’en doutait pas. Il émettait tout de même un léger doute, le sucré-salé n’étant pas quelque chose dont il raffolait, de manière générale. L’accompagnement, en revanche… Il n’aimait pas réellement les légumes, mais il détestait profondément le poireau et n’adorait pas plus la courgette. Le jeune homme retint difficilement un soupir. N’avait-on donc pas appris à ces gens que le meilleur accompagnement de la viande rouge restait les frites, ou tout du moins les pommes de terre ?
Pourtant, il reprit vite espoir, la poêle, dans la cuisine, crépitait à nouveau. De toute manière si elles avaient scrupuleusement suivi ses conseils Gloria devait préparer un légume supplémentaire, pour ne pas que Rory tombe d’inanition.
Jess prenait à peine ses couverts en main que Lena reprenait la parole.


« J’espère que tu vas aimer. J’ai choisi moi-même la viande chez le boucher, le meilleur de la ville. L’on m’a toujours appris que le choix de la viande était primordial et qu’un repas se trouverait rapidement gâché par une viande de mauvaise qualité. Ne crois-tu pas ? Mais si, par malheur, tu n’aimes pas, dis-moi le. Gloria te préparera autre chose avec plaisir. Je ne voudrais surtout pas te laisser mourir de faim. Et je te prie d’ailleurs de me le dire si tu as encore faim. Tu peux aussi venir te servir dans le frigidaire jour et nuit, comme chez toi, sommes-nous d’accord ? »

Pour sa part, le jeune homme avait décroché depuis longtemps, pour se concentrer uniquement sur son assiette.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Lun 16 Juin - 5:25

hj : j'ai voulu essayer...mais ma tête me fait tellement mal, je peux pas aller plus loin, désolée
___

C’est un détail qui attira l’attention de Rory alors…léger détail qui n’aurait probablement pas trouvé d’importance au regard d’un tiers…mais elle n’avait pas pu passer à côté… ! La main de Lena s’était posée sur celle de Jess et ce dernier avait retourné la sienne pour tendrement serrer la main de son aimée. Il y avait tant de tendresse dans ce couple qui lui faisait face…décidément, ils étaient fait pour vivre l’un avec l’autre, c’était exactement ce dont Jess avait besoin…et Lena le lui prodiguait jour après jour. Baissant les yeux, un sourire triste au visage, elle fixa son regard sur le plat que venait de déposer Gloria devant elle. Rory la remercia à mi-voix.

Pour avoir déjà mangé des plats de ce genre chez les Gilmore, Rory y était habituée, bien que ce ne soit pas son plat favori. C’est pourquoi elle rassura immédiatement Lena en lui assurant que le plat était parfait et qu’elle la remerciait à l’avance. La fin du discours de Lena la surprit cependant. Elle sourit, un peu plus franchement.


-C’est gentil, merci beaucoup, mais je mange trois fois par jours…pas plus. Donc votre frigidaire ne se videra pas par ma faute !!

Et puis, elle ne le disait pas, mais elle ne prévoyait pas de manger chez eux ni le matin – préférant s’arrêter au Starbucks du coin – ni le midi - prenant là son repas au travail. De ce fait, il ne restait que le repas du soir et….et puis ces questions ne se posaient même pas au final puisque Jess s’était fait la promesse de la sortir de là… !

Déjà ses hôtes avaient commencé à manger. Elle ne put que les imiter. Le plat était vraiment très bon, elle dut le reconnaitre, même si encore une fois, elle n’en aurait pas mangé tous les jours. Raison pour laquelle elle termina son assiette mais n’en redemanda pas.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Lun 16 Juin - 12:02

Contrairement aux paroles intempestives de Lena, auxquelles il était habitué et qu’il n’écoutait désormais plus que d’une oreille, il accorda une attention particulière à la réponse de Rory, relevant presque avec timidité le regard lorsqu’elle parla. C’est avec un doux sourire qu’il accueillit cette tirade. La seule réponse lui permit de deviner les paroles de Lena. C’était très aimable de sa part de traiter son invitée de la sorte… Mais Rory était trop bien élevée pour dépasser certaines limites, même si son hôte le lui proposait. C’était compréhensible, elle ne se sentirait jamais ici comme chez elle, pour tout un tas de raison, nonobstant le comportement adorable de Lena. De ce fait, il était bien difficile de penser qu’elle puisse y prendre ses aises et trouver ses marques.
Elle partirait bientôt, d’ailleurs, il le lui avait promis. Cette constatation, loin de le réjouir, comme il l’aurait cru, lui provoqua un pincement au cœur qui lui fit retourner le nez dans son assiette. Il avait dit ces paroles sous le coup de l’émotion, parce qu’il avait sincèrement eu peur pour elle. Mais si elle partait ce serait pour Stars Hollow. Il ne la verrait donc plus. Pendant une longue semaine au moins il passerait de tout à rien, d’une vie où il passait le maximum de son temps libre en sa compagnie à une vie où il ne la verrait plus du tout, pas la moindre seconde. C’était très certainement la meilleure des solutions pour elle, la pire pour lui. Se téléphoneraient-ils au moins ? Rien n’était moins sûr. Lorsqu’ils étaient dans la même ville, que ce soit New York ou Stars Hollow, ils avaient tendance à passer au téléphone le temps qu’ils ne passaient pas en compagnie l’un de l’autre… Mais l’histoire leur avait montré aussi que dès qu’ils n’étaient plus dans la même ville ils se téléphonaient rarement, voire jamais. Ils avaient échangés quelques coups de fil la première fois qu’il était parti de Stars Hollow. Il l’avait appelé de Los Angeles, sans jamais oser dire le moindre mot, mais ça n’avait duré que quelques jours. Ensuite, même après leur retrouvaille, même après avoir été certain qu’il ne restait entre eux pas la moindre rancune, ils s’étaient revus avec plaisir une fois de temps en temps mais ne s’étaient jamais appelés. Cela n’annonçait donc rien de bon pour la suite des événements. Cependant, ils étaient dans une impasse, ils n’avaient pas vraiment le choix. Rory ne pouvait pas rester, elle devait donc partir, et lui ne devait se soucier que d’elle, comme toujours, sans penser au mal qu’il éprouverait lui-même.

Une fois encore, il coupa court à ses réflexions pour se concentrer, cette fois, sur le dîner. Pour l’instant il l’avait surtout martyrisé, il avait fait des confettis du flan, la viande se trouvait découpée en morceaux de taille inégale, mais il n’avait pas beaucoup mangé. Avant que quelqu’un remarque quoi que ce soit il rattrapa son retard et parvint à finir son assiette dans les temps. Ce n’était pas si mauvais, surtout comparé à l’entrée ou à ce à quoi il pouvait avoir droit parfois.
Lena, de son côté, mangeait lentement. Sur ce point aussi elle était l’inverse de Rory, elle mangeait peu mais à la vitesse d’un escargot. Elle n’attendit donc pas d’avoir fini son assiette pour relever ses yeux noisettes vers son invitée qui, décidément, accaparait toute son attention. Il ne lui suffit que d’un coup d’œil pour vérifier l’état de l’assiette de Rory et reprendre la parole.


« Est-ce que tu as assez mangé ? Gloria est en train de préparer autre chose, au cas où. Mais je peux aller lui demander d’arrêter… Tout dépend si tu as encore faim. »

Elle lui sourit aimablement, en l’attente d’une réponse.


HJ : Il ne fallait pas te forcer, ma puce... Mais ne t'inquiète pas, c'est très bien Wink

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Lun 16 Juin - 21:23

Décidément Jess avait dû parler plus que de raison de l’appétit phénoménal de la jeune journaliste à Lena…elle avait donc prévu un autre plat ? Un instant Rory s’en senti gênée, mais ce ne fut que très rapide car Lena attendait une réponse et la belle brune eut vite fait de nier à sa question. Elle avait peut-être encore faim et ce plat ressemblait à un amuse-bouche pour les Gilmore…mais elle n’oserait jamais en demander un second.

-J’ai assez mangé, mais merci, c’est vraiment très gentil à vous d’y avoir pensé… !

Ce qui était vrai, et en même temps pas tout à fait. En vérité Rory espérait que le dessert rattraperait le plat – selon ses goûts – et qu’ainsi elle pourrait remplir son estomac pour de bon cette fois-ci.

Pas un seul instant la belle ne s’était donnée le droit de plonger dans le regard de son amant durant ce repas, Rory trouvant bien trop dangereux d’oser ne serait-ce qu’un battement de cils à son attention sous le nez de Lena. Cependant déjà en elle le manque se faisait ressentir un peu comme – et c’était ridicule au plus haut point - …oui un peu comme si il avait pu changer physiquement depuis de si longues et interminables minutes. Avait-il vieillit ? Rajeunit ? Avait-il embellit encore ?? Elle ne savait trop mais l’envie se faisait de plus en plus pressante en elle et si elle réussissait à tenir encore bon pour l’instant, elle savait que bientôt ce ne serait plus le cas…et alors…alors elle ne pourrait pas cacher ni son soulagement, ni son admiration face à la perfection que Jess représentait à ses yeux. Et il ne fallait pas, c’était mal !!! Encore plus mal sous le regard de Lena !!

Intérieurement, même si la présence de Jess sous le même toit…respirant le même air…pouvait être très agréable…elle ne pouvait s’empêcher d’avoir hâte de s’en aller dans les prochains jours. Ou elle irait ? Probablement à Stars Hollow, c’était le seul endroit où elle pouvait être certaine de trouver une porte ouverte et toujours accueillante…et surtout un lieu où elle savait qu’elle ne souffrirait plus… ! Ou du moins, ou elle ne souffrirait plus de voir l’homme de sa vie en aimer une autre. Car elle souffrirait de bien d’autres maux… ! Comment affronter son absence après une si douce proximité ? Comment pouvait-elle survivre loin de son regard, loin de sa voix, loin de ses lèvres et son corps si parfait ? Comment allait-elle pouvoir vivre jour après jour sentant que cet homme qu’elle aime tant s’éloigner petit à petit à mesure que les jours passent ? Elle allait probablement vivre collée à son téléphone portable, priant pour qu’il sonne, ne serait-ce que pour un message. Elle allait certainement le maudire au fil de ses silences, souhaitant ne jamais avoir croisé sa route… ! Mais ce ne serait là que la souffrance qui parlerait…car tout ce qu’elle attendrait…ce serait de l’entendre à nouveau, de le voir à nouveau, de se sentir à nouveau entre ses bras…et au moindre signe de sa part, elle laisserait tomber sa rancune et ses malédictions au profit d’un seul mot : L’amour.

Ses pensées ne l’avaient accaparées que quelques secondes pourtant, revenant à elle, elle constata avec effroi qu’elle ne regardait plus son assiette – qui d’ailleurs avait disparu – mais bel et bien Jess… ! Affollée, elle jeta un regard à Lena mais…cette dernière n’était plus là déjà… ! Intriguée, Rory retourna ses prunelles bleu lagunes vers son amant. Elle attendait une réponse de sa part. Lena avait-elle quitté la table furieuse du regard que Rory lançait à son homme? Ou était-elle simplement peut être partie en cuisine...- ce que Rory esperait plus que tout-.

-J’ai été absente longtemps… ?

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Jeu 19 Juin - 1:35

À peine les premières bouchées avaient elles franchies le seuil de ses lèvres qu’il se perdait à nouveau, avec douceur mais sûrement, dans ses pensées. Au fur et à mesure, le débit d’entrée des aliments dans sa bouche se fit plus lent, alors qu’il perdait à nouveau contact avec la réalité.
Perdre Rory… La totalité de ses pensées n’était plus orienté que vers ces deux petits mots. Il allait perdre Rory, définitivement, il le sentait. Elle allait partir à Stars Hollow, autant dire à l’autre bout du monde – car il aurait autant de mal à mettre un pied là-bas qu’à aller en Australie –, il ne serait pas là jour après jour pour lui rappeler sa présence, à nouveau il allait disparaître de la surface de sa terre. Cela avait un goût de déjà-vu qu’il détestait particulièrement. En effet, dès le début de leur relation amoureuse le proverbe « Loin des yeux, loin du cœur » semblait être leur leitmotiv. Cela avait commencé en réaction immédiate à leur premier baiser. Elle s’était alors enfuie à Washington sans explication, sans un mot, sans un regard. Deux longs mois sans la moindre nouvelle avant qu’elle ne revienne comme si de rien n’était. Il n’en avait tiré qu’une seule explication : elle avait préféré l’oublier, l’enfouir au fond de sa mémoire au profit de Dean, son petit-ami, le gendre parfait… Sur ce coup là elle ne lui avait laissé aucune chance. La suite des événements, le cour de leur vie, n’avait fait que le confirmer : lorsqu’ils étaient loin elle l’oubliait. Quand pour lui un seul être manquait et tout était dépeuplé, pour elle loin des yeux signifiait loin du cœur. Elle lui avait annoncé, au téléphone, après sa fuite à Los Angeles, elle allait l’oublier, elle allait tourner la page. Et le moins que l’on puisse dire était qu’elle avait tenu promesse. Malgré des rappels successifs de son existence, rappels de moins en moins douloureux et de plus en plus amicaux, il n’avait jamais eu de nouvelles d’elle. C’était toujours lui qui avait fait le premier pas, il était revenu plus d’une fois, l’avait invitée à se déplacer la dernière. Alors qu’il mourrait littéralement d’un amour bien trop dur à assumer seul, puisqu’il aimait pour deux, elle ne s’était jamais faite prier pour l’effacer de sa mémoire dès qu’il n’apparaissait plus face à elle.
Cette fois n’échapperait pas à la règle, il en était convaincu. Elle retrouverait sa mère, qui ne manquerait pas de lui rappeler à quel point il ne pouvait lui apporter que du négatif, elle retrouverait sa vie d’antan, celle où il n’avait pas sa place, elle retrouverait tous ceux qui se faisaient un plaisir de cracher sur le simple nom de Mariano… Peut-être retrouverait-elle même le vieil ennemi du jeune homme. Quoi qu’il en soit, cette séparation forcée n’emmènerait rien de bon. Elle lui échapperait, il n’y pourrait rien.
Bien entendu, il pouvait toujours l’appeler. Il le ferait peut-être, une fois ou deux… Mais il savait d’avance qu’il n’irait pas plus loin, parce qu’il finirait par en avoir marre d’avoir toujours à la solliciter. Soudainement, il ne supporterait plus ces airs de princesse, il ne pourrait plus avoir à nouveau l’impression de lui courir après, il se rappellerait à quel point il l’avait déjà bien trop fait. Alors, il resterait silencieux, distant. Elle n’appellerait certainement pas, cela confirmerait ce qu’il pensait déjà. Puis elle lui manquerait. Il voudrait appeler, ne pourrait plus. Il n’aurait plus la moindre excuse pour ne pas l’avoir fait plus tôt… À nouveau ils se perdraient de vue, pour un temps indéterminé. Elle rentrerait à New York… Du moins il le pensait, il n’en était même plus certain, mais il y avait peu de chance qu’ils se revoient avant un à trois ans.

« Rory ? »

Doucement, Jess releva la tête, au bon moment car Lena se retournait vers lui en souriant. C’est avec autant de douceur qu’il retourna vers elle ses yeux verts sans oublier jamais de sourire. Visiblement cette dernière avait parlé, sans que personne ne l’écoute.

« Je crois que je vais demander à Gloria de finir de préparer autre chose. »

Jess ne put qu’acquiescer, il n’était pas non plus convaincu qu’elle ait assez mangé. Lui-même aurait bien rêvé de quelque chose d’autre dans son assiette. Il pourrait donc, le cas échéant, la rassurer, si elle se sentait gêné il prendrait sur lui la faute : il avait faim.
Aussitôt, la blonde se leva et partit en sautillant à la cuisine, jetant rapidement un dernier regard au couple qu’elle laissait réellement en tête à tête, sans rien perdre de son sourire.
Alors, il put se laisser aller à observer tendrement sa compagne, comme s’il la voyait pour la dernière fois, alors que de son côté elle le fixait intensément. Pourtant, ni lui ni Lena n’en avait été gêné, pour la simple et bonne raison qu’elle ne réagissait pas à ce qu’il se passait alentour, ce qui semblait laisser présager qu’elle était perdue dans ses pensées et ne le regardait pas vraiment. Sans bien y penser sa main glissa lentement, se rapprochant de celle de la demoiselle, sans pour autant la saisir. C’est ce moment qu’elle choisit pour se réveiller enfin.
Immédiatement, il lui sourit avec tendresse, conscient de la panique de la jeune femme, avant de nier catégoriquement.
Jetant un regard vers la cuisine il plongea ensuite son regard dans la lagune des yeux de sa compagne. Il soupira doucement, tout en souriant toujours, avant de se décider à parler.


« Mais essaie d’avoir l’air plus présente… »

Il avait commencé de façon ironique, pourtant ce qu’il s’apprêtait à dire n’en était pas moins sérieux.

« On dirait qu’on s’est engueulés. »

Son sourire s’agrandit, il espérait qu’elle avait compris. Il le fallait, pour ne pas attirer l’attention. Mais par dessus tout il espérait ne pas avoir à parler à nouveau d’un sujet qu’il jugeait sensible.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Jeu 19 Juin - 8:14

Rory répondit à son sourire sans trop comprendre le sens de ses mots. Avait-elle eut l’air vexée durant sa courte absence pour donner des raisons à Lena de croire qu’ils s’étaient fâchés ? Si tel était le cas, elle profiterait du retour de Lena pour la rassurer, tacitement du moins.
En parlant de cette dernière, d’ailleurs, elle avait cru comprendre par le regard que Jess avait lancé vers la cuisine, que sa compagne s’en était allée retrouver Gloria. Elle craignait n’avoir compris la raison de cette absence. Lena n’avait pas tenu compte de ce que Rory lui avait affirmé et ordonnait à Gloria de préparer un nouveau plat pour son hôte. Une grimace passa sur les lèvres de la belle alors que son regard était à son tour tourné vers la cuisine.


-Pauvre Gloria, si Lena écoute mon estomac la pauvre ne s’arrêtera jamais de cuisiner…

Puis elle retourna son regard vers son amant qui, pour sa part, n’avait pas cessé de la fixer, ce qui valut à la belle de rougir légèrement avant de baisser les yeux, le sourire aux lèvres.

-J’ai quelque chose sur le visage… ?

Façon subtile de faire comprendre au jeune homme que son regard si perçant et tendre à la fois n’était peut-être pas des plus indiqués dans la situation actuelle. En effet, à cet instant aucune porte, aucune paroi, aucun mur ne les séparaient de Lena et Gloria. Ils devaient contrôler le moindre regard, la moindre parole, le moindre geste qu’ils rêvaient pourtant de partager. Ils devaient garder leur rôle alors que le metteur en scène s’était absenté, ce qui devenait de ce fait contre nature.

Elle s’éclaircit la gorge, jouant délicatement avec sa serviette de table, essayant de se concentrer sur cette dernière plutôt que sur Jess, objet pourtant de toutes ses pensées. Tortillant le tissu entre ses doigts gracieux, elle ne put cependant s’empêcher de relever, son regard vers l’homme de sa vie, souriant tendrement à chaque regard échangé, avant d’ordonner à nouveau à ses yeux de s’enfuir.

Il y avait cependant un geste qui ne pouvait être vu. La table sur laquelle ils mangeaient avait été recouverte d’une nappe indécemment longue. Elle en frôlait presque le sol. De ce fait, le geste qu’elle avait pourtant eu tant de réticence à faire et qu’elle s’était retenue péniblement d’oser jusque-là ne serait pas perçu…sinon par lui. Déchaussant silencieusement son pied d’un geste agile, elle l’avança jusqu’à entrer en contact avec la jambe de son amant. Ce qui lui provoqua un sourire plus franc, ce fut de le sentir tressaillir. Elle ne releva pas pour autant son regard, toujours occupée à tordiller cette malheureuse serviette de table. Sous la table, son pied s’accordait à présent de douces caresses sur la jambe de Jess, ce contact interdit pouvait être dangereux, mais elle saurait s’arrêter, cela était entièrement prévu, dès le retour de Lena dans leur champs de vision elle cesserait tout mouvement.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Jeu 19 Juin - 13:51

Sa première remarque lui tira un léger sourire. Il était vrai qu’il en fallait beaucoup pour nourrir une Gilmore, il avait eu tôt fait de le remarquer fraîchement débarqué à Stars Hollow. Comme tout ce qui concernait Rory il avait pris cet élément en compte pour tenter de la séduire. À cette époque, tout était bon pour attirer l’attention de la jeune femme, la plus infime information sur elle était destinée à le servir dans cette entreprise. À présent, il la connaissait par cœur, et il y avait bien longtemps qu’il ne comptait plus sur cette connaissance presque absolue pour gagner son cœur. D’ailleurs, il y avait un moment qu’il ne cherchait plus du tout à la faire tomber sous son charme. Étrangement, cette technique d’approche avait été la meilleure. Il ne cherchait plus à l’avoir et il ne lui avait fallu que quelques jours pour qu’elle retombe amoureuse. À croire qu’elle le préférait au naturel, lorsqu’il ne faisait aucun effort particulier… Ou à croire qu’elle ne supportait pas l’idée qu’après tant d’années où elle avait compté pour lui plus que de raison elle soit finalement évincée. Quelles qu’en soient les raisons, elle l’aimait. Après tant d’années, tant de tourments, elle l’aimait. La question restait alors de savoir pour combien de temps. Lui doutait que cela puisse durer. Aussi voyait-il plus clairement encore son retour dans sa ville natale comme la fin de toute chose.
Il aurait certainement dû se réjouir. Qu’importe que cet intermède ait été bref, elle lui avait offert ce qu’il n’aurait jamais imaginé recevoir à nouveau de sa part, ils venaient de vivre ensemble des semaines intenses… Cela représentait déjà plus que ce à quoi il aurait pu rêver. Pourtant, il en voulait plus encore, il souhaitait ardemment la garder à ses côtés pour quelques jours encore, le plus longtemps possible… Sans compter tout ce qu’il n’avait jamais eu l’occasion de faire avec elle, tout ce qu’il n’avait pas pu lui dire, et qu’il comptait bien faire ou dire si seulement le temps le lui permettait.
Pour couper court à ces réflexions il prit la parole, dans le but de rassurer Rory.


« Lena n’a pas besoin de ton estomac pour tuer Gloria à la tâche. »

Il lui sourit avec bonne humeur. Il venait de prendre conscience de quelque chose, il devait profiter, profiter de chaque instant qu’il passait avec elle car, plus que jamais, demain était incertain.
C’est alors qu’elle reprit la parole. De son côté, il haussa doucement les épaules, sans jamais la lâcher du regard. Oui, il la fixait avec intensité, et alors ? Pour l’heure personne n’était témoin de la scène, et quand bien même Lena franchirait cette porte, il serait toujours temps de détourner le regard sans qu’elle ait vu grand-chose. Pour dire vrai, c’était elle qui les mettait dans cette situation périlleuse, car son cerveau ne marchait plus que pour lui répéter sans interruption qu’elle disparaîtrait bientôt, et peut-être pour toujours.
Il la regardait encore lorsque son corps entier se figea soudainement, avant de se laisser aller à un frisson de plaisir. Par réflexe il regarda immédiatement la table, à l’endroit où il présumait se trouver sa jambe. Jambe qui n’était à présent plus seule, puisqu’elle venait d’être rejoint par le plus charmant des compagnons, le pied de la demoiselle qui lui faisait face.
Ensuite, il releva doucement son regard vers la principale concernée, un regard tendre tout autant qu’amusé, et un brin surpris. Il avouerait volontiers qu’il ne l’imaginait pas se comporter de la sorte, tout comme il avouerait que ce n’était pas pour lui déplaire, bien au contraire. Mais dans ce climat étrange, il en fallait peu pour faire perdre au jeune homme sa tête, il le savait. Se passant la langue sur les lèvres il détourna le regard, sans perdre pour l’instant son sourire, avant de respirer un grand coup. Elle le rendait fou, ils en avaient conscience tous les deux, et en femme qui se respecte Rory en jouait volontiers.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Jeu 19 Juin - 14:53

Sa réaction amusa tant Rory qu’elle tenta tant bien que mal de se retenir d’éclater de rire. Mauvaise personne qu’elle était, le torturer de la sorte. Mais elle ne pouvait pas s’en vouloir, bien trop amusée par le spectacle qui venait de se dérouler sous ses yeux. Cependant elle n’allait pas le faire souffrir plus longtemps. Elle sourit tendrement, s’excusant du regard et ramena son pied bien sagement jusqu’à sa chaussure, sans pour autant le quitter du regard. Elle finit par articuler un « pardon » dans laisser pourtant un son franchir ses lèvres.

Ils restèrent ainsi quelques instants immobiles à se sourire tendrement. Il avait raison, cela ne lui ressemblait pas, mais elle avait tant besoin d’un contact physique… ! Après tout, ils seraient bientôt séparés par des kilomètres et si ce n’était pas maintenant qu’ils en profitaient…qui pourrait dire quand ils en auraient à nouveau l’occasion. D’autant que, Rory le savait pertinemment, en s’éloignant ; en repartant pour Stars Hollow, elle renvoyait l’homme de sa vie directement dans les bras de la sublime Lena. Elle lui manquerait probablement les premières heures, avec un peu de chance les premiers jours…mais très vite Lena saurait combler le manque physique et le manque affectif… et Rory ne serait bientôt plus qu’un vague mirage dans le lointain.

Voilà pourquoi elle ne voulait pas réfréner ses envies…elle voulait vivre aujourd’hui ce qui était incertain demain. Si elle s’était écoutée d’ailleurs, elle l’aurait invité à la suivre une fois la nuit noire installée. Ils se seraient enfuis tous les deux pour passer la nuit enlacer, à s’embrasser passionnément sous le premier abri qu’ils trouveraient dehors. Ils rentreraient à l’aube, épuisés peut-être…mais ayant passé la nuit la plus mémorable qu’il leur était permis de vivre à l’heure actuelle… ! Et elle pourrait s’en retourner chez Lorelai avec ce dernier souvenir de son amant et elle, réuni une dernière fois avant de s’éloigner inévitablement séparés par la belle Lena.

Son sourire s’était petit à petit fané. Mais peut-être ne l’avait-il pas remarqué ? Car déjà l’exquise démarche de Lena attirait leurs regards vers elle. Elle revenait, suivie de Gloria qui portait dans ses mains deux nouvelles assiettes. Lena prit place, un sourire adorable au visage alors que Gloria venait se placer derrière Rory pour déposer sa nouvelle assiette, faisant par la suite de même avec Jess. L’air satisfait, Lena la remercia avant de reprendre.


-Et il y en a encore pour un régiment, alors Rory, ne te gêne pas !!

Si l’assiette ressemblait à la précédente – une très jolie porcelaine – le contenu changeait considérablement. Une touche de légumes colorés encadrait admirablement une tranche de viande grillée à souhait bien que visiblement tendre et juteuse. Sur le côté, pour compléter ce magnifique tableau, se trouvait une petite louchée de riz. Ainsi donc il leur arrivait également de manger comme le commun des mortels ! Une étincelle de plaisir traversa un instant le regard de Rory avant qu’elle ne retourne la tête vers Lena pour la remercier vivement. Mais elle avait bien trop hâte de commencer et avant de laisser à son hôte le temps de répondre, elle avait déjà retourné son regard affamé vers son repas et amenait déjà une fourchetée de légumes à sa bouche.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Ven 20 Juin - 17:47

S’il n’y avait pas eu Lena…
S’il n’y avait pas eu Lena ils n’auraient certainement pas fini le repas. C’était fou de voir à quel point, déjà, alors qu’elle était pourtant dans la même pièce, alors qu’ils étaient séparés depuis quelques secondes à peine, elle lui manquait. Le jeune homme ne savait même pas comment il arrivait encore à se retenir, à ne pas se jeter sur elle, à ne pas la prendre dans ses bras pour la couvrir de baiser... Ce qu’il aurait aimé, aussi, que ça dérape enfin. Il s’en faisait la promesse, si jamais un jour, par hasard, elle était à lui il lui ferait passer un jour entier, au moins, dans sa chambre. Finalement, c’était plus une réalité qu’une promesse lorsque l’on voyait comment ils se comportaient l’un avec l’autre en privé. Le fait était qu’elle ne l’aidait clairement pas en se comportant comme elle venait de le faire. Et pourtant, il était heureux à un point incommensurable du simple petit contact qu’elle lui avait prodigué.
S’il n’y avait pas eu Lena il aurait pu l’aimer. Il aurait pu l’aimer la nuit, le jour, chez lui, chez elle, dans les commerces, dans la rue. Il aurait pu crier au monde entier son amour, il aurait pu montrer à l’univers entier sa fierté et sa chance d’être aimé par une femme si remarquable.
S’il n’y avait pas eu Lena elle aurait été nettement plus heureuse. Car le jeune homme l’avait bien trop fait souffrir pour ne pas à présent faire tout ce qui était en son pouvoir pour lui apporter le bonheur qu’elle méritait. Ils seraient malheureux, à cela ils ne pouvaient pas échapper. Séparés, ils pouvaient trouver la sérénité, ensemble ils trouvaient le véritable amour.
S’il n’y avait pas eu Lena il ne serait pas à New York. Il n’aurait pas songé à créer une nouvelle librairie, ni même à écrire un second livre. Il n’aurait peut-être même pas continué à travailler dans celle qu’il avait pourtant construite de ses propres mains. Si Rory avait été le déclencheur de sa nouvelle vie c’est Lena qui lui avait permis de la poursuivre.
Malgré tous les points positifs qui auraient pu se présenter à eux si Lena n’avait jamais existé, il y voyait aussi un nombre impressionnant de points négatifs. De toute manière, bientôt, Rory ne ferait à nouveau plus partie de sa vie, alors que Lena, comme toujours, serait à ses côtés, elle tenait bon contre vents et marées. Il ne serait donc pas seul du jour au lendemain. Certes, il perdrait une partie non-négligeable de lui-même lorsqu’il verrait Rory s’en aller une énième fois, mais il aurait toujours à ses côtés une femme qu’il aimait et dont il était aimé. Une fois encore la blonde serait sa bouée de sauvetage, sans qu’elle le sache du moins cette fois. Entre elle et le retour de son quotidien il espérait penser aussi peu que possible à l’absence à laquelle il devrait faire face une fois de plus.
Plus il la regardait et plus il se rendait compte à quel point les moments qu’ils passeraient ensemble jusqu’à son départ étaient importants, voire même décisifs. Il devait passer avec elle le temps qu’il ne pourrait avoir les prochains jours. Ce qui signifiait abandonner Lena, ce qu’il répugnait toujours, pourtant, à faire. Au lieu de se résoudre les problèmes se complexifiaient à mesure que le temps passait.
Les pensées de Rory n’avaient l’air guère plus gaies que les siennes. Son sourire n’était plus qu’une ombre de celui pourtant bien présent quelques instants plus tôt, son regard lui même s’était teinté de nuages qu’il ne parvenait à déchiffrer. Il allait parler, il allait faire quelque chose, lorsque Lena réapparut. Elle n’était pas seule, Gloria leur amenait une nouvelle assiette, pour laquelle il remercia le ciel. Des mois qu’il mourrait de faim dans cette maison, la présence de Rory remédiait au moins temporairement à ce problème. Il n’en avait pas fallu plus à cette dernière, d’ailleurs, pour retrouver instantanément sa joie. N’y avait-il donc qu’à la faire manger pour effacer de sa tête tout soucis ?
Dès qu’elle fut certaine que la jeune journaliste ne la regardait plus Lena se retourna immédiatement vers son compagnon, un sourire éblouissant aux lèvres. Visiblement elle était à la fois heureuse et fière. À l’instar d’une commerçante elle aimait recevoir ses invités comme il se devait, presque comme si elle attendait qu’ils en disent du bien autour d’eux, de sorte que les invités se pressent à sa porte. C’était peut-être là son côté français. Il paraissait que cette patrie était passée maître dans l’art de la table et dans celui de recevoir. Jess lui sourit avec tendresse avant de se mettre à manger à son tour.
Lena, de son côté n’avait plus grand-chose dans son assiette.

Bientôt, elle eut tout le loisir d’observer, franchement ou à la dérobée, les deux amants.
Jess sentit sur-le-champ ce regard posé sur lui, ce qui lui fit lever vers elle ses pupilles. Son regard, son sourire, tout était bien difficile à comprendre avec elle, si bien qu’il aurait pu passer des heures sans la lâcher du regard sans pour autant comprendre ce qui pouvait bien lui passer par la tête. Aussi, plutôt dépité de ne pas avoir de réponse, retourna-t-il à son assiette.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Ven 20 Juin - 20:15

Le repas s’était ainsi déroulé sans encombre. Ils avaient fini par un dessert des plus communs mais pourtant des plus délicieux…une mousse aux fraises. Mais il n’y avait pas de mots pour décrire cette dernière. Elle était plus légère que l’aire, fouettée avant tant de perfection qu’elle semblait avoir été faite à base de nuages. Décidément Gloria avait tout d’un grand chef. Rory ne manquerait pas de la remercier plus tard pour avoir eu la chance de goûter à sa cuisine.

Ils avaient ensuite passé un moment à table, sans bouger, à parler de tout et de rien et de fil en aiguille, Rory devait avouer que la soirée avait été plutôt agréable. Oubliées les douleurs, oubliés les pincements au cœur en voyant Lena et Jess se comporter en parfait amoureux qu’ils étaient. Ils avaient fini la soirée dans les rires et la bonne humeur…Rory et Lena échangeant ça et là quelques anecdotes sur l’homme qu’elles aimaient toutes deux… . Ainsi Rory avait comblé les années que Lena n’avait pas passé avec Jess de quelques histoires, et Lena avait fait de même pour Rory.

Le point positif de cette soirée, n’avait pas été d’entendre ces moments qu’elle avait ratés de la vie de son amant…non, au contraire, elle en aurait plutôt souffert. Elle avait tant raté. Elle ne pouvait s’empêcher d’envier Lena sur ce point. Elle aurait aimé avoir été celle qui l’avait repêché…qui l’avait aimé et qui l’avait poussé à avancer… ! Elle aurait aimé avoir eu ce rôle important dans la vie de Jess, ce rôle qui ferait à jamais d’elle une personne importante dans son cœur. Mais ce n’était pas le cas…elle avait tout raté…et pire, elle avait été la cause de leur rencontre. Car si elle n’avait pas pris la fuite…Jess et Lena ne se seraient peut-être jamais mis ensemble… ?

Voilà donc les pensées qui faisaient que, non, le positif n’était définitivement pas là. Non, ce que Rory avait apprécié durant cette soirée, c’était de pouvoir observer son amant, sans s’en sentir coupable puisque la discussion portait sur lui…et de ce fait, toutes deux passaient des moments assez importants à le regarder. Lorsque Rory se le permettait…elle ne pouvait que détailler la perfection de son visage, de son regard perçant et chaleureux à la fois…la finesse de ses lèvres qui aurait donné à n’importe quelle bonne sœur l’envie de renier leur dieu pour s’y pender ne serait-ce qu’un instant. Elle avait aussi…surtout, analysé son sourire et la façon dont tout son visage s’égayait lorsqu’il était amusé par un point ou l’autre.

Malgré tout, bien entendu, Jess était fidèle à lui-même. Il n’aimait pas être le centre de l’intérêt et le montrait en marmonnant quelques mots çà et là ou en paraissant vexé même parfois, ce qui amusait grandement Rory.

S’il n’y avait pas eu Lena…cette pensée traversa son esprit. Si il n’y avait pas eu Lena dans cette pièce premièrement…mais aussi dans sa vie… ! Si elle avait été absente de cette pièce d’abord, il y avait fort à parier que les deux amants auraient depuis longtemps franchi les obstacles qui les séparaient. Le regard et le sourire de Jess étaient si envoutants, si magiques…et surtout elle l’aimait tant. Elle aurait tout donné pour se retrouver en cet instant seule avec lui… ! Et puis…si Lena avait été absente de leur vie…Elle ne laissa cependant pas cette pensée s’imposer à son esprit. Y penser ne mènerait à rien. C’était un fait, qu’elle le veuille ou non. Lena était partie intégrante de la vie de Jess. Elle l’avait sauvé…elle était son roc…ils s’aimaient d’un amour pur et solide…ils vivaient ensemble. Et même si cela était difficile à concevoir pour Rory, elle devrait l’accepter au plus vite. Car après tout, tout n’était-il pas de sa faute ? Et ne s’apprêtait-elle pas à rejetter Jess une nouvelle fois dans les bras de la belle blonde ?...elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même… ! S’il n’y avait pas eu Lena…La vérité était que sans Lena, Jess n’en serait pas là aujourd’hui, devant elle, à sourire comme il le faisait. Et pour cette simple raison, elle remerçiait le ciel de la présence de la sublime blonde.


_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Dim 22 Juin - 18:26

Mon Dieu quelle soirée ! Il est impossible de décrire à quel point, en cet instant, Jess était heureux. Il est impossible de décrire le bonheur que représentait le fait d’être entouré de deux femmes qu’il aimait autant, et qui l’aimaient en retour. Il se sentait surpuissant, il avait soudain l’impression que rien ne pouvait lui arriver, entouré de tant d’amour. Finalement, une fois les craintes de Rory passées, une fois qu’elle avait enfin pu lâcher prise, les deux jeunes femmes arrivaient à s’entendre à la perfection, rien que cela, en soi, suffisait à le combler de bonheur. Mais, qui plus est, vibrait en lui l’amour qu’elles lui portaient. Elles parlaient de lui, ce qu’il ne pouvait certes pas apprécier outre mesure, mais qu’il savourait en silence, car à travers ces anecdotes il sentait poindre les sentiments qu’elles éprouvaient à son égard. Alors, peut-être râlait-il, sans quoi il ne serait pas Jess, mais quiconque savait lire dans son regard pouvait y trouver, bien caché derrière les teintes d’agacement, un bonheur sans précédent. Le reste du temps, il souriait plus franchement, laissant apparaître plus clairement l’intensité de son contentement. Pourtant, il n’avouerait ni ne montrerait jamais comme il était prêt à exploser littéralement de bonheur devant le spectacle qui s’offrait à lui. En outre, il parlait peu, se contentant d’écouter ce qu’elles avaient à dire à son sujet.
Parfois son regard se perdait sur Lena. À ces moments il oubliait presque la présence de Rory, il saisissait sa main ou sa taille ou l’embrassait avec plus d’intensité qu’ils n’en avaient l’habitude. Puis il reprenait ses esprits et envoyait en Rory un regard discret mais coupable.
Parfois son regard se perdait sur Rory. À ces moments il oubliait presque la présence de Lena, comme avec cette dernière ces sentiments prenaient alors une proportion peu commune, son être entier était secoué de cet amour par trop extrême comme les algues par la houle. Il ne rêvait alors que d’une simple chose : l’avoir à ses côtés, lui montrer de mille manières à quel point il mourrait pour elle d’amour, faire tout ce qui était en son pouvoir pour la combler, physiquement comme mentalement. Son cœur se mettait à tambouriner dans ses tempes devant la force de ses sentiments et la lourdeur de l’interdit. C’était frustré et encore tremblant qu’il détournait le regard, se laissant à peine quelques secondes pour se reprendre et sourire à nouveau.

Il riait, boudait, marmonnait, souriait, mais parlait donc peu. Qu’aurait-il pu dire ? Il n’allait clairement pas se mettre à parler de lui-même, sujet qui, à ses yeux, n’avait qu’un intérêt limité. Il ne pouvait pas plus parler de Rory – dont, pour le coup, il aurait pourtant su parler des heures sans bouder son plaisir – Lena la connaissait déjà par cœur. Quant à se venger de Lena en sortant à son tour quelques anecdotes à son sujet il n’aimait guère cette idée, parler de la légitime à la maîtresse n’était pas une idée propre à l’enchanter. Il était donc au théâtre en tant que spectateur et non protagoniste, si seulement cela avait pu lui permettre de rester dans l’ombre… Mais ce n’était pas le cas, car non contente de ne parler que de lui elles ne cessaient de l’épier. Ces regards illuminés par l’amour il leur en était reconnaissant autant qu’il s’en sentait gêné. Il détournait donc régulièrement les yeux, avant de se mettre à rougir comme un imbécile. C’était ce qu’il était en train de faire quand autre chose attira son attention. Il s’agissait de Gloria, qui entrait dans le salon en tentant de se faire aussi petite qu’une souris, chose plutôt compliquée vu son gabarit. Visiblement, elle avait des scrupules à interrompre cette petite réunion. Elle ne bougeait donc pas, debout devant eux, parfaitement immobile, tiraillée entre leur bien-être et son devoir. Lena, étrangement, certainement bien trop occupée, n’avait pas fait attention à elle, elle ne put donc compter sur son concours pour arriver à interrompre la conversation. Jess, lui, lui fit un signe de tête pour qu’elle parle enfin. Elle se lança alors.


« Téléphone. Pour vous, Monsieur. »

Le téléphone ? Pourquoi ne l’avait-il pas entendu sonner ? Ils étaient décidément bien occupés, tous ensemble…
Rapidement Jess regarda sa montre avant de soupirer. Il y avait des heures après lesquelles il n’était pas vraiment poli d’appeler. D’ordinaire cela ne l’aurait pas vraiment dérangé, il avait toujours insisté sur le fait que ses amis pouvaient l’appeler à n’importe quel moment du jour et de la nuit… Mais ce soir il aurait préféré ne jamais avoir à quitter cette pièce.


« Philadelphie. »

Immédiatement il releva la tête. La donne venait de changer en quelques secondes. Il pouvait bien laisser tomber n’importe qui, pour une fois… Mais certainement pas eux. Il le leur avait promis, il serait disponible vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept, exactement comme s’il était toujours là-bas. Il se leva donc en soupirant à nouveau.

« Je le prends dans le bureau. »

Puis, doucement, il se retourna vers l’une puis l’autre de ses compagnes. Ce fut Lena qu’il regarda la première avant de fixer son amie, à qui il lança un sourire désolé. Il répugnait à les laisser seule, il avait sincèrement peur que Rory se sente piégée, ne pouvant cette fois échapper aux griffes de Lena. Il se promettait d’être aussi rapide que possible. Les yeux plantés dans ceux azurs de la demoiselle il déclara, à leur intention à toutes deux, bien que, d’un point de vu extérieur cela ne semble s’adresser qu’à celle qu’il regardait :

« Je serais pas long. »

Il partit donc en direction du couloir, se retrouvant alors dans le dos de la blonde qu’il ne voyait plus. En effet, il ne continuait à ne voir que Rory, qu’il ne parvint à lâcher du regard jusqu’à ce qu’elle ne soit plus à portée de vue. Il la quitta avec un sourire amoureux, avant de secouer la tête comme pour reprendre ses esprits, son sourire se faisant plus amusé.
À peine eut-il disparu que Lena sauta sur l’occasion.


« Veux-tu voir la vue ?, demanda-t-elle en désignant du doigt la terrasse. »

Sans attendre de réponse elle se leva et se dirigea d’un pas léger vers la baie vitrée, qu’elle ouvrit. Une fois dehors elle contourna la table et ses chaises pour aller admirer la si belle vue. Les immeubles de verre au milieu de la nuit faisaient briller une multitude d’étoiles artificielles. Il faisait particulièrement doux ce soir, le vent caressait avec délicatesse les bras nus de la jeune femme, jouant avec les boucles de ses cheveux. Elle ne s’était pas retournée, pourtant elle était certaine que Rory était en train de la suivre.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Dim 22 Juin - 19:34

Pourquoi avait-il fallut que le téléphone somme à cet instant ? Rory, contrairement à Lena et Jess, avait bien entendu la sonnerie qui avait appelé Gloria à décrocher l’appareil, elle savait donc très bien que quelque chose était sur le point de changer. En effet, la discussion bon enfant prendrait fin et il faudrait donc en retrouver une.

Ce à quoi elle ne s’attendait pas en revanche, ce fut la réaction du jeune homme en apprenant qu’il s’agissait de Philadelphie. D’un œil inquiet, sans pour autant couper Lena et tentant tant bien que mal de la suivre, Rory observa son amant alors qu’il annonçait vouloir prendre l’appel dans son bureau. Elle essaya tant bien que mal de venir se reconcentrer sur la discussion qu’elle avait avec Lena mais c’était déjà trop tard, la blonde avait terminé, suivant du regard l’homme qui partageait sa vie. Lorsque ce-dernier passa derrière elle, la belle leva une main agile pour caresser le bras du jeune homme avant de, souriante au possible, le laisser s’éloigner un peu.

Si elle se sentait piégée ? Pire encore. On la livrait au bourreau pour la mener à l’échafaud… ! Quoi qu’en y réfléchissant bien…rester seule avec Lena était encore pire que cela. Bon, oui elle exagérait peut-être un peu mais à peine. C’est donc quelque peu soulagé qu’elle accueilli le « je serai pas long » du beau brun avant de le suivre du regard d’un air désespéré à peine masqué…alors que lui s’éloignait en la regardant si tendrement. Elle aurait aimé pouvoir trouver le courage de traverser cette épreuve dans son regard…mais ce fut trop bref. Déjà Jess n’était plus là.

Lena ne semblait pas avoir remarqué leurs échanges silencieux…ce qui n’était pas plus mal. Déjà, en bonne tornade qu’elle était, elle se levait d’un bond l’invitant à la suivre pour observer leur vue qui était certainement à couper le souffle. Cependant Rory ne se releva pas tout de suite, elle suivi Lena du regard durant de longues secondes.

C’était une femme si positive, elle semblait incapable de la moindre méchanceté, elle semblait si bonne, si parfaite. Comment Jess pouvait ne songer qu’un instant à Rory alors qu’il vivait avec un tel enchantement. Oh, certes, la journaliste avait elle aussi des qualités, mais rien qui n’arrive ne serait-ce qu’à la cheville de Lena. C’est vrai après tout, cette femme était plus sublime que la plus parfaite des top-modèles…elle était aisée ce qui mettait Jess à l’abri pour le restant de sa vie…elle était également intelligente, très bien élevée et capable de tenir une discussion, ce qui serait bien utile à Jess qui de son côté pouvait se permettre de rester silencieux face à un invité. Mais Lena avait surtout un énorme avantage. Elle l’aimait d’un amour pur et vrai…et était bien entendu aimée en retour.

A cet instant Rory retourna la tête vers la porte de leur appartement. Elle aurait eu envie de s’enfuir. Elle aurait aimé ne jamais avoir mis les pieds ici car cet exercice que Jess lui avait perdit comme facile ne l’était en définitive absolument pas. Plus elle passait de temps avec Lena et plus elle la trouvait parfaite pour Jess, et de ce fait voulait s’effacer… !

Cependant elle ne prit pas la fuite. Retournant la tête elle crut être prise d’une hallucination. Le spectacle qui s’offrait à elle la laissa sans voix. Lena se tenait là, dans sa robe rouge lui allant à la perfection et tranchant merveilleusement bien avec les couleurs de la nuit. Rory soupira avant de se lever sans bruits pour rejoindre son hôte au dehors.


-Alors !!! Qu’en penses-tu ??

Rory sourit mais son cœur n’y était pas. Elle réalisait petit à petit que cette mascarade avait assez duré…et elle avait beau aimer Jess d’un amour profondément sincère, elle allait le quitter. Le quitter pour elle, pour lui, pour sa légitime, pour leur vie à tous les trois…cela ne pouvait plus durer. Son regard se perdit dans la nuit, voguant d’une tour à une autre, se laissant parfois distraire par les milles et unes lumières d’en-bas.

-C’est magnifique…

C’était sorti tel un souffle, ce qui aurait pu passer pour de l’admiration…heureusement. Mais en réalité, la belle était si triste…sans qu’elle ne pu le retenir plus longtemps, une larme coula le long de son visage avant de perler sur son menton. Elle ne se laisserait cependant pas aller à pleurer. Elle serait forte ce soir, et se reprendrait à l’ instant où Lena la regarderait pour lui offrir son plus beau sourire. Après tout, il serait bien assez tôt pour être triste une fois que son chemin quitterait celui de Jess…

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Dim 22 Juin - 23:30

La belle et douce Lena ne se retourna même pas à l’arrivée de Rory. Elle avait l’habitude que l’on lui obéisse, bien que chacun le fasse à son rythme, certains même en grimaçant.
Elle soupira inaudiblement, les mains scellées dans le vide, les bras pliés, les coudes sur la rambarde les séparant du vide. Comme toujours, la jeune femme avait fini par arriver à ses fins : cela faisait des jours, des semaines même, depuis que Rory avait fait son grand retour, qu’elle désirait lui parler le plus sérieusement du monde. Enfin, à cet instant, sa compagne ne pouvait plus s’enfuir, enfin elle était toute à elle. Ce qu’elle lui dirait la blonde le savait déjà. Du moment qu’elle s’était mise en couple avec Jess elle avait très bien su qu’un jour ou l’autre Rory finirait par revenir. Dès lors, Lena avait pu imaginer petit à petit tout ce qu’elle voulait dire à cette ombre toujours présente au-dessus de sa tête. Ce ne serait pas facile, parce qu’elle savait à qui elle parlait. Cependant, ce serait aussi d’une simplicité sans nom, elle n’avait qu’à laisser parler son cœur.
Sans se départir de son sourire, renforcé par le murmure de son amie, elle se lança. Elle parlerait vite, comme toujours, pour plusieurs raisons. En premier lieu, pour que son langage suive le flot pressant de ses pensées il faudrait qu’elle aille vite. Ensuite, elle n’avait pas vraiment d’être interrompue, sauf si elle le décidait. Enfin, elle préférait ne pas laisser à Rory la possibilité de s’enfuir, de trouver une excuse, avant que les choses soient mises à plat. Car pour elle c’était cela et rien d’autre. Elle avait besoin d’être franche avec elle comme elle l’était avec le reste de son entourage. Elle avait besoin d’être plus franche avec elle qu’avec n’importe qui. Elle avait certaines choses à lui dire, et maintenant qu’elle l’avait en face à face elle ne pourrait plus se retenir bien longtemps, tout cela bouillonnait en elle depuis tellement de temps…
Pourtant, finalement, elle commença par un sujet un peu plus léger, comme si c’était le moment de raconter une ultime anecdote. Avant de commença elle lança un petit regard derrière elle, par là où était parti Jess quelques secondes auparavant.


« Il travaille beaucoup. Pourtant depuis qu’il vit avec moi nous ne pouvons pas dire que cela soit nécessaire, financièrement parlant. »

La demoiselle fit une petite moue étrange.

« Quand je lui ai proposé d’arrêter de travailler j’aurais dû savoir qu’il se vexerait. Je lui ai même proposé de reprendre ses études, afin de valoriser enfin son savoir…, son rire cristallin retentit, Tu dois facilement t’imaginer comment j’ai été reçue. »

À nouveau elle soupira et laissa une longue pause. À présent elle devait se lancer. Avant de commencer elle regarda la jeune femme à ses côtés du coin de l’œil. L’atmosphère n’était pas aussi lourde qu’elle l’aurait cru. La pauvre ne devait pas s’imaginer ce qui l’attendait.

« Écoute… Je savais que ce moment arriverait tôt ou tard. Celui où tu reviendrais dans sa vie. Et depuis que je sais cela j’ai eu le temps de réfléchir à ce que je voudrais te dire. »

Elle marqua une courte pause sans intérêt particulier.

« Tu sais… Avant qu’il ne vienne emménager ici j’ai fait une liste de pours et de contres. Je sais qu’il a beaucoup de défauts : il ne parle pas beaucoup, on a toujours du mal à savoir ce qu’il pense, il est trop fier pour accepter notre aide, il prend le salon pour un panier à linge, il passe sa vie à lire… Il ne répond au téléphone qu’une fois sur neuf, sauf si c’est Philadelphie, il ne faut pas compter sur lui pour planifier quoi que ce soit, il dit qu’il appellera mais ne le fait jamais… Par contre il sait se faire pardonner comme personne… Il ne s’excuse pas mais agit. Ses amis sont très, trop, importants pour lui, ils peuvent venir à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Il reproduit le déluge à chaque fois qu’il se douche… D’ailleurs, il est impossible de prendre une douche avec lui car quel que soit le temps il se lave à l’eau glacée. Puis j’ai jeté la liste. Parce que je l’aime, et quand on aime quelqu’un on le prend en entier, avec ses défauts et ses qualités. Cependant… »

La demoiselle se retourna enfin vers Rory. elle lui sourit doucement avant de continuer. C’est sans animosité aucune qu’elle parlait. Au contraire, son discours débordait d’amour, de tendresse et d’amitié. Elle n’était pas là pour dire à Rory de s’en aller au plus vite car elle ne tolérait pas sa présence, bien au contraire. Il lui semblait avoir une mission à remplir, ce n’était pas vraiment celle de remettre Rory et Jess ensemble, mais celle de leur donner toutes les cartes en main pour que le destin les rassemble s’ils étaient vraiment faits pour être ensemble.
Cependant, déjà, elle s’emmêlait. Son cerveau allait bien trop vite pour elle, tant bien que mal essayait-elle de le suivre, mais ses idées n’étaient pas bien organisées. Qu’importe, le plus important restait pour elle de ne rien oublier, car cette chance ne se représenterait pas deux fois.


« Il y a un obstacle que je ne pourrais jamais franchir, c’est toi. Il t’a mis sur un piédestal, Rory, même si il a été déçu lorsque tu as arrêté tes études. Il en a été malade durant des mois. Il passait son temps à pester contre ce Logan. C’est là que j’ai vraiment saisi à quel point il tenait à toi, et à quel point ni moi ni aucune autre ne pourrait changer cela… Tu es unique à ses yeux. Pour lui, tu es une femme exceptionnelle, mais au-delà de cela… Il a changé pour toi. Pour toi il a changé radicalement de vie. Il voulait que tu sois fière de lui. Il voulait être digne de toi, pour être en mesure de te récupérer… Et il t’en sera à jamais reconnaissant. Je te le dis, parce que lui ne sera jamais capable de le faire et qu’il y a des choses que tu dois savoir. »

C’est alors qu’elle marqua une nouvelle pause. Elle ne la regardait plus, une fois encore ses yeux s’étaient rivés sur le paysage. Pourtant cette fois elle ne semblait plus le voir, ses yeux ne voyaient plus que ce qu’il se passait à l’intérieur d’elle-même, son sourire était devenu plus franc, mais plus lointain aussi.

« Enfin… Du jour au lendemain, il a totalement changé d’attitude… Il a commencé à faire attention à moi, il n’a plus mentionné ton nom, il a arrêté de penser à toi… Du moins consciemment. Pourtant, je vois quand il y pense sans le vouloir : ses yeux se voilent, son regard s’assombrit, il devient soudainement hermétique à tout ce qui se passe autour de lui… Je ne crois pas qu’il en ait conscience. Il avait besoin de ne plus penser à toi pour oublier. Et pourtant, malgré tout, tu étais toujours là, j’ai toujours vécu à côté de ton ombre. Si lui ne le sais pas moi je l’ai bien vu. Moi et toutes les autres n’aurons jamais que les restes. Je sais qu’il compare toutes les filles à toi. Et si jamais nous devons nous battre l’une contre l’autre tu gagnerais haut la main. »

Elle espérait qu’elle répondrait aux autres points qu’elle avait soulevé. Malgré tout, elle devait finir par le plus important de tous, celui qui par-dessus tout faisait qu’elle lui parlait aujourd’hui. Cette fois ce fut franchement qu’elle se retourna vers elle, son corps se trouva face à celui de la journaliste, et attendit de pouvoir planter son regard dans celui de sa compagne avant de parler.

« Alors j’aimerais savoir, juste pour m’y préparer : comptes-tu reprendre ce qui t’appartient ? »

Lena n’en arrêtait pas de sourire pour autant. Pour elle, il n’était pas nécessaire d’avoir l’air grave, ce qu’il se passait n’était pas triste, elle voulait juste pousser sa compagne à jouer à son tour carte sur table. Elle savait aussi que quoi que réponde Rory son destin n’était pas totalement scellé : ce n’était pas parce que Rory avait envie de se remettre en couple avec Jess que cela se ferait. Ils finiraient ensemble, un jour ou l’autre, elle en était convaincue. Mais ce n’était peut-être pas le bon moment pour Jess, ça n’aurait pas été étonnant, ils avaient tendance à jouer au chat et à la souris. Cependant, cela permettrait à Lena, comme elle venait de le dire à sa nouvelle amie, de s’y préparer, au cas où Jess lui échappe dans peu de temps.


HJ : Pfff... Ce fut laborieux... Mais j'y suis plus ou moins arrivé Razz Cependant, si tu n'aimes pas dis-moi le... Je referais cela immédiatement Wink

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Rory Gilmore le Lun 23 Juin - 16:21

hj: mon dieu le plus mauvais des posts que tu n'aies jamais fait effectivement mais quelle horreur...!!! LOL MAIS N IMPORTE QUOI!!!!
___________

De nombreuses fois durant toute cette tirade, Rory avait été sur le point de protester…mais jamais elle n’avait pu le faire. La raison ? Lena avait besoin de parler…et de ce fait elle écoutait…poliment, sagement en attendant que la parole lui soit enfin accordée. Son regard quant à lui fixait le sol, n’osant croiser celui de Lena. Rory restait immobile, muette, comme médusée par la scène qui se déroulait en cet instant. Cependant elle n’en bouillonnait pas moins intérieurement.

Comment pouvait-elle faire tant de mal à cette femme qu’elle ne connaissait pourtant que depuis quelques semaines… ? La pauvre Lena malgré ses sourires semblait renfermer en elle tant de souffrances lorsqu’elle parlait de sa relation avec Jess. Elle l’aimait, personne ne pouvait en douter. Elle était profondément et irrévocablement amoureuse de lui. Rory n’avait pas le droit…Elle ne pouvait pas briser ce ménage pourtant si heureux. Certes, Jess la désirait peut-être et, comme Lena le disait, il semblait encore amoureux d’elle mais…mais ce n’était pas bien. A cet instant précis l’idée qu’elle avait eu lorsqu’elle était alitée revint en sa mémoire. Elle devait le faire souffrir…elle devait provoquer une dispute entre eux qui ferait en sorte que Jess la haïsse, brisant ainsi toute bribe d’amour en son cœur… ! Et elle venait tout juste de trouver quel serait le sujet de leur dispute… !

Rory s’était un peu perdue en entendant toutes ces petites choses qui faisaient de Jess un homme si exceptionnel. Mais une chose la fit revenir à elle… ! « Il y a un obstacle que je ne pourrais jamais franchir, c’est toi ». Cette phrase eu le mérite de serrer le cœur de Rory à l’en briser. Pauvre Lena, Rory n’avait jamais souhaité cela…elle ne l’aurait pas même souhaité à sa pire ennemie. Et c’était loin d’être le cas de Lena. Une femme si douce, si gentille, si parfaite… ! Elle n’avait pas à souffrir ainsi. Cependant elle continuait sa complainte, semblant toujours souffrir un peu plus à mesure qu’elle verbalisait tout l’amour que son compagnon semblait porter à la journaliste. Rory ne put s’empêcher de rougir, toujours cependant plus immobile qu’une statue. Ainsi Jess…comparait les autres femmes à la journaliste ? Mais pourquoi donc ? Elle n’était pas parfaite, loin de là. Elle était même pleine de défauts. Elle parlait trop, était droguée au café, elle considérait sa mère comme sa meilleure amie, et quand elle n’était pas au travail, elle était toujours plongée dans un livre, élément sans lequel elle ne pouvait vivre. Tout ceci ne pouvait être vrai, c’était ridicule… !!! Et pourtant Lena le lui assurait. Un nouveau pincement au cœur fit grimacer la belle. Comme cela devait être difficile pour la blonde d’expliquer tout ceci de vive voix à la personne qui était la cause de tant de mal…. !!

Lena semblait croire – du moins c’est ce qu’elle lui dit – qu’en cas de combat entre elles deux, ce serait Rory qui gagnerait… ! C’était amusant, Rory pensait exactement l’inverse. Elle sourit tristement. Lena ne voyait donc pas qu’elle avait déjà le cœur du jeune homme en sa possession ? Il aurait pu se laisser aller à aimer Rory…il l’aurait fait si il l’avait aimé, mais ce n’était pas le cas, il avait toujours trouvé la force de repousser la brune pour les beaux yeux de la blonde.

Enfin vint la question qui fit monter les larmes aux yeux de Rory. Reprendre ce qui lui appartenait ? Premièrement Jess ne lui appartenait pas, il appartenait à Lena…et…ensuite…si elle l’avait pu, elle n’aurait pas demandé mieux, oui elle aurait tout donné pour faire de le seul et unique homme qu’elle aimerait jusqu’à son dernier souffle…mais c’était impossible. Pourquoi ? Car comme dit précédemment, il ne lui appartenait pas…et elle se refusait de faire souffrir qui que ce soit.

Lena semblait lui avoir accordé la parole, dans le doute Rory laissa encore quelques secondes s’écouler, le regard toujours vissé sur le sol… ! Mais aucun bruit, aucun mouvement, aucune réaction n’avait suivi. Elle se retourna donc vers Lena, vint poser une de ses mains sur la sienne qui était appuyée sur la rambarde. Elle ne parla alors qu’une fois que le regard interrogateur de la blonde croisa le sien.


-Lena…Tu n’as pas de soucis à te faire…

En réalité cela n’était pas totalement vrai…mais comment avouer à l’actuelle les flirts torrides qui s’étaient déroulés dans son dos… ! Inconsciemment, elle resserra un peu plus son emprise sur la main de la blonde.

-Ecoute,…je me refuse à être une briseuse de ménage, c’est un rôle que je déteste plus que tout et c’est la raison pour laquelle je ne le jouerai jamais. Jess est avec toi, et il t’aime Lena. Et je suis désolée si tu as eu ce sentiment qu’il te comparait à moi…personnellement je le crois bien trop intelligent pour en arriver à cela. Il te connait, il t’aime pour ce que tu es, tout comme toi…tu l’aimes comme il est.

Elle tenta un léger sourire mais le fait était que rassurer la légitime alors qu’elle était la maitresse était bien trop douloureux pour elle… ! Malgré tout, pour tenter de faire diminuer la souffrance de son hôte, elle continua.

-Je ne dis pas que je n’éprouve rien pour lui si tu veux que je sois franche mais…je sais que vous vous aimez profondément et sincèrement. Crois-moi le message est bien passé. Jess me l'a dit à l'instant ou nos routes se sont recroisées. Il m'a dit qu'il avait rencontré une femme merveilleuse et qu'il l'aimait. J'ai tout de suite compris, et je suis heureuse qu'il t'ait à ses côtés... il ne pouvait pas rêver mieux.

Un soupire passa ses lèvres alors qu’elle détournait le regard vers la ville qui grouillait en bas malgré la nuit. Cependant elle ne lâcha pas sa main.

-Je vais bientôt repartir pour Stars Hollow, je ne serai bientôt à nouveau plus qu’un souvenir dans vos vies. Mais…avant de partir…j’aimerais lui parler, seul à seul…avec ta permission bien entendu. Je crois…qu’il est temps de mettre quelques petites choses au point…dans l’intérêt de chacun…

Songeuse, elle resta dans cette position, totalement silencieuse à nouveau, comme si toute cette conversation n’avait jamais eu lieu. En elle se déroulait un combat à mort des plus violents. D’un côté son amour dévorant pour le beau brun, de l’autre, sa raison et le fait qu’elle ne veuille plus faire souffrir cette pauvre Lena… ! Qui allait gagner ? Elle-même ne le savait pas pour dire vrai…

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Jess Mariano le Lun 23 Juin - 21:16

Le cœur de la jeune blonde battait à tout rompre. Elle attendait une réponse qui, visiblement, tardait à venir. Elle comprenait bien à quel point il devait être aussi dur pour Rory d’entendre ce qu’elle avait à dire que c’était dur pour elle de le formuler. Cependant, elle ne se calmerait pas tant que Rory n’avait pas eu de réaction nette. La jeune femme s’attendait à la voir prendre les jambes à son cou d’une seconde à l’autre, ne pouvant souffrir plus longtemps ce genre de déclaration. Elle s’attendait aussi à la voir crier, se rebeller, comme l’aurait fait Jess si elle lui en avait parlé, en lui criant que ce n’était pas possible, qu’elle se faisait des idées, et que, qui plus est, il était totalement déloyal de la faire espérer ainsi. Plus le temps passait plus il lui semblait que l’espérance d’une réaction positive était vaine. C’était dommage, elle aimait beaucoup Rory, elle avait presque pour elle la tendresse que l’on aurait pour une petite sœur, elle rechignait à s’en faire une ennemie simplement pour lui avoir dit la vérité. Mais toute cette mascarade était nécessaire, pour tout le monde.
Enfin, sa jeune compagne lui prit la main, ce qui eut pour effet de la détendre immédiatement. Tout n’était peut-être pas réglé, il y avait peu de chance que cela se règle ce soir, mais au moins elle n’avait pas perdu la sympathie de son invitée. À ses yeux cela représentait déjà beaucoup. Elle ne savait pas comment tout ceci allait finir. Elle ne savait pas si était venu le règne de Rory dans le cœur de Jess. Mais elle savait une chose, il fallait que tout se passe aussi bien que possible. Elle refusait de gagner si pour cela elle devait mentir ou tricher, car cela aurait été priver Rory et Jess d’un bonheur plus grand pour son confort personnel. Il fallait que tout le monde soit le plus heureux possible, tant mieux si Jess l’était avec elle, et tant pis si elle devait souffrir.
La première phrase qu’elle entendit la fit doucement sourire. La suite, en revanche, lui fit froncer les sourcils. Elle eut soudainement l’impression de ne s’être pas faite comprendre comme il aurait fallu. Voilà que Rory tentait de la rassurer, alors que pour Lena les choses étaient beaucoup moins compliquées que cela. Personne ne pourrait rien changer à l’issue de cette bataille, à part Jess peut-être. Celle qui gagnerait serait celle qu’il fallait à Jess à présent, celle à laquelle il était destiné, ce que voulait Rory ne rentrait pas en ligne de compte.


« Rory… Je ne veux que son bonheur. Si c’est avec toi qu’il est heureux, je te le laisse, tu n’auras brisé aucun ménage, tu auras simplement rendu le plus heureux des hommes un garçon qui le méritait. C’est simplement pour cela que je te dis tout cela. Je veux être sûre que personne ne fera d’erreur. Ce serait tellement idiot de passer à côté du vrai bonheur. »

Elle marqua une pause qui lui permit de reprendre ses esprits alors que, bien malgré elle, une phrase n’avait de cesse de tourner en boucle dans son esprit : elle l’aimait elle aussi. Plus que tout elle appréciait cette franchise, cependant cette révélation la faisait cruellement souffrir. Elle n’en restait pas moins souriante et d’un calme surprenant.

« Il t’aime aussi, Rory. Ce n’est pas ce détail qui fera penché la balance. Mais crois-moi, tu n’as pas à me rassurer. J’accepte d’avance la défaite, si elle doit arriver, tout comme je me réjouirais de la victoire. Il ne faut pas repartir simplement pour le fuir… Nous fuir. Si tu disparais à nouveau de sa vie tu le blesseras comme jamais. Je veux bien comprendre que tu ne puisses pas vivre sous le même toit que nous, mais ne disparais pas pour autant, je t’en conjure… Il supporte de moins en moins tes absences. »

Cette fois son sourire se fit plus franc, car plus vrai. Avec douceur elle secoua la tête, laissant à ses cheveux blonds une liberté qu’ils adoraient. Elle rit presque. Elles étaient d’accord sur un point, il fallait parler à Jess, en tête à tête. À lui aussi elle devait remettre les pendules à l’heure… En revanche, elle craignait bien ce que pourrait aller lui raconter Rory. Secrètement, elle espérait qu’elle lui dirait combien elle l’aimait, que Jess se retrouve enfin avec toutes les cartes en main pour faire son choix, mais elle en doutait. Elle avait peur qu’elle fasse tout pour se dénigrer, idiotement, devant lui. Pourtant, elle ne pouvait clairement pas lui refuser cette entrevue. La jeune femme sentait bien à quel point Rory en avait besoin, elle ne pouvait dans ce cas que prier pour que la journaliste ne tente pas de fausser le jeu.

« Très bien… Si tu me permets de lui parler avant. »

Elle ne put que secouer à nouveau la tête, acquiesçant avec conviction. Si elles n’étaient pas d’accord sur bien des points une fois encore Rory venait de dire une des choses les plus sensées au monde : il fallait éclaircir certains points, dans l’intérêt de tous. Cependant, elle se contenta de répondre avec une amitié et une bonne humeur débordantes.

« C’est exactement pour cela que je te parle. »

Elle n’arrêtait plus de sourire, pourtant, en y repensant, elle n’avait pas relevé, expressément du moins, un point qui pourtant était important. Ainsi, elle reprit son sérieux, sans jamais rien perdre de son sourire.

« Il a besoin de toi, Rory. Ne l’abandonne pas, je t’en conjure. Sans toi il n’aurait jamais rien était… Je te l’ai dit, c’est pour toi qu’il a réussi sa vie… Et tu ne peux pas t’imaginer dans quel état il était lorsqu’il a compris que tu ne l’aimais plus, et qu’il était persuadé que tu ne l’aimerais plus jamais. Il ne se relèverait jamais d’un autre coup dur comme celui-ci. »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kill me now [PV]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum