Kiss and Tell [PV] - Terminé

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Ven 9 Mai - 14:32


Rory & Jess
« La passion amoureuse ou un haut degré d'ambition ont changé des gens raisonnables en fous qui déraisonnent. »
Emmanuel Kant


Les jours avançaient à une vitesse peu croyable…
Jess en était presque effrayé. Il les voyait défiler, les uns après les autres, enchaînait les journées plus chargées qu’elles n’auraient dû l’être. Et voilà. Le résultat était bien là.
Des jours… Des jours qu’il était persuadé qu’il trouverait une solution.
Il se rappelait encore de cette fameuse scène sous la pluie. Il avait été tellement persuadé à ce moment qu’à force de réflexions la solution viendrait d’elle-même. Le fait est que réfléchir il le faisait beaucoup, avancer en revanche… Petit à petit il arrivait à mettre chaque donnée dans une case, mais pour l’instant ça s’arrêtait là.
Et ce n’était pas la seule issue qu’il avait pourtant juré de trouver. Il avait dit à Rory qu’il trouverait une solution pour qu’elle ne vienne pas habiter chez eux. Le fait est qu’il n’en avait aucune et que finalement, d’un commun accord, sans pourtant en dire un seul mot, il avait la certitude que Rory avait fini à se faire à l’idée, tout comme lui.
Il réfléchissait beaucoup, travaillait beaucoup, et les journées ne faisaient encore que vingt-quatre heures. La conséquence était inéluctable, il dormait peu. Par chance, le jeune homme était quelqu’un qui s’adaptait plutôt facilement. Il avait failli par s’y faire, sans perdre tout de même l’espoir que cela s’arrange un jour. Et cela s’arrangerait, il le savait, dès qu’il aurait les solutions. Mais s’il continuait ainsi, les problèmes allaient disparaître d’eux-mêmes, ils allaient mourir de vieillesse, avant qu’il ait un début de réponse.

Les jours s’étaient écoulés donc, plus ou moins tranquillement. Et voilà que le jour fatidique de l’arrivée de Rory se profilait à l’horizon.
S’il avait pu l’oublier, une jeune femme se serait chargée de lui rappeler à chaque instant. En effet, plus les jours avançaient et plus Lena ne parlait que de cela. Il était sincèrement heureux que cela puisse lui faire plaisir… Et espérait secrètement que ce bonheur soit de longue durée.
Rien n’était moins sûr. Il aurait été bien embêté de décrire ce à quoi pourrait ressembler une collocation si étrange. Entre les deux, son cœur balançait. Et il ne pouvait se consoler qu’avec l’espoir que, peut-être, cet événement si funeste serait un bon moyen pour lui ouvrir les yeux. C’était certainement idiot. Il avait très certainement l’air de dire qu’il allait ramener deux canapés chez lui, histoire de pouvoir les essayer et de choisir le plus confortable. Mais, franchement, il y a des cas où l’on se raccroche à ce que l’on peut.

Ce matin, le jeune écrivain s’était donc réveillé avec la même constatation qu’à l’accoutumée : Dieu, que les jours passaient vite. Mais aujourd’hui, cela avait laissé place à un autre sentiment, beaucoup plus perturbant : cela faisait des jours qu’il réfléchissait. Des jours. Des jours qu’il n’avait pas vu Rory.
Elle lui avait manqué chaque seconde de chaque minute que Dieu faisait, pourtant il était resté tranquillement sans bouger. Il fallait dire que la façon dont ils s’étaient quittés, la dernière fois, lui avait laissé un goût quelque peu amer. Et il n’arrivait à s’enlever de la tête le sentiment qu’il avait éprouvé à cet instant : il était las de lui courir après. Cette impression désagréable l’avait poursuivie des jours durant. Mais c’était bien idiot. Sur le moment, effectivement, la rattraper aurait été lui courir une énième fois après, mais à présent les choses étaient différentes, dès le lendemain elles l’avaient été.
Il l’avait eu quelques fois au téléphone. Mais ce n’était pas pareil. Il avait définitivement besoin de la voir, de la sentir près de lui. Il avait besoin de mettre à exécution ce qu’il lui avait dit lors de leur dernière rencontre. Il avait besoin de la découvrir à nouveau, petit à petit, de prendre avec elle un temps qu’il n’avait pas vraiment… Le temps ne jouait pas en leur faveur, et il se permettait de rester idiotement dans son coin. Cette idée, toute bête, avait fini par presque tourner à l’obsession. Elle lui manquait cruellement, à chaque seconde plus que la seconde d’avant, et bien moins que celle d’après.

Lena n’arrangeait pas, malgré elle, la situation. Plus le temps passait et plus elle n’avait que son prénom à la bouche. Ça avait commencé par des questions, pour être sûre qu’elle viendrait bien. Elle n’en avait jamais vraiment eu confirmation, mais elle avait fini par y croire, dans la mesure où le contraire n’était pas affirmé. Ensuite, elle avait parlé des jours durant de l’honneur que lui ferait son invité en venant ici. Puis avait enchaîné sur le menu détaillé de ce qu’elle comptait lui servir, sur les couverts, les nappes, et Dieu sait quoi encore, tout ce qui, pour Jess, avait un intérêt purement relatif. Il l’avait laissée dire, elle était tellement adorable lorsqu’elle parlait ainsi. Elle débordait d’enthousiasme, tout le temps, pour tout. Elle pouvait s’extasier des jours durant d’avoir vu un oiseau voler devant sa fenêtre un matin, ou de la gentillesse d’un homme dans la rue. Elle faisait une histoire de tout. Sa façon de voir le monde était des plus agréables.
Au final, sa jeune compagne avait commencé à lui poser des questions qu’il comprenait à peine, sur la matière des serviettes qu’elle préférait, sur leur taille, sur les draps, ses habitudes… Et tout un tas de questions qui l’avaient bien laissé perplexe, d’autant qu’il n’avait pas la moitié des réponses. Lena avait fini par abandonner, du moins semblait avoir abandonner. L’abandon selon Lena était un concept particulier : au lieu d’ajouter les questions les unes sur les autres elle lui reposait toujours les mêmes jusqu’à avoir une réponse claire. Il allait devenir cinglé. Plus la date approchait et plus cela ressemblait au parcours du combattant.
D’autant que Gloria avait fini par s’en mêler, devant l’enthousiasme de sa fille de cœur elle n’avait bien évidemment pas pu résister.
Il n’en avait acquis qu’une seule certitude inébranlable : les femmes n’étaient sur terre que pour faire perdre l’esprit aux hommes. Elles avaient pour cela tout un tas d’armes, tant physiques que psychologiques et se débrouillaient toutes plutôt bien à ce petit jeu.
À ce sujet, Rory n’était d’ailleurs pas en reste. Elle ne lui parlait peut-être ni de torchons, ni de chiffons, ni de serviettes mais savait avec certitude comment lui faire perdre la tête. Elle ne s’en gênait d’ailleurs pas plus que les autres.

Ce qui ne l’empêchait pas de vouloir se jeter une fois de plus dans la gueule du loup.
Au final, cela faisait peut-être partie du charme. C’était peut-être la raison pour laquelle les hommes étaient en général tellement attachés aux femmes, pourquoi chacun était amoureux de la femme en général, de l’image de la femme, avant même d’en aimer une en particulier.
Il avait donc attendu patiemment la fin de l’après-midi. Enfin, patiemment… Il avait parcouru la moitié de la ville à pied, d’un ami à l’autre, d’une banque à un service juridique. Ces derniers jours avaient été particulièrement intensifs. Il avait fait une offre pour la librairie, plutôt basse par rapport au prix de l’immobilier, mais JD, qui décidément avait l’air de l’apprécier, ou tout du moins d’apprécier le projet, avait promis d’appuyer sa demande au maximum. Ils avaient finalement décidé que Jess lui laissait carte blanche pour remonter le prix jusqu’à quelque chose de plus acceptable au cas où. Et les choses s’étaient déroulées ainsi. Le propriétaire et lui avaient fini par trouver un arrangement, ce qui ne constituait là que le début des embêtements. Il y avait ensuite quelques formalités - God bless america et son système très libéral – et des tas de connaissance à aller voir.
Et voilà comment, si l’on rajoute deux ou trois appels à Philadelphie, on arrive à la fin de la journée sans même s’en être rendu compte. C’est du moins souvent ainsi que cela se passait quand on s’appelait Jess Mariano. Lena lui avait plusieurs fois fait la réflexion qu’il travaillait bien trop – elle lui avait même proposé de prendre des vacances – mais ce n’était certainement pas le moment de s’arrêter.
Il était 18 heures à peu près à présent, et il était dehors. Tout ceci tombait avec une perfection qui l’étonna presque. Direction le métro donc. Quelques stations et il serait de nouveau à Brooklyn.
Ce fut bientôt chose faite. Il y avait du monde dehors. Ce n’est qu’alors qu’il prit conscience du beau temps de la journée. Le soleil tapait avec douceur, juste assez pour réchauffer, pas assez pour étouffer du moins. Le vent frôlait agréablement la peau des new-yorkais. Une légère brise tout aussi agréable qui jouait avec les feuilles des arbres verts. Les citadins étaient de sortie, tous voulaient profiter de chaque rayon de soleil en zigzaguant entre les bâtiments face auxquels ils avaient l’air de fourmis naines. Pour quelques secondes il ferma les yeux, profitant à son tour de la volupté du soleil sur sa peau, des caresses du vent, du bruit de la ville, de ses odeurs aussi. Ce qu’il pouvait aimer cette ville…
Seulement, ce n’était pas vraiment le moment de rester planté là des heures. Il se rappelait encore du temps où il passait ses journées à Washington square, où il pouvait déambuler librement car il n’avait rien d’autre à faire. C’était la belle vie… Quelquefois cela lui manquait.

Il s’approcha à pas lents de sa cible. Une porte d’appartement qu’il commençait à présent à connaître, qui signifiait pour lui tant de choses. Une porte particulière, alors que les passants défilaient devant sans la remarquer, comme si elle n’avait rien de bien particulier. C’est qu’ils ne savaient pas la femme exceptionnelle qui s’y cachait derrière.
Il poussa ladite porte et grimpa les escaliers comme il l’avait déjà fait à de nombreuses reprises. Puis un second obstacle que, celui-là, il ne pourrait franchir sans un peu d’aide. Il frappa donc, doucement. En apparence il restait calme, pourtant, intérieurement, il était réellement agité, impatient de pouvoir revoir celle qui, il l’espérait bien, ouvrirait cette porte.


Dernière édition par Jess Mariano le Dim 18 Mai - 22:11, édité 1 fois

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Ven 9 Mai - 19:01

Il ne restait plus que quelques jours à Rory pour trouver un nouveau logement et c'était pour cette raison qu'elle avait décidé de demander à sa supérieure quelques jours de congés. La demande avait été acceptée lorsque Rory lui avait expliqué ce qui lui arrivait en détail…le fait que son ex lui avait donné cet appartement et qu’à présent, dans quelques jours, il allait débarquer pour le lui reprendre. Sa supérieure était alors allée soutenir sa demande de congé auprès du big boss, et c’était aujourd’hui le premier jour de ces … vacances ?

Rory s’était malgré tout levée à l’aube. Elle avait savouré quelques lignes de son nouveau roman préféré avant de se lever à contre cœur. Elle était allée prendre une bonne douche, s’était choisie une petite robe qui allait à la perfection avec ses yeux et avait relevé ses cheveux dans un chignon négligé.

Elle n’était pas restée chez elle bien longtemps car sur le coup des neuf heures, elle était sortie, à la recherche d’un appartement dans le quartier qui aurait été à louer…mais bien entendu le bilan était négatif…soit les prix étaient trop hauts, soit alors il n’y avait tout bonnement rien… !

Oh elle avait bien trouvé un loft qui faisait l’affaire…elle l’avait même visité mais…le propriétaire des lieux…qui se trouvait être aussi l’homme de sa vie…avait jugé les lieux en trop piteux état pour elle… ! Ainsi donc elle n’aurait bientôt plus d’autre choix que de celui d’emménager chez Jess…ou plutôt chez Lena…pour quelques jours du moins.

En parlant de Jess…il lui avait manqué d’une force durant ces quelques jours. Elle n’avait osé le contacter que par téléphone, … il avait dit qu’il lui fallait du temps…qu’il avait besoin de réfléchir… ! Elle s’était donc contentée de sa voix…entre autre elle avait voulu tenir sa promesse et lui annoncer que son blouson était rentré sain et sauf…. !...mais il lui avait tant manqué…physiquement parlant. Plus les secondes…plus les heures….plus les jours passaient et plus il devenait difficile à Rory de vivre si loin de lui…et le téléphone n’était qu’un maigre réconfort.

Ainsi elle s’occupait comme elle le pouvait…elle avait beaucoup travaillé. Mais aujourd’hui qu’elle se retrouvé en congé…elle se sentait totalement désœuvrée.

En cette fin d’après-midi, Rory était donc chez elle, une bonne tasse de café à la main…elle épluchait les journaux, toujours à la recherche d’un appartement, mais aussi, pour le pire des cas, à la recherche d’une agence de déménagement et d’un garde meuble le temps qu’elle se retourne…

Elle venait justement de raccrocher le téléphone lorsqu’elle entendit frapper à la porte. Qui cela pouvait-il bien être ? Elle n’attendait personne aujourd’hui… ! Lorelai était partie quelques jours en amoureux avec Luke…ce ne pouvait donc pas être elle…et elle n’espérait certainement pas que ce soit Jess après ce qu’ils s’étaient dit… !

De son pas gracieux, elle s’était donc élancée vers la porte, les volants de sa robe flottant à chacun de ses pas. Elle avait ensuite regardé à travers l’œil de bœuf – on n’était jamais trop prudent – et… la surprise avait été telle que son cœur avait râté un battement. Elle avait alors pris quelques instants pour se remettre de sa surprise avant de finalement, tourner la clé dans la serrure et lui ouvrir.


-Jess ?...S…salut !

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Ven 9 Mai - 19:52

Il avait toujours eu le don d’arriver comme une fleur, celui d’être là où l’on ne l’attendait pas. Cela venait en partie du fait qu’il se formalisait peu, s’il avait envie d’aller quelque part, voir quelqu’un, il ne demandait la permission à personne, surtout pas au principal concerné. Il débarquait, et advienne que pourra.
En vérité, il n’avait pas été élevé avec ce genre de valeurs, celles qui font que l’on ne s’impose jamais, que l’on prend soin de se renseigner si ça ne dérangeait pas autrui. Au contraire, il n’avait pas eu de portables avant l’année dernière, et quand il voulait voir quelqu’un il allait tout simplement, tout bêtement, frapper à sa porte, à l’ancienne. Ses amis en avaient toujours fait de même – ce qui avait, il faut le dire, le don d’agacer Lena. Leur appartement avait tôt fait de se transformer en maison du bon Dieu, mais lui aimait plutôt ça.
Cette façon de faire, si elle en agaçait certains, pouvait devenir parfois un grand avantage. C’est cette absence de gêne qui lui avait permis de s’imposer encore et toujours entre Dean et Rory, et au final cela lui avait plutôt bien réussi. S’il avait été un peu mieux élevé, il aurait vu qu’il gênait et aurait coupé court. Le fait est qu’il savait qu’il gênait, surtout le garçon, mais que ça l’amusait plutôt. Même lorsqu’il devenait insupportable à Rory il ne pouvait s’empêcher d’en rire, notamment parce qu’elle était adorable quand elle était énervée, mais aussi parce qu’il préférait mille fois cela à de l’indifférence. S’il arrivait à l’énerver c’était déjà qu’il la touchait, d’une manière ou d’une autre. Et dans ces cas là, quand on est persuadés que tout est perdu, c’est déjà mieux que rien.
Tout cela pour dire qu’il avait le don de ne pas être attendu, si bien qu’il n’avait même pas pensé, avant de voir la mine quelque peu surprise de celle qui se tenait à présent devant lui, à lui envoyer ne serait-ce qu’un petit texto. Et maintenant qu’il la voyait face à elle il se disait qu’il aurait peut-être dû. Ce qui ne l’empêchait pas de profiter du spectacle qui se tenait devant lui. Elle était radieuse, comme toujours, habillée avec le même goût que d’ordinaire. Elle avait un goût certain pour trouver toujours des vêtements propres à la mettre en valeur. Sa robe légère faisait des mouvements amples au moindre petit geste qu’elle faisait. Sa surprise glissait dans ses yeux une petite flamme particulière et sur ses joues une faible teinte rosée.
De son côté, lui, ne cachait pas un petit sourire amusé alors qu’il était négligemment appuyé sur le mur à sa gauche.


« Salut. »

Pour ne pas changer, le temps n’avait pas eu l’air d’avoir d’emprise sur eux, du moins pas à cet instant. Ils étaient exactement dans le même genre de situation qu’ils avaient pu connaître plus jeunes, ils réagissaient exactement de la même manière, l’espace d’une minute le parallélisme fut saisissant.
Puis d’un coup d’épaule le jeune homme se remit sur ses deux pieds et s’approcha de la belle, légèrement plus que la distance normale entre deux amis. Il se permit, une fois n’est pas coutume, de plonger dans la lagune que représentaient les yeux de sa jeune ami avant de murmurer.


« Je suis censé resté sur le pallier ? »

C’est un sourire à la fois amusé et tendre qui accompagna ses propos. Non pas qu’il ne soit pas bien ici, du moment qu’il pouvait être avec elle… Mais il serait certainement mieux à l’intérieur, où il comptait bien – du moins si elle n’y voyait pas d’inconvénients – la saluer comme il se devait.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Ven 9 Mai - 20:21

Si encore le jeune homme s'était contenté d’être simplement debout, face à elle, à attendre qu’elle ne l’invite à rentrer, peut être alors n’aurait-elle pas été aussi troublée. Mais Jess semblait ne pas se rendre compte de son immense pouvoir de séduction. A l’instant où elle avait ouvert la porte, elle l’avait vu, là, appuyé à un mur, un sourire irrésistible aux lèvres…le sourcil arqué… ! Comment voulait-il qu’elle reste de glace face à cette vision surnaturelle de beauté !!! Alors naturellement ses yeux s’étaient enflammés…et ses joues avaient rougies…mais il ne pouvait s’en prendre qu’à lui !!! A vrai dire…cela la renvoyait étrangement dans le passée, lorsque, plus jeune, elle avait pu à de nombreuses reprises le voir ainsi, son épaule appuyée contre un mur… ! La différence ??Elle ne savait trop…il avait toujours ce côté bad-boy qu’elle avait trouvé très excitant dès leurs premiers baisers…non mais, il y avait quelque chose en plus aujourd’hui par rapport à alors…oui,  Il était simplement carrément encore plus craquant après toutes ses années.

Il l’avait saluée,…elle avait souri. Peut-être un peu idiotement elle le reconnaitrait volontiers mais elle n’avait pas pu faire autrement…encore une fois, tout était de la faute de Jess !!

Puis il s’était dégagé du mur pour mieux se rapprocher d’elle…significativement plus près. Elle s’était alors permis quelques aller-retour visuels entre la beauté de ses prunelles et la perfection de ses lèvres…se demandant lequel des deux craquerait en premier en embrassant l’autre…Puis Jess avait repris la parole.

Il voulait rentrer ? Un air malicieux pris immédiatement vie dans le regard de la belle et son sourire s’élargit avant qu’une moue ennuyée ne prenne place sur sa bouche.


-C’est-à-dire…je ne sais pas si je peux te laisser entrer, tu sais......…maman m’a toujours bien mise en garde sur le fait de ne jamais laisser entrer un inconnu chez moi…

Ce disant elle ouvrait déjà la porte un peu plus grand, restant cependant dans le passage afin de lui barrer la route.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Ven 9 Mai - 20:59

Effectivement, il y avait des choses qui n’avaient pas changées, malgré toutes les années écoulées.
D’abord, chez lui. Il est vrai qu’il avait gardé quelques vieilles habitudes, quelques petites attitudes de bad boy, qui auraient presque pu jurer avec l’homme qu’il était devenu, du moins en apparence, si cela n’avait pas semblé si naturel. Il faut dire que l’on ne change pas une équipe qui gagne. Il n’était certainement pas conscient d’être aussi séduisant que le pensait Rory. Mais il savait que cela faisait son petit effet, tout comme arriver à l’improviste. Il savait que, quelque part, c’était et resterait lui, un peu comme une marque de fabrique.
Ensuite, chez elle. Son regard en premier lieu. Il aurait juré que le temps n’avait pas eu d’emprise sur lui. Il se sentait observé exactement de la même façon qu’elle l’observait déjà neuf ans en arrière. Toutes les flammes qu’il y voyait il les retrouvait pour les avoir vu au moins une fois dans l’immensité de ces yeux bleus. Mais son attitude entière, la méfiance du chat sauvage en moins, quand elle était en sa compagnie n’avait pas changé. Cette façon qu’elle avait de rester planter sans faire le moindre geste alors qu’il en faisait de même – ce qui leur donnait des airs assez comique, il n’en doutait pas – cette espèce de gêne qui ne reflétait que la perte profonde de leurs moyens, il avait déjà pu les admirer maintes fois. Et il les aurait apprécié des années encore. Il aimait ce genre de flottements entre eux, tout comme il aimait les moments où ils étaient totalement à l’aise. Il aimait chaque nuance de leur relation comme il aimait chaque centimètre de son corps, chaque méandre de son âme.
C’était cette atmosphère dans son ensemble qui le ramenait inlassablement à Stars Hollow.

Son air malicieux… Lui aussi il l’avait déjà rencontré à de nombreuses reprises. Il se préparait donc en silence, mais avec un sourire non feint, à sa remarque. Il connaissait sa répartie et savourait d’avance le petit jeu dans lequel elle les entrainait doucement. Lorsqu’elle parla enfin son sourire ne put que s’agrandir.


« Je savais bien qu’elle ferait tout pour me compliquer la tâche. »

Elle ne l’aimait pas, c’était un fait. Elle ne l’aimait toujours pas, du moins il s’en doutait, malgré le profond respect qu’elle avait pour le jugement de sa fille et pour celui qui était à présent son compagnon, Luke. Il valait mieux en rire, puisqu’il ne pouvait rien y changer.
Il se rapprocha à peine, hésitant encore entre la manière forte ou douce, sans jamais la quitter des yeux. Elle lui avait manqué, terriblement, il s’en rendait encore plus compte maintenant qu’il était face à elle. Il venait de la retrouver, il en était heureux… Mais il aurait tout donné pour avoir le plaisir de goûter encore à ses lèvres. Cela devenait presque une torture. Pourtant, il n’était pas prêt à céder encore.
À moins que… Ce qu’elle pouvait être envoutante ! Ses yeux, ses lèvres, son visage dans son ensemble n’étaient que des pièges destinés à le faire tomber. De nouveau, il approcha un peu plus son visage de celui de la demoiselle. Et avança d’un pas. Ils étaient à présent collés autant qu’il était agréable de l’être, autant qu’ils aimaient l’être. En vérité, il espérait profiter du trouble qu’il créerait, avec un peu de chance, et de l’effet de surprise pour la pousser délicatement, en continuant à avancer, de sorte à faire quelques petits pas à l’intérieur. C’est d’ailleurs ce qu’il fit, sans être sûr de ses chances.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Ven 9 Mai - 21:19

Cette remarque sur Lorelai eu le mérite de faire détourner l’espace d’un instant le regard de Rory. Sa mère…elle était tout pour elle. Sa meilleure amie, sa psy, sa pire ennemie aussi parfois…mais surtout la femme qu’elle prendrait comme modèle toute sa vie. Elle n’aimait pas qu’on la critique et elle savait être très incisive lorsqu’il s’agissait de la défendre…. ! Oui Rory aimait sa maman et elle n’en avait pas honte.

Mais elle devait avouer que cette guéguerre entre Jess et elle était ridicule. Lorelai avait pu voir à maintes reprise combien Rory pouvait aimer ce jeune homme et pourtant elle l’avait pris en grippe sous prétexte qu’il n’était pas bon élève, bon à rien, j’en passe et des meilleures. Mais la vérité était qu’elle ne le connaissait pas comme Rory…ou comme Luke pouvaient le connaitre. La vérité était que Jess était brillant en plus d’être canon. Il avait tout pour lui…il avait beau n’avoir pas beaucoup aimé l’école…il était cultivé de part sa passion pour les livres…et lorsqu’il aimait quelque chose – ou quelqu’un - , plus rien ne pouvait lui sortir cette idée de la tête. Il était entier, il était franc…il était tant de petits détails complexes qu’elle avait appris à connaître et aimer autrefois et qu’elle retrouvait aujourd’hui avec un plaisir non dissimulé. Tout cela pour dire qu’elle aimait Jess…et qu’elle aimait aussi sa mère….et un jour, tous les deux s’aimeraient aussi…elle mettrait tout en œuvre pour que cela se produise.

Il s’était ensuite rapproché jusqu’à la coller légèrement ce qui lui déclencha le plus délectable des frissons alors que ses joues se teintaient à nouveau……et il s’approcha encore,…la faisant reculer sans même qu’elle ne s’en rende vraiment compte…et il s’approcha toujours…et finalement tous deux se retrouvaient à l’intérieur.

Elle lui lança un regard accusateur dès qu’elle réalisa ce qu’il s’était passé. Mais son sourire ne pouvait laisser croire que ses yeux étaient vraiment sérieux.

-Tricheur

Murmura-t-elle simplement alors qu’elle nouait à présent ses bras autour de la nuque du beau jeune homme. Minaudant, le regard ensorcelant, elle avait ensuite repris sur le ton de la plaisanterie que sa mère n’allait pas apprécier cela… !!

-A cause de toi j’ai un inconnu chez moi…je suis peut-être même en danger…

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Ven 9 Mai - 21:48

Le jeune homme n’était pas peu fier de ce qu’il venait de se passer.
Il venait de venger tous les hommes de la terre. Il venait de prouver qu’ils pouvaient être fourbes, eux aussi, quand ils le voulaient. Il venait de montrer qu’un homme aussi pouvait profiter du trouble qu’il créait chez le sexe opposé, et à bon escient.
Sérieusement, il ne pensait pas que cela aurait pu marcher. Par définition il n’y avait que les femmes pour être si captivantes, si envoutantes que l’on va dans leur sens sans même s’en rendre compte, il n’y avait qu’elles pour être assez adorables au point de vous faire obéir avec docilité et presque plaisir. Et pourtant, contre toute attente, cela avait fonctionné. Il ne comprendrait certainement jamais comment, mais les faits étaient là : il était entré en usant de la ruse.
Le regard qu’elle lui lança ne put que le faire rire. En premier lieu car il pouvait voir à quel point, au fond, elle ne lui en voulait pas. Exactement comme lui lorsqu’il lui cédait, peut-être un peu vexé de s’être laissé avoir si facilement, mais certainement pas réellement en colère. Il savait comme on pouvait se sentir idiot de ne pas avoir vu venir le coup, d’avoir été si malléable, presque prévisible. Et c’est avec plaisir qu’il pouvait constater qu’ils étaient tous les deux bons joueurs. Il rendait à César ce qui était à César. Du moins, c’est ce que lui faisait. Elle avait une emprise sur lui. Elle avait étendu son empire sur le corps, sur le cœur entiers du jeune homme. Elle était bien trop belle, bien trop persuasive, bien trop intelligente pour lui, il rendait les armes. Ce qui ne l’empêchait jamais de se battre, il aimait trop la voir tenter de l’envouter, comme un serpent sortant de son panier. Il savait les batailles perdues d’avance, ne se battait que pour la forme et en profitait pleinement. À elle, cette fois, de connaître ce sentiment de s’être laissée avoir comme une débutante mais d’aimer ça.
Il reçut d’ailleurs le meilleur des trophées. Elle venait se pendre à son cou. Ce contact qui lui avait tellement manqué provoqua en lui un léger frisson de bonheur. Il ne savait plus comment il avait pu passer des jours entiers sans profiter de ses bras, de ses caresses, de son amour. À son tour il passa ses bras autour de la taille de la jeune femme. Cette fois, il ne résisterait plus. Elle lui avait tant manqué, il ne supportait plus de sentir la proximité de ses lèvres sans s’être encore assuré qu’elles étaient toujours aussi aptes à donner les meilleurs des baisers.


« Tu ne sais pas à quel point…, murmura-t-il avant de céder à l’appel de ses lèvres. »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Ven 9 Mai - 22:13

Et elle n'allait certainement pas gâcher cet instant en le fuyant...cependant la porte était toujours ouverte et étant 18 heures passé, les gens n'allaient certainement pas tardé à rentrer chez eux. Oh elle n'était pas contre le fait de s'exposer au grand jour avec lui...bien au contraire...mais lui par contre, cela pourrait peut-être le déranger...!

Elle lui rendit ses baisers avec tout autant de tendresses, essayant de ne pas se montrer trop entreprenante comme il le lui avait demandé...mais elle devait admettre que c'était bien la plus difficile des choses qu'il soit...

Si elle l'avait pu, elle l'aurait déjà guidé jusqu'au canapé, elle s'y serait allongée, l'entrainant à sa suite...elle ne rêvait que de son corps la dominant...ses lèvres l'embrassant...et ses mains la couvrant de milles caresses plus chaudes et délicieuses les unes que les autres...!

Mais elle serait sage, elle le lui avait promis...! Cependant...pour la porte...elle pouvait au moins faire quelque chose pour cela. Elle le repoussa donc doucement jusqu'à atteindre la poignée mais sans jamais au grand jamais ne quitter les lèvres parfaites de son amant. Et même lorsqu'elle voulu expliquer son geste, elle ne pu le faire qu'en étouffant ses mots contre les lèvres de Jess ce qui donna quelque choses du genre..


-gné voignins...

Comprenez bien entendu "les voisins"...! La porte désormais fermée, Rory était prête à se laisser aller, non pas à ce qu'elle aurait aimé, mais à ce que Jess voudrait bien lui donner...ce qui serait déjà beaucoup pour l'amoureuse transie qu'elle était.!!

Alors que ses mains se joignaient dans la nuque de son ami, Rory tentait tant bien que mal de se rapprocher un plus près de ce corps qui lui faisait tant envie… ! A présent sur la pointe de ses fins pieds, littéralement suspendue à ses lèvres, elle sentait que son cœur commençait à s’emballer…que ses idées divaguaient vers des idées de plus en plus lascives et brûlantes…mais elle ne devait pas…

Raison pour laquelle elle se détacha – un peu brutalement – des lèvres de son compagnon. Pinçant ses lèvres l’une contre l’autre, elle prit un moment pour savourer ce goût…cette sensation qu’elle appréciait tant avant de relever un regard amusé vers lui.

-Même pas peur…

Référence naturellement à leur conversation d’avant et le fait qu’elle était en grand danger à présent.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Ven 9 Mai - 22:52

Il pouvait enfin savourer le goût de ses lèvres… Après de longs jours passés loin d’elle qui, il faut le dire, lui avait parus une éternité, il pouvait à nouveau la sentir contre lui, l’embrasser jusqu’à en étouffer, la serrer contre lui dans l’espoir que leurs corps ne fassent plus qu’un, respirer à plein poumon une odeur qu’il aurait presque oublié. Il n’y avait pas de plus grand bonheur que de retrouver ce corps qui répondait tant au sien, son âme sœur. Car oui, il en était là, il retrouvait en elle tout ce qu’il sentait en lui, les mêmes pensées, les mêmes envies, leurs corps se répondaient autant que leurs cœurs. Il voyait en elle son équivalent, son équilibre parfait.
Mais on n’est pas forcément destiné à sortir avec son âme sœur. Les choses n’étaient malheureusement pas aussi simples. Notre âme sœur peut-être n’importe qui, ses parents, son frère ou sa sœur, son ou sa meilleure amie, ou la femme que l’on aime. Une âme sœur, c’est une personne dont on est totalement complice, dont chaque pensée, chaque geste, a une résonnance particulière en nous. Comme son nom l’indique c’est une âme faite exactement comme la vôtre. Cela n’a définitivement rien à voir avec de quelconques sentiments, ni amicaux ni amoureux.
Après toute cette absence il se rendait compte enfin qu’elle était plus que la femme de sa vie, mais pour lui cela ne changeait rien.

Elle était là, près de lui, et ses sentiments étaient totalement partagés.
Il l’aimait, profondément, de tout son cœur. Mais il n’était pas certain que ce soit de l’amour. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher d’être plus tendre à chaque seconde qui passait, d’avoir de plus en plus besoin de sentir son amour. Il en devenait presque romantique, comme il l’avait plus ou moins été la dernière fois qu’ils s’étaient vus.
D’un autre côté, il était beaucoup moins sentimental. Sentir son corps frôler le sien avec tant de volupté, sentir ses mains sur un corps si séduisant et qu’il avait si peu parcouru, sentir ses lèvres contre les siennes… Il savait qu’il lui avait dit qu’il voulait prendre son temps, et il le voulait toujours. De même qu’il n’avait, ô grand jamais, voulu tromper Lena. Mais mon Dieu, elle ne faisait rien de particulier et déjà il sentait la fièvre monter en lui. Un mot de trop, une caresse et il savait d’avance que l’étincelle se transformerait en brasier. Le combat contre soi-même est un combat ardu et épuisant, un combat de chaque instant qu’il se devait de gagner. Pour Lena, mais aussi pour lui, et certainement pour Rory.

Par miracle, elle lui donna l’occasion de penser à autre chose… Du moins pour le moment.
La porte… Il n’y avait même pas pensé. Il avait voulu rentrer dans le but, justement, de n’être aperçu de personne… Et il oubliait qu’une maison n’était pas un champ de force mais simplement quatre murs, des portes et des fenêtres à travers lesquelles on pouvait aisément voir si l’on ne prenait pas les précautions nécessaires. Pour les fenêtres il n’avait rien à craindre. En revanche oublier de fermer la porte était vraiment une erreur de débutant, une erreur totalement imbécile qui plus est. S’il n’avait pas su par le passé s’il était ou non doué pour ce genre de petit jeu il savait à présent qu’il ne l’était pas du tout.
Pourtant, il prit le parti d’en rire en silence. Après tout, elle l’avait bien rattrapé sur ce coup là, comme à chaque fois… Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle devenait habituée à lui sauver la mise. Et il y avait plus de peur que de mal.

Il n’eut pas le temps de revenir à ses agréables et tourmentantes pensées qu’elle se détachait de lui. Assez subitement pour qu’il puisse se poser des questions. Cependant, il se doutait bien qu’elle devait éprouver à quelque chose près les mêmes émotions que les siennes, et il ne lui en voulu pas un quart de seconde.
Elle était de toute façon bien trop sublime, qui pourrait lui en vouloir alors qu’elle faisait cette moue qui lui était tant caractéristique ? Il se perdit dans cette contemplation jusqu’à ce qu’elle lève vers lui ses grandes pépites bleues.


« Tu devrais faire confiance à ta mère pourtant. »

Bien entendu, il plaisantait. Si elle lui avait fait aussi confiance que cela, il n’aurait pas eu la moindre chance avec elle. Il savait pourtant à quel point son avis comptait. Il ne pouvait que lui en être plus reconnaissant ne s’être pas laissée faire sur ce coup là.
Malgré tout, il n’en voulait pas à Lorelaï, et il n’avait vraiment rien contre elle. Il était même prêt à déposer les armes dès qu’elle le voudrait. Et, qui sait, ce jour arriverait peut-être un jour, maintenant qu’il avait grandi, maintenant qu’elle était entourée au plus proche de gens qui pensaient du bien de lui – elle les avait bien choisi, parce que des gens pensant du positif de Jess Mariano, ça ne court pas les rues.
Doucement il pencha la tête et arqua les sourcils, gardant la même moue amusée.


« Tu accueilles tous les inconnus comme ça ? »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Ven 9 Mai - 23:14

Elle acquiesça en souriant de bon coeur.

-Tous ceux qui passent cette porte, oui, pourquoi? Ce n'est pas comme ça qu'on reçoit quelqu'un?

Ce disant elle fondait littéralement devant le visage si parfait qu’il lui offrait alors et elle ne put s’empêcher de se hisser jusqu’aux lèvres de Jess, les effleurant sans pour autant l’embrasser.

-La politesse…c’est un de mes principes de base…

Elle déposa ensuite un léger baiser à la commissure des lèvres de son amant avant de retrouver le sol ferme. Elle n’avait menti qu’à moitié…la politesse était bien une de ses valeurs les plus nobles que Lorelai lui ai inculqué… mais ce n’était pas la seule… ! La fidélité, l’écoute des autres, la bonté formaient aussi un tout qui n’en rendait la jeune femme que plus unique.

Mais soudain elle réalisait quelque chose d’étrange…pourquoi Jess était-il venu chez elle ? Elle l’avait laissé entrer sans trop d’explications mais…ces temps il avait préféré lui parler au téléphone que de la voir…-ce qui n’avait rien de surprenant après la visite de la librairie… - il avait désiré une certaine distance entre eux…et voilà qu’il débarquait chez elle…cela l’intrigua… !

-Alors, que me vaut l’honneur ?

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Sam 10 Mai - 9:08

Le jeune homme ne put s’empêcher de penser à Logan… Il n’allait plus tarder à franchir cette porte et quelque chose lui disait qu’il n’aurait pas été contre un accueil de la sorte.
Il ne savait même pas si tout était réellement fini entre eux. Il avait bien fallu des années pour que ce soit le cas entre Rory et lui – et voilà où cela les avait menés. Alors s’il se passait la même chose entre Logan et elle il n’en aurait pas été surpris. Elle l’aimait, lui, maintenant, peut-être, mais c’était loin d’être une raison. Elle aimait bien Logan avant de se rendre compte qu’elle avait toujours des sentiments pour lui.
D’un naturel plutôt jaloux, il ne voyait pas forcément cette arrivée d’un bon œil. Il savait à quel point elle avait dû être folle de lui, pour tout lui laisser passer comme à un enfant, et elle lui avait dit elle-même, c’était la distance qui les avait séparés. De distance il n’y aurait plus.
Cependant, il était un jaloux qui se cache. Il n’avait jamais fait, à proprement parler, de crise de jalousie. Il y allait bien plus en douceur, parce qu’il savait que sans cela la situation serait bloquée. D’autant qu’il était aussi jaloux que confiant à l’égard de ses compagnes.
Ses pensées ne l’empêchèrent pas de sourire, bien au contraire. Il verrait bien dans quel sens tournerait le vent quand Logan serait là, il agirait en fonction. Mais pour l’heure il avait la demoiselle pour lui tout seul et ne comptait pas s’en priver.

D’ailleurs, elle revenait à lui, avec douceur, presque minauderie.
Il acquiesça doucement à sa remarque tout en profitant de la proximité brève mais non moins exquise qui s’était installée entre eux.

Puis elle posa une question dont il aurait dû se douter.
Sur ce point leur relation était plutôt étrange. Plus la raison pouvait être importante, et plus ils se taisaient. S’ils parcouraient la moitié du pays pour se retrouver ils ne leur viendraient même pas à l’esprit de poser une question pareille, alors que s’ils traversaient simplement la rue la question pouvait devenir de première importance. Cela tenait peut-être du fait qu’ils n’avaient jamais été très doués ensemble pour parler des choses importantes, peut-être aussi qu’ils ne voulaient pas briser certains moments.
Quoi qu’il en soit, il se devait de répondre. Et s’en voulu de ne pas s’en être inquiété avant. S’il avait été sincère, plus prompt à exprimer le fond de sa pensée il lui aurait avoué qu’elle lui manquait, qu’il avait juste envie de passer un peu de temps avec elle parce qu’il avait l’impression qu’ils ne s’étaient pas vus depuis une éternité. Mais ça aurait été mal connaître Jess Mariano que de croire qu’il consentirait à dire cela.


« Tu as ma veste en otage depuis trop longtemps. »

Il s’avança à nouveau vers elle pour la prendre dans ses bras, tout en se demandant si elle se rendrait compte qu’il cachait là une partie de la vérité.

« J’espère que tu t’en aies bien occupée. »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Sam 10 Mai - 9:22

Elle n'était naturellement pas si dupe et si elle ne savait pas les véritables raisons de sa visite, elle était cependant certaine que ce n'était pas son blouson qui l'amenait ici. Elle acquiesça, un air sérieux sur le visage avant de sourire à nouveau. Puis elle lui indiqua la direction de sa chambre.

-Ton blouson ? C'est à dire..il est au lit, il dort encore

Jess avait parlé de sa veste comme s’il s’agissait d’un petit humain…ou d’un animal auquel il tenait tant. Rory allait donc continuer sur sa lancée. Elle détourna les yeux en direction des fins voilages qui séparaient sa chambre du reste du loft avant de reprendre.

-je n’ai pas eu le cœur de le réveiller…ilétait si mignon…

Puis elle retourna son regard amusé vers lui.

-Il s’est très bien comporté, un vrai gentleman… ! On a passé toutes ses nuits ensemble et jamais il n’a rien tenté….à croire que je ne suis pas son type de femme…

Elle s’était alors redressée afin d’atteindre à nouveau les lèvres du beau brun histoire de l’embrasser brièvement avant de s’éloigner et de se défaire de ses bras

-Bouge pas, je vais te le chercher


Dernière édition par Rory Gilmore le Jeu 15 Mai - 15:02, édité 2 fois

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Sam 10 Mai - 9:52

Tout était bon pour se moquer de lui, il le savait. Et là la perche avait été trop belle pour que la jeune femme ne la saisisse pas.
Certes, il y tenait réellement à cette veste. Mais il n’y avait là rien de si extraordinaire. Il était même prêt à parier que la demoiselle qui s’en moquait aussi ouvertement avait bien plus d’une affaire avec lesquelles elle prenait un soi particulier.
Étrangement, la façon dont elle commença à lui en parler lui donna la vague impression de venir chercher son fils chez son ex-femme. Impression fortement désagréable. Voilà peut-être comment cela se passerait dans une quinzaine d’années, la tendresse en moins. Il espérait bien que non. Il ne supportait pas les enfants.

C’est un regard amusé qu’il lui lança alors qu’elle disait qu’ils avaient passés toutes leurs nuits ensemble. Si l’on y réfléchissait ce n’était pas de plus improbables, en général les filles aimaient particulièrement à dormir avec l’odeur de celui qu’elles aimaient. Mais de là à l’avouer, au détour d’une conversation. S’il n’en dit rien son regard parlait à sa place.


« Ça j’en doute, il est juste bien élevé. »

En effet, il voyait mal de qui Rory n’aurait pas pu être le type. Elle charmait tout le monde par sa simple présence, et lorsqu’elle ouvrait la bouche sa douceur et sa politesse naturelles finissaient de faire tomber le monde à ses pieds. Il ne devait pas y avoir beaucoup d’hommes sur terre qu’elle laissait indifférent.
Puis elle l’abandonna là, pour aller le chercher. Sa chambre. Le seul endroit du loft qu’il n’avait eu l’occasion d’apercevoir. Il faut dire que du reste on avait vite fait le tour, le principe du loft étant l’absence presque totale de murs il n’y avait même pas besoin de se déplacer pour admirer l’appartement dans son ensemble. Bien entendu, la salle de bain n’était tout de même pas en plein milieu du salon, mais il avait eu l’occasion d’y faire un petit tour. En revanche il n’avait jamais vraiment eu d’excuses pour s’introduire dans la seule pièce qu’il lui restait à visiter. La curiosité le poussa donc à désobéir à l’ordre qu’elle venait de lui lancer pour aller à sa suite, l’air de rien.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Sam 10 Mai - 11:01

Rory avait entendu les pas du jeune homme la suivre. Elle se retourna brièvement pour lui adresser un regard tendre sans pour autant arrêter d’avancer. Puis elle arriva au voilage qu’elle releva délicatement, le retenant pour que Jess y passe à ton tour.

La chambre de la belle était tout ce qu’il y avait de plus sommaire. Un grand lit en fer forgé « king size » qu’elle partageait avec elle-même…, une caisse en bois servant de table de chevet une tige surmontée d’une simple ampoule en guise de lampe de chevet.


-Ce sont…les meubles de Logan…

Se crut-elle obligée de préciser. Rien n’était vraiment assorti…ni de mauvais goût pourtant. Les draps étaient d’un blanc immaculé, les murs d’un gris terne…et une grande fenêtre donnait sur l’extérieur.

-ça ne fait que deux mois que je suis là, je pensais pouvoir décorer un peu au fur et à mesure mais…

Elle baissa la tête, un rire amer franchissant ses lèvres.

-Enfin bref…

Puis elle se dirigea vers le lit. La veste de Jess était bien là, accrochée à un des montants, du côté ou la belle semblait s’endormir. Avouer que depuis qu’elle l’avait en sa possession tous les soirs elle en prenait une pleine bouffée avant de fermer les yeux serait trop difficile pour elle, mais elle ne se cacherait pas de l’avoir gardée précieusement à ses côtés.

Elle la saisit donc et se retourna pour la lui tendre.


-Tiens, voilà.

Elle attendit qu’il s’en empare avant de lui sourire poliment, puis de le contourner pour sortir de cette pièce – qui n’en était pas une – ou elle aurait pourtant rêvé rester des heures avec lui, entre ses bras, tout contre lui.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Sam 10 Mai - 11:48

Voilà donc l’antre de la belle. Là où elle passait toutes les nuits qu’il rêvait de passer en sa compagnie. C’était ici qu’elle s’était retrouvée, seule d’après ses dires, soir après soir. C’était ici qu’elle avait eu ses plus grandes réflexions, celles qui empêchent toujours de trouver le sommeil, ici qu’elle avait rêvé de choses qui ne regardaient qu’elle.
C’était une chambre comme une autre, comme il en existe plein. Peu de mobilier, l’essentiel, ni très chaleureux ni complètement froid.
Il releva la tête vers elle alors qu’elle reprenait la parole. C’est un sourire plutôt triste qui accueillit ses propos. Un de ceux qui veut dire qu’il comprenait, que ce ne devait pas être facile, mais qu’il était là.


« Tu as encore le temps de décorer tout un tas d’appartements, si ça peut te consoler. »

Il failli rajouter qu’elle pourrait se charger de celui au-dessus de la librairie si elle le voulait, mais s’abstint. Le sujet n’était pas des moins délicat. Elle avait plutôt mal pris son refus catégorie, malgré qu’il ait, selon lui du moins, les meilleurs arguments du monde. Ceci étant dit, il se demandait à présent s’il valait mieux faire du camping au milieu des rats dans un appartement où elle pouvait se casser une jambe en montant l’escalier ou se jeter joyeusement dans la gueule du loup en venant habiter chez eux, comme elle s’apprêtait à le faire. D’un côté, elle risquait d’être physiquement blessée, de l’autre moralement. Sur ce coup il n’y avait pas vraiment de bon choix.
Il retrouva avec plaisir sa veste, dont elle avait visiblement pris grand soin. Il n’en attendait d’ailleurs pas moins d’elle. Elle l’aurait traité comme il le fallait même s’il s’était agit d’un vulgaire bout de chiffon.
Ils sortirent ensuite, et en profitèrent pour aller jusqu’au salon, ce qui n’était pas gagné jusqu’à présent dans la mesure où ils auraient pu passer des heures devant la porte.
Faisant comme chez lui, il n’attendit pas qu’elle lui propose de s’asseoir pour le faire, espérant bien qu’elle viendrait à ses côtés. En attendant, il posa délicatement sa veste à ses côtés. Il aurait dû la laisser sur le porte-manteau, où elle aurait été moins gênante et bien plus à sa place, mais il n’y avait pas même songé. Et puis, elle faisait partie de la famille à présent.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Sam 10 Mai - 12:13

hj: mdr!! la veste faisait partie de la famille?? Tu m'as tuée!
__

Ils étaient donc sortis de ce lieu qui aurait été bien trop tentant pour elle…et puis on ne recevait pas un invité dans sa chambre…mais au salon… ! Il était allé s’asseoir, faisant comme chez lui…elle appréciait cela. C’était surement idiot mais l’espace d’un instant elle aurait pu s’imaginer qu’ils vivaient tous deux ici tant ce geste lui parut naturel. Elle allait prendre place près de lui quand elle se rappela qu’elle ne lui avait strictement rien proposé…mais elle savait déjà ce qu’elle pourrait lui servir. Bifurquant donc, presque au dernier moment, elle se dirigea vers la cuisine. Elle ouvrit un placard et en sorti une bière.

Elle revint ensuite vers lui, sa future bière tenue à bout de doigts par le goulot et la lui tendit. Encore une fois une image s’imposa à elle, celle du parfait petit couple. Elle ne put qu’en sourire, puis, pris place sur le canapé à son tour, en restant tout de même à une distance respectable. Elle n’était pas à proprement dit, assise. Elle s’était installée, jambes repliées, l’épaule et la tête appuyées sur le dossier du canapé de façon à pouvoir observer le jeune homme sans interruption.


-Alors, tu as des nouvelles pour la librairie depuis la dernière fois ?

Il fallait bien lancer un sujet de conversation au hasard et celui-là n’était pas pire qu’un autre. En effet, elle aurait pu lâcher le doux prénom de Lena…ou elle aurait pu parler d’eux deux…mais quit à choisir, elle préférait un sujet qui ne les fâcherait pas à peine retrouvés.

Elle se devait aussi de se changer les idées car elle devait avouer qu’elle n’en menait pas large depuis l’arrivée de Jess… ! Elle avait scruté chaque parcelle de son corps du regard, tentant de cacher son trouble…se remémorant encore et encore les instants torrides qu’ils avaient pu passer lors de la visite de cette fameuse librairie…raison peut-être pour laquelle, inconsciemment, elle avait choisi ce sujet…aïe…à présent qu’elle y pensait, ce n’était peut-être pas une si bonne idée.

Blottie contre le dossier, les bras autour de ses jambes, le regard braqué sur lui, Rory détaillait silencieusement du regard chaque partie de son visage. Ses yeux, tantôt malicieux, tantôt graves dont la couleur n’avait jamais rencontré d’équivalent pour la belle…mais il n’y avait pas que cela… ! Elle avait aimé, dès les premiers instants de leur rencontre la façon qu’avait le jeune homme d’arquer légèrement l’un ou l’autre de ses sourcils mettant ainsi doublement son regard en valeur… ! Et puis…il y avait naturellement sa bouche…ses lèvres fines et à la fois charnues…lorsqu’il souriait…elle décollait littéralement du sol… ! Il avait le sourire le plus charmant de l’univers. Et puis s’il n’y avait que son visage…mais non…tout son corps était empli de qualités…

Soudain la température était montée en elle…c’est alors seulement qu’elle s’était aperçue que Jess la regardait. Troublée, elle en resta pétrifiée. Combien de temps s’était-elle perdue dans ses pensées à le dévisager ainsi ? Avait-il déjà répondu à sa question ? Lui en avait-il posé à son tour ??

Elle se reprit en détournant le regard par la fenêtre, s’éclaircissant la gorge, visiblement gênée.


_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Sam 10 Mai - 13:51

HJ : Elle dort bien avec Rory, pourquoi elle ne viendrait pas s’asseoir sur le canapé avec eux ? Razz


Il y avait cru, il avait cru l’avoir enfin tout à lui. Mais c’était sans compter la soudaine prise de conscience de la jeune femme. De son pas léger elle s’éloigna une fois de plus de lui.
Il est vrai qu’à galoper ainsi, le jeune homme avait plutôt soif. Mais il s’en serait bien passé pour l’avoir au plus tôt près de lui. Elle ne lui avait rien demandé, lui non plus d’ailleurs, mais c’est naturellement qu’elle lui amena une bière. Pour ce genre de chose il était plutôt prévisible, il buvait à quelque chose près toujours et inlassablement les mêmes boissons. Mais venant d’elle, c’est un tout autre sentiment qui naquit en lui, tout aussi vrai mais légèrement hors de propos. Elle le connaissait, bien plus que quiconque. Cette impression, au lieu d’être dérangeante, était fortement agréable. Elle le connaissait, et malgré, ou à cause de cela elle l’aimait.
Malgré, car il n’avait pas que des bons côtés, c’était indéniable. Il avait même un paquet de défauts, et c’est en général ce qui transparaissait en premier chez lui, contrairement aux personnes en général, on voyait d’abord ses défauts, et ses qualités n’apparaissaient que bien plus tard. Un peu comme si elles étaient trop précieuses pour qu’il les montre en qui n’en valait pas la peine.
À cause pour sensiblement la même raison. C’est parce qu’elle avait appris à le connaître qu’elle avait appris à l’aimer, justement parce qu’il ne se laissait pas approcher si facilement. La majorité des personnes, même et peut-être surtout des filles avec qui il était sorti, l’avait toujours trouvé désagréable, à la limite de la méchanceté.

Il prit sa bière, la remercia d’un sourire et enfin, elle put s’asseoir. La façon dont elle le fit le laissa un peu perplexe. Elle l’épiait littéralement. Elle s’était assise de façon à l’avoir face à elle, à pouvoir le regarder sans tourner la tête. Même lorsqu’il ne la voyait pas il sentait son regard peser sur lui. C’était pour lui autant agréable que gênant. Il osait à peine bouger.
Elle finit par lui parler de la librairie, alors que de son côté il était toujours troublé par le regard inquisiteur qui ne le lâchait plus. Il ne put qu’être heureux, cependant, qu’elle ait trouvé quelque chose à dire. Car lui aussi devait lui parler, d’un sujet qu’il aurait préféré éviter jusqu’à ce qu’ils soient devant le fait accompli. Cette discussion ne faisait que repousser l’échéance, mais c’était déjà bien appréciable.
Il allait répondre quand il lui jeta discrètement un petit coup d’œil. Finalement, il n’en avait pas besoin. Elle était partie loin très loin d’ici. Doucement, comme s’il avait peur d’effrayer un animal sauvage, il vint placer son coude sur le dossier et posa sa tempe sur sa main. Naturellement, sa cheville gauche vint se placer sur le genou droit. De fait, il se retrouvait à la fois plus près d’elle et lui aussi face à elle.
Il ne perdait pas une miette du spectacle qui s’offrait à lui. Une fois n’est pas coutume ses joues avaient pris une teinte rosée, ses lèvres elles-mêmes rougissaient légèrement, ses grands yeux bleus le fixaient toujours, mais ne le voyaient plus qu’à moitié. Ce qu’elle pouvait être belle quand elle n’avait pas conscience d’être observée. Et ce qu’elle pouvait être désirable quand de telles idées perturbaient son esprit. Car il savait exactement à quoi elle pensait, et ne pouvait s’empêcher d’y penser aussi.
Malheureusement, cet instant ne dura pas. Elle revint à la réalité brusquement. Ce qui ne l’empêcha pas de continuer, lui, de la fixer, à moitié amusé, à moitié ardent. Sensiblement sa main se rapprocha d’elle, mais s’arrêta à mi-chemin, laissant échoir sa main sur le canapé, dans le peu d’espace qu’il y avait entre leurs deux corps. Un peu de sagesse on avait dit, de la tendresse, de l’amour…

Il devait construire une réponse dans cet esprit de plus en plus embrumé, histoire d’essayer de leur changer les idées. Ce qu’il fit après s’être à son tour racler la gorge.


« C’est bon. J’ai envoyé une offre à JD, un peu basse, mais il m’a soutenu, le proprio a cédé. Quelques trucs à préparer et on pourra signer. »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Sam 10 Mai - 15:00

Naturellement le geste du jeune homme n'avait pas échappé à la belle et même si elle avait le regard dirigé vers l’extérieur, elle avait vu sa main s’approcher pour ensuite rebrousser chemin et se poser sur le canapé. Elle avait alors retourné ses pupilles vers lui, lui souriant tendrement avant de détacher sa première main de la seconde et d’unir cette dernière à celle du jeune homme.

Il répondit alors à sa question – elle n’avait donc pas raté la réponse ! – et la jeune femme ouvrit de grands yeux d’étonnement.


-C’est vrai ?? Mais c’est merveilleux !!! Félicitations Jess !!

Elle aurait aimé lui sauter au coup tant elle était heureuse pour lui, et d’ailleurs son visage le traduisait assez bien…mais elle resta sage – tant bien que mal – se contentant de serrer un peu plus dans la sienne la main de Jess.

-Alors c’est bon ?? Tu vas vraiment ouvrir à New York ?? Tu te rends compte !! C’est fantastique Jess ! Tes associés doivent être contents eux aussi !!!

Il avait l’air si fier et si gêné à la fois, il était craquant au possible…mais elle ne devait pas ! Elle devait respecter sa décision, ils devaient prendre le temps…de se revoir…de se redécouvrir…et par-dessus tout, elle devait lui laisser le temps de se rendre compte des sentiments qu’il avait pour elle. Était-ce de l’amitié ? Cette nouvelle chose que l’on appelait « amitié améliorée » ou les deux amis en questions s’autorisaient à coucher ensemble ? Ou alors…était-ce – à l’exemple de Rory – tout simplement de l’amour ??

-Et…tu as déjà une date pour la signature ?

Penser à autre chose…se changer les idées…cherché d’autres sujets… ! Rory devait brider ses pulsions qui la pousseraient irrévocablement vers lui en pensant à autre chose…mais elle ne savait pas combien de temps elle pourrait tenir ainsi…Et dire qu’ils n’étaient même pas encore proche physiquement… ! Elle eut un sourire triste. Elle se trouvait pathétique.

Doucement son pouce caressait la main de Jess, seul contacte physique qu’elle pouvait se permettre à l’heure actuelle… !

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Sam 10 Mai - 16:29

Elle avait prit sa main. Et à l’instant cela ressemblait au geste le plus intime du monde, du moins pour le jeune homme. Il avait peut-être une étrange conception de l’intimité, mais pour lui cet acte voulait dire bien plus que n’aurait pu le dire leur union physique. Une fois encore il eut l’étrange impression, comme un flash, qu’ils étaient définitivement amoureux. Parfois il ne voyait plus d’autres explications à leur manière d’agir, ou plutôt il avait envie de se laisser aller pour quelques secondes à cette douce vision. Il voyait en cette main enserrant la sienne un geste tendre, lourds de sentiments, le geste tendre que l’on a, en général, pour la personne que l’on aime. Qu’était-ce, à côté, le désir qui pourtant les torturait ? Peu de choses, parce que le corps se donnait bien plus facilement que le cœur – du moins lui le donnait plus facilement. Il savait bien que pour certains c’était l’accomplissement d’un amour, il n’était clairement pas dans cette catégorie pour l’avoir vécu souvent dans l’autre sens – il connaissait bien mieux le désir sans amour que l’amour amenant au désir. C’était très certainement la raison qui l’avait poussée à demander une chose qu’il n’aurait jamais cru possible jusqu’alors. Et même si c’était dur, il n’en était que plus heureux de pouvoir partager avec elle ce genre de moments.
Cependant, il eut à peine le temps d’en profiter qu’il eut bientôt un autre spectacle sous les yeux. Celui de la joie et de la fierté de sa compagne. Elle ne changerait donc jamais. Elle arrivait même à le rendre plus fier qu’il ne l’était déjà. Avec elle il avait l’impression d’en faire toujours plus qu’il n’y paraissait. Il avait l’impression d’être à la tête d’un empire – là où il n’avait en tout et pour tout qu’une librairie et demie. Elle était si heureuse… Elle voyait bien ses efforts pour rester à une distance acceptable de lui, et de son côté il rêvait de l’embrasser, pour qu’ils partagent leur joie. Il n’en fit rien, lui non plus, il lui fallut déployer toute sa force mais il y arriva.
Elle en rajouta encore. Elle lui demandait s’il se rendait compte. Non, il avait un peu de mal à le concevoir, ouvrir une librairie passe encore, mais à New York… C’était sa ville. Il avait l’impression de prendre une petite revanche. Mais justement, c’était New York, l’endroit où il avait toujours vécu. L’endroit où vivait toujours Liz. Il savait qu’il aurait droit à des félicitations, comme il en avait eu à Philadelphie, mais en plus des personnes habituelles – qui se résumaient donc à Luke et Rory – elle serait certainement là, elle aussi. Ce qui lui donnait une envie irrépressible de ne même pas lui en parler. Sa mère était encore plus enthousiaste que pouvait l’être la femme de sa vie. Et il n’était gêné devant personne comme il l’était devant elle. Ce qui promettait un instant mémorable pour les spectateurs, horrible pour lui.
Il ne pouvait plus s’arrêter de l’observer, son sourire devenant de plus en plus franc à mesure que la gêne se dissipait. Il ne pensait plus à la librairie, seulement à sa joie. Elle était tellement adorable… Si elle pouvait imaginer à quel point tout cela était son œuvre.


« On dirait bien que c’est bon, oui. »

Il n’en dirait pas plus à ce sujet. Il était heureux, peut-être, fier, surement. Mais si cela se voyait sur son visage, dans ses yeux, il n’était pas prêt à en déblatérer pendant trois heures. Il préférait largement que ce soit elle qui parle, si elle en avait envie.

« Mes associés ne m’ont pas suivis sur ce coup là. Au départ ils m’en ont un peu voulu de les planter là. On formait une équipe, chacun son rôle. Jusuq’a qu’ils soient certains que je pourrait gérer à distance. »

Sa libraire à New York ouverte il aurait donc double charge de travail, il ferait deux boulots en un. Il ne savait pas vraiment où il trouverait le temps d’écrire et de profiter de la vie, mais il était certain qu’il s’en sortirait. Il avait déjà pu constater que souvent tout n’était qu’une histoire d’équilibre.

« Dans quelques jours, j’en sais pas plus. »

Au diable la précaution. Il devait bien avoir le droit à un petit baiser de félicitations, tout de même. Il s’approcha donc, lentement, dans ce but.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Sam 10 Mai - 17:05

Elle avait dû faire une drôle de tête lorsqu’il lui avait annoncé qu’il allait être le seul gérant de cette librairie…Avait-elle rêvé ses mots ? Elle en hallucinait presque tant la nouvelle était extraordinaire. Jess Mariano, Le Jess qu’elle avait connu tout perdu dans sa petite ville de Stars Hollow …Jess allait avoir SA librairie. Il ne la partagerait pas avec d’autres, non…ce serai la sienne !!

Pour cette raison et par la joie qu’elle ressentait, elle ne sut pourquoi ni comment mais elle éprouva une irrévocable envie de se rapprocher physiquement…de lui prouver…de lui montrer comme elle était fière de lui !! Ce n’était pas rien après tout !!! Il avait parcouru tant de chemin et aujourd’hui il allait être propriétaire d’une librairie – bien qu’il était déjà en partie propriétaire de celle de Phily également- …il avait un roman…un autre en cours d’écriture !!! Il avait réussi dans tout ce qu’il avait entrepris et aucun mot que Rory ne prononcerait ne pourrait jamais faire ressentir au jeune homme comme elle pouvait être fière de lui !!

Elle avait alors déplié ses jambes pour prendre appui sur elles, histoire de se redresser et de se rapprocher un peu de lui…un baiser bien mérité ne pouvait pas être mal pris par Jess…si ? Elle ne le pensait pas, et d’ailleurs, ne venait-il pas lui aussi de se pencher dans la direction de la belle ? Elle ne saurait jamais la vérité mais quoi qu’il en soit elle ne voulait plus reculer. Elle passa lentement une main sur la joue de son ami

-Tu as réussi.

Sa voix était pleine d’émotion à l’image de son regard. Son sourire était tendre, son visage serin. En cet instant, elle pouvait le dire, elle se sentait bien. Bien car heureuse que la roue ait enfin tourné pour Jess, bien car elle était avec lui, bien car…

Elle approcha lentement son visage de celui de son amour, elle ne voulait pas le brusquer…elle ne voulait pas lui faire regretter d’être passé la voir, raison pour laquelle ses lèvres se firent douces et le baiser qu’elle lui offrit fut le plus court que la terre n’ait jamais porté…A peine leurs lèvres s’étaient touchées qu’elles se séparaient à nouveau.

Cependant ce n’est pas pour autant qu’elle s’éloigna de lui. Appuyée d’une main sur le dossier, de l’autre sur l’épaule du jeune homme ; à genoux face à lui, elle resta tout près de lui, son front collé à celui de son partenaire, son regard figé sur les lèvres parfaites qu’elle se retenait difficilement de retrouver.

-Félicitations… !

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Sam 10 Mai - 23:53

Pour ne pas changer les deux tourtereaux étaient sur la même longueur d’onde. Il espérait qu’elle lui montre à quel point elle pouvait être heureuse et elle, de son côté, avait besoin de s’exprimer un peu plus physiquement qu’elle ne l’avait fait jusqu’à présent.
Jess n’aimait pas vraiment les discours. Les mots mentent. Par contre les yeux, le visage dans son ensemble, les gestes étaient souvent bien plus sincères. Le corps était souvent un bien piètre menteur. Surtout le sien. Il pouvait être trahi en un instant par ses yeux émeraude. Mais puisqu’il n’aimait pas parler, il s’en accommodait plutôt bien. Sa compagne, en revanche, aimait assez les verbiages. Son corps n’en était pas moins sincère. Et en cet instant, où la parole avait déjà énoncé à quel point ceci était merveilleux, où il avait déjà pu observer la fierté dans son regard, le bonheur qui dansait sur son sourire, maintenant que tout ceci c’était déjà exprimé, il attendait une autre forme de dialogue. Une forme des plus ancestrales. Il avait eu la satisfaction de voir leurs corps réagir indépendamment, il espérait à présent les voir agir de concert.

Avant tout, elle parla à nouveau. Avec une telle émotion et tant de sincérité qu’il en frémit. Il avait réussi, oui. Mais ce n’était rien en comparaison de l’allégresse qu’il ressentait en observant son attitude. Il était fier de sa librairie, mais pas autant que de la fierté de Rory ; il était heureux de sa réussite, mais pas autant que de son bonheur ; il était comblé de sa revanche sur la vie, mais pas autant qu’elle pouvait le combler elle.
S’il avait voulu tout cela, à l’origine, c’était en vue de la récupérer, il espérait enfin être digne d’elle et qu’elle en prenne conscience. Les choses ne s’étaient pas passées exactement comme dans ses plans, mais il avait trouvé un bonheur aussi intense. Il ne s’était sérieusement jamais attendu à ce qu’elle réagisse ainsi. Ni quand il était venu la trouver chez ses grands-parents, ni maintenant. Et il n’en était que phénoménalement heureux. Une fois de plus elle dépassait toutes ses espérances.
Les deux petits mots qu’elle avait prononcés avaient emballé un cœur qui maintenant battait à tout rompre. Jess était certain qu’il s’arrêterait de battre d’une seconde à l’autre, un cœur ne peut supporter tant d’émotions. Plus que tout ce qu’il avait fait jusqu’à maintenant, plus que tout ce que l’on avait pu dire ou penser de lui, ces deux petits mots en apparence si simples étaient sa consécration. La concrétisation de ses efforts, de sa victoire.

Enfin, il eut droit à son baiser. Elle n’était peut-être pas si heureuse que cela finalement… Car si ses mots et son visage lui avaient donné une version enjouée ses lèvres avaient joué la version abrégée. Il y avait de la tendresse, certes, mais il n’avait pas eu le temps de distinguer ni la fierté, ni la joie, ni les éloges. Il ne se gêna d’ailleurs pas pour faire une petite moue qui montrait son désappointement.
Il lui avait peut-être demandé de la sagesse, de l’amour, de la douceur… Mais jamais qu’ils se comportent comme des bonnes sœurs. Cependant, il savait la frontière mince. Il savait pertinemment que le plus tendre, le plus doux, le plus amoureux des baisers pouvait vite se transformer en une embrassade par beaucoup plus intense. Peut-être, mais n’avoir droit qu’à des échantillons le rendait malade.
Il repensa alors à son histoire de glace en plein hiver. Ce proverbe qu’elle tirait de son histoire personnelle était peut-être de bon conseil dans certains cas… Mais force était de constater que dans le leur cela n’avait pas marché le moins du monde. Les confronter à leur obsession n’avait pas arrangé les choses, au contraire. Ils s’y étaient habitués à une rapidité étonnante et Jess n’envisageait plus sérieusement de s’en passer. Ce qu’il devrait pourtant bien faire s’il choisissait Lena – choix qui lui semblait de moins en moins évident car de plus en plus douloureux. Mais ce n’était clairement pas le moment d’y penser.
Pour l’heure, il avait encore la permission de goûter à ses lèvres – avec un avertissement placardé en rouge sur leurs fronts tout de même – et il ne voulait pas vraiment la laisser s’échapper. Il voulait sentir les émotions de la jeune femme retentir dans tout son être.

À nouveau, elle le félicitait, ce à quoi il répondit par un petit sourire, entre joie et gêne avant de passer sa main dans les cheveux si soyeux de sa compagne. Il sépara à nouveau les seuls minuscules millimètres qui les séparaient l’un de l’autre et l’embrassa avec toute la tendresse du monde, dans le but de la remercier. Il voulait la remercier pour ce qu’elle venait de dire, mais aussi pour tout ce qu’elle avait fait pour lui, depuis leur toute première rencontre. Pour faire les choses bien il aurait dû passer des heures leurs lèvres unies.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 11 Mai - 8:05

hj: wouaouw!
___

Dieu qu'elle avait souffert de la brièveté de ce baiser, elle résistait péniblement mais seulement pour le contenter, car les mots de Jess ne cessaient de se rappeler à son souvenir. Il voulait qu’ils ralentissent…elle se devait donc de faire taire sa passion au profit de la sagesse. Et c’était la chose la plus difficile qu’elle n’ait jamais eu à vivre.

Cependant, sa position actuelle l’aidait un peu à tenir le coup. Leur proximité physique n’était peut-être pas encore des plus évidente, mais elle avait au moins le plaisir de pouvoir sentir son épaule sous sa main…son front contre le sien…et si son corps tout entier demandait à se rapprocher plus encore, elle saurait résister grâce à ces contacts minimes.

C’est alors que se produit une chose qu’elle n’avait pas pu imaginer…Rory était en effet certaine qu’il la repousserait très vite afin que tous deux puisse retrouver un peu leurs esprits…mais ce n’est pas le chemin que son compagnon choisi d’emprunter… !

Le plus tendre, le plus sensible des baisers qu’ils n’avaient échangé depuis longtemps…voilà ce qu’il lui offrit. Si le rythme cardiaque de la belle Rory s’emballa très vite à ce contacte ce ne fut pas tant pour le désir grandissant qu’elle avait de prolonger passionnément cet instant… ! Non…ce baiser lui avait rappelé un nouveau souvenir du passé… !

Retour à Stars Hollow, il y a…oh…une éternité. Jess l’avait invité à monter sous un prétexte qu’elle ne se rappelait plus vraiment alors que Lorelai et Luke étaient occuper à flirter – bien que ne le sachant pas encore – de leur côté. Elle l’avait suivi avec une certaine excitation, bien que la peur se mêle à tout cela…ils allaient être seuls, partageant de forts sentiments, pour la première fois. Une fois arrivé, une fois la porte fermée, la gêne s’était vite fait sentir, cependant la magie de leur couple avait pris le dessus…il s’était rapproché…ils avaient parlé pour ne rien dire…ils avait mêlés leurs mains…encore quelques pas et…ce même baiser…tendre et fébrile…empli de sentiments qu’elle découvrait alors pour la première fois car non, Dean ne l’avait jamais embrassé de la sorte… !

Et voilà qu’elle retrouvait ses sensations…elle ne put retenir une larme de couler sur sa joue alors qu’elle tentait de se contrôler, de laisser la tendresse être le seul motif de ce baiser. Cependant son corps était bien trop loin à son goût…elle espérait qu’il le lui pardonne, mais elle avait besoin de se sentir plus proche….de sentir ses mains de Jess se poser ou elles le désireraient.

Sans quitter les lèvres du bel apollon, elle avança donc un genou, puis le second d’encore quelques centimètres afin de, à présent, le dominer d’une bonne tête. Lui était assis, elle à genoux, ça ne les empêchait pas de garder leurs lèvres scellées dans le plus délectable des baisers….

Mais ce qui devait arriver arriva…elle était si faible face à lui…et le torrent de ses sentiments était si fort…elle aurait tant aimé qu’il les partage mais ce n’était clairement pas le cas. Toujours est-il que, lentement mais surement, les lèvres de la belle se firent plus suaves alors que son souffle s’accélérait. Elle allait tout gâcher…elle s’en voulait d’avance…mais c’était plus fort qu’elle… !!! Déjà son corps se mouvait sous l’impulsion des sentiments qu’elle avait pour le beau brun. Ses deux mains étaient à présent agrippées aux épaules de Jess – peut-être inconsciemment pour le retenir ?`Le supplier de rester ? Et lentement la passion vint s’immiscer à ce moment qui, pourtant avait été parfait et qui malheureusement allait très vite prendre fin, sitôt que Jess sentirait ce changement… !

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 11 Mai - 10:56

HJ : Merci :O Wink


S’il y a bien une chose qui lui avait servi lorsqu’il était sorti avec Rory c’était bien son expérience. Il avait eu la ferme impression que toutes les filles sans intérêt qu’il avait connu n’avaient fait que la préparer à elle. Celle-là il l’aimait, de ce fait il cherchait à lui donner le meilleur de lui-même. Déjà, pour lui, les contacts physiques étaient un art qu’il avait eu le temps de peaufiner avant de la connaître. Le moindre petit baiser demandait de la concentration et de l’application, tout comme une bonne dose de laisser aller. Il fallait trouver l’équilibre parfait, différent d’une personne à l’autre, d’une situation à l’autre, d’un baiser à l’autre. Avec elle, cette importance s’était décuplée dans la mesure où leur relation était bien plus platonique, du moins plus chaste.
En revanche il y avait une chose essentielle à laquelle rien ne l’avait jamais préparé : l’amour. Et à ce sujet où il n’était que novice il s’était trompé en beauté. Elle en savait clairement bien plus que lui à ce sujet. Dans ce monde aussi tout était codé, il y avait des choses à faire impérativement, des choses qu’il fallait surtout ne pas faire… Et lui n’y connaissait strictement rien. Il était resté sensiblement le même, alors que l’on ne peut avoir le même comportement avec la femme que l’on séduit et celle avec qui l’on sort. Il n’avait, sur ce point, pas été à la hauteur de ses attentes… Et cela avait participé à leur chute.

Le fait était qu’il avait appris, grâce à son expérience avec Rory et au concours de Lena, à se débrouiller de meilleure façon. Il avait appris des choses dont il ne soupçonnait même pas l’existence, il avait grandi, évolué, changé ce qu’il trouvait le plus important, et il s’en sortait tout de même mieux qu’avant. Mais il n’en avait pas pour autant laissé tomber l’expression corporelle. Il s’était amélioré encore, et il éprouvait un plaisir non dissimulé à rendre heureuses ses partenaires.
Mais ces baisers n’étaient jamais comparables à ceux qu’il offrait à la jeune femme qu’il tenait à l’instant. Pour faire de bons plats il faut de bons ingrédients, le savoir-faire du cuisinier est indispensable mais il ne pourra faire qu’un repas moyen avec des produits moyens. La chose était tout aussi vraie ici, meilleurs étaient les sentiments, plus nombreux et plus forts ils étaient, et meilleur serait le baiser, plus nuancé, plus agréable.

Il appréciait donc, dans le silence le plus total, tout en se battant pour ne pas laisser aller ses mains comme il le voulait. L’exercice n’était pas simple, même pour lui qui désirait de tout son cœur qu’ils sachent se tenir, il n’imaginait alors pas ce que cela devait être pour Rory.
Il voulait tellement la sentir plus près de lui, profiter d’elle comme il rêvait de le faire, il rêvait de vivre sans barrières, de pouvoir faire exactement ce qu’ils voulaient quand ils le voulaient. Elle exhaussa en partie son souhait en se rapprochant significativement de lui. Elle vint se mettre plus près de lui, et bien malgré lui il laissa l’une de ses mains glisser dans le dos de la belle pour finir sa course sur ses reins.
Inconsciemment il savait les choses en train de déraper. Mais il appréciait tellement ce contact qu’il ne cherchait pas encore à y voir le mal. Il se demandait bien comment ils se débrouillaient quand ils étaient adolescents, alors que le désir déjà était présent et les baisers tout aussi lascifs pour ne pas se sauter dessus. Il avait été d’une patiente dont il arrivait aujourd’hui à se rendre compte pour essayer tant bien que mal d’aller à son rythme à elle. La grande inconnue était de savoir pourquoi ils n’y arrivaient plus à présent.

Alors qu’il rêvait qu’elle l’enjambe, de sorte qu’ils soient encore plus près, tout en sachant qu’il s’agissait là de la plus mauvaise idée du siècle, leur baiser glissa progressivement de la belle tendresse à la forte passion. Cependant, il lui fallu du temps pour réagir. Il s’était laissé emporté lui aussi, il appréciait, et ne voulait pour rien au monde quitter de si parfaites lèvres. Après avoir prolongé un peu il dû tout de même se faire à l’idée et coupa court, avec douceur, à leur baiser.
Pour autant leurs deux visages restèrent près l’un de l’autre, leur respiration haletante se mêlant l’une à l’autre, les yeux noyés dans ceux de leur partenaire.
Tant bien que mal le jeune écrivain essayait de reprendre ses esprits… Mais ce n’était clairement pas gagné. Cependant, il était heureux d’avoir eu enfin droit à une récompense bien méritée.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 11 Mai - 11:29

Elle devait bien reconnaitre que Jess était beaucoup plus fort qu'elle sur ce coup-là...beaucoup plus. Il avait eu la force une fois de plus de la repousser et c'était le regard navré qu'elle le regardait à présent. Car oui elle était désolée...désolée de s'être laissée emportée de la sorte...désolée d'avoir préféré la passion à la tendresse...désolée de l'avoir obligé à tout arrêter avant que les choses ne soient allées trop loin.

A présent ils étaient tous deux essoufflés, se faisant face, les yeux dans les yeux malgré le fait que la belle soit un peu plus haute que lui. Il y avait une chose qu'elle pouvait encore apprécier malgré le fait que leurs baisers se soient arrêtés. Ses mains, elles, étaient toujours sur sa peau. Comme si elles avaient été faites à la perfection pour le corps de cette femme, elles semblaient avoir trouvé leur place naturellement…juste sur ses reins.

Rory ferma les yeux pour retrouver un peu ses esprits, et, ce faisant, se pencha délicatement pour embrasser le front de son ami


-On dirait…que j’ai remis ça…hein ?

Était-ce le manque de lui depuis tant d’années ou sa passion dévorante ? Pourquoi diable ne pouvait-elle pas simplement profiter de ces instants de tendresse qu’il lui offrait ? Elle aimait pourtant cela tout autant que lui…alors pourquoi fallait-il que son cœur s’emballe, que son corps et son esprits ne lui répondent plus de la sorte ? Elle ne comprenant pas ce qui clochait en elle…vraiment pas.

Elle s’était alors redressée, prête à quitter cette position qui n’était clairement pas appropriée à la situation. Ce faisant, elle avait senti les mains musclées de Jess glisser sur sa peau jusqu’à la quitter définitivement. Elle s’était alors retrouvée assise sur ses chevilles, à nouveau à une distance raisonnable de lui, toujours les yeux clos. Un rire faussement amusé s’était alors fait entendre.

-Je devrais peut-être aller consulter…

Elle devenait folle oui…à chaque seconde plus près de lui elle perdait un peu plus l’esprit et elle qui avait toujours eu la tête sur les épaules devenait alors la plus faible des créatures en ce monde… ! Ce qui était fou c’était que ni Dean ni Logan ne l’avait jamais mise dans un état pareil… ! Oh, certes avec Logan elle avait fait bien pire. Pour les beaux yeux de son ex elle s’était soulée, elle avait volé, et…elle était même allées jusqu’à mettre sa vie en danger – en sautant par exemple d’un échafaudage avec comme seule sécurité un simple harnais, un parapluie et la main de Logan… ! Mais jamais elle n’avait perdu l’esprit autant qu’avec lui… !

Elle avait alors rouvert les yeux pour tomber sur le regard…oh si doux…de son ami. Comment pouvait-il encore la regarder de la sorte ? Il avait le plus captivant des regards de cette planète et en cet instant il n’était adressé qu’à elle… ! Comment ne pas perdre la tête face à un pareil spectacle… ! Un frisson la parcouru. Il ne manquait plus qu’une chose pour que le tableau soit insupportable à la jeune femme…son sourire. Non que son sourire soit insupportable, bien au contraire, elle en était folle…mais s’il souriait…elle ne pourrait alors que se torturer de savoir que leurs lèvres l’instant d’avant étaient encore scellées et qu’à présent, elle ne devait se contenter que de cela… !

C’est pour cette simple raison qu’elle tourna la tête un gémissement de douleur étouffant sa peine.


-Tu me rends folle… !

Il l’aimait…ou du moins un peu plus que la veille et cela se voyait dans son regard mais en même temps…il était avec une autre, raison pour laquelle toute cette histoire était si compliquée. Il aurait été libre, leur passion les aurait déjà consumé…mais là… ! De plus il était fidèle, c’était là autant une qualité en général que le pire des défauts à l’heure actuelle. Elle aurait aimé qu’il ne cède qu’une seule fois, mais en même temps, cela la rassurait qu’il ait des principes et s’y tienne. Ainsi, si par miracle un jour elle serait son unique amour, elle savait que jamais le beau brun ne la tromperait. Peut-être, oui il en embrasserait d’autres, mais jamais il ne pourrait aller plus loin avant de quitter la femme avec qui il partageait sa vie. Voilà un argument de plus qu’elle pouvait exposer à Lorelai qui pensait encore que le beau brun ne méritait pas sa fille… !! Jess Mariano était fidèle même face à la plus diabolique des tentations…et personne ne pourrait lui enlever cela. Une qualité de plus à ajouter à la longue liste que la brune avait créer au sujet de son amant.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 11 Mai - 12:47

Elle avait l’air franchement désolée de ce qu’il venait de se passer.
Pourtant, elle n’avait pas à l’être. Elle s’était laissée emporter, certes, mais ce n’était pas la première fois, et certainement pas la dernière non plus. Ils étaient comme ça, et Jess avait de moins en moins d’espoir que cela change. Il n’espérait plus qu’une chose, que l’un d’eux garde, à chaque fois, assez la tête sur les épaules pour que ça n’aille pas trop loin. Pour une fois c’était lui, mais elle les avait sorti de situations autrement plus délicates bien des fois, alors il n’y avait vraiment pas de quoi être désolé.
De son côté, il avait appris une chose. Avant, il se laissait aller tant que cela restait assez innocent, bien trop heureux de l’avoir contre lui, de pouvoir l’embrasser et la toucher, mais lorsque les choses dégénéraient il se retrouvait soudain plus maître de rien, et il était alors trop tard pour qu’il s’arrête de son plein gré. S’il voulait que les choses fonctionnent il se devait donc d’étouffer leur passion dans l’œuf, quitte à sacrifier à chaque fois quelques minutes supplémentaires de bonheur, sans quoi il ne répondrait plus de rien.

Il lui sourit avec douceur alors que son pouce caressait son dos avec tendresse. Elle avait remis ça, peut-être, et au fond ce n’était pas pour lui déplaire. Il n’y avait pas de pots cassés, c’était le principal, et il pouvait donc repenser avec un bonheur intact au baiser qu’ils venaient de s’échanger. Pour une fois les choses n’étaient pas si noires pour Jess qu’elles l’étaient pour Rory.
Elle ferma les yeux, ce qui donna au jeune homme l’occasion de la contempler à loisir. Elle était troublée, mais infiniment belle. La façon qu’elle avait d’essayer de se contrôler, son calme apparent alors que ses yeux brillaient de mille feux, que son corps était disposé à réagir à la moindre caresse, que le rose de ses joues lui donnait un teint éclatant… Lorsqu’elle cherchait à se calmer lui perdait encore plus pied.
Lorsqu’elle fit voir à nouveau ses jolies prunelles elles ne tardèrent pas à prendre la poudre d’escampette. Ce geste fut accompagné par quelques mots qui lui tirèrent le plus amusé des sourires. Ils se rendaient fous mutuellement, ce n’était pas nouveau. Cependant, l’entendre l’avouer de la sorte avait quelque chose de… plaisant, oui c’était le mot. Chaque seconde qui passait, chacune de ses réactions la rendait plus irrésistible.
Il n’avait jamais douté qu’il était dur d’être fidèle… Mais n’avait jamais pensé que ce puisse être tant difficile non plus.

Enfin… fidèle, cela dépendait du point de vue. Pour lui et pour Rory, qui vivaient la situation de l’intérieur, il ne pouvait pas être plus fidèle qu’il ne l’était déjà. Mais pour la plupart des autres, ceux qui les regardaient de loin et ne pouvaient s’empêcher de les critiquer, pour tous ceux qui ne se rendaient pas compte de l’épreuve qu’ils vivaient au quotidien, il était loin d’être blanc comme neige. Jess voyait d’ici la réaction de la plupart des gens qui auraient pu être au courant, la mère de Rory en premier – donc, décidément, le point de vue importait beaucoup au jeune homme. Il l’entendait presque Lorelaï dire à sa fille qu’elle était trop amoureuse pour voir la réalité en face, qu’elle se laissait mener en bateau comme elle l’avait déjà été à de nombreuses reprises. Elle lui rappellerait certainement à quel point elle était une gentille fille, trop gentille parfois, qui ne voit que le côté positif. Mais qu’un homme qui passe sa journée en embrasser une femme qui n’est pas la sienne n’est pas honnête par définition.

À présent qu’il ne l’avait plus entre les bras, pour son plus grand regret, il reprit la bière qu’il avait délicatement posée sur la table face au canapé. Sans dire un mot il bu une gorgée alors qu’il ne la quittait pas des yeux. Puis il secoua légèrement la tête.


« Je devrais ouvrir des librairies plus souvent. »

Effectivement, s’il avait droit à autant d’enthousiasme à chaque fois il en ouvrirait une dans toutes les villes, même les plus petites, de cette immense pays. Bien qu’ils n’aient pas vraiment besoin de cela pour que leurs baisers soient inoubliables.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kiss and Tell [PV] - Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum