Don't you want me? [PV] [terminé]

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Lun 5 Mai - 19:39

Il aurait aimé lui expliquer… Parce que malgré la douceur avec laquelle il lui avait dit, presque en plaisantant, elle n’avait pas l’air de l’avoir très bien pris.
Mais la suite s’était enchaînée assez rapidement, trop pour la prendre entre quatre yeux et lui expliquer quoi que ce soit.
Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire ils étaient de nouveau dehors. Fini la complicité apparente. Certains disaient que pour vivre heureux il faut vivre caché. Jess, pour sa part, n’était pas aussi tranché. Il y avait des avantages à vivre caché, une impression de garder précieusement, jalousement même, une relation bien trop belle pour être exposée aux yeux de tous. Dans le cas présent il y avait aussi le goût de l’interdit, l’agitation, l’adrénaline, qui donnait à cette relation toute sa spécificité et la rendait d’autant plus plaisante. Mais déjà Jess se sentait frustré, lassé presque. Parce qu’il savait qu’il ne supporterait pas longtemps la situation. On ne parlait plus de Lena là, plus le temps passait et plus elle ne semblait rien avoir à faire dans cette histoire. Non, passer son temps à ses côtés sans pouvoir la toucher commençait à lui peser, de même que l’idée de l’image qu’elle pouvait avoir de lui, de ce qu’elle pouvait ressentir. Il avait peur du peu de temps qu’il lui fallait certainement pour manœuvrer. Et plus il la voyait, plus il se disait qu’il n’avait pas le droit de lui faire ça. Mais, plus que tout, plus il la regardait et plus il voyait le couple qu’ils avaient formés, peu de temps finalement, il y avait bien des années, plus il retrouvait les sensations qu’il avait éprouvé à ces instants passés près d’elle… Et moins il supportait la vie nocturne qu’il leur imposait.
Il se retourna vers elle, afin de lui faire face alors qu’elle prenait la parole. S’il ne pouvait pas la toucher ses yeux le faisaient pour lui, il la caressait littéralement du regard, la couvait. C’était peut-être le moment d’essayer de s’expliquer sur son refus précédant. C’est donc, comme souvent, avec humour qu’il mit les pieds dans le plat.


« Tout dépend de si tu comptes vraiment cohabiter avec les rats là-haut. »

Véritablement, cela n’avait aucun rapport. Même si elle était décidé à faire du camping dans l’appartement il l’aurait prise, parce qu’il ne pouvait passer à côté d’une occasion pareille, mais aussi parce qu’il valait mieux en discuter que lui couper l’herbe sous le pied de la sorte.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Lun 5 Mai - 19:52

Si lui la couvait du regard, de son côté Rory retenait difficilement ses pieds qui ne voulaient qu'avancer vers lui...ses mains qui ne voulaient qu'etre sur lui...sa bouche que ne voulait que retrouvé des lèvres déjà depuis trop longtemps abandonnées...! Ainsi, face à face, la tentation était si grande que Rory dû le contourner. Dans quel but? Elle n'en avait pas la moindre idée...retrouver ses esprits en tous cas...! Elle était donc partie s'asseoir sur les marches de la future librairie alors qu'il lui posait sa question.

A nouveau l'humour. Elle rit de bon coeur.

-Au moins ça me ferait de la companie pour mes longues nuits d'hivers....

Naturellement c'était de l'humour pour elle aussi. Elle ne supporterait pas de vivre une seule seconde entourée de rats...mais...elle n'en avait pas vu un seul lors de leur visite...! De ce fait elle ne pensait pas devoir à réellement cohabiter...

Il s'était retourné vers elles. Quel prestance, quel charme il pouvait avoir!! Il y avait dans sa façon d'être...sa façon de se tenir...quelque chose de très attirant. Et si l'on ajoutait à cela le sourire ravageur et les yeux du jeune homme...quelle femme ne serait pas perdue face à un tel spectacle?

Avant de reprendre, elle s'éclaircit la gorge.

-Je payerai le loyer pour eux si tu veux!!!

Puis plus sérieusement elle lui exposa son point de vue. Elle allait pouvoir l'aider!! Elle pourrait faire les travaux pour lui habitant sur place!!! Elle pourrait poncer, peindre, nettoyer...!!! Et ce pour pas un sous, elle lui offrait tous ses services contre le toît qu'il pourrai lui offrir.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Lun 5 Mai - 21:06

Elle se déplaça, le contourna et alla s’asseoir. Il se permit un grand sourire avant de se retourner. Elle était tellement fabuleuse. Elle était renversante. Elle finirait par le rendre fou.
Ce qu’il ressentait pour elle, à présent, ne pouvait même plus s’appeler de l’admiration, il commençait à en prendre conscience. Elle provoquait en lui tellement de sentiments, tous plus fort les uns que les autres. Il avait l’impression de vivre à nouveau, de renaître, lorsqu’il était avec elle. Elle était tellement différente de ce qu’il avait connu. Plus fraîche, plus envoutante, plus ?, et bien malgré lui elle l’entrainait dans son sillage.
Alors, à son tour, lorsqu’il était à ses côtés, il se reconnaissait à peine. Il avait tellement l’impression d’être un autre homme. Peut-être se retrouvait-il tout compte fait… Quoi qu’il en soit, les faits étaient là, et tous ceux qui le connaissaient auraient pu en attester : il était différent en sa présence. Tout changeait, de sa façon de voir les choses à sa façon de se comporter. Tout ceci avait commencé, comme bien souvent, par ses yeux. Il ne le savait pas, certainement elle non plus, mais lorsqu’il l’avait revu la première fois ses yeux s’étaient animés d’une flamme que l’on n’y avait plus vu depuis bien longtemps. Avant, on aurait dit qu’ils brillaient, maintenant que l’on voyait cette lumière dans ses yeux quand ils étaient ensemble on aurait trouvé les anciens bien ternes. Depuis, les changements s’étaient opérés petit à petit. Maintenant, il était tout autre. Du moins lorsqu’elle était à proximité.
Doucement mais sûrement sa vie, à nouveau, son univers entier, commençait à n’être qu’elle. Pas à pas il oubliait tout ce qui n’était pas elle, parce qu’il y trouvait moins d’intérêt, il ne se sentait plus vivant qu’en sa présence.

Finalement, il se retourna donc alors qu’elle lui répondait. Doucement il lui sourit à nouveau. Ce qu’il aurait aimé lui répondre qu’il était là, au besoin, pour les longues nuits d’hiver, comme elle disait. Mais… S’il l’aurait sincèrement aimé la vérité était tout autre. Ce n’était pas avec elle qu’il passait ses nuits, qu’ils le veuillent ou non. Pas pour le moment du moins. Malgré son envie. D’un autre côté, une fois encore, il ne tenait qu’à lui de faire en sorte que les choses changent. Pourquoi était si difficile, si terrifiant le changement ?
Il se contenta donc d’en rire.

Puis elle commença à lui proposer de payer le loyer, ce qui lui donna une mine plutôt sombre. Et puis quoi encore ? Mais le fait est qu’il ne put en placer une et qu’elle continua à défendre ses arguments. Si pour le loyer il avait fait une moue un peu grave le reste lui redonna le sourire… Mais pas pour les raisons qu’elle pourrait croire. Une fois de plus, il trouvait là un sujet pour la titiller.


« C’est un mythe alors que les Gilmore appelle Luke dès qu’il faut changer une ampoule ? »

La vérité c’est qu’elle avait seize ans à l’époque. À seize ans les personnes normalement constituées, à plus forte raison les femmes, ne sont pas vraiment prédisposées au bricolage. Cela avait eu tout le temps de changer depuis… Il avait du mal à l’imaginer, du moins sur ce point, mais pourquoi pas après tout.
Lorsqu’il l’avait rencontré de nouveau ici il avait mis du temps à se rendre compte qu’elle était devenue une femme, et qu’à ce titre elle était, en autre, plus séduisante que jamais. Et il n’y a qu’à présent qu’il prenait conscience du fait qu’il ne la connaissait pas réellement. Il connaissait plutôt bien l’adolescente qu’elle avait été. De ce fait, il connaissait de fond en comble ce qu’elle était au fond de son âme, ce qui faisait qu’elle était elle… Mais il venait à peine de comprendre qu’elle avait très certainement changé plus qu’il aurait pu le croire. Il n’était soudainement plus si sûr de ce qu’elle aimait, si elle clignait toujours des yeux quand elle mentait, si elle pensait toujours à ce que sa mère lui avait dit lorsqu’elle était petite – que la gazinière était la main du diable – dès qu’elle s’en approchait, si elle refusait toujours de monter à cheval. Il n’avait même pas fait attention à si elle mordait toujours sa lèvre inférieure après un baiser… C’était idiot, souvent des petits riens… Mais quelque part cela avait de l’importance, parce que c’était elle.
Doucement il vit s’installer près d’elle. Plus il passait de temps à ses côtés et plus une flamme singulière prenait de l’ampleur dans son regard, une flamme dont il n’avait pas conscience et qui pourtant faisait son possible pour s’exprimer.


« Tu viens bien de me donner la permission de t’exploiter ? »

Pour ne pas changer, il disait cela en riant… Sauf que le sous-entendu était, cette fois, plus tendancieux.
Enfin… Il devait bien lui répondre quelque chose de sérieux.


« J’ai du monde pour m’aider. Et même si tu faisais tous les travaux en une journée je ne te laisserai pas habiter dans un taudis pareil. »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Lun 5 Mai - 21:26

A présent à nouveau près d'elle, Rory ne put s'empêcher de rire doucement à sa première réplique. La permission de l'exploiter? Elle la lui donnerait bien volontiers. Il était l'homme de sa vie, il n'y avait sur cela aucun doute. De ce fait, elle lui donnait tous les droits sur sa personne...enfin, dans la limite de l'acceptable...!

Mais...elle n'eut pas le temps de le lui exprimer que déjà il changeait de sujet. A présent il lui assurait qu'elle n'aurait en aucun droit la permission de vivre dans ce loft...! Si elle n'avait rien dit au sujet du mythe des Gilmore, prenant sur elle car après tout il avait raison...là elle ne pouvait laisser passer cette erreur de sa part.

Elle avait alors retourné vers lui le plus envoûtant...le plus enjôleur des regards...associé à la moue la plus triste qu’elle pouvait avoir.

-Mais je veux aider… !!!

Si elle avait été sincère sur ce point, le petit jeu des taquineries qu’il avait installé entre eux quelques instants auparavant était si délicieux pour la belle qu’elle continua elle aussi sur le ton de la plaisanterie.

-J’avais justement la nuisette parfaite pour tous ces travaux !!!

Non il ne rêvait pas, elle avait bien employé le mot « nuisette ». Il eut l’air si perturbé que sans sourciller, elle reprit aussitôt.

-Je crois même que c’est Luke qui me l’avais prêtée…j’ai dû oublier de le lui rendre… ! Mais le pantalon est tellement usé…je crois que je n’oserais pas…

Elle lui lança un regard moqueur avant de finir

-Jess ? Quelque chose ne va pas ??

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Lun 5 Mai - 22:47

Une fois encore elle se faisait fourbe. C’était totalement déloyal. Définitivement elle n’avait pas le droit de le regardait ainsi, elle n’avait pas le droit de tenter de l’attendrir de la sorte, parce qu’il n’avait d’autre choix que de céder. Il détestait ce genre de bataille avec elle, elle avait trop d’armes alors qu’il n’en avait aucune… Comment voulait-elle qu’il lutte dans ces conditions ?
Il aurait pu lui donner le bon dieu sans confession quand elle se conduisait ainsi.
De toute manière aider n’était pas le problème. Si elle tenait tellement à aider, il voulait bien la laisser faire… Encore que la compagnie de cette si charmante demoiselle, alors qu’ils seraient exclusivement entre homme, donnerait une sensation étrange. L’idée qu’elle puisse se promener entre eux, alors qu’ils seraient certainement en train de travailler, tous leurs muscles tendus, leurs corps luisant d’effort. Non, il n’appréciait pas vraiment l’idée qu’il puisse être éclipsé par d’autres, et il avait beau se répéter qu’elle ne lui appartenait pas… Il avait connu des arguments plus efficaces. D’autant qu’il doutait que ses amis puissent se comporter convenablement du début à la fin. Mais si elle le voulait… Elle pourrait aider. Seulement, elle pouvait aider autant qu’elle voulait, il ne la laisserait pas dormir là-dedans de toute façon.
Elle avait étrangement l’air d’une petite fille, à vouloir absolument apporter son aide. Souvent les petits sont des boulets, ils ne savent rien faire correctement, d’ailleurs ils tiennent à peine debout jusqu’à très tard. Pourtant, tout le temps ils proposent leur aide. Souvent les adultes acceptent, pour leur faire plaisir, et leur donne quelque chose d’anodin à faire, pour qu’ils se sentent utiles et ne créent pas trop de dégâts. Il ne disait pas que Rory serait aussi catastrophique, bien qu’il se permette encore de douter de ses talents en la matière.


« Tu peux aider si tu veux, mais tu n’habiteras pas dans ce taudis. »

Puis ce fut le tour de l’image de trop. Dieu sait qu’il n’avait pas besoin de cela pour résister à son corps si près du sien, à son charme naturel, à son envie irrésistible de joindre leurs lèvres…
Le fait est qu’après le mot « nuisette » son cerveau avait fait un blackout, si bien qu’il n’avait pas entendu la fin de la phrase. C’est avec difficulté qu’il déglutit. Elle était de plus en plus sournoise, c’était inadmissible de se servir ainsi de ses atouts qui, en l’occurrence, étaient les points faibles du beau brun.
Pour le coup il était sûr qu’il perdait la raison. Il n’avait plus que deux idées en tête : elle était bien trop fourbe et, mon Dieu, ce qu’elle était sexy !
Si bien que la deuxième phrase passa totalement inaperçue. Pas la troisième en revanche. C’est un regard qu’il voulait noir qu’il lança sur elle. Sauf que les reproches brûlaient à petit feu sous les flammes du désir.
Elle avait bien trop de pouvoir sur lui, et elle s’en servait bien trop à son goût. En outre, elle osait lui demander comment il allait. Comment croyait-elle sérieusement qu’il allait ? Quelque chose n’allait pas, effectivement. Dire qu’il n’avait même pas le droit de goûter à ses lèvres la moindre seconde…
Son corps entier se laissait aller bien trop facilement au désir. Son âme même brûlait de passion. Il aurait donné n’importe quoi juste pour pouvoir simplement lui tenir la main ou pour le plus chaste des baisers, il aurait vendu son âme pour le reste.
Il finit par lui sourire, ce petit sourire pincé qu’il affectionnait tant, tout en la regardant en coin. Il laissa ensuite s’échapper un petit rire inaudible. Il devait avoir l’air aussi cinglé qu’il avait l’impression de l’être. Penché comme il l’était ses cheveux avaient fini par n’en faire qu’à leur tête, ils s’éparpillaient énormément. Mais le jeune homme qui d’ordinaire leur prêtait tant d’attention ne s’en souciait guère. Il ne pouvait s’empêcher de la regarder, encore et toujours, de voguer sur l’eau claire de ses yeux.
Finalement, après s’être raclé la gorge, il arriva à articuler quelques mots, avec la même ironie, alors que ses yeux ne cessaient plus de la transpercer.


« Cool ! Tu en remotiveras plus d’un pour se mettre au boulot. »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Mar 6 Mai - 5:42

Détournant le regard, le sourire aux lèvres, elle imagina la scène qui donnait bien à sourire effectivement...!! Elle en nuisette au milieu d'un chantier...entourés d'hommes qui focement n'auraient plus la tête au travail - Les hommes pouvaient devenir des bêtes lorsqu'une femme un peu dévétue avait le malheur de passer devant eux - ...elle nia vivement de la tête.

- Je me fiche pas mal des autres et de leur remonter le moral...

Elle aurait pu le faire oui, mais pas pour ces gens qu'elle ne connaissait pas...en revenche pour lui...cela aurait pu être amusant.

Rory se pencha ensuite légèrement en arrière, appuyant ses coudes sur la marche qui précédait celle ou elle était assise, et releva la tête afin d'avoir le bâtiment dans son champ de vision - bien qu'à l'envers


- Trèves de plaisanteries...tu seras bien ici!!

C'était une vérité, elle n'en avait aucun doute. Tout comme elle savait parfaitement que le commerce du jeune homme aurait un grand succès à New York également. Et puis...à présent qu'ils avaient trouvé...ils n'avaient plus besoin de chercher...du coup...

L'idée qui vint alors lui fit rebaisser la tête...elle venait d'achever sa mission d'aide à trouver un local...alors...à présent...allaient-ils moins se voir...? Silencieusement pour ne pas se faire repéré, Rory tourna la tête vers lui. Alors c'était ainsi que tout se terminait? Ils avaient trouvé...il la laisserait gentillement de côté pour retourner à la sublime Lena...!

Rory silencieuse...c'était assez inhabituel. Et pourtant elle ne pouvait pas trouver quelque chose d'autre à rajouter. Elle se contentait de l'observer, le détailler de bas en haut afin que...si ce soit le dernier de leur souvenir de joie...elle puisse le garder en tête et ne jamais l'oublier.

Elle se répétait peut être mais les faits étaient là...il était si parfait et ne s'en rendait même pas compte...! Elle ne parlait pas de ses qualités...ça, elle le connaissait par coeur, elle savait qui il était et s'était d'ailleur cette personnalité - associé à ses faux airs de bad boy - qui l'avaient fait craqué définitivement à Stars Hollow dans le passé...! Non, là elle pensait plutôt à son physique...! Comment ne pouvait-il pas se rendre compte du nombre de regards féminins qu'il détournait? Rien que dans le métro, en venant ici, Rory avait éprouvé quelques piques de jalousies aux regards que se permettaient certaines jeunes femmes face à l'homme de sa vie...!

Il devait être aveugle pour ne pas voir la vérité en face...!! Son visage était à la fois angélique lorsqu'il souriait...et séduisant à en crever lorsqu'il ne le faisait pas...! Ses yeux avaient le pouvoir de transpercer n'importe quelle âme...son nez si parfait...ses lèvres si fines qui appelaient chaque secondes à être embrassées...! Et à cela s'ajoutaient ces cheveux, en bataille pour l'instant - ce qui vallu un sourire attendri de la belle - mais même ainsi il avait un charme fou...!

Elle sentait le désir remonter en elle alors que ses yeux dérivaient à présent sur sa nuque...puis son torse si puissant...ses bras si musclés...! Elle aurait tout donné pour pouvoir à nouveau retrouvé sa place tout contre lui...mais ce n'était pas vraiment sa place...plutot celle de Lena...!

Elle détourna alors le regard et ferma les yeux. Mais que faisait-elle...! Elle perdait la raison en sa companie...! Elle avait tellement rêvé qu'il partage ses sentiments...qu'il comprenne et accepte qu'elle était folle de lui...! En vérité elle le volait toujours un peu plus aux bras d'une autre...! Le simple fait qu'il ait voulu qu'elle l'accompagne elle et non Lena le prouvait...! Elle se transformait en ces personnes pour qui elle n'avait aucun respect dans les films romantiques...La maîtresse qui tentait de ravir le beau jeune homme aux bras de sa femme...! Elle devenait ce qu'elle détestait...!

Cette pensée la laissa songeuse...! Elle se détestait mais que pouvait-elle faire d'autre quand tout son corps, toute son âme lui criait qu'il était l'homme de sa vie et qu'elle devait ne plus jamais le laisser...!!!

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Mar 6 Mai - 10:16

Avec douceur il lui sourit. Elle se fichait de remonter le moral aux autres… Voilà une nouvelle qu’il ne pouvait qu’apprécier. Non pas qu’il ait réellement cru qu’elle pourrait se balader en plein milieu du chantier en nuisette – il pensait que l’on atteignait là les limites de la jeune femme, et c’était tant mieux. Mais il ne pouvait s’empêcher de penser à la façon dont elle l’avait dit « je me fiche pas mal des autres », inconsciemment il avait opposé les autres à lui-même, si elle se fichait des autres, c’est qu’elle s’intéressait à lui. C’était idiot, après tout ce n’était pas comme si elle lui avait déjà avoué son amour, mais l’entendre dire ainsi, sans y penser, était particulier. Elle l’aimait. Il n’arrivait définitivement pas à se faire à cette idée, et de ce fait chaque chose qu’elle pouvait dire ou faire et qui allait dans ce sens lui procurait autant de plaisir que s’il ne l’avait pas su.
Il savourait encore ces quelques mots lorsqu’elle parla à nouveau. Il y sera bien, oui, sans conteste. Il aurait rêvé d’habiter plus près d’ici, mais en dehors de ce petit désagrément c’était l’endroit parfait. Il le savait, et elle le savait, ce qui lui prouvait bien que c’était avec elle qu’il fallait venir. Elle avait autant d’enthousiasme que lui, si ce n’est plus, alors qu’elle n’était pas directement concernée, et c’était touchant à voir. Il n’arrivait pas plus à se faire à l’idée qu’elle était fière de lui qu’à l’idée qu’elle l’aimait… Au final, il devait avoir du mal à s’imaginer que l’on pense trop de positif de lui.

Discrètement il lui jeta un bref coup d’œil. Il se demandait bien à quoi elle pouvait penser… Cela n’avait pas l’air des plus agréable, elle avait baissé la tête. Quant à lui, il prenait seulement conscience que la visite était fini, et qu’ils étaient censés rentrés bien tranquillement chez eux. Sauf qu’il n’en avait pas la moindre envie. Contrairement à ce qu’il avait promis à Lena il ne voulait pas faire au plus vite, il aurait aimé trouver un moyen de passer quelques temps encore en la compagnie de la jeune femme. Cependant, ils ne pouvaient passer des heures sur ces marches, où ils n’étaient pas bien installés – et quitte à être dehors où ils ne pouvaient se toucher, autant qu’ils soient à leur aise. Il lui aurait bien proposé d’aller quelque part, mais où ? Partout la torture serait semblable à celle qu’il connaissait ici. Plus les secondes passaient et plus il avait du mal à se retenir. Il aurait aimé avoir la chance de la serrer indéfiniment contre lui, de l’embrasser à en mourir étouffé, de pouvoir laisser ses mains glisser à leur bon vouloir sur ce corps qui semblait si prêt à les accueillir… Voilà qu’il recommençait. Si l’histoire de la nuisette ne lui avait pas suffit il venait de s’enfoncer un peu plus.
Une nouvelle fois il lui lança un regard. Cette façon qu’elle avait, à présent, de le regarder… Il avait tout bonnement envie de lui sauter dessus. Sensiblement sa respiration s’accéléra. Il serra les poings et s’obligea, à son tour, à se couper quelques secondes du spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Cependant, cela n’eut pas réellement l’effet escompté. Ainsi coupé du monde son désir ne se dissipait qu’à peine. En revanche, il n’avait plus autant cette impression d’être observé, que chaque passant, chaque enfant, était un potentiel espion. Doucement une de ses mains vint se poser sur la jambe de la jeune femme. À cet instant il rouvrit les yeux, et regarda sa main comme s’il en était surpris lui-même. Après tout, tant pis. Il se rapprocha d’elle et passa son bras autour de ses épaules. Il ne pouvait faire plus, et en souffrait d’avance, mais profitait d’autant plus du peu de liberté qu’il leur restait.

Malgré tout cela, il n’avait pas pu louper le regard songeur de la belle… Sans savoir à quoi il pouvait être dû.
Que Rory se déteste quand elle était avec Jess, ce n’était pas nouveau. Elle avait souvent agi avec lui d’une façon qu’elle trouvait toujours, après coup ou parfois même sur l’instant, totalement idiote. Elle n’était malheureusement pas la première… Mais ceci prenait avec elle une résonnance particulière. C’était peut-être une preuve d’amour, l’amour fait parfois faire des choses idiotes… Ou de passion, peut-être, simplement. Car c’est bien ainsi que ça avait commencé. Leur premier baiser même elle lui avait presque donné contre sa volonté. C’était la folie d’un instant, la joie de le retrouver alors qu’elle pensait ne plus jamais le voir. Ça avait toujours fonctionné ainsi entre eux. Ce n’était peut-être pas la meilleure des situations, car bien sage serait celui qui pourrait leur dire ce qu’il se passerait entre eux une fois la passion calmée. La première fois il n’avait guère eu le temps de le savoir, car finalement leur histoire n’avait pas duré bien longtemps, ils avaient passés bien plus de temps à s’attendre, à se chercher, à se tourner autour, qu’ensemble. Mais maintenant… Maintenant, ils avaient toute la vie devant eux, c’est du moins ce qu’il espérait, car il voyait mal ce qui pourrait les séparer à nouveau. Alors s’il décidait de se lancer une fois pour toute, qu’est-ce qui allait se passer ? Cette pensée l’effrayait d’avance.

L’inverse était aussi vrai, il se détestait lorsqu’il était avec elle, mais les raisons différentes : il avait toujours détesté ce qu’il était parce qu’il avait une fâcheuse tendance à faire exactement ce qu’il ne fallait pas, pour cela il avait un don plutôt prononcé. Mais, pour une fois il sentait ce que ressentait Rory, lui aussi s’en voulait d’agir de la sorte, et il ne semblait même pas avoir l’excuse de l’amour. Cependant, il n’y arrivait pas, il ne pouvait pas agir différemment avec elle, elle était si… C’était Rory, et pour lui cela voulait tout dire. Depuis qu’il l’avait vu, la première fois, elle n’avait cessé d’être son idéal. Il y en avait peut-être des plus belles qu’elle – certainement que Lena pouvait être comptée dans le lot – il devait y en avoir quelques unes de plus intelligentes aussi. Mais personne n’alliait ces critères avec tant de perfection qu’elle, elle était la plus belle et intelligente des filles belles et intelligentes. Elle avait trouvé un équilibre parfait, elle n’était ni trop belle ni pas assez, les hommes n’avaient pas peur de s’approcher mais elle attirait quand même beaucoup d’intérêt, elle n’était ni trop intelligente ni pas assez, elle n’avait pas donc l’air rébarbatif, hautain, mais on ne pouvait passer à côté de ses capacités.
Que l’on s’entende, elle n’avait ni une beauté ni une intelligence moyenne, cela n’aurait pas valu le coup de s’y attarder dans le cas contraire. Non, elle était très belle et aussi intelligente, juste dans des proportions parfaites, à la limite avant que cela n’en devienne indécent. Sans oublier qu’elle était bourrée de qualités qui empêchaient quiconque de la détester réellement. Quant à ses valeurs, c’était peut-être le point qui pêchait le plus. Elle en avait, un grand nombre, et les gardait pour la plupart… Jusqu’à ce qu’un garçon passe dans les parages. Avec lui, elle avait laissé tomber une partie de sa dignité et s’était laissée plus d’une fois traitée comme elle n’aurait pas dû sans pour autant arriver à s’énerver réellement contre lui. Avec Logan, cela avait été bien pire, il l’avait d’abord poussée à ne pas avoir avec elle une relation exclusive, puis elle s’était laissée tromper et lui avait pardonné bien trop facilement. Il n’y avait qu’avec Dean que les choses s’étaient déroulées plus simplement, car Dean était bien plus gentil qu’eux. Il n’avait pas abusé d’elle, de sa gentillesse, de son amour car cela ne lui était même pas venu à l’idée. Enfin… Gentil, gentil, Jess ignorait que même le grand, le parfait Dean avait fait quelque chose que lui se refusait à faire, malgré la difficulté de la tâche : tromper sa femme avec Rory.

Le fait est qu’ils étaient encore là, de nouveau là, plutôt, tous les deux. Et que l’avenir était bien obscur. Ceci-dit, pour l’heure, Jess s’en contentait, au moins il savait un avenir possible, et c’était déjà bien plus qu’il n’en avait eu au cours des dernières années. Doucement, il la serra un peu plus contre lui avant de baisser les yeux sur elle. Il avait une chance infinie de l’avoir à ses côtés, et il était tout de même prêt à la gâcher. Cela n’avait très certainement aucun sens.
Il aurait pu rester là, à la regarder, jusqu’à ce qu’il meure de dénutrition ou de déshydratation. Mais il devait penser à elle, elle avait peut-être des choses de prévu, elle avait peut-être mieux à faire que de rester avec un homme qui, certes était aimable, mais ne pouvait lui donner à cet instant le quart de ce qu’elle était en droit d’attendre.
Doucement, il se pencha vers elle. À la base, c’était un bisou sur la joue qu’il avait voulu lui prodiguer… Mais il faut croire qu’il était descendu trop bas car c’est dans son cou que ses lèvres atterrirent. Il avait de plus en plus de mal à se contrôler, et il aurait été de plus en plus en peine d’expliquer son comportement à un éventuel spectateur.


« Tu veux peut-être que je te libère ? Tu veux que je te raccompagne chez toi ? »


HJ : La marionnettiste plussoie, il est parfait Razz
Et elle s'excuse aussi, parce que son post est long et sans intérêt... J'en reviens au catalogue Ikéa ^_^

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Mar 6 Mai - 10:53

Il s'était rapproché, l'avait enlassée et les pensées qui culpabilisaient Rory précédemment s'étaient instantanément envolées alors que son regard retournait vers le sien. Elle ne pu s'empecher de sourire alors que les lèvres du beau brun se faufillaient à nouveau jusqu'à sa nuque. Sa main vint se poser sur la nuque de son compagnon.

Il avait perdu l'esprit...ils étaient à ciel ouvert...tout le monde aurait pu les voir...! Elle naturellement était aux anges...mais...se rendait-il compte de ce qu'il faisait ou ne se laissait-il qu'emporté par une soudaine pulsion...?

- Libère moi et je ne t'adresse plus jamais la parole!

Ces mots étaient sortis si spontanément...! Ce n'était pas ce qu'elle aurait dû dire, son esprit le lui criait. Non, elle aurait dû répondre quelque chose comme "oui, et toi Lena doit t'attendre"...au lieu de cela, ses paroles incitaient le jeune homme à continuer, ce dont le coeur de Rory ne pouvait que se réjouir...!!

Perdue tout de même face à ce comportement, elle resta immobile, sa main toujours dans la nuque de son ami, sondant son regard. Ce qu'ils avaient commencé...ce qu'ils allaient poursuivre était une mauvaise idée...du moins pour Lena...! Mais elle en avait tellement envie...! Leurs lèvres ne s'étaient plus unies depuis si longtemps - des décénies selon Rory. Leurs corps quant à eux s'étaient peut être rapprochés mais elle ne pouvait s'empêcher de vouloir plus...!


___
hj : J'adore Ikea Smile!!! quant à moi...j'ai été coupée dans mon élan par des élèves qui m'ont bien énervée...du coup pas fameux non plus :(je suis désolée. J espère que tu pourras quand même en faire quelque chose...


Dernière édition par Rory Gilmore le Mar 6 Mai - 16:30, édité 1 fois

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Mar 6 Mai - 12:32

Plus près d’elle il était et mieux il se sentait. C’était indéniable. Il aurait peut-être aimé que les choses en soient autrement, pour faciliter la vie de tous, la sienne, celle de Rory, celle de Lena… Il aurait peut-être aimé qu’ils n’en soient pas à ce stade. Qu’il n’ait jamais pu l’oublier, qu’il n’ait pas cherché à refaire sa vie. Si ça avait été le cas elle aurait fait de lui le plus heureux des hommes à la seconde où elle lui avait avouer l’aimer encore. Au lieu de cela, certes, il était heureux – plus de l’avoir près d’elle que de savoir qu’elle l’aimait d’ailleurs – mais cette simple déclaration avait emmené avec elle un tas de problèmes que, visiblement, le jeune homme avait du mal à résoudre. Ou alors qu’elle ne l’aime plus, définitivement, qu’elle ait tourné la page comme lui l’avait fait. Du moins, comme il semblait l’avoir fait. Parce qu’il n’était plus dupe, personne ne pouvait l’être : s’il avait cru l’avoir enfouie profondément au fond de ses pensées il devait bien avouer qu’elle y avait toujours été, et que la revoir l’avait fait sortir de sous les décombres pour apparaître plus resplendissante que jamais.

Il savourait le bonheur de leur proximité retrouvée lorsqu’elle lui répondit. Il savait pertinemment qu’il aurait dû bouger, sans quoi ils courraient droit à la catastrophe, il savait que ce qu’il était en train de faire n’était pas des plus intelligent, que c’était bien trop risqué, et que tant qu’à prendre des risques autant y aller à fond, ou alors pas du tout. Mais la seule chose qui occupait ses pensées en cet instant était la phrase que venait de dire la jeune femme. Si elle voulait qu’il reste il resterait. Il était de nouveau bien trop faible pour aller contre leur volonté à tous deux. Comment une chose si agréable, un bonheur si parfait pouvait-elle être répréhensible ?
Il ne put retenir un sourire. Elle ne voulait pas le laisser, et c’était une nouvelle qu’il accueillait de la meilleure des façons. Elle voulait rester avec lui, il voulait rester avec elle. Que demande le peuple ? Le peuple, il ne savait pas, en revanche il ne pouvait ignorer ce qu’il voulait, lui. Il voulait ce que toutes les lois, les morales, les préceptes religieux du monde interdisait.
Il avait à présent le regard planté dans le sien. Malgré lui ce simple fait, leur proximité, la main posée avec douceur dans sa nuque, tout cela ne convergeait que vers un seul point : ses lèvres. Il ne devait pas se laisser aller à cela, il le savait, pas en public, pas alors qu’il la désirait tant, car les choses pourraient vite tourner à leur désavantage. Mais elle était si près… Ses lèvres si parfaites… Il devait trouver une solution maintenant, sans quoi ils étaient perdus. Car il voyait bien dans le regard de la belle qu’elle ne voulait rien d’autre que la même chose que lui. Il devait agir avant d’être totalement envouté par ce regard.
Sans même y penser il releva la main et, sans la quitter du regard, sans s’éloigner d’elle, il chercha la poignée de la porte. Il y avait plus romantique et plus spontané, il le concevait, et se cacher de la sorte pouvait être parfois pesant. Mais il se devait d’essayer au maximum pour ne pas faire souffrir Lena outre mesure, même si cela impliquait un combat acharné contre lui-même.
C’était idiot, la porte devait être certainement fermée à clef, l’agent immobilier étant parti. Mais qui ne tente rien n’a rien. C’était une mesure d’urgence, un cas désespéré, et si Dieu, ou quiconque d’autre qui règne sur les cieux ou ailleurs, aime ses enfants il aurait laissé cette satané porte ouverte. Enfin, il trouva la poignée. Et mes enfants, j’ai l’honneur de vous annoncer que Dieu est amour.
À regret, il brisa donc cet instant pour se lever, la levant du même coup avec lui, car il était hors de question de briser leur étreinte. Il ouvrit donc la porte et la pria d’entrer. Là, au moins, ils étaient en sécurité.




HJ : Moi je l’ai trouvé bien… Et je crois que je suis arrivée à en faire quelque chose Razz Par contre, je crois que j’ai pété un sacré câble en plein milieu… L’ancien testament que j’étudie en Histoire des idées politiques a légèrement déteint sur moi je pense ^_^

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Mar 6 Mai - 14:38

hj: j adore! wouw!
_____

A présent leurs souffles s'accéléraient...leurs corps se frôlaient plus que de raison et l'un comme l'autre ne pouvait plus attendre de retrouve les lèvres de l'autre. Rory le senti un instant se décoller légèrement d'elle, mais  suivant son regard, elle réalisa alors qu'il cherchait la poignée...!

Visiblement l'agent immobilier avait dû être très pressé...la porte était encore ouverte...! Ce fut à la fois une nouvelle qui la soulagea et qui la tendit légèrement...ils ne pourraient pas s'arrêter...jamais...pas avant d'être arrivé à ce qu'ils désiraient tant l'un et l'autre...!

D'un geste habile, il la tira à lui et l'invita à rentrer elle ne se fit pas prier. Une fois à l'intérieur...tout semblait confus... c'était mal...si mal...mais tellement bon!!! La porte se referma sous la main de Jess. Un frisson la parcouru, tout cela déchaînait en elle tant de passion… !

A présent qu’ils se retrouvaient ici tous les deux, à l’abri des regards…qui pourrait les arrêter… !? Rory s’approcha de lui, d’un pas lent, le regard brûlant. Avant d’oser le toucher cependant, elle voulait s’assurer qu’il était d’accord,…mais la parole semblait un acte peu recommandé en cet instant. Elle avait si peur que le charme ne se rompe… !! A n’importe quel instant Jess pouvait en effet se raviser…et ça…son cœur ne le supporterait pas. Il battait si fort en cet instant… !!!

L’interrogeant donc d’un simple regard, elle avança un peu plus jusqu’à être enfin tout contre lui. Elle posa une main sur le torse puissant de son ami…laissant à la seconde choisir ce qu’elle voudrait voudrait explorer en premier…


Dernière édition par Rory Gilmore le Mar 6 Mai - 16:36, édité 1 fois

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Mar 6 Mai - 15:48

Les angoisses de la demoiselle il les partageait plus ou moins. Sa tête ne pouvait plus s’arrêter de crier à quel point c’était mal, qu’il n’aurait jamais dû faire ça, que pour une fois dans sa p*tain de vie il aurait mieux fait de s’abstenir… Mais ces remarques demeuraient sans effet.
Ce qui ne s’arrangea certainement pas lorsqu’elle s’approcha de lui à pas lent. Elle était à cet instant plus désirable qu’elle ne l’avait jamais été. Son regard brûlait d’un désir qui faisait tant écho au sien. Elle avait une façon si sensuelle de se mouvoir. Et pour couronner le tout des lèvres si tentantes et qu’il avait quitté il y a bien trop longtemps à son goût.
Peu à peu il sentait qu’il lâchait prise. Il entendait toujours la même voix dans sa tête, mais le monde autour de lui disparaissait. Il ignorait à nouveau tout ce qui n’était pas elle. Il n’y arriverait pas. À moins d’un miracle, cette fois il commettrait l’irréparable. Et il n’en avait pas envie. Du moins, si, il en avait envie, plus que de rien d’autre, mais la bataille était sanglante en lui. Cette fois il ne gagnerait pas, et cela lui faisait peur autant qu’il en frissonnait de plaisir.

Elle était si près de lui à présent… Il était bien trop tard pour réfléchir.
Avec plus de passion qu’il ne l’aurait voulu son bras enserra la taille de la demoiselle. Il voyait bien dans le regard de sa compagne briller le questionnement. Elle n’était pas sûre qu’il en ait envie, et à dire vrai lui non plus. Mais une nouvelle fois son corps parla à sa place. Enfin, et alors qu’une de ses mains retrouvaient sa place sur la nuque de la jeune femme, il scella ses lèvres aux siennes. Comme souvent, leur baiser se fit d’abord d’une douceur et d’un calme qui contrastait fortement avec l’envie qui transparaissait dans leurs yeux, dans leurs mouvements, dans chacune des parcelles de leur peau. Mais bien vite c’est avec plus de fougue qu’il prolongea. Alors que de son côté sa main commençait à parcourir avidement le dos de la jeune femme.
C’en était fini d’eux, les armes étaient à terre.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Mar 6 Mai - 16:13

Enfin les lèvres de la belle avaient retrouvées leurs plus chers désirs...! Tout était allé si vite... Ils perdaient pieds tant l'un que l'autre. La fougue avec laquelle Jess l'avait plaquée contre lui, elle n'avait pu retenir un gémissement de plaisir. Puis le baiser qui en premier lieu avait été si doux et merveilleux ne fut plus que passion et furie. Leurs respirations s’étaient faite plus forte…leurs corps se mouvaient en rythme et les mains de Jess avaient commencé à exploré son corps. Quel délice de sentir ses mains si fortes, si ardentes parcourir les moindres parcelles de sa peau.

En manque d’air, Rory dût très vite mettre fin à leur sulfureux bouche à bouche mais elle ne le fit que pour mieux explorer son corps. Sans le quitter du regard si brûlant, elle défit les premiers boutons de la chemise de Jess avant de poser ses lèvres sur la beau du bel apollon. Ses mains quant à elles ne lui répondaient déjà plus. L’une d’entre elle était à présent remontée le long de son dos si musclé…et la seconde…la seconde prenait simplement appui glissée par-dessus son épaule.

Puis les lèvres de la belle durent revenir aux siennes, s’ennuyaient-elles déjà ? Ou alors peut-être était-ce pour compenser le fait que ses mains désormais avaient décidé de défaire tous les boutons de la chemise du beau brun.

Un baiser plus court…et les seules paroles qu’elle ne pourrait prononcer…


-Jess…tu es sûr… ? C’est mal…Lena…

Mais déjà elle revenait passionnément à leur baiser, se pressant un peu plus contre son corps si parfait. Pourtant ces paroles étaient leur dernier contact avec la réalité. Avait-il entendu? Allait-il être le plus sage des deux? Elle ne le pourrait pas, elle était trop faible face à l'amour dévorant qu'elle éprouvait pour lui...

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Mar 6 Mai - 17:19

Il sentait ce corps se mouvoir entre ses bras, répondre à ses caresses, à ses baisers, frissonner quand lui-même frissonnait. Il avait presque l’impression de sentir leur cœur battre au même rythme. Pour sa plus grande perte, tout cela était bien trop divin. Même à ce niveau là, celui qui était certainement le plus intime de tous, ils sentaient qu’ils étaient sur la même longueur d’onde, ils sentaient que leurs âmes étaient synchronisées. Et, mon Dieu, cela laissait présager le meilleur.
Et puis, pauvres humains qu’ils étaient, leur baiser dû cesser, sous peine de mourir étouffés. Il la sentit défaire sa chemise, bouton par bouton, une des plus douces tortures qu’il soit. Elle en profita pour déposer quelques baiser sur sa peau brûlante et il ne put retenir un mouvement réflexe. De plaisir, de désir il sentit sa tête partir vivement en arrière l’espace de quelques secondes.
De leur côté, ses mains n’étaient pas en reste. L’une d’elle s’était perdue dans ses cheveux, les agrippant, maintenant faussement la tête de la jeune femme, alors que l’autre essayait de se frayer une place sous la chemise de la demoiselle en la sortant de sa jupe. Enfin, il avait sous ses doigts la douce chaleur de la peau de sa compagne, constatation qui lui tira un frisson.
Sa respiration ne cessait à présent plus de s’accélérer, à mesure que son envie prenait possession de son corps entier, de la racine de ses cheveux à la plante de ses pieds. C’était déjà bien trop bon, il allait en mourir, c’était certain.
Profitant de l’infiltration qu’avait réussie sa main sous son chemisier il le libéra d’un geste précis de la coupe de la juge, alors que Rory remontait à lui.
Il l’embrassait tout en la serrant de plus belle contre lui lorsqu’elle parla. Cependant, il n’eut pas le temps d’en placer une, se laissant aller au nouveau baiser de la belle.
Dans un premier temps sa seule réponse fut un bruit étouffé. Un bruit de satisfaction, un bruit de plaisir… Bien loin de ce qu’il aurait aimé lui répondre. Il n’en savait rien. Il ne savait pas ce qu’il devait faire, ce qu’il était censé faire. Et son corps parlait pour lui car son esprit avait perdu à nouveau l’usage de la parole.
Mais elle avait prononcé un mot qui l’avait choqué plus que le reste. Son prénom, il le connaissait. Que c’était mal, il le savait. Se poser la question de savoir s’il était sûr de ce qu’il faisait, il n’arrêtait pas. Mais ce prénom… Il avait essayé de l’enfouir, il ne l’avait pas prononcé une seule fois… Parce que là, ça devenait bien trop dur. Il était plus facile de se laisser aller quand on se battait contre la morale, contre une ombre, présente mais volatile, mais cela devenait extrêmement plus compliqué lorsque cette ombre reprenait son nom, son visage, redevenait réelle.
Et plus le temps passait, plus il était partagé. Son cerveau devenait comme leur relation, triangulaire. Il était partagé entre son envie irrépressible, sa culpabilité qui commençait à se faire de plus en plus forte, et le mal qu’il pourrait faire à Rory. Il était totalement perdu, désespéré. Et c’était un euphémisme. Mais il souriait, mais ses mains continuaient à se perdre de plus en plus sur le corps de la jeune femme, mais il sentait dans tout son corps vibrer le désir. Plus rien ne lui répondait, il n’était plus en possession de lui-même car il n’avait plus envie que d’une seule chose : elle.


« Je ne sais pas… »

C’est tout ce qu’il pu murmurer, entre deux baiser passionnés. Il n’en pourrait pas plus, il le savait d’avance.
Il avait parlé avec une voix qu’il aurait préféré ne pas entendre, teintée d’un mélange dissonant de passion et de détresse qu’il regrettait d’avance. Elle n’avait pas à subir ses états d’âme. Il était trop tard. Il n'arrivait pas à choisir, à savoir ce qu'il fallait faire, parce que son corps et son esprit s'étaient dissociés, le destin l'avait fait pour lui : il en avait promis bien trop à Rory pour s'arrêter là.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Mar 6 Mai - 18:00

Les caresses, les baisers du jeune homme lui donnaient tant de plaisir que Rory croyait mourir à chaque seconde passée un peu plus. Elle était au paradis, ou alors en plein rêve…c’était là les deux seules explications qu’elle pouvait trouver à ce moment si divin… ! Il n’avait toujours pas répondu à sa question, elle n’avait pu qu’entendre un grognement sourd alors que les lèvres de son bourreau venaient à nouveau s’écraser passionnément sur les siennes.

Les secondes passaient…la chaleur montait. Déjà elle lui avait retiré sa chemise qui à présent jonchait le sol. Les mains de la belle agrippaient à présent possessivement les épaules musclées de son amant. Oui son amant…car cet homme et elle n’étaient plus qu’à quelques préliminaires de se donner entièrement l’un à l’autre…

Le désir brulait si fort dans les yeux de Rory qu’elle eu pu allumer un feu d’un seul regard…mais elle ne voyait que lui…n’entendait que lui…ne respirait que son odeur…ne pensait qu’à son nom… ! Mais un autre nom venait aussi se rappeler à sa mémoire… Lena… !

Elle se remémora la réaction du jeune homme…un simple son pouvait-il être pris comme une approbation ??

Elle défit alors ses lèvres de celles de son amant…essoufflée et fiévreuse… Elle n’aurait jamais voulu s’arrêter mais…elle avait peur…peur que Jess ne regrette plus tard ce qui pourtant ne devait pas être regretter…leur amour…leur véritable amour, et la preuve qu’ils s’en étaient donné.

Le repoussant malgré elle d’une main sur son torse, mordant sa lèvre inférieur sous l’effet du désir qu’elle ressentait pour son ami, Rory mis ses dernières forces à lui communiquer ce qu’elle avait sur le cœur

-Jess,…attends…

Ciel s’était si difficile…parler…réfléchir…agir…elle ne pouvait pas… !! Son regard était brulant…son cœur battait plus fort que jamais…son corps était attiré vers celui de Jess tel un aimant… Un nouveau gémissement se fraya un chemin dans sa gorge, celui-ci à fendre le cœur… ! Elle le désirait tellement, plus que tout et son corps entier laissait trahir sa pensée…

-Pas sans…être certain…c’est vraiment ce que tu veux… ?

Les mains de la belle n’avaient pas pu tenir longtemps à l’éloigner d’elle car déjà la peau brulante et frémissante de Jess les avaient rappelé à de douces caresses… Elle ne pourrait plus tenir longtemps…Si cela devait s’arrêter, il fallait que ce soit immédiatement…il n’y aurait alors aucun regrets… ! Mais…

Mais dans le cas contraire elle savait à quoi s’attendre… ! Jess allait se reveiller entre ses bras oui…mais il ne penserait qu’à elle…à Lena… ! Il s’en voudrait alors terriblement de ce qu’il lui aurait fait et ne voudrai plus jamais revoir Rory… ! Peut-être même que le couple de Jess n’y survivrait pas…

Dans un dernier son presque gémi tant elle souffrait, d’une main sur son menton afin de lui relever la tête et de voir dans ses yeux, Rory à bout de force le supplia…

-Jess…

Il devait prendre une décision et vite sans quoi elle n’y survivrait pas… ! Qu’il décide de s’arrêter là elle le comprendrait… ! Il pensait à Lena avant tout puisque c’était elle la femme qu’il aimait… ! Mais la souffrance était telle qu’il fallait soit tout arrêter immédiatement, soit alors plonger dans la plus douce des folies faisant ainsi d’elle une maîtresse…de lui son amant…et de Lena la pauvre femme trompée…

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Mar 6 Mai - 19:48

À nouveau elle se détacha de lui. Cette flamme dans son regard, ses joues en feu, ses cheveux décoiffés. De seconde en seconde elle était plus désirable. Ce qu’il aurait aimé ne pas avoir à réfléchir, il aurait aimé que tout soit bien plus simple, pour pouvoir profiter à sa guise de ce corps qui s’offrait au sien.
Tout était trop difficile, il n’arrivait pas à tromper Lena, mais il n’arrivait surtout pas à ne pas succomber au charme renversant de la jeune femme.
Il ne connaissait pas de plaisir plus grand que celui d’être touché par cette femme. Ses mains sur son torse le mettaient au supplice, son contact la brulait presque.
Il lui fallu un temps incalculable pour comprendre ce qu’il se passait. Il la voyait, l’entendait… Mais son cerveau ne répondait plus depuis bien longtemps. Il n’avait qu’une envie, qu’il mit d’ailleurs bientôt à exécution. Alors qu’elle parlait il fit glisser ses lèvres sur son cou. Il sentait sa poitrine contre lui se soulever au rythme de sa respiration saccadée, et il n’entendait plus que ça.
Pourtant, il se devait d’essayer de se concentrer, elle avait l’air de lui dire quelque chose d’important. Il fallait qu’il y arrive, qu’il relève la tête. Et la suite de ses paroles l’y aida.
À nouveau, elle le réveilla un peu, comme s’il venait de prendre une légère décharge, assez pour le rappeler quelques instants à l’ordre, mais bien peu suffisant pour l’empêcher de brûler encore.
Pas sans être certain que c’est ce qu’il voulait… Il n’en était même pas sûr lui-même, et ne le saurait probablement jamais. Parce que la réponse n’était pas aussi simple. Bien entendu qu’il en avait envie, il n’en pouvait plus de regarder ce corps sans pouvoir y toucher, de la désirer sans pouvoir jamais la toucher comme il aimerait la toucher, l’embrasser où il aimerait l’embrasser, la satisfaire comme ils en avaient tous les deux tant envie. Mais à côté de cela, sa raison lui criait qu’il n’avait pas le droit.
Elle l’obligea à la regarder, à noyer une nouvelle fois son regard dans le sien. Et c’est là qu’il prit conscience.

Il ne pouvait pas leur faire ça. Il ne pouvait pas faire ça à Lena, certes, on l’avait bien compris. Mais il ne pouvait pas faire ça à Rory non plus. Ce qui était en train de se passer maintenant, est-ce que c’était l’image qu’il voulait garder à jamais de sa première fois avec la plus merveilleuse des femmes ? Avec elle, tout prenait un sens différent. Il ne voulait pas d’une histoire sans lendemain. Lui qui, d’ordinaire, s’en souciait peu, rechignait à présent à le faire sans sentiments. Des sentiments pour Rory, il en avait, là n’était pas le fond du problème. Mais il savait qu’il s’en voudrait, énormément, qu’il ne supporterait pas la culpabilité. Et si ce devait être un acte d’amour – d’un quelconque amour dont il n’arrivait à donner une définition, même si ce n’était que de l’amitié améliorée, même si ce n’était que de la passion… Il ne pouvait pas, ne voulait pas qu’elle ait par la suite à le voir dans l’état dans lequel il serait. Car si ce moment serait certainement le meilleur de sa vie, celui qui suivrait serait le pire. Il s’en voudrait, elle s’en voudrait peut-être elle aussi, mais aucun des deux ne pourraient apprécier pleinement. Et à quoi servait-il de faire cela si ce n’était pas, avant tout, pour rendre l’autre heureux, et ensuite pour être heureux soi-même ?
Il ne voulait pas trahir Lena, il ne voulait pas faire d’elle sa pauvre maîtresse… Parce qu’elle ne le méritait pas, nom de Dieu ! Elle méritait quelqu’un qui l’aime comme elle était capable d’aimer. Elle méritait quelqu’un qui la traite avec beaucoup plus de respect qu’il n’était en train de le faire. Et, si d’aventure, il se rendait compte que c’est elle qu’il aimait, il ne la mériterait pas parce qu’il serait le plus grand abruti que la terre ait connu. Logan l’avait trompé, Jess n’avait pas compris comment elle avait pu lui pardonner… Et il était en train de reproduire exactement la même erreur que lui. Il ne pourrait comprendre qu’elle passe outre.
Les choses se faisaient un peu plus claires dans son esprit, pourtant toujours écrasé sous le désir : s’il sautait le pas il les perdrait toutes les deux. Il perdrait Lena pour l’avoir trompée, il ne pourrait même plus la regarder dans les yeux après ça. Il perdrait Rory pour ne plus être, mais alors pas du tout, l’homme qu’il lui fallait.

Il fallait qu’il prenne une décision, maintenant ou jamais, le regard de la jeune femme l’y priait plus que jamais. Comment faisait-elle pour être si forte, pour arriver à résister de la sorte ? Comment faisait-elle pour essayer encore de le sauver, alors qu’il n’en valait visiblement pas la peine ?
Il baissa les yeux. Son corps se soulevait encore au rythme de la passion, mais ses pensées étaient bien ailleurs. Il ne pouvait plus la regarder, il ne pouvait plus même se regarder en face. Il fronça les sourcils et détourna les yeux vers la droite, sans jamais oser la regarder.


« Je… Je crois que tu as raison. »

Il soupira. Malgré tout, il la gardait près de lui. Il ne pouvait pas la voir partir, il en souffrirait trop. Il avait peur, peur de sa réaction, peur que de toute façon se soit perdu à ses yeux.

« Je ne peux pas vous faire ça, je suis désolé. »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Mar 6 Mai - 20:15

Jess était revenu à la raison, ce qui tout en la soulageant, la blessa profondément. Rory réalisait à l'instant que cet homme qu'elle aimait tant ne l'aimerait probablement plus jamais comme elle l'aimait elle...Oh il l'avait aimée, oui, autrefois c'était le cas...et elle l'avait rejeté...et aujourd'hui, dans ce moment pourtant si magique...c'était lui qui la rejetait...juste retour des choses.

Fermant les yeux pour tenter d'éteindre l'incendie qui se consumait en elle, Rory humecta ses lèvres alors qu'elle acquiesçait tristement. Il ne l'aimait pas...et elle avait été à deux doigts de s'abandonner à lui...! Que croyait-elle au juste? Que Jess ouvrirait subitement les yeux après leur union physique et qu'il réaliserait qu'il avait toujours été fou d'elle? Un rire étouffé s'échappa de sa bouche. Qu'elle pouvait être stupide et sentimentale parfois...!!!

Cependant elle ne pouvait pas lui en vouloir...elle l'aimait. Non la faute ne lui revenait pas...du moins pas entièrement. Rory était tout aussi coupable...! Elle l'avait laissé faire...l'avait encouragé...avait répondu passionnément à chaque geste, chaque baiser que le jeune homme lui avait prodigué...Elle était tout autant coupable que lui.

Les yeux toujours clos, le corps toujours secoué par les frissons de la passion, Rory vint se lover contre le torse de son partenaire, autorisant ses lèvres à y déposer un doux baiser.


-C’est la bonne décision…c’est…ce qu’il fallait faire…

Si elle le pensait… ? Oui…et non. Oui s’arrêter était préférable pour toutes les raisons auxquelles elle avait pensé précédemment mais…de l’autre côté de la balance, ils étaient allés si loin, s’étaient tant chauffé l’un comme l’autre qu’elle se demandait comment elle allait pouvoir redescendre sur terre.

Profitant de l’étreinte de Jess, Rory ne put s’empêcher de se laisser alors calmer par les battements du cœur de son ami…il ballait si fort… ! Pauvre Jess, pour lui non plus ça ne devait pas être facile…ce devait être même encore plus difficile que pour elle pour des raisons physiques évidentes.

C’est alors qu’elle se rappela du loft à l’étage…. ! Il y avait bien une salle de bain là-haut… ? La douche était peut-être encore en état de marche… !! Elle voulait essayer…. ! De toute façon elle ne pouvait pas s’imaginer partir d’ici dans un tel état…non, il lui fallait au moins cela pour pouvoir, ensuite, tirer un trait sur ce qui avait failli être la plus belle expérience de sa vie…oui…une bonne douche chaude…brûlante…pour étouffer les flammes qui la dévoraient.

Elle releva lentement la tête vers lui…il fuyait son regard…il avait donc si honte de ça de…ce qui pour elle avait failli être le moment le plus fort de toute sa vie…` ?


Se hissant sur la pointe des pieds, elle déposa un autre baiser, cette fois-ci tout près de son oreille avant de lui murmurer un « je t’aime » qui dégoulinait de vérité. Et oui mesdames et messieurs, malgré toute la frustration qu’elle éprouvait de l’aimer sans rien avoir en retour – ou du moins pas de réel sentiment autre que l’envie de son corps – malgré toute la tristesse qu’elle avait éprouvé à s’en rendre compte… Lorelai Leigh Gilmore était bel et bien mordue de ce cher Jess Mariano… !

Puis rejoignant le sol, elle se défit de leur étreinte, passa une main dans ses cheveux, remontant son chemisier sur ses épaules… ! Elle s’éloigna à contre cœur, en reculant.

-Je monte là-haut…j’ai besoin d’une douche…

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Mar 6 Mai - 21:14

Que c’était dur… Il en avait mal au ventre tant c’était difficile. Il avait l’impression que l’on était en train de lui arracher les intestins. Il avait du mal, mais il devait continuer à se dire, tant bien que mal, qu’il avait fait ce qu’il fallait.
Mais cela commençait à venir difficile, impossible même, quand il pu apercevoir à quel point, une fois de plus, il lui avait fait du mal. Il l’avait blessé, il savait que ça arriverait s’il se laissait aller. Il n’avait plus le droit à l’erreur, il se devait, à l’avenir, d’être vigilant à chaque seconde. Ce serait extrêmement compliqué, mais s’il voulait une fois pour toute arrêter de blesser tout le monde il n’avait pas le choix, il préférait que ce soit dur pour lui que pour elles.
Elle rit, un rire plein de tristesse, un rire à en déchirer les oreilles. Il n’était ni très fort, ni particulièrement dissonant, mais il arracha littéralement le cœur du jeune homme. Il était sans conteste en train de la rendre folle de tristesse, exactement comme lui l’était. Doucement mais sûrement l’un et l’autre se brûlaient les ailes aux flammes de la passion. Il aurait aimé trouver les mots, ceux qui auraient pu la réconforter, ceux qui auraient suffit à la rendre heureuse, mais il n’avait pas la moindre idée de ce que l’on était censé dire dans ce genre de circonstances. Il avait bien une petite idée sur ce qui aurait pu produire cet effet, mais il se refusait bien à prononcer les seuls trois petits mots qui auraient pu changer sa vie. Ce n’aurait pas été loyal, car il n’en aurait pas pensé un mot… Du moins pas entièrement.

Finalement, elle revint dans ses bras. Il ne l’aurait jamais parié, c’était clair. Comment faisait-elle pour lui pardonner de la sorte ? Ça n’avait pas l’air d’être facile pour elle non plus. Elle devait souffrir du comportement irréfléchi de son ami. Pourtant, au lieu de crier, de pleurer, de le frapper, de l’envoyer balader comme elle aurait dû le faire elle revenait entre ses bras. Elle allait même jusqu’à lui dire qu’il avait prit la bonne décision. Mais qu’est-ce qui ne tournait pas rond chez elle ?
Il ne s’en plaignait pas, bien au contraire. Et il devait bien reconnaître une chose, elle avait peut-être raison, c’était peut-être bien de l’amour qu’elle ressentait pour lui. Délicatement, il la serra contre lui. C’était idiot à dire, mais à la voir ainsi, il comprenait mieux pourquoi elle avait pardonné à Logan. Elle était bien trop entière lorsqu’elle aimait. Cette pensée lui tira un léger sourire. Il avait éprouvé tant de rancœur pour l’ex de la belle. Il s’était senti doublement lésé. D’abord parce qu’elle l’aimait lui, et qu’elle avait essayé de se servir du brun pour lui faire du mal. Ensuite parce qu’il n’était jamais arrivé à comprendre comment elle avait pu pardonner au blond ce qu’il avait fait alors qu’il lui avait fallu un temps considérable, et beaucoup d’efforts de sa part, pour qu’elle lui pardonne ce qui, à ses yeux à lui, n’était pas le quart de ce qu’avait pu faire Logan. À présent, il se rendait compte qu’il ne valait guère mieux que ce gosse de riche. Et elle lui pardonnait à son tour.
Doucement, d’une voix qui trahissait sa peine il lui répondit. Il était toujours aussi perdu à dire vrai.


« Je ne sais pas, Rory. »

La demoiselle bougea à nouveau, et lui murmura à l’oreille quelque chose qui fit rater à son cœur plus d’un battement. Elle l’aimait, c’était donc bien ça. À cet instant précis, il y croyait dur comme fer, lui aussi. Elle l’aimait, et il ne pouvait en être que totalement désolé.
Il la retint contre lui aussi longtemps que possible, mais elle s’éclipsa. À ce qu’elle disait elle allait prendre une douche. Il posa enfin son regard sur elle. Il crut qu’il allait en mourir, mais son cœur continuait toujours plus ou moins à battre, malgré un immense sentiment de désespoir. Il tenta de lui sourire, tant bien que mal.


« Rory ! Je… »

Oh mais quel idiot ! Voilà certainement ce qui aurait pu arranger les choses, tiens. Que sur le coup de l’émotion il lui dise ce qu’elle voulait entendre, parce que c’était peut-être bien son impression du moment. Car, oui, à cet instant précis il avait sincèrement l’impression qu’il retombait amoureux d’elle… Mais il était conscient que ce sentiment pouvait disparaître aussi vite qu’il était venu. Il ne devait surtout pas en dire un mot. Le début était sorti bien malgré lui, maintenant il se devait de rectifier le tir, et vite avant qu’elle s’en rende compte. Il détourna les yeux, il y eut quelques secondes de flottement, qu’il faisait tout pour rendre naturelles et enfin il articula.

« Suis désolé. »

Il s’était dit qu’il devait faire attention, qu’il devait être vigilant, mais à quoi jouait-il à la fin ?

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Mar 6 Mai - 21:36

Il n'avait pas de quoi être désolé selon Rory. Au contraire...il avait résisté à la tentation...il aimait réellement Lena...

-Tu sais...je la jalouse un peu...elle a de la chance de t'avoir...!

Elle lui offrit un sourire qu’elle aurait aimé réconfortant mais à la vérité il était plus déchirant qu’autre chose. Oui elle enviait Lena…Jess lui portait un amour si fort…si parfait. Dans son esprit la belle Rory ne put s’empêcher de se dire que si autrefois…si…ça aurait pu être elle… !

Un soupire passa ses lèvres à cette constatation… ! Une douche…il lui fallait une douche pour se changer définitivement les idées… ! Elle reculait à présent vers l’escalier, sans pour autant pouvoir le lâcher du regard. Dans son esprit encore le goût de ses lèvres…les caresses de sa peau…la sauvagerie de ses gestes et l’odeur indescriptible de son corps formaient toujours un tourbillon sans nom – ou plutôt si…tout cela avait un nom…désir. Un frisson la parcouru…la douche froide serait en fin de compte plus recommandée…

Finalement elle lui tourna le dos. C’était la meilleure des choses à faire… ! Elle allait laver ses idées impures et lui…aurait du temps pour réfléchir et reprendre ses esprits, loin d’elle. Oui…c’était la meilleure des choses à faire.

Les marches à présent. Quel supplice ce fût pour Rory de sentir chaque pas l’éloigner un peu plus de Jess…et pourtant, elle se forçait à continuer son chemin, elle se forçait à ne pas se retourner…qu’il ne voie pas ce qui, à présent, avait envahi ses yeux… ! Des larmes…chaudes, salées, … silencieuses pour qu’il ne se doute de rien. Pourquoi pleurait-elle ? Certains auraient appelé cela un chagrin d’amour, en vérité, elle était entrain de craquer… elle avait voulu être forte et compréhensive devant lui mais il ne la voyait plus. Déjà elle arrivait à l’étage. La porte était encore ouverte. Elle enjamba le pallier et se dirigea directement vers la salle d’eau.

Là, elle laissa son chemisier tomber à terre en même temps que quelques larmes. Le miroir lui renvoya son image…les océans de ses yeux semblaient déborder à présent, inondant tout ce qui se trouvait sur leur passage…mais une fois sous la douche, tout cela ne se verrait plus. Ce fut au tour de sa jupe de rejoindre le carrelage abimé… puis ses sous-vêtements pour finir dans la plus parfaite des nudités. Elle pensa ensuite à fermer la porte…mais celle-ci ne se fermait pas…quelle stupide idée –avait-elle pensé.

Déjà l’eau chaude avait condensé sur les parois transparentes de la douche…elle en ouvrit la porte et entra laissant ainsi son corps s’effondré sous l’eau bouillante.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Mar 6 Mai - 23:07

De la chance de l’avoir ? Ce n’était pas son point de vue. Il restait fidèle au prix de nombreux efforts, ce qui n’envisageait déjà rien de bon. Mais il passait aussi son temps à penser à une autre. Quand il était avec Lena c’était à une autre qu’il rêvait, lorsqu’il l’embrassait c’était le goût d’autres lèvres qu’il sentait, et quand ils étaient plus proches encore ce n’est plus son corps qu’il désirait. C’était à la fois totalement malsain et profondément hypocrite. Mais malgré tout, il restait persuadé de l’aimer encore. Parce qu’il savait bien que son cœur était à l’une des deux, mais ne parvenait pas à comprendre laquelle. Il espérait que le temps ferait son travail, dans un sens ou dans l’autre.
Une chose était certaine, s’il était fidèle c’était plus par sens du devoir que par amour. Ce qu’il vivait avec Rory, malgré sa beauté, était contraire à tous ses principes. Il en avait déjà foulé pas mal aux pieds. Mais ils étaient allés au maximum des possibilités du brun. Il était déjà dans le pétrin jusqu’au cou, il y avait des chances que sa relation avec Lena soit déjà sur le déclin. Parce qu’il savait pertinemment qu’il finirait par lui avouer la vérité. Et s’il pourrait la regarder dans les yeux, garder la tête haute parce qu’il n’était pas allé jusqu’à la tromper, ça n’en serait pas moins la fin de leur relation. D’un point de vue purement pratique, donc, qu’il en reste là ou aille plus loin ne changeait plus grand-chose, Lena il l’avait déjà perdu. Mais moins il la faisait souffrir et mieux il se sentirait. Sans parler de Rory, à qui il ne voulait absolument pas donner cette image de lui, même s’il la faisait souffrir par ailleurs. S’il n’avait pas supporté de tromper Lena parce qu’il était plus honnête qu’il y paraissait il n’aurait pas non plus supporté d’infliger ça à Rory. Elle n’avait pas à s’en vouloir comme elle s’en serait certainement voulu, parce que lui de son côté serait assez proche du fond du trou. Il ne voulait pas lui donner l’impression qu’il avait fait ça simplement parce qu’elle lui plaisait physiquement. Il ne voulait pas qu’elle voit qu’il regrettait un moment qui, pourtant, aurait été superbe.

Par ailleurs, elle lui avait dit être jalouse. Ça, en revanche, il l’entendait… Pour l’avoir vécu avant elle. Ils avaient visiblement échangés leurs rôles de fond en comble. À quelques détails prêts, il ne la rejetait pas autant qu’elle avait pu le faire. Elle avait droit à bien plus que lui n’aurait jamais pu imaginer recevoir d’elle. Mais fondamentalement cela ne changeait rien. Il était avec une autre, elle l’aimait et avait l’impression de ne pas l’être en retour, il finissait toujours quand même par la repousser, ce n’était pas avec elle qu’il vivait, pas avec elle qu’il partageait son lit. À l’époque, ça l’avait rendu fou de penser à des choses pareilles, d’imaginer qu’un autre que lui ait le bonheur de se réveiller à ses côtés, la joie de la prendre dans ses bras, la satisfaction de l’embrasser lorsqu’elle parlait trop, la chance de passer avec elle des heures devant la télé, à regarder des films en mangeant n’importe quoi, l’euphorie de voir ses yeux s’animer lorsqu’elle parlait du livre qu’elle venait de lire, de les voir briller d’amour devant lui.
Deux années, bon Dieu ! Si elle s’en était rendu compte seulement vingt-quatre petits mois plus tôt, ils n’en seraient pas là, ils auraient pu… Doucement, il se laissa glisser sur le sol où il s’assit les jambes repliées, les coudes sur les genoux. Ce n’était certainement pas le genre de pensées qu’il devait avoir à cet instant. Les choses s’étaient déroulées comme elles devaient se dérouler. Il n’était plus temps de changer le passé, mais bien celui de penser à l’avenir.

Il jeta un nouveau regard vers la jeune femme qui avait presque atteint les dernières marches. Il aurait juré l’avoir vu trembler, comme si elle avait froid, mais en plus tendu, comme si… Elle pleurait ? Non, certainement pas. Pour le coup il devait se faire des idées. Il l’aurait entendu dans le cas contraire, elle n’aurait pas continué sa route comme si de rien n’était. Il l’espérait du moins. Il aurait eu horreur qu’elle pleure pour lui. Il ne le méritait certainement pas. Et il aurait encore plus détesté qu’elle ne lui fasse pas part de sa souffrance. Car il était prêt à tout entendre, il voulait l’aider autant que possible. Après tout, c’était lui qui l’avait mise dans cette situation. Et il était son ami, l’homme qu’elle aimait, il aurait dû être le premier à qui se confier. Rectification, il aurait aimé être le premier. Mais rarement les choses se passaient de la sorte, une fille en parlait à sa meilleure amie, mais en règle générale plutôt à la terre entière qu’au principal concerné.
Si effectivement elle n’allait pas bien elle en parlerait à Lorelaï. Cette idée le crispa. Il savait que cela se passerait de la sorte, et pour le coup il le vivait plutôt mal. Sa mère n’avait certainement pas besoin de cela pour avoir une horrible image de lui, une image tellement incrustée qu’il ne pensait pas pouvoir en venir à bout un jour. Elle ne mâcherait certainement pas ses mots envers lui. Et il savait bien, au plus profond de lui, qu’encore une fois elle aurait raison. Finalement, elle était plutôt de bon conseil. Si l’on pouvait dire que Rory était la première à avoir vu derrière son image, pour voir le bien en lui, on pouvait dire que sa mère avait tout aussi bien cerné le personnage, elle ne voyait qu’une chose : il allait faire souffrir sa fille, et elle avait eu raison.

Finalement, il s’alluma une cigarette. Après tout il allait acheter le bâtiment, on ne risquait pas de l’embêter d’avoir fumé dans ce qui allait lui appartenir. Ce qu’il pouvait souffrir… Cette situation devenait déjà intenable. Ils ne tiendraient pas des semaines à ce rythme là. Il lui fallait une solution, rapidement, et il n’en avait pas le début d’une. Il aurait dû quitter Lena immédiatement. De toute façon, après ce qu’il avait fait leur couple était en sursis Il saisit d’ailleurs le téléphone dans ce but, avant de se rendre compte à quel point il était inconvenable de faire ça par téléphone. Il devrait donc attendre d’être chez lui, tout en sachant très bien que s’il avait le courage maintenant il ne l’aurait plus dans quelques minutes.
Il soupira. Il avait besoin de Rory. Il avait besoin de ses bras, il avait besoin de son amour, il avait besoin de sentir qu’elle pensait bien plus de bien de lui qu’il n’y arrivait lui-même. Il avait besoin de l’embrasser, de la serrer contre lui, pour arrêter la paralysie causée par la tristesse. Il avait presque failli se lever et grimper les escaliers quatre à quatre pour aller la retrouver. Cependant l’idée n’était pas fameuse, elle était sous la douche, ce qui sous-entendait qu’elle était plus ou moins en tenue d’Ève. Il ne leur manquait plus que ça…
Il resta donc assis, recroquevillé sur lui-même, le regard dans le vide, à attendre que Rory redescende ou que le ciel lui tombe sur la tête. Lorsqu’il se rendit compte qu’il n’avait même pas remis sa chemise. Tant pis, elle attendrait, il n’avait pas la force de bouger pour le moment. Il la saisit, l’épousseta un peu et la posa à ses côtés avant de reprendre sa position initiale.



HJ : Oh mon dieu, le « Dans son esprit la belle Rory ne put s’empêcher de se dire que si autrefois…si…ça aurait pu être elle… ! » m’a tué. Mon cœur a sérieusement raté un battement.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Mer 7 Mai - 5:44

hj: moi c'est toute la situation qui arrête mon coeur par moments!!! Et si on y ajoute ta ban...je meurs lol
_____

L'eau chaude avant cessé de couler à présent, à l’exemple de ses larmes. Pleurer ne mènerait à rien…Mais Rory n'étais pas encore sortie de la cabine douche...profitant des dernières bouffées de vapeur bouillantes, adossée contre un mur, elle repensait à toute cette histoire...! Elle l'aimait de cela elle en était certaine, elle aurait pu y parier sa vie. Mais pour ce qui était de lui...pourtant elle avait sondé son regard tant de fois, elle avait pu y voir tant de chose...notamment une qui semblait lui être apparue dernièrement… elle avait eu la naïveté de l’interpréter comme étant de l’amour… Quand elle y repensait…elle avait été stupide sur ce coup là… ! Elle avait bien trop joué avec le feu…et elle s’y était brûlée de la plus cruelle et la plus délicieuse façon qui soit… !

Son corps encore ruisselant, elle s’était finalement décidée à sortir… ! Naturellement, elle n’avait rien pour s’essuyer, les anciens propriétaires ne pensaient certainement pas qu’une femme viendrait s’y baigner après leur départ… ! Elle attendit donc encore quelques instants que les perlées d’eau visible sur la peau se sèchent d’elles-même.

Ce faisant, elle se torturait mentalement…que devait-elle faire à son sujet ? Oui elle aimait Jess mais Jess aimait Lena – et Lena aimait Jess… ! Elle n’était que la tentatrice à laquelle le jeune homme avait failli céder et ainsi tromper honteusement sa femme… !!! Se voir ainsi la dégoutait profondément…elle avait déjà eu ce rôle autrefois…avec Dean… ! Seulement ils n’avaient pas réussi à s’arrêter à temps et, résultat, aujourd’hui non seulement il était divorcé, mais en plus…il la haïssait profondément… !

Était-ce là son destin ? Allait-elle être la tentatrice de tous les hommes qu’elle avait eu dans sa vie plus jeune ? A qui le tour après Jess ? Tristan ?? Logan aussi ?? En parlant de Logan, il allait bientôt refaire son apparition dans sa vie…elle allait donc le savoir très vite…mais espérait bien que ce ne serait pas le cas…

Sa peau avait un peu séché, mais était encore humide… ! Qu’à cela ne tienne. Elle reprit ses sous-vêtements pour les repasser…puis enfila sa jupe…et son chemisier… ! Malheureusement ce-dernier étant blanc…avec l’eau…il en devint quelque peu transparent par endroits… ! Elle chercha alors sa veste mais…elle devait être quelque part en bas, projetée dans un coin sous l’effet de la passion de leur étreinte passée.

Elle allait donc devoir descendre ainsi. Après avoir pris une profonde inspiration, elle sorti donc de la pièce, chacun de ses pas caquant sur le plancher…elle arriva dans l’embrasure de la porte…puis le haut des escaliers… !

Il était là…recroquevillé sur lui-même…cette image lui brisa le cœur. Il semblait tant regretter ce qui s’était passé… ! Tout cela était sa faute...vil tentatrice qu'elle était sans même s'en rendre pourtant compte... Sans pour autant bouger, elle s’exprima de sa voix la plus douce.


-Il faut vraiment que l’on arrête de se faire autant de mal…on doit arrêter de se voir…

C’était en effet la seule solution qu’elle avait trouvé durant ses minutes de réflexions… !

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Mer 7 Mai - 10:18

Perdu qu’il était dans ses réflexions il n’avait pas entendu la jeune femme arriver. Il aurait sincèrement aimé lui épargner ce spectacle. Il avait l’air bien trop désespéré, bien trop triste. Certes, il l’était plus ou moins, mais ce n’était pas à elle de porter ce poids. D’autant qu’il était persuadé qu’elle risquait de le mal interpréter, comme souvent.
Le fait est qu’il était surtout en train de réfléchir à ce qu’il devait faire, à ce qu’aurait fait en pareille situation le commun des mortels. Mais cela ne l’aidait pas beaucoup, le commun des mortels aurait très certainement cédé à la tentation depuis un moment. Quant aux gens bien, ils ne se seraient pas laissés attirés jusqu'ici. Il était donc dans un équilibre précaire entre deux mondes, celui dont il venait et celui, bien plus grand, des idiots de première. S’il bougeait trop vivement il risquait de tomber, mais s’il ne bougeait pas son sort serait le même. Il fallait donc avancer à tâtons et en douceur, en espérant qu’il finisse par retourner de là où il venait. La moindre brise, la moindre bourrasque l’enverrait illico dans des contrées qu’il ne voulait voir mais, qu’en même temps, il était curieux de connaître.
Il releva la tête aux premières notes de sa voix, mais ne put soutenir bien longtemps ce regard. En effet, dès qu’il comprit de quoi elle parlait il détourna à nouveau les yeux.
Ainsi donc, elle ne pouvait plus attendre. Il avait besoin de temps, elle refusait, pour une raison quelconque, de lui en donner. Pour elle, la solution était d’arrêter de se voir, à nouveau. En un sens elle avait raison, ils souffraient tous deux. Et peut-être qu’effectivement le seul moyen pour qu’elle arrête d’être blessée serait de la laisser là, qu’elle essaie de reprendre une vie normale. Pour lui, il savait déjà comment cela allait se passer. Il tenterait, lui aussi, de reprendre le cours de sa vie comme s’il ne s’était jamais arrêté, il essaierait de l’oublier. Mais il ne pourrait pas. Il lui avait fallu des années pour faire une croix sur elle la première fois. Il ne lui en faudrait pas moins cette fois-ci. Et il ne pourrait pas compter sur Lena, qui l’avait si admirablement sortie du trou la première fois.
Il y avait d’autres solutions, c’était certain.


« J’ai besoin de temps, Rory. On se fait souffrir ? Peut-être. Mais tu me rends heureux. »

Enfin, il osa un bref regard vers elle, et tenta même un sourire et l’usage de l’humour.

« Faudrait surtout qu’on apprenne à se contrôler. »

Mais ce n’était finalement pas drôle, et plus vrai qu’il ne l’aurait voulu. À nouveau il regarda devant lui, l’horizon, sans rien y voir de particulier.
Ils avaient déjà essayé d’arrêter de se voir. À ce moment l’enjeu était moins important, ils n’étaient pas tant liés l’un à l’autre. Et ça avait piteusement échoué. Au contrairement, même, lorsqu’ils s’étaient enfin revus ils n’avaient cessés de s’embrasser. Il craignait fort que s’ils décidaient de ne plus se voir et qu’ils ne tenaient pas ils n’allaient pas pouvoir passer à côté de ce qu’ils venaient tout juste d’éviter.
D’autant que cela ne l’empêcherait pas, à lui en tout cas, de souffrir. Il ne se voyait plus vivre sans celle dont tout le corps réclamait la présence, celle qui hantait la moindre de ses pensées, le moindre de ses rêves. De plus, s’ils arrêtaient de se voir il perdait Lena et Rory du même coup. En même temps, que pouvait-il espérait d’autre ? En jouant sur deux tableaux, on finissait toujours par perdre. Il perdrait du même coup la femme avec qui il vivait et la femme dont il rêvait. C’était dur.
Puis il se rappela de ce qu’il avait pensé quelques heures plus tôt, alors qu’il était chez elle. Il avait vu sa souffrance, il avait vu à quel point il l’avait blessé, et il s’était fait une réflexion, une promesse même : il avait été trop égoïste, elle souffrait par sa faute, pour éviter ça il ne retiendrait pas si elle voulait partir à nouveau.
Il soupira. Ce qu’il s’apprêtait à dire il le disait un peu à contre cœur, mais s’il fallait en passer par là pour qu’elle soit heureuse. Très bien, il y consentait.


« Tu as raison, si c’est le mieux pour toi on… On ne se verra plus. »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Mer 7 Mai - 11:09

Rory écouta attentivement les paroles de Jess, immobile, le regardant de plus en plus tristement. Ce fut un simple son…ce simple petit « on »… ! Oui il avait employé ce pronom pour dire qu’ils se faisaient souffrir l’un l’autre… ! Mais il se trompait… ! Elle ne souffrait pas. Oui, elle était triste et, elle serait probablement dévastée s’ils mettaient effectivement fin à leur …amitié ?!

Mais ELLE ne souffrait pas… ! Au contraire pour Rory tout était clair et limpide. Elle l’aimait, il en aimait une autre. Là s’arrêtait toute explication nécessaire. Et si elle lui proposait de ne plus se voir, c’était uniquement pour que LUI cesse de souffrir… car en cet instant il semblait le plus triste et le plus détruit des hommes.

Elle voulut le rejoindre et descendit les escaliers d’un pas pressé. Ce ne fut qu’une fois en bas qu’elle se stoppa… ! Le rejoindre n’était peut-être pas la meilleure des idées qu’elle ait eu… ! Oui elle aurait aimé le réconforté…lui dire que tout irait bien, mais elle pouvait tout aussi bien le faire à distance. Elle fit alors deux pas en arrière jusqu’à retrouver les escaliers et s’assis sur la dernière marche, genoux pliés, les bras autour. Elle reporta son regard sur lui.

-Ce n’est pas pour moi que je dis ça, c’est pour toi… je veux dire…regarde dans quel état tu es !!! Tu es amoureux de Lena, ça crève les yeux !!! Alors que pour moi…

Elle marqua une pause, détournant la tête, et le ton de sa voix se fit un peu plus triste encore.

-…moi ce n’est que du désir…

Si précédemment elle ne souffrait pas, à présent elle ressentait une boule dans sa gorge, son ventre se serrer… ! C’était étrange de l’exprimer à voix haute…cela sonnait beaucoup moins dur dans son esprit.

-Il faut que l’on arrête…pour Lena et toi…et, enfin, tu l’as dit toi-même. On ne peut pas se contrôler…quand je suis avec toi je me sens si bien…je n’ai plus envie de lutter pour préserver votre couple alors…on doit arrêter…

Resserrant ses bras autour de ses jambes, Rory s’aperçu à cet instant seulement que ses yeux la trahissaient à nouveau…à nouveau les vannes étaients ouvertes et si les larmes coulaient en silence, elles n’en exprimaient pas moins pour autant sa tristesse à l’idée de devoir se séparer de l’homme qu’elle aimait.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Mer 7 Mai - 12:50

Comme un chien attendant son maître il releva la tête au bruit des pas de sa compagne. Cependant, elle n’approcha pas, recula même. Elle avait peut-être eu raison, peut-être qu’il valait mieux qu’ils ne se retrouvent pas si près l’un de l’autre… Mais Jess en ressenti un pincement au cœur, car il n’y avait que dans ses bras qu’il voulait être, il n’y avait que sa présence pour le réconforter, une fois n’est pas coutume il avait besoin d’elle. Il devrait seulement se contenter de ses paroles.
Effectivement, elle répliquait déjà. Et Jess eut tout le mal du monde à se contrôler pour ne pas la couper. Quand elle eut finit, en revanche, il s’était retrouvé muet comme une carpe.
Il ne savait comment se comporter. Certainement aurait-il dû lui dire la vérité. Mais il avait peur de la faire souffrir inutilement. Car avouer qu’il n’était plus sûr d’aimer Lena c’était avouer à demi-mots la conséquence logique : il n’était pas sûr de ne pas l’aimer elle. C’était la vérité, mais il avait peur qu’elle se fasse de faux espoirs, si jamais il s’était trompé. Cependant, cette phrase n’arrêtait pas de résonner dans sa tête, tu es amoureux de Lena, ça crève les yeux. Et la suite était encore pire. Non, décidément il ne pouvait pas la laisser se tromper à ce point.
Cependant, il y avait bien trop de sensibilités à ménager, si bien qu’il ne savait pas comment le dire, ce qu’il devait taire et les points sur lesquels, en revanche, il avait le droit de s’exprimer. Cela faisait un moment à présent qu’il la regardait fixement sans avoir encore décroché un mot. « Pour moi ce n’est que du désir… » Il fallait qu’il se lance.


« Rory, je… J’ai… »

Ce n’était définitivement pas facile. D’abord, il devait parler, ce qui n’était jamais une partie de plaisir. Mais en plus, il ne savait pas comment tourner la chose : il ne pouvait pas employer le verbe aimer, qui sonnait trop fort, qui lui aurait fait croire ce qui n’était pas. Mais parler d’affection était bien trop faible, trop dérisoire par rapport à ce qu’il ressentait. Parler d’amitié aurait été encore pire. Peut-être qu’en prenant le problème à l’envers…

« Je n’sais pas Rory. »

Il prit une profonde inspiration et c’est dans un soupir qu’il finit sa phrase.

« Je ne sais pas si je l’aime encore. »

Voilà qui était dit, c’était déjà un bon début. Mais finalement, maintenant, il avait la sensation que cela ne réglait rien. Que ce n’était pas suffisant pour lui faire comprendre que s’il ne l’aimait plus elle c’était peut-être bien parce qu’il en aimait une autre. Il avait réussi à accrocher son regard et ne le lâchait plus. Il n’y arriverai pas, d’avance il savait qu’il ne pourrait pas lui dire qu’il l’aimait peut-être, ou qu’en tout état de cause il ressentait pour elle quelque chose de fort qui allait bien au delà du désir. Mais les dernières paroles qui tournaient encore en lui comme en un disque rayé lui interdisaient de ne pas continuer.

« Je ne peux pas non plus te dire ce que je ressens pour toi… Mais, crois-moi, il y a plus que du désir. »

À nouveau il soupira. Presque un soupir de soulagement. Ça au moins, c’était dit. Cependant, à nouveau, il ne pouvait plus la regarder en face. Il lui en avait coûté énormément de parler de la sorte même si, en y réfléchissant bien, il ne s’était pas beaucoup mouillé sur ce coup là. Et il se doutait qu’il avait dû en coûter beaucoup à Rory de l’entendre.
Cependant la jeune femme reprenait, et ce fut plus par réflexe qu’il releva vers elle ses pupilles vertes. Il allait répliquer, lui expliquer qu’il n’y avait plus rien à préserver de toute façon, qu’il ne pouvait décemment pas la laisser partir, qu’il avait besoin d’elle plus qu’elle ne pouvait l’imaginer, qu’ils étaient forts, et qu’ils s’en relèveraient, que, comme toujours, ils trouveraient une solution – c’est du moins ce qu’il aurait aimé lui dire en théorie. Mais il fut de toute manière coupé net dans son élan. Il en resta même sonné quelques instants. Elle pleurait. Et après elle osait lui dire en face qu’elle ne souffrait pas. Sans réfléchir cette fois il se leva d’un bond. Il ne pouvait pas la laisser pleurer, c’était bien au dessus de ses forces. Alors si elle ne voulait pas s’approcher c’est lui qui le ferait.
Il vint jusqu’à elle, donc et s’assit à ses côtés avant de la prendre dans ses bras. Délicatement il déposa un baiser dans ses cheveux et continua en lui murmura à l’oreille.


« Je ne te laisserai partir que si tu souffres trop pour rester. »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Mer 7 Mai - 13:14

Soudain un coup de tonnerre, suivi d'un éclaire...quand la pluie avait-elle commencé ? Quand la tempête s’était déclenchée ? Et depuis combien de temps étaient-ils là ? C’était insensé de voir combien, en la présence du jeune homme, elle pouvait perdre toute notion du temps.

Jess était arrivé à ses côtés avant qu’elle n’eut pu réagir… ! Instinctivement elle aurait aimé se pousser, lui échapper afin qu’ils ne retombent pas dans l’erreur qu’ils avaient failli commettre plus tôt. Mais il était déjà trop tard, à l’ instant où le bras de Jess l’avait enlacée, elle savait qu’elle n’aurait plu la moindre résistance à son égard…elle le lui avait dit…elle était fatiguée de lutter…épuisée même… !

Les larmes continuaient à couler sans qu’elle ne puisse les arrêter. Son baiser…ses paroles…se pouvait-il alors qu’il l’aime un peu au final ? Elle n’osait pas le regardé, cette proximité était déjà bien trop dangereuse et elle ne voulait pas ajouter l’étincelle qui leur serait fatale.

A nouveau il revenait sur cette histoire de souffrance…Elle se devait de mettre les choses au clair, il ne pouvait pas rester dans l’erreur… ! Elle nia doucement de la tête avant de reprendre son souffle.


-Je ne souffre pas…ou plutôt si…je souffre du mal que je te fais… ! Tu…je suis mauvaise…néfaste… !!

Pour appuyer ses propos, elle continua tout aussi tristement

-Tu n’es même plus certain de l’aimer…et c’est ma faute…

Nichant sa tête au creux de sa nuque, Rory ferma les yeux, le corps à présent secoué de sanglots. Elle était stupide, elle le savait mais la fatigue…l’épuisement…mettez cela sur le compte de ce que vous voudrez…peut –être même la peine…de la peine pour Lena… - oui malgré tout elle ne pouvait s’empêcher d’être triste pour la fiancée de l’homme qu’elle aimait…

Un éclair à nouveau vint éclairer la pièce. Enveloppée des bras de Jess, elle se sentait en sécurité. Le souffle chaud de la respiration du jeune homme dans sa nuque et ses bras serrés autour d’elle…voilà une des raisons pour lesquelles elle n’aurait jamais voulu le quitter…mais dans la vie on ne fait pas toujours ce que l’on veut…

Elle s’écarta de lui, les yeux encore embués, mais au moins elle ne pleurait plus…! Elle le regarda avec le peu de forces qu'il lui restait, posa une main sur sa joue
.

-Il faut qu’on arrête de se voir, que tu m’oublies…et que tu retournes auprès d’elle… !

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Mer 7 Mai - 14:30

De son côté, le jeune homme avait à peine entendu les éléments se déchaîner. Il faisait très sombre à présent. Mais il aurait été incapable de dire si cela venait de l’orage ou de l’heure qui s’était avancée sans même qu’ils en prennent conscience.
Mais le temps ou l’heure qu’il pouvait être était bien le dernier de ses problèmes. Il aurait pu passer des semaines ici si les choses ne s’arrangeaient pas plus rapidement. Il ne la laisserait pas partir, pas une fois de plus. Elle avait déjà bien trop usé de ce droit, et lui aussi d’ailleurs. À présent, ils n’avaient plus le droit de se faire subir cela, ni l’un ni l’autre. Tant qu’il n’était pas à l’agonie, tant qu’elle ne souffrait pas, tant qu’ils n’avaient pas une dispute qui aurait pu les séparer à jamais il ne la laisserait pas s’en aller sans se retourner.
Le destin semblait prendre un malin plaisir à dissocier puis à unir à nouveau leur route. Alors, de toute manière, s’ils se laissaient maintenant ils se retrouveraient certainement dans quelques années, sans certitude que la situation ait réellement changé, et ils repartiraient de plus belle. Il n’en pouvait plus. Il ne supportait plus l’impression qu’il avait, cette impression qu’elle revenait vers lui à chaque fois pour mieux lui glisser entre les doigts. Il ne voulait plus de cela entre eux. Le problème restait qu’il ne savait pas ce qu’il voulait à la place.

Lorsqu’elle parla, il la serra un peu plus fort contre lui. Ce n’était pas ainsi, une fois de plus, que les choses auraient dû se passer. Ce n’est pas la souffrance qu’elle aurait dû voir en lui, mais le bonheur qu’il avait de la retrouver. Car peut-être qu’il était malheureux, effectivement, mais c’était loin d’être de la faute de la jeune femme. S’il souffrait c’est qu’il était un imbécile incapable de garder la femme avec qui il vivait et tout aussi incapable de laisser son ex reprendre son envol. S’il était triste c’était de voir à quel point il ne pouvait résister à l’une et qu’il ne pouvait quitter l’autre. Sa douleur, ce n’était qu’à lui qu’il la devait.
Elle, elle ne lui apportait que du bonheur. Le bonheur d’être avec une personne que l’on apprécie à tous les niveaux, du plus temporel au plus spirituel. Le bonheur d’avoir retrouvé la personne qui, malgré tout, compte le plus dans sa vie. Le bonheur de se sentir à nouveau entier, écouté, compris, de sentir son empathie et d’être empathique à son tour. Si ce bonheur était teinté de douleur, elle n’y pouvait rien.


« Tu n’es pas néfaste. Tu es et restera la meilleure chose qui me soit arrivée. »

Il passa doucement une main dans ses cheveux, le temps de se donner la force de continuer.

« Et si je n’aime peut-être plus Lena, tu n’y es pour rien… Les amours ne sont pas éternelles. Tu m’en as voulu de ne plus aimer Dean ? »

En effet, la vie était faite ainsi. Rien ne durait jamais. Elle était heureuse avec Dean avant qu’il débarque, et qu’elle se rende compte que l’herbe était peut-être plus verte dans le jardin d’à côté. Et malgré la haine qui entourait l’adolescent à chacun de ses pas personne n’avait ne serait-ce que songé à lui reprocher le fait qu’elle n’aime plus son petit copain. On pouvait lui reprocher son comportement, on pouvait lui reprocher de l’avoir faite souffrir, on pouvait se méfier de lui et de ses intentions. Mais il n’avait pas menti, il n’avait pas triché – du moins pas plus que de raison, car on est jamais vraiment soi-même lorsque l’on tente de séduire quelqu’un. Il n’était pas réellement responsable du choix de Rory, s’il avait cherché à l’avoir il n’avait pu obliger personne. Comme on dit parfois, le cœur a ses raisons…
L’inverse était tout aussi vrai. Elle n’avait rien fait d’autre que d’être là, de se rappeler à lui, de lui montrer à quel point elle était toujours unique. Le reste ne lui appartenait pas, il n’appartenait pas à Lena, il n’appartenait pas non plus à Jess.

Elle était à nouveau entre ses bras, et ce seul contact suffisait à l’apaiser. Après tout, quelle que soit l’issue de tout ceci, quoi qu’il se passe, il pourrait s’en sortir tant qu’il l’avait contre lui. Rien d’autre n’était plus important au monde. Même s’il ne l’aimait finalement pas et qu’il devait passer le reste de sa vie célibataire, rien n’avait d’importance tant qu’il la serrait contre lui.
Qu’elle n’ait donc pas lâché son idée ne l’en choqua que plus. S’il y avait bien une chose dont il n’avait pas la moindre envie c’était bien d’arrêter de la voir. Quant à l’oublier, il était certain qu’il ne le pourrait jamais. Doucement il ferma les yeux, fronçant les sourcils. Il ne savait plus que répondre à cela. Il se sentait soudain las de se battre contre elle. Ils n’en avaient pas assez à se battre contre eux-mêmes, contre la terre entière, contre leurs émotions, leurs sentiments, leurs envies, ils devaient en plus se battre l’un contre l’autre. En un instant il se retrouvait seul sur terre, à devoir se battre pour un oui ou pour un non contre chaque ombre qui passait à sa portée. Et cela était bien trop épuisant.
C’est avec difficulté qu’il arriva, malgré tout, à articuler quelques mots qui, finalement, ne répondaient à rien.


« J’ai juste besoin d’un peu de temps. »

Il avait dit cela avec plus de violence, plus de conviction qu’il ne l’aurait voulu. Sa voix avait été douce, un murmure, mais on la sentait tendue, précipitée, comme s’il ne lui restait que quelques secondes pour prendre un choix qui bousculerait totalement sa vie.
Mais la vérité n’en était pas moins là. Au final, c’était tout ce qu’il demandait, un sursis, quelques jours encore à ses côtés, quelques semaines, pas plus d’un mois il le jurait. Juste le temps d’organiser ses idées, de comprendre, il serait bien temps, après, de prendre des dispositions. Il fallait tenir jusque là. C’est tout ce qu’il voulait.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum