Don't you want me? [PV] [terminé]

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Sam 3 Mai - 22:43

La matinée avait été difficile pour Rory. Elle avait du se persuader qu'elle n'avait pas rêvé la veille...! Tout avait été si irréel mais elle voulait pourtant y croire. Tout avait été dit - ou presque. Elle lui avait avoué son amour et il n'avait pas voulu la croire sincère...mais plutôt en manque. Mais le fait est qu'elle avait été sincère et la suite de la soirée s'était retournée en sa faveur. Il lui avait hurlé la confision de ses sentiments à l'égard de la belle. Mais avant cela...et suite à cela...il y avait eut leurs lèvres...douces et avides à la fois, qui s'étaient retrouvée avec une passion non dissimulées....! Les mains des deux jeunes gens avaient égallement retrouvé des lieux qui leurs étaient familiers...le corps de l'autre. Il y avait eu tant d'ivresse durant cette soirée...! Elle en avait presque la geule de bois...!

Cependant ce matin là, Rory s'était fait la plus belle possible. Un ensemble 3 pièces cachant une chemise blanche un chouyat trop transparant pour se rendre sans gillet à son poste aujourd'hui...! Puis, une cravatte qui lui donnait un petit "je ne sais quoi en plus" Puis elle était passée à la coiffure. Relevant ses cheveux dans un chignon déstructuré, des mèches tombant ça et là, elle ne s'était que très peu maquillée...une touche de rouge à lèvre...puis un peu de noir sur ses beaux yeux bleus. Enfin la touche finale, des talons qui galberaient sa silhouette à la perfection.

Puis une longue journée de travail avait suivi...mais Rory ne l'avait à vrai dire pas vue passé...les heures la séparant de Jess s'amenuisant de plus en plus. Dans quelques heures elle le retrouverait. Elle ne savait pas encore comment il réagirait en la revoyant...et cela l'inquiétait un peu à vrai dire. Allait-il l'embrasser pour la saluer? Ou,..à l'autre extrême, seulement la saluer d'un geste de la main? Et dans ce cas...que feraient-ils de la gêne qu'introduirait ce geste pourtant si banal entre eux...?

Fin de journée , 18h30. Il était temps de le retrouver. Plus elle se rapprochait, plus le ventre de la journaliste se serrait d'appréhension. Allait-il seulement venir? Ou avait-il peut être parlé à Lena hier et ... il lui aurait juré de ne plus jamais revoir cette Rory qui tentait de les séparer...?

Arrivée en bas, elle n'osa pas sonner, elle trouvait en effet plus sage d'éviter la fiancée de Jess. Raison pour laquelle elle lui envoya un simple sms "Ennemie en vue"...! Simple, amusant et...indéchiffrable si Lena tombait malencontreusement sur le message...! Après tout le mot "ennemie" lui allait plutot bien compte  tenu du fait qu'elle venait le chercher sous les yeux de la belle Lena,,,et pourtant Rory n'arrivait pas à en avoir honte, ayant bien trop hate de le revoir, malgré l'angoisse de connaitre sa réaction une fois face à face...!


Dernière édition par Rory Gilmore le Ven 9 Mai - 18:04, édité 1 fois

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Dim 4 Mai - 1:07

Le réveil de Jess fut rude ce matin.
Pour la simple et bonne raison qu’il avait à peine dormi. Pourtant, il lui fallait bien se lever, il avait tant de choses à faire aujourd’hui, comme chaque jour.
Étrangement, il manquait une présence dans son lit. C’est la première pensée qui lui vint à l’esprit. Il était pourtant sûr qu’elle était là quand il avait essayé de se coucher… Enfin… Du moins, presque sûr…
Sa tête lui faisait un mal de chien, et c’est péniblement qu’il se releva. Ce n’est qu’alors qu’il réalisa : on était demain. Si on était demain, c’est que demain était aujourd’hui, et si aujourd’hui voulait bien dire maintenant, cela sous-entendait qu’il devait voir Rory en fin d’après-midi. C’est cette pensée, plus que tout autre, qui le tira de son lit. Il devait absolument avoir fini tout ce qu’il avait à faire avant ce fameux rendez-vous.
Avant tout, il opta pour une douche, espérant lui remettre ainsi un peu plus les idées en place. Ce n’est qu’en sortant qu’il se rendit compte qu’il avait l’air fatigué… Il espérait que les deux fouines qu’il s’apprêtait à voir aujourd’hui n’en verrait rien, sinon, il était bon pour trouver des explications. Heureusement, d’ailleurs, qu’il n’avait personne à séduire parce que, visiblement, ce n’était pas le jour. Paraître à son avantage ne lui aurait pas causé de tort, bien au contraire, mais au fond il espérait qu’elles seraient toutes aveuglées par l’amour. Cette pensée lui tira un rire étrange. Il divaguait sérieusement. Il lui fallait une aspirine.
Cependant, Gloria était sûrement quelque part, dans un coin de la maison, sortir à moitié nu n’était donc pas une option. Il se devait de s’habiller avant d’oser faire un pas hors de cette chambre. Il se jura d’essayer d’être à la fois intelligent et rapide et sortit de la salle de bain.
Finalement, il ne resta pas autant de temps qu’il l’aurait parié à admirer ce qui se trouvait dans son armoire en se demandant ce qu’il allait bien pouvoir mettre. Pour le bas, c’était relativement simple dans la mesure où il n’avait pratiquement que des jeans pratiquement tous de la même couleur. Pour le haut en revanche… Il opta finalement pour une chemise, et passa la minute suivante à se demander si ça ne faisait pas trop habillé. Il ne devait pas oublier qu’outre sa nouvelle rencontre avec Rory il devait aussi visiter un local et donc faire bonne impression… Or, ce n’était pas le genre d’endroit où l’on laissait vraiment une bonne image en arrivant en Mercédès. Il décréta, enfin, que ce n’était ni trop ni pas assez et dû encore par la suite se décider pour la couleur. Finalement, se serait bleu. Il pouvait commencer à s’habiller, et ce n’était pas trop tôt !

Par la suite il sortit donc de sa chambre, espérant ne tomber sur personne jusqu’à la cuisine. Mais ses prières furent vaines, en entrant dans le salon il tomba nez à nez avec Lena à qui il dit bonjour par un baiser. Ce contact le crispa et il dû faire des efforts surhumains pour paraître totalement normal. Le fait est que savoir qu’elle passait après les lèvres d’une autre suffisait à écraser son cœur dans sa poitrine.
Elle lui demanda s’il était resté tard chez Rory, s’ils avaient bien mangé, pourquoi il avait l’air si fatigué (et voilà, il avait fallu à peine cinq secondes à la fouine numéro un pour s’en rendre compte). Ce à quoi il répondit par une semi-vérité, et donc, de fait, par un semi-mensonge, il avait simplement eu du mal à s’endormir. Il détestait d’être obligé à faire cela, il ne tiendrait certainement pas longtemps à cette vitesse là. On ne pouvait pas dire qu’il était prédisposé à l’infidélité.
Ils parlèrent donc de tout et de rien quelques minutes avant qu’il ait enfin accès à la cuisine et puisse prendre le béni médicament. Lorsqu’il revint dans le salon elle était toujours là. Ce serait donc un petit-déjeuner en tête à tête, ce qui était assez rare pour être souligné.
Est-ce qu’elle se doutait de quelque chose ? Est-ce qu’elle l’avait vu dans son regard, son comportement, son odeur ? Les femmes, paraissait-il, avaient des radars, des sortes d’intuition pour ce genre de chose. Est-ce que c’était le cas de Lena ? Quoi qu’il en soit il devait se calmer, ou avec une pression pareille il ne vivrait pas longtemps et il serait obligé de tout lui déballer avant ce soir. Tant qu’elle ne disait rien, il ne disait rien.
C’est alors qu’il remarqua qu’elle le regardait avec la même tendresse que d’ordinaire. La pauvre…

Le reste de la journée, ou presque, il le passa enfermer dans son bureau. S’agitant parfois, travaillant surtout. Plus l’heure approchait et plus il se sentait nerveux.
Il avait la vague impression d’attendre son premier rencart, et encore… Il n’avait que rarement été aussi nerveux que ça. Même son premier rencart ne l’avait pas tant déstabilisé – peut-être parce qu’au final elle ou une autre… Avec Rory c’était différent, ça l’avait toujours été, elle était la première qui avait compté, pratiquement la seule. Avec elle il avait ressenti ce qu’il aurait dû ressentir lors de son premier rendez-vous. Avec elle il avait eu, pour la première fois, l’envie de bien faire, celle de se montrer à son avantage. Il était la première dont il avait dû attirer sans cesse l’attention.
Et maintenant encore, il l’attendait comme s’il avait dix ans, ou peut-être quinze, avec un mélange d’impatience et d’anxiété. Il lui tardait de la retrouver, parce qu’il était particulièrement bien quand elle était dans les parages, mais il ne savait pas comment ça allait se dérouler et ça avait le don de le mettre dans tous ses états.

Il sortit quand même de son donjon le temps de manger et ne réapparu plus. Jusqu’à la réception d’un texto bien énigmatique. Il en sourit, et il ne lui fallu pas plus de deux secondes pour sortir de son bureau. Chose rare, il prévint Lena qu’il sortait, qu’il devait aller visiter un local, et qu’il rentrerait dès que possible puis il prit un blouson et fila.
Dans l’ascenseur la pression était à son comble. Il en riait de bon cœur. On n’avait pas idée de se mettre dans des états pareils. Il s’agissait de Rory, son amie, la même qu’il avait rencontré à plusieurs reprises ces derniers jours sans pour autant en faire toute une histoire.
Oui, mais depuis les choses avaient changées.

Sa dernière pensée, alors qu’il ouvrait la porte, fut pour sa tête. Il espérait sincèrement que ses traits s’étaient détendus, qu’il avait l’air bien moins fatigué que ce matin… Sans quoi elle risquait de partir en courant quand elle le verrait.

Puis, le choc. Elle était là, derrière la porte, à l’attendre – c’était du moins l’hypothèse la plus probable. Et ce qu’il vit lui coupa le souffle. Elle était sublime, tout simplement. Il se doutait bien que de son regard transparaissait à présent toute l’admiration qu’il avait pour la créature devant lui, mais là était bien le cadet de ses soucis.
Lentement il s’approcha. Le bleu de ses yeux était encore plus envoûtant qu’à l’accoutumée. Ses cheveux attachés de la sorte donnaient un subtil mélange à la fois sérieux et décontracté, mais rajoutaient surtout une note en plus à son charme naturel. Ses vêtements, pourtant plus ou moins classiques, donnaient l’impression d’avoir été faits pour elle tant ils soulignaient à la perfection la moindre de ses formes. Elle était tout simplement radieuse.
Une fois devant elle se posa enfin la question existentielle. Elle était tellement belle qu’à peine retrouvée il n’avait déjà qu’une envie : l’embrasser. Il jeta un coup d’œil en haut de l’immeuble qui les dominait. C’était un pur réflexe car bien inutile, il n’y voyait rien et les personnes là-haut auraient bien eu du mal à y voir quelque chose elles aussi. Cependant, même en sachant cela, il ne pouvait pas. Pas sous son nez, pas comme ça. Il culpabilisait déjà assez du bonheur qu’il commençait à ressentir en la trahissant, il gardait quand même quelques limites.
Aussi la prit-il simplement dans ses bras. Il en profita pour lui glisser un salut à l’oreille. Les salutations passées il ne lui laissa pas le temps de réagir et l’attira sous un porche, à l’abri des regards. Là, enfin, il pourrait l’accueillir comme il se devait. Il se pencha vers elle, plaçant une main dans sa nuque… Mais n’osa en faire plus. Et si elle avait changé d’avis ? Si elle ne supportait plus qu’elle s’approche de lui ? Et s’il l’avait vexé ?

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Dim 4 Mai - 9:04

Il était enfin arrivé. Durant tout ce temps d'attente, Rory n'avait pas pu se retenir de torturer son esprit de mille et une questions. Plus le temps passait...moins elle étiait certaine de le voir arriver....! Après tout il n'avait pas répondu à son sms...cela voulait peut-être dire quelque chose...! Elle allait donc tourner les talons, le regard emprunt de toute la tristesse du monde...il ne viendrait pas...

Puis elle avait entendu un bruit, celui de la porte et une dernière lueur d'espoir avait iradier tout son être. Elle s'était lentement retorunée et...Jess...! Mon dieu était-ce posswible? Il était encore plus séduisant que la veille...! Son regard s'était vrillé dans le sien et elle n'avait pas la moindre envie que cela s'arrête. Le beau brun marchait à présent vers elle, des secondes qui parurent des heures....! Puis, enfin, ses bras puissants autour d'elle. Elle fut d'abord intriguée...! Une simple étreinte...! Regrettait-il leurs baisers d'hier? Le murmure à son oreille cependant la tira de cette pensée, et elle y répondu par le plus excquis des sourires.

Ils défit alors son étreinte et Rory se préparait déjà à se mettre en route mais elle fut soudain entrainée à l'abri des regard. Alors que son rire se faisait à nouveau entendre, toute surprise qu'elle avait été, Jess l'attira à lui.

A nouveau cette proximité...à nouveau son regard empli de désir...Il ne regrettait rien...quel soulagement. Ils étaient à nouveau si proche l'un de l'autre que le coeur de la belle ratta une battement tant la joie était grande....! Hier n'était pas un rêve...mais aujourd'hui semblait sur de bons rails pour le surpasser...!!!

Jess glissa une de ses mains sur la nuque de la belle...leurs regards s'était sensiblement  intensifiés et...soudain, à quelques milimètres du but ultime...Jess s'était stoppé net...! Pourquoi?? Elle avait tenté de le supplier du regard de reprendre mais...rien.

Rory tenta alors de sonder son regard...elle ne comprenait pas. Pourtant ils étaient à l'abri...personne ne verrait rien...et surtout pas la personne dont il devait avoir voulu se cacher en la trainant ici.

Elle porta la main qui n'était pas dans celle de Jess jusqu'à la joue de l'homme de sa vie...



-Tu attends...un carton d'invitation?

Sa voix était supplicatrice. Très bien, si lui ne savait plus, elle en avait tellement envie qu'elle ne pu se retenir et ce fut elle qui parcouru les derniers milimètres qui séparaient leurs bouches. La main de la belle quita la joue de son prince pour venir se lover dans sa nuque. Elle aurait aimé l'embrassé avec toute la passion que cette journée d'attente avait engendrée...mais au lieu de sa, ses lèvres se firent douces...subtiles...délicates...caressantes. Puis elle se détacha de ses lèvres si parfaites pour lui offrir le plus amoureux des regards...!

Avec tout cela elle n'avait pas eu le temps de le saluer...! Il avait été si avide de l'attirer à l'abri qu'elle en avait complètement oublié la politesse, toute à sa joie de voir qu'il partageait certainement ses sentiments.


- Bonjour...

Un murmure, rien de plus. Alors que ses doigts si fins jouaient subtilement dans la chevelure de Jess, Rory entrepris de décoller leurs corps qui, pour l'heure, n'auraient pas pu être plus près l'un de l'autre...! Il était en effet peut-être l'heure d'y aller?


Dernière édition par Rory Gilmore le Lun 18 Aoû - 18:12, édité 1 fois

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Dim 4 Mai - 12:22

Décidément, il ne pourrait jamais se passer d’elle. Il était trop bien dans ses bras, trop bien lorsque ses mains effleuraient son corps, trop bien quand il recevait de la plus merveilleuse des femmes le plus exquis des baisers. Si, d’aventure, il devait s’en passer il se serait retrouvé comme Adam chassé du paradis. Et il aurait certainement passé le reste de sa vie à regretter ces instants, comme il en avait déjà passé une bonne partie à pleurer pour elle.
Ce qu’il aurait aimé que les choses soient plus simples ! Si seulement il avait été seul il aurait pu se laisser plus facilement porter par le courant et voir où il l’amenait. Ce qui était à la fois vrai et faux. Vrai parce qu’il aurait pu effectivement vivre ce qu’il voulait avec Rory, n’ayant plus d’obstacles extérieurs. Faux car Lena n’était qu’une infime partie du problème. Dans tous les cas, il aurait eu du mal à se laisser aller, car il avait au fil du temps développé pour la brune une certaine méfiance. Il avait été aux premières loges pour voir qu’en elle, dès qu’il s’agissait de lui, c’était la bataille entre raison et sentiments. Et on n’était jamais à l’abri que le premier gagne. Seulement, il en avait assez souffert comme ça. Il ne supporterait pas de retomber amoureux et de se réveiller, un matin, pour voir qu’elle ne voulait plus de lui car elle avait enfin pris conscience qu’il n’était pas celui qu’il lui fallait.

Quoiqu’il en soit, il avait des choses beaucoup plus réjouissantes à penser à présent. Elle était là, tout contre lui, et pour rien au monde il n’aurait, à cet instant, échangé sa place. À nouveau elle était dans ses bras, il pouvait sentir son souffle et son odeur qui, il fallait bien l’avouer, lui avaient manqués tout au long de cette journée.
Ils n’étaient plus qu’à quelques centimètres l’un de l’autre lorsqu’elle brisa le silence. Il ne put s’empêcher de sourire. Il y avait un peu de cela, en effet. Le jeune homme si sûr de lui – du moins en apparence – devenait beaucoup plus craintif devant la belle. Et il fallait dire qu’il avait ses raisons. Il lui faudrait longtemps avant de pouvoir s’approcher en toute quiétude, sans se demander si, cette fois, elle n’allait pas le repousser, encore. Il n’était qu’un enfant face à elle, un enfant qui avait peur de bouger parce qu’il ne voulait pas se faire gronder. Il s’était toujours trop investi dans son, ses mêmes, histoire avec elle. Et malgré le temps qui s’était écoulé, malgré le fait qu’il avait refait sa vie, certaines blessures ne semblaient pas totalement prêtes à se refermer. Bien au contraire d’ailleurs, puisque dès qu’il s’était éloigné elle avait fait en sorte de refaire main-basse sur lui.
Enfin, elle l’embrassa et il se laissa submerger par la joie. Elle ne comptait donc pas le repousser, cette journée était bien le prolongement de celle d’hier. Et il ne pouvait qu’en être heureux. C’était étonnant comme tout scrupule disparaissait lorsqu’il était avec elle. Il avait passé la moitié de la nuit désespéré d’avoir trompé Lena, à se dire que ça ne pourrait continuer de la sorte. Et il lui avait fallu un seul regard vers la jeune femme pour que toutes ces considérations s’envolent. Il était heureux et, quelque part, cela lui brisait le cœur. Il aurait pu passer les prochaines heures ici, à l’observer simplement, à partager ses lèvres… Mais elle avait raison, ils se devaient de sortir d’ici s’ils ne voulaient pas être en retard.
Pourtant, il n’en avait pas la moindre envie car cela voulait dire être de nouveau soumis au regard des Hommes. Dehors, hors des bulles qu’ils arrivaient à se confectionner, il se devait de rester, ou du moins de paraître, un homme intègre. Il ne voulait pas faire subir ça à Rory, pas plus qu’à lui-même mais… New York avait beau être grand, il y connaissait du monde, entre ses amis et les amis de Lena… Il ne pouvait décemment pas prendre ce risque. Un jour, il avouerait tout à celle qui partageait sa vie, il le savait. Mais ce n’était pas le moment, et surtout c’était à lui de lui en parler, pas à une quelconque mauvaise langue qui l’aurait aperçu dans la rue au bras d’une autre.
Il soupira donc et la serra, dans un premier temps, contre lui comme s’il allait la perdre. Il s’autorisa ensuite un bref baiser, qui, malgré lui, s’éternisa plus qu’il ne l’avait voulu, avant de l’emmener hors de leur cachette.

Ceci étant fait, il se retrouvait bien embêté. Il n’avait jamais pensé à comment se comporter avec elle en public. Il désirait être le plus proche d’elle possible mais il ne voulait pas donner l’impression d’être si proche que ça.
Lui prendre la main, par exemple, était exclu, c’était bien trop personnel. La prendre par la taille était encore pire… Alors pour l’heure ils marchaient, l’un à côté de l’autre, vers le métro pour prendre la ligne L. Jusqu’à ce qu’il tourne le regard vers elle. Elle était si belle, si douce, si parfaite. Tant pis, au diable les empêcheurs de tourner en rond. Comme au bon vieux temps il passa son bras autour des frêles épaules de la jeune femme. Et si quelqu’un allait raconter ça à Lena il n’aurait pas de mal à lui faire comprendre que c’était en tout bien tout honneur. Elle connaissait son attachement pour la jeune journaliste.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Dim 4 Mai - 12:53

Après une dernière étreinte et un dernier baiser, ils s'étaient éloignés l'un de l'autre. A présent ils allaient s'exposer au regard des autres, ce qui sembla mettre le jeune homme mal à l'aise. Elle le comprenait dans un sens...Il était en couple avec Lena aux yeux du monde...! Elle voulait donc respecter sa volonté.

Puis ils s'étaient mis en route pour prendre le métro....Pour Rory ce serait alors une occasion de se retrouver plus près de lui, sans pour autant être jugée par quiconque. Le métro était tellement bondé à cette heure-ci...!! Ils seraient probablement plus serrés qu'ils n'auraient pu en rêvé....!

Puis il s'était rapproché. L'étonnement de la belle fut grande. Il passait son bras autour de ses épaules...ainsi? En public...! Oh elle n'allait pas s'en pleindre. Au contraire, cela lui rappelait le passé. Mais n'allait-il pas le regretter?? Elle lui sourrit pourtant...après tout, elle ne l'avait forcé à rien...et puis, à elle, cela lui plaisait...! Elle n'alla pas jusqu'à passer son bras autour de la taille du beau brun mais elle aurait aimé à n'en pas douter.

La route fut trop courte pour elle jusqu'à la bouche de métro. Ils y descendirent. En attendant le métro, Rory ne pouvait s'empêcher de rester près de lui... lui lançant de temps en temps un regard amusé. Elle ne pouvait toujours pas croire que c'était la réalité...elle avait du, hier soir, passé une porte spatio-temporelle et était à présent dans un monde parallèle.

Puis le métro était arrivé et la foule était si dense que Jess et elle avaient dû se séparer. C'est alors que l'incident s'était produit...!

Rory était prise dans la foule, accrochée à son sac à main, avançant avec la foule lorsqu'une main - masculine à en juger par sa taille - avait glissé de son dos à ses fesses, y restant un petit moment. Un instant surprise, elle pensa ensuite à Jess...ce devait forcement être lui mais...Comment pouvait-il faire alors qu'il était devant elle.

Elle s'était alors retournée, le regard furieux


-ça va?? Je vous dérange peut-être?


_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Dim 4 Mai - 13:43

Il était amusant de penser qu’il avait, ainsi, le bras autour de ses épaules. Cela pouvait sembler bien anodin – c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il se l’était permis – mais pour lui c’était bien plus que cela.
Premièrement, pour eux, pour lui du moins, c’était tout un symbole. C’est ainsi qu’ils se baladaient dans les rues de Stars Hollow, simplement heureux de pouvoir passer du temps ensemble. Bientôt cela ferait dix ans… Mon Dieu… Dix longues années. Cela ne les rajeunissait pas. Il aimait la tenir ainsi, contre lui, car en dix ans cela n’avait pas changé : lorsqu’il était avec elle plus près il se tenait et mieux il se sentait.
Mais il y avait aussi quelque chose d’étrange, dans la façon dont il la tenait. En l’agrippant de la sorte il avait l’impression qu’il essayait de revendiquer sa propriété sur elle. C’était idiot, car elle ne lui appartenait plus depuis bien longtemps, mais il aimait l’impression qu’il donnait. Peut-être parce que l’on ne pouvait qu’être fier de sortir avec une femme pareille, et que l’on pourrait légitimement penser, à cet instant, qu’ils sortaient ensemble.
Finalement, il avait fait ce qu’il fallait : un geste assez anodin pour être légitimé aux yeux de ses connaissances, mais assez fort pour que le reste du monde ne vienne pas les ennuyer.

Ils étaient descendus dans le métro, donc. Comme tous les métros de New York il y faisait plutôt frais, il y faisait sombre et, surtout, il était sale. Car le métro ici faisait plutôt mal famé, même dans les coins les plus huppés de la ville. C’était sa vieillesse qui donnait cette impression.
Rapidement, il jeta un coup d’œil sur le nombre de minutes qu’il restait avant le passage du prochain wagon, puis à sa montre. Ils ne seraient pas en avance, c’était certain, mais pas nécessairement en retard non plus.
Enfin, le métro arriva. Comme d’ordinaire il était bondé, et il y avait un nombre incalculable de gens qui attendaient aussi de pouvoir y monter. C’était certainement l’un des meilleurs moyens de locomotion de la ville, mais il fallait réellement jouer des coudes pour avoir une chance d’y entrer. D’ailleurs, il avait été obligé d’abandonner plus ou moins Rory, qui se trouvait à présent à quelques mètres de lui, deux personnes s’interposant entre eux.
Cette même demoiselle attira son attention quelques secondes plus tard, alors qu’il était en train d’essayer le temps exact qu’ils mettraient pour arriver à destination. Vivement il releva les yeux vers elle.

La moindre des choses que l’on puisse dire c’est qu’elle avait l’air furieuse. Aussitôt, il demanda aux personnes qui lui barraient la route de bien vouloir l’excuser et, tant bien que mal, il se faufila jusqu’à elle.
Son premier regard fut pour elle. Sans un mot il s’enquit de son état, la priorité étant de savoir si elle allait bien, bien avant de s’enquérir de ce qu’il s’était passé. Ce n’est qu’ensuite qu’il regarda l’homme en question, celui qu’elle fusillait tant du regard – d’ailleurs force était de constater que même en colère elle était ravissante.
S’il y avait une chose que le jeune homme détestait c’était bien le manque de respect. Il n’avait peut-être pas énormément de principes mais s’il y avait une chose que l’on lui avait apprise c’était bien qu’il fallait traiter les femmes convenablement. Par convenablement, il entendait avec respect, poliment… Mais pas aveuglément non plus, il n’était pas du genre à se laisser traiter comme un chien sans réagir sous prétexte qu’il s’agissait d’une femme, car le respect marche dans les deux sens.
Tout cela pour dire, donc, qu’il ne supportait pas vraiment bien l’idée que l’on puisse manquer de respect à une femme, et qu’il le supportait encore moins bien lorsque cette femme s’appelait Rory.
Ce qui ne l’empêcha pas, dans un premier temps du moins, de garder son calme.


« Besoin d’aide ? »

La question était ouverte, pouvant s’adresser aussi bien à l’un qu’à l’autre de ses interlocuteurs. Il l’avait dit de façon plutôt sèche, en regardant l’homme face à lui, mais c’est vers Rory qu’il lança à nouveau un regard interrogateur.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Dim 4 Mai - 14:07

Il était arrivé près d'elle et elle avait immédiatement recherché sa main, bousculée de gauche et de droite par la foule qui s'engouffrait dans le wagon. Il allait bientôt partir...! Elle l'entrainait alors avec elle, reculant pour y rentrer...!

- C'est rien...laisse tomber. Viens, on va le râter.

Elle lança un dernier regard furieux avant d'entrainer Jess avec elle

- Ouai c'est ça!! Suis ta meuf gentil toutou!!

L'homme qui venait de leur lancer cette attaque verbale n'était pas plus grand que Jess, à vrai dire ils devaient faire à peu près la même taille...mais la comparaison s'arrêtait là. Mal rasé, le look négligeait, il avait tout l'air d'un faiseur de trouble professionnel.

Rory ressera sa prise sur la main de Jess, elle lui murmura

-Il n'en vaut pas la peine...

Avant de rentrer avec lui dans la rame. Cependant pour elle il ne faisait aucun doute, elle était certaine que si elel lachait la main de son ami, il allait se retourner vers l'homme et lui infliger la correction qu'il méritait.

Dehors, toujours sur le quai, l'homme les provoquait du regard.

- Hey mec, t'en as d'la chance...elle a l'air canon sans tout ça!!!

Il la montrait du doigt, de haut en bas. Elle en rougit, gênée par les paroles qui...de la part de Jess aurait été touchant...mais de la part d'un inconnu...c'était immonde.

-Qu'attendent-ils pour fermer ces portes!!!

Elle en était en effet pressée car Jess semblait bouillir de l'interrieur...et elle était de plus en plus tendue...!!

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Dim 4 Mai - 14:49

Effectivement, quelque part, il avait l’air d’un chien. Car comme l’animal retenu par la laisse, sans la main de la jeune femme il serait déjà aller retrouver l’énergumène pour lui faire regretter son attitude.
Il savait que c’était elle qui avait raison, qu’il n’en valait pas la peine, et qu’il ferait mieux de partir, ou ils allaient être en retard. Sauf que… Sauf qu’il ne supportait pas, mais alors pas du tout, l’idée qu’il ait pu ne serait-ce que l’effleurer. De nature jalouse, il avait du mal à se faire à l’idée que quelqu’un d’autre pouvait poser ses mains à l’endroit où il les posait. Cependant, ils n’étaient pas ensemble, alors il ferait avec. En revanche, le fait qu’une personne semblable ait pu la toucher, sans l’accord de cette dernière qui plus est, le rendait fou de rage.
Il se demandait bien comment elle pouvait se sentir derrière ce calme apparent, cette envie de ne pas faire de vagues.

Il s’était laissé entrainer par la demoiselle, contre son gré. Chaque seconde qui passait ne servait qu’à le rendre plus énervé. Tant bien que mal il essayait de se contrôler, pour elle, parce qu’il était censé avoir grandi, mûri, et que les adultes ne se battent pas pour un oui ou pour un non.
D’un autre côté, on pouvait dire que l’affaire, tout de même, était sérieuse. Une pensée, étrange, lui vint à l’esprit : qu’aurait fait Dean ? C’était idiot, mais son ancien rival avait beau être aussi bête qu’une oie tout le monde s’accordait à dire qu’il était gentil et bien élevé, le gendre idéal en somme. Ce n’était pas la première fois qu’il essayait, en vain, de se comparer à lui, d’imaginer comment lui, de son côté, aurait réagi. Plus d’une fois, cela avait été bénéfique. Mais là… Il se demandait bien où finissait la gentillesse et où commençait la lâcheté. Selon lui, Dean n’aurait pu réagir que de deux façons : soit il aurait laissé couler, s’occupant plutôt de savoir comment allait Rory, mais il aurait fait ça par lâcheté, parce qu’il avait peur. Soit, il y serait allé lui aussi, après tout, n’avait-il pas voulu, un jour, se battre avec lui ? Proposition qu’avait gentiment décliné Jess, il avait Rory, donc tout à perdre et rien à gagner à en venir aux mains.
Petit à petit, ses poings se resserraient, alors qu’il essayait de ne pas céder. Il essayait pourtant de rester maître de lui même, sans quoi il aurait broyé la pauvre main délicate de sa compagne, mais l’exercice devenait chaque seconde plus difficile.

Pui il rouvrit la bouche. L’homme pouvait le traiter de tous les noms, l’insulter autant que ça le chantait, le traiter de toutou à sa mémère, il n’en avait cure. Mais qu’il se permette, une nouvelle fois, de manquer de respect à sa compagne… C’était la fois de trop.
Il savait qu’au final c’était ce que cherchait l’autre, le pousser à bout. Et bien il avait gagné, il ne restait plus qu’à espérer maintenant qu’il s’en mordrait les doigts.
Vivement il se retourna vers sa compagne pour s’excuser. Puis, sans lâcher sa main il sortit du wagon. Tant pis pour la librairie, tant pis pour l’image que Rory aurait de lui après ça… Il ne pouvait pas la laisser se faire offenser de la sorte.
Dès qu’ils furent sortis, il lâcha sa main. À dire vrai il aurait préféré qu’elle parte le plus loin possible, qu’elle courre jusqu’à Brooklyn même si ses jambes pouvaient le supporter, parce qu’il n’aimait pas vraiment l’idée qu’elle allait voir ce qu’il allait faire. Deux fois en deux jours il lui prouvait qu’il n’était pas devenu un homme si bien que cela, qu’il ne la méritait définitivement pas. Il s’en voulait assez, mais les reproches qu’elle pourrait lui adresser n’étaient rien en comparaison du besoin qu’il avait de la venger.

Il s’approcha donc de l’homme qui faisait toujours autant le malin, peut-être parce qu’il n’avait définitivement pas peur, peut-être parce qu’il ne pensait pas que Jess oserait. Sans perdre son calme apparent il attendit d’être près de lui pour lui lancer son poing dans la figure, suite à quoi il lui donna un coup de pied dans l’estomac. À présent, il attendait simplement que l’autre essaie de répliquer.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Dim 4 Mai - 15:18

C'est alors que Jess bougea. Elle n'avait pas réussit à le retenir et il l'entrainait avec elle.

-Jess, arrête, viens, on va râter ton rendez-vous

Sa voix était suppliante mais Jess semblait ne plus l'écouter. Il lui lacha la main pour continuer seul. Face à lui, l'homme semblait jubiler d'avoir attiré son attention. Rory quant à elle était effrayée...! Ils n'allaient tout de même pas se battre pour si peu...!

-JESS!

Mais c'était trop tard. Ce cri du coeur n'avait rien changé. Jess avait balancé son poing sur le visage du jeune homme qui lui faisait face puis un autre coup, de pied, cette fois, dans l'abdomen...! L'homme gicla à terre avant de se relever, s'essuyant un petit filet de sang qui coulait de sa bouche

-C'est qu'elle sait se battre la fillette!!!

Un rire moqueur avait retenti. Autour d'eux, la foulle venant prendre le second métro s'accumulait. Rory, au premier rang suppliait toujours Jess de l'écouter mais il n'en faisait rien.

-C'est bon il a eu ce qu'il méritait!!! Allez, viens, on s'en va!!!

Les hommes et leur éternel besoin de venger les femmes...c'était stupide. Si ils continuaient à se battre, la police allait arriver...et c'était bien la dernière chose à faire. Rory pris alors son courage à deux mains. Le bagareur face à Jess continuait de déblatérer des attaques gratuites, Rory vint se placer entre eux, fixant Jess d'un air suppliant.

- On s'en va...!

Elle avait pris sa main sans être sure qu'il l'accepterait.

-S'il te plait...!

-Oui va y le toutou...suis ta pouf, déclare forfait...!!!!

Rory ferma les yeux et prit une profonde inspiration. Bon sang il ne pouvait pas se taire celui-là!?!!!!

-Jess...s'il te plait...!

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Dim 4 Mai - 16:09

C’était amusant de voir à quel point les gens n’en avaient, pour la plupart, rien à faire. Dans les grandes villes quand les gens n’étaient pas concernés ils levaient rarement le petit doigt. Jess ne s’étonnait même plus de voir à la une des journaux des pauvres hommes qui avaient été tués dans l’indifférence générale.
Il pouvait à présent en faire l’expérience. Les gens leur passait autour sans sembler les voir, du moins juste assez pour les éviter, mais pas assez pour intervenir. Pas comme à Stars Hollow, où l’on ne pouvait même pas régler ses affaires en paix. Cela lui rappela la fois où Dean avait essayé de s’interposer dans une bagarre entre lui et un crétin. Rory lui avait fait la tête lorsqu’elle avait appris qu’il avait essayé de frapper Dean – ce contre quoi il se défendait en disant que c’était involontaire. Elle avait fini par admettre que l’autre était un crétin, et ça c’était fini ainsi. Il avait compris du même coup que du moment qu’il ne touchait pas aux gens qui lui était proche, et qu’il avait une bonne raison, ça lui était égal. Oui, sauf qu’il avait seize ans à ce moment là, et ce qui est possible à seize ans ne l’est plus forcément à vingt-cinq.

Il est vrai que le besoin des hommes de jouer parfois aux chevaliers était étrange. Mais il faut dire qu’il y avait de quoi être perdu dans cette société où l’on entendait tant de sons de cloche différents. On leur racontait les histoires de chevalier sauvant les pauvres princesses en détresse. Il fallait les défendre si elles en avaient besoin, les protéger si on les embêtait, notamment à l’école. On leur disait que les femmes étaient une race à part entière à qui l’on devait plus de respect qu’à quiconque, qu’elles pouvaient être fragiles et qu’il fallait par conséquent prendre soin d’elles. D’ailleurs, les femmes généralement n’aiment pas que l’on n’ait pas d’attentions particulières envers elles. Mais d’un autre côté, elles étaient fortes et indépendantes. Il ne fallait pas les traiter comme des êtres fragiles. Elles ne demandaient que l’égalité avec les hommes, et donc pas de traitement différent. Bien intelligent celui qui s’y retrouvera là-dedans.

Frapper l’énergumène face à lui l’avait quelque peu calmé. Mais ce qui le glaça instantanément fut la demoiselle. Elle le suppliait d’arrêter. Ce n’est qu’alors qu’il se rendit compte qu’il était peut-être réellement allé trop loin. Il s’en voulait, non pas de s’être battu à proprement parlé, mais de faire subir ça à la jeune femme, parce qu’il n’aimait pas ce qu’il voyait dans son regard.
Face à elle il redevint le petit garçon prêt à se faire gronder, celui qui avait honte de la bêtise qu’il venait de faire. Du moins jusqu’à ce que l’autre rouvre la bouche. Ce fut alors à son tour de fermer les yeux et de prendre une profonde inspiration. Il devait prendre sur lui. Il venait de commettre une erreur, certes, mais ce n’était pas une raison pour continuer. Et puis, après tout, si ça ne gênait pas Rory d’être insultée… Ce n’était pas une raison. Si elle arrivait à rester calme, pas lui.
Lorsqu’il rouvrit les yeux, ils lancèrent des éclairs à l’homme qui lui faisait toujours face. Pourtant, il ne bougea pas et baissa à nouveau ses yeux sur la jeune femme. À nouveau il ferma les yeux et secoua doucement la tête. Un petit sourire se dessina malgré tout sur ses lèvres, un sourire teinté de tristesse mais tout de même présent.


« Je t’avais pas prévenu que j’étais un crétin ? »

À cet instant il rouvrit les yeux pour lui lancer un regard désolé. Triste, il ne l’était pas vraiment, il se demandait simplement ce qui lui était encore passé par la tête, et il était profondément désolé, ce qui suffisait déjà amplement.
Il lui sourit à nouveau, un sourire de circonstances, un sourire d’excuse.
Mais déjà le métro arrivait, s’il voulait se sortir de cette situation le plus dignement possible il se devait d’y entrer. Reprenant la main de sa compagne sans trop y réfléchir il l’attira avec lui à travers la foule vers les portes de la machine. Cette fois, il était bien décidé à la garder près de lui.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Dim 4 Mai - 17:46

Un crétin? Le plus adorable de tous en ce cas. En effet, même si cela ne lui avait pas plus, elle avait tout de même été extrêmement touchée du geste que le jeune homme avait eu envers elle, de sa façon de la défendre...finalement...peut-être l'aimait-il un petit peu...et c'était déjà beaucoup pour elle.

Il avait ensuite saisi sa main et l'avait guidée à travers la foule, lui frayant un chemin derrière lui. C'était étrange mais...en cet instant elle se sentait plus en sécurité qu'elle ne l'avait jamais été. A ses côtés, rien ne pouvait lui arriver...ou si peu. En réalité en présence de Jess, elle avait l'impression que le seul danger qui pouvait l'atteindre c'était les mal-entendus auxquels ils avaient été si coutumiers ces derniers temps.

Les portes s'étaient ouverte et la foule s'était introduite dans la râme. Jess avait pu amener Rory vers une des extrémités et à présent, elle s'appuyait contre l'une des parois, son compagnon juste devant elle. Elle avait manqué de tomber au démarage mais s'était vite rattrapée, tout sourire.

Ils avaient environ 5 minutes de trajet...temps que la belle comptait bien mettre à profit pour profiter de leur proximité physique - mais pour une fois ce n'était pas leur faute...la foule les y obligeait... - mais aussi pour parler de ce qui venait de se passer car si elle n^'avait montré de rage que dans son regard auparavant, à présent elle comptait bien la laisser sortir.


-Comment a-t-il osé ce...!!! Ah si je ne m'étais pas retenue je lui aurait bien dit ma façon de penser!!!!

Le premier arrêt arrivait bientôt. Des personnes se préparaient déjà à descendre tout autour d'eux.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Dim 4 Mai - 18:15

C’est avec toute la tendresse du monde qu’il la regardait à présent. C’était bien le moment de s’énerver, maintenant que tout était fini. D’un autre côté, il valait mieux qu’elle se laisse aller à la colère maintenant que pour sa part il était calmé. Il n’aurait pas pu reprendre ses esprits et se contrôler s’il avait senti qu’elle aussi perdait patience.
Elle s’était retenue… Et il ne savait pas par quel miracle. Parce que si lui avait été blessé par la façon dont l’homme l’avait traitée il n’imaginait même pas ce que cela avait dû être pour elle. Les femmes sont décidément de drôles de créature… Souvent beaucoup moins impulsives, elles étaient prêtes à se cacher jusqu’à bondir au moment où le principal intéressé n’était plus là pour se défendre.
Cependant, malgré le tableau adorable qu’il voyait devant lui, et dont il se délectait en silence, il ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter pour elle. Il espérait sincèrement qu’elle allait bien. La vérité était qu’il n’était pas une femme, et qu’en tant qu’homme il avait bien du mal à se représenter à quel point il était difficile pour une demoiselle d’être traitée de la sorte. Il n’arrivait pas à savoir si elle s’en trouvait offusquée, gênée, choquée, dégoûtée… Parce que personne, ni homme, ni femme, n’avait jamais l’idée de faire subir la même chose à un garçon.
Aussi, comme il s’agissait de sa préoccupation principale, il ne répondit pas directement à sa réplique.


« Tu te sens bien ? Il ne t'a pas fait mal ? »

Ce qu’elle était près de lui, une fois encore. Il aurait aimé poser ses mains sur les hanches de la jeune femme, la prendre dans ses bras et la serrer autant qu’il le pouvait sans lui faire de mal – pas assez donc pour avoir la sensation de la sentir convenablement proche de lui. Mais c’était bien trop risqué, on ne savait jamais quels yeux pourraient tomber sur ce spectacle, et il aurait bien du mal à justifier le fait d’enlacer une femme qui n’était pas sienne.
Il se retint donc comme il le put, se contentant du plaisir de l’avoir, tout de même, auprès de lui. Et se consolant en la dévorant du regard ce qui n’était pas vraiment plus discret. Peut-être, mais le fait de la regarder ainsi prouvait seulement l’envie qu’il avait qu’il y ait quelque chose entre eux, pas le fait qu’il se passait effectivement quelque chose – c’était assez pour faire jaser, mais pas suffisant pour inquiéter celle qu’il voulait à tout prix épargner malgré tout.
Puis vint l’agitation autour d’eux. Tant bien que mal certains essayaient de descendre, se frayant un chemin à travers la foule. Et son vœu fut exhaussé. L’espace de quelques instants elle se retrouva collé à lui autant qu’il était possible de l’être, déjà qu’ils n’avaient à la base pas beaucoup d’espace…

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Dim 4 Mai - 18:31

Si elle se sentait bien? Il ne l'avait blessée que dans son amour propre...! Elle nia simplement de la tête, soutenant le regard de braise du beau brun. Etait-ce la colère qui lui donnait un regard pareil? Un instant elle en frémit alors que la foule commençait à s'agité et ce qui devai arrivé arriva...! Alors qu'elle était adossée à la paroie, les bousculades envoyères Jess droit sur elle. Ils étaient déjà bien proche avant mais là...cela dépassait tous ses rêves. Elle pouvait sentir son corps se soulever au rythme de sa respiration, sentir son souffle chaud sur sa peau...et toujours ce regard...! Impossible de détourner ses yeux du beau brun...

A présent que les impatients étaient sortirs, il était temps pour de nouveaux voyageurs de rentrer...! Impossible de savoir d'ou venait un pareil mystère...mais il était de notoriété publique que le nombre de passant à entrer était toujours suppérieur au nombre sorti. Ainsi Rory et Jess se retrouvaient un peu plus collés l'un à l'autre - plus, ils ne pourraient pas.

Cette position aurait pu être génante pour elle si elle n'avait pas été ravie de cette proximité. Le fait est que les presque-amants se trouvaient à présent bassin contre bassin et si elle avait pu se pencher un peu contre la vitre afin de ne pas le coller totallement, elle comprendrait que cette position n'était pas aussi agréable pour elle que pour lui...


-Désolée...

lui lança-t-elle un sourire exquis aux lèvres. En fait elle ne l'était pas du tout, au contraire, elle remerçiait tous ses étrangers de les avoir réuni de la sorte mais...lui ne devait penser qu'à Lena et au regard que les autres pouvaient poser sur eux...!

-Tu...tu veux qu'on essaie de se bouger un peu?

En effet, en forçant un peu, ils serait peut-être capable de se retrouver dans une position moins gênante pour eux.

Les bras appuyés sur la cabine, Rory profitait du spectacle. Le fait de l'avoir rien qu'à elle...si près...!

Et le deuxième arrêt arrivait déjà..
.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Dim 4 Mai - 19:52

C’était une torture. Une torture exquise. Elle était si près de lui, comme deux amants seuls ont le droit de l’être. Au lieu de passer son temps à observer ses formes, comme à l’accoutumée, il pouvait à présent les sentir contre lui, sentir son souffle glisser le long de son cou, un peu plus et il aurait pu sentir battre son cœur.
Il essayait, malgré tout de se raisonner, de se contrôler autant que possible. Mais il était bien difficile à l’heure actuelle de se concentrer sur autre chose que ce corps tout contre le sien. Seulement… Seulement il le devait s’il ne voulait pas perdre instantanément tous ses moyens.
Il s’étonnait encore de voir à quel point elle était ravissante, à quel point elle était parfaite, et à quel point elle pouvait lui faire toujours autant d’effet, et en un temps record. Il s’étonnait surtout de penser qu’une fille comme ça pouvait, dans une hypothétique hypothèse, être amoureuse de lui… C’était la princesse et le crapaud, la belle et la bête, Quasimodo et Esméralda. En commun, ils n’avaient finalement rien qu’un amour de la littérature, et, d’après le regard qu’elle lui lançait en l’instant même, une passion dévorante l’un pour l’autre. En dehors de cela… Ils n’étaient pas du même monde : sa famille était riche alors qu’il avait vécu toute sa vie en pensant que c’était un miracle qu’il ait encore un toit sur la tête, elle avait passée sa vie entourée d’amour et d’affection alors que de son côté il avait été délaissé, elle avait vécu dans une ville aussi petite que la sienne était grande. Leur parcours n’avaient, eux non plus, rien de commun : elle avait toujours plus ou moins été la petite fille parfaite, celle qui réussit, qui rend fière, tout son inverse, elle avait des diplômes, une voie toute tracée depuis des années alors que de son côté il avait dû se battre comme personne pour en arriver là où il en était – une place qui, si ce n’est à cause de la sueur qu’il y avait placée, n’avait rien d’éclatante.
Ces pensées avaient eu le mérite de le calmer un peu. Ce n’était pas grand-chose mais dans le cas présent c’était déjà cela de gagné. Il en profita pour se baigner une fois de plus dans la lagune de ses yeux.
Puis elle parla, pour s’excuser d’abord, pour lui proposer d’essayer de bouger ensuite. Doucement il hocha la tête en murmurant doucement.


« Chut… »

Avant de plonger à nouveau son regard dans celui, si étincelant, de la jeune femme.
Certes ils étaient bien près, un peu trop même pour qu’il puisse garder efficacement toute sa tête, mais ils n’y pouvait rien – du moins semblaient ne rien y pouvoir, car peut-être pouvait elle réellement bouger. Il aurait difficilement pu être plus heureux, il avait l’occasion d’être collé contre elle sans pour autant que cela paraisse anormal – si l’on occultait, peut-être la façon avec laquelle il la regardait.
Car par contre, ses yeux n’arrivaient pas à cacher à quel point il avait envie de plus encore. Et si quelqu'un avait pu à la fois observer ses yeux et ceux de celle qui l'accompagnait il était certain qu'il aurait pensé qu'il y avait anguille sous roche.
Discrètement, il glissa l’une de ses mains, celle du côté de la paroi, le long du corps de la demoiselle. Il y avait tellement de monde qu’il était persuadé de ne pas être aperçu. Finalement, elle arrêta sa course sur la taille de la jeune femme alors qu’il essayait, parallèlement, d’avoir l’air le plus naturel possible. Il commençait à être doué pour trouver des compromis entre ses envies et l’opinion populaire.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Dim 4 Mai - 20:21

Elle s’était exécutée, le sourire aux lèvres. Très bien, s’il ne voulait pas, ce ne serait pas elle qui s’en plaindrait. Puis Jess avait discrètement glissé une de ses mains dans le dos de la belle. Fronçant les sourcils, elle le regarda un instant, essayant de savoir s’il avait perdu l’esprit…Mais le sourire était bien vite revenu sur ses lèvres. Après tout, personne à part eux ne pouvait le voir…et les gens avaient bien autre chose à faire que de s’occuper d’eux.

Cependant la main du jeune homme glissa doucement dans son dos ce qui lui provoqua le plus subtile des frissons. Elle était effrayée…pas par lui non, mais par le fait de voir tout le pouvoir qu’il avait sur elle,…il pouvait lui faire perdre l’esprit si rapidement…une seule caresse pouvait suffire parfois…et c’était clairement le cas en cet instant.

C’était fou à dire mais, en cette instant tout son être était en proie à une grande excitation… ! Leurs regards échangés, leurs corps qui s’éfleuraient, … tout cela ils n’en avaient pas le droit…et pourtant…ils ne se gênait que peu pour le faire… ! Elle se sentait comme une enfant à qui l’on interdisait de manger un bon gâteau au chocolat avant de quitter la pièce…La tentation était énorme mais la peur de se faire prendre sur le fait aussi…et la tentation mêlée à la peur procurait des sensations si fortes…une vrai dose d’adrénalise. Dans le cas présent le gâteau était bien entendu Jess…et l’adulte…Lena… ! Elle était absente et le gâteau lui donnait si faim…mais l’apréhension de se faire prendre la stoppait fort heureusement… !

Rory du rompre tout contact visuel le temps de se reprendre…c’était alors que la main de Jess glissait plus bas encore jusqu’à se stabiliser sur la hanche de Rory. Elle réprima un frisson, elle ne devait rien laisser paraitre…ils étaient en public après tout. Mais intérieurement…c’était la plus divine des sensations… ! Mais elle devait penser à autre chose…elle devait se forcer à ne pas penser au corps si parfaitement musclé qui lui faisait face…ne pas penser à la douceur de sa peau…à la force de ses bras…à la volupté de leurs baisers de la veille…Oh non elle n’y arriverait pas comme ça.

Les yeux toujours clos, elle senti ses joues rougire et ne pu qu’en sourire, sachant pertinament que lui seul comprendrait la raison de ces nouvelles couleurs sur son visage.

Un arrêt était à nouveau passé, puis un autre et encore trois autres. Tous deux étaient immobiles, silencieux, bien trop à l’aise dans leur bulle pour oser la rompre. C’était amusant de voir le contraste entre les gens qui les entourait…tous si bruyants et agités…et eux. Bientôt ils devraient quitté leur bulle de confort au profit du monde qui les entourait…ils devraient laisser ces sensations dans le métro alors qu’eux retrouverait la vrai vie…la ville et son agitation…


_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Dim 4 Mai - 21:16

Une fois encore le temps s’était arrêté, malgré la foule, malgré qu’il fallait faire attention à ce qu’il se passait autour d’eux… Il était tout simplement envouté, plus rien ne comptait que la femme qui lui faisait face.
Cependant, cette fois, il n’aurait pu rester des heures ainsi… Parce qu’il avait bien trop envie de l’embrasser, de laisser sa main profiter plus librement de ce corps qui s’offrait à elle.
Il la sentit réagir à ses caresses et ne put s’empêcher d’en frissonner de plaisir. Il leva les ciels et soupira… Il faisait tout à coup bien chaud ici. Il sentait peu à peu l’envie se glisser sournoisement dans son être entier. Et ce n’était ni le lieu, ni le moment. Il se devait de se ressaisir… Mais la chair était si faible face à tant d’atouts. L’esprit aussi, d’ailleurs. Car il avait beau essayer de se concentrer sur tout autre chose il n’en revenait qu’à elle, inlassablement. Et le fait de savoir tant de monde autour de lui, si cela le troublait, n’arrivait pas à venir à bout de ses pensées pernicieuses. Il ne devait pas, et quelque part le goût de l’interdit apportait une touche en plus, quelque chose qui la rendait encore plus irrésistible. Quoi qu’il en pense, le pauvre n’était qu’un homme.
Mais les kilomètres étaient engloutis les uns après les autres et la fin de cette escapade commençait à arriver à grand pas. Il devait recouvrer totalement ses esprits avant ce moment fatidique, sans quoi ses pensées ne seraient bientôt plus un secret pour personne.
Malgré tout, il tenta un petit regard à la jeune femme. Elle avait les yeux clos, et les joues roses. À tous les deux côtés discrétion ils auraient pu faire mieux. Il réprima tant bien que mal un petit rire. Mais tout cela n’arrangeait pas son affaire. Non, le fait de savoir qu’elle était elle aussi troublée n’était pas pour l’aider à s’en remettre, bien au contraire. Alors, il ferma les yeux à son tour, peut-être était-ce efficace après tout. Heureusement qu’ils étaient si brillamment coincés l’un contre l’autre, sans quoi ils seraient certainement tombés, il est tellement difficile de garder son équilibre les yeux clos.
L’idée qu’il avait eu de laisser sa main vagabonder de la sorte était sans doute la plus idiote qu’il n’ait jamais eu. Il se demandait bien à quoi ils pouvaient ressembler, vus de l’extérieur, collés l’un à l’autre, l’air certainement niais de bonheur, les yeux fermés. Deux solutions s’offraient à lui, soit ils avaient l’air totalement cinglés, si les gens arrivaient à se rendre compte du trouble qui les agitait, car après tout ils étaient peut-être serrés l’un à l’autre, mais il en faut plus aux gens normalement constitués. À moins, ce qui rejoignait la seconde hypothèse, qu’ils soient follement amoureux. Personne n’était sans savoir à quel point il est difficile de refouler la passion des premiers instants. Ils avaient peut-être l’air, donc, tout simplement, d’un couple. Ce qui pouvait être rapidement confirmé par la lueur qui brillait dans leurs pupilles. Ceci avait le mérite d’expliquer, du même coup, pourquoi ils avaient l’air si insensible au monde qui les entourait, car la terre aurait pu arrêter de tourner qu’ils ne s’en seraient pas rendu compte.
S’imaginer de quoi ils avaient l’air eu le mérite de réfréner quelque peu ses ardeurs – tant qu’il n’imaginait pas trop précisément de quoi elle avait l’air elle. Et cela tombait bien, car c’était à leur tour de bouger. Déjà, leur station approchait, alors qu’il avait l’impression de n’être ici que depuis quelques secondes, comme il avait aussi celle d’être là depuis une éternité. À cause d’elle il éprouvait parfois des sentiments à la fois complexes et contradictoires.

Doucement, il bougea donc, attrapant à nouveau sa main au passage. Il en profitait, il est vrai. Il profitait de tous les gestes d’attention qu’il pouvait lui apporter au moment où elles auraient l’air les plus naturelles et les moins connotées. À nouveau il l’entraina donc à sa suite, pour sortir de là cette fois.
S’il sortait, c’était à regret et par devoir, comme souvent lorsqu’il agissait avec elle.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Dim 4 Mai - 21:43

Elle avait retrouvé ses esprits et cela tombait bien. Rouvrant ses beaux yeux sur le sourire du jeune homme, elle pu constater tout comme lui qu'ils étaient arrivé. Il fallait donc sortir de là. Ils bousculèrent quelques gens au passage, mais ce n’était qu’un juste retour des choses pour le nombre de fois qu’ils avaient été bousculés. La main de Jess avait quitté la taille de Rory au profit de sa main. Et c’était donc main dans la main qu’ils sortaient de leur rame.

Ensuite ils se dirigèrent vers la sortie, vers l’air libre qui les attendait. Fini les attentions, fini la tendresse. A présent ils devaient redevenir amis aux yeux du monde. Raison pour laquelle elle voulut l’aider en lui lâchant la main – à regret sans aucun doute.

Encore quelques marches pour sortir de la bouche de métro et… ! Ils y étaient, le cartier de Bushwick. C’était un quartier plutôt animé, visiblement très artistique aussi. Elle comprenait pourquoi Jess avait choisi de faire ses recherches ici. Ce quartier avait de vrai airs de celui que ses associés et lui avaient choisi à Philadelphie.

Ils avaient encore marché un peu avant d’arriver près d’un bâtiment, elle n’avait aucun doute sur le fait qu’il s’agissait de celui de l’annonce. C’était immense !!! Elle ne l’imaginait pas ainsi. Dehors, un homme regardait sa montre, visiblement pressé.

Rory lança un air attendri à son ami. Si le grand air avait achevé de calmer son envie de lui…elle le regardait à présent comme elle avait pu le regarder alors qu’il lui avait apporté son premier livre à Stars Hollow. Elle était si fière de lui, il était sur le point de visiter son hypothétique nouvelle librairie… ! Rory était aussi touchée car c’était avec elle, à ses côtés qu’il allait vivre cela…et nul doute que ce moment elle s’en rappellerait longtemps…

Elle tenta de capter son regard avant d'ajuster le col de la chemise de son ami, un peu machinalement...elle ne pensait pas à mal, juste à le rendre encore plus parfait qu'il ne l'était déjà


-Prêt?

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Dim 4 Mai - 23:58

Voilà le triste retour aux réalités du monde. Ils n’étaient plus seuls, à nouveau, rien ne pouvait plus justifier le moindre rapprochement.
Au moins, ils avaient appris quelque chose. Pour le moment, ils arrivaient à se tenir plus ou moins convenablement en public, ce qui voulait dire que dans l’hypothèse où elle devait venir habiter chez lui il pouvait être a priori sûrs qu’ils s’en sortiraient. C’est du moins ce dont il essayait de se persuader. Car en raisonnant ainsi il oubliait un détail majeur, ils pouvaient se comporter comme ils voulaient, les yeux ne mentent pas, les siens plus qu’aucun autre. S’ils arrivaient à avoir l’air tout à fait innocent aux yeux du monde il n’en serait peut-être pas de même devant une femme qui connaissait autant le jeune homme. Lena était gentille, elle ne voyait le mal nulle part, mais pas idiote. Il ne lui faudrait pas plus d’une minute pour se rendre compte qu’il éprouvait pour elle plus que de l’amitié, il en était persuadé.

Rory lâcha sa main. Déjà il sentait le vide qu’elle laissait en lui. Ils n’avaient pas spécialement le choix, elle avait bien fait, mais ça ne l’empêchait pas de la regretter déjà. C’était comme passer de tout à rien, il y a quelques minutes encore elle était tout contre lui, il sentait encore la chaleur de son corps, et à présent il ne pouvait même plus tenir sa main.
Il aurait bien aimé crier à l’injustice de la vie, mais force lui était de constater que tout était pleinement sa faute. Il ne tenait en effet qu’à lui de pouvoir se balader librement main dans la main avec elle, de l’embrasser quand il en avait envie. Mais pour se faire il devait passer par une étape qu’il n’était pas sûr de vouloir franchir. Il aimait beaucoup Rory, mais il aimait beaucoup Lena aussi, dans ce fouillis il était compliqué de savoir où se trouvait l’amour et où se trouvait la tendresse. Il ne voulait pas perdre Lena s’il n’aimait pas Rory et l’inverse était tout aussi vrai. La différence, c’est qu’il espérait du fond de son cœur que la journaliste serait capable d’attendre jusqu’à ce qu’il y voit plus clair. Il ne lui demandait pas de ne sortir avec personne, il n’avait pas la légitimité pour le faire, simplement de l’aimer, encore un peu, jusqu’à ce qu’il comprenne. Ensuite, ils verraient bien.
Ceci étant dit, ce n’était pas vraiment le moment adéquat pour penser à tout cela, il balaya donc rapidement ses pensées.

En effet, ils étaient à présent sortis de métro et Bushwick se dévoilait enfin sous leurs yeux. Immédiatement, il se sentit happer par l’ambiance qu’il régnait ici. Le quartier faisait légèrement défavorisé, mais les galeries d’art et les studios d’enregistrement se profilaient à l’horizon. La moitié des bâtiments étaient emplis de tags, on avait presque l’impression étrange d’être dans une zone industrielle, mais en mille fois plus vivant. Il sentait ici les vibrations d’un quartier artistique dans tout son être. De grands bâtiments semblables à des hangars qui avaient l’air à première vu désaffectés côtoyaient des bâtissent au style plus ancien qui rappelleraient presque les quartiers les plus tranquilles de la vieille Angleterre. Le quartier entier, ainsi que ses habitants, semblaient d’une diversité engageante. Ça sentait la musique, la peinture, et tout ce qui se rapprochait de près ou de loin à l’art. Du même coup, on ressentait ici une excentricité – celle commune la plupart des artistes – qui permettait aux hippies, rockeurs et autres mouvements underground de cohabiter en toute sérénité. Alors, oui, c’était le quartier parfait.

Un rapide coup d’œil aux alentours et il reconnu immédiatement ce qu’ils étaient venus chercher. Alors que Rory arrangeait son col comme une femme prépare son mari avant qu’il parte au bureau le matin, il soupira.
Il était heureux d’être là, de commencer à voir un bout de la concrétisation de ses projets, il était plus que ravi de partager cela avec sa compagne – parce que plus que personne il voulait qu’elle soit aux premières loges pour voir enfin ce qu’elle avait fait de lui, parce que ce moment était important pour lui, parce que les moments importants doivent être passés avec les personnes importantes… Mais il était anxieux également. Il avait peur que cela ne corresponde pas à ses attentes, il avait peur que maintenant qu’il s’était tant attaché au quartier il n’y trouve jamais ce qu’il y cherchait, peur de ne pas avoir les fonds suffisants pour aller jusqu’au bout.
Naturellement, ses yeux se tournèrent vers sa compagne. Ce regard… Ce qu’elle avait l’air fière de lui, à nouveau. Si elle n’avait besoin de que visiter de grands lieux vides pour être fière il pourrait lui montrer la moitié de la ville. Cette façon qu’elle avait de le regarder lui redonna confiance. Du moins jusqu’au moment où il dû prier le ciel : cette fois, il espérait bien ne pas la décevoir. Il était conscient qu’elle avait peu de raisons de ressentir ce genre de sentiments pour lui. Elle connaissait des gens bien plus brillants, qui avaient bien mieux réussi qu’il ne le pourrait jamais. Alors les fois où elle sentait qu’elle glissait vers ce terrain il essayait avec ironie de calmer ses ardeurs, mais mentalement il en était aussi heureux qu’amusé et angoissé.
Doucement il secoua la tête. Il aurait aimé l’embrasser, pour la remercier d’être à ses côtés en cet instant, ou prendre sa main pour sentir qu’elle croyait en lui… Mais parvint tant bien que mal à se retenir. Il s’avança donc vers l’homme qui, visiblement, les attendait, sachant être suivi de près par sa douce amie.

L’homme en question devait avoir à quelque chose près le même âge qu’eux. Il avait les cheveux châtains plus ou moins longs, un tee-shirt bien trop grand pour lui avec une photo de Björk imprimée dessus, et un jean non moins immense. Pour le coup, il était bien plus grand que Jess, ce qui, nous sommes d’accord, n’était pas vraiment difficile non plus.
Il s’approcha donc et lui tendit une main que l’inconnu serra avant de se présenter. Il s’appelait Jonathan Dorian, mais on l’appelait JD, il était ici à la place du propriétaire qui n’avait pas pu faire le déplacement, en sa qualité d’agent immobilier. Jess se présenta rapidement, ainsi que sa compagne et ils firent quelques pas à l’intérieur.
Déjà, les questions fusaient.


« Tu comptes en faire quoi ? »

S’avançant dans la pièce le jeune homme regarda autour de lui avant de répondre.

« Une librairie. »

Son interlocuteur commença à partir dans tout un discours selon lequel c’était une bonne chose, qu’ils avaient tout un tas de galerie d’arts, presque autant de magasin de musique, des stylistes pour chien, un supermarché bio venait même d’ouvrir, mais qu’il manquaient de bouquins à lire pendant qu’ils choisissent une tenu à leur chien en mangeant une pomme bio tout en écoutant un concert de rue et qu’ils observaient une peinture. Mais Jess n’écoutait que d’une oreille distraite, concentré qu’il était sur ce qu’il avait sous les yeux.
Les dimensions de la pièce étaient, effectivement, tout à fait honorables. Un style assez épuré, qui faisait ni trop ancien ni trop récent, beaucoup d’espace, beaucoup de bois aussi. Les quelques étagères encastrées dans le mur face à eux étaient en bois, de même que les plinthes, le parquet et l’escalier, peut-être un peu trop monumental. Cet escalier, entièrement en bois donc, prenait une partie non négligeable du coin droit de la pièce. Il faisait face au mur à leur gauche et contenait un palier en son milieu, palier qui était nécessaire pour créer un angle droit, de sorte que ceux qui le montaient n’allaient pas droit dans le mur. Sa rambarde avait l’air, d’autant qu’il puisse le voir de là où il se tenait, finement gravée.


« Et sinon, c’est quoi ton vrai métier, celui qui te permet pas de payer les factures ? »

Ça avait donc l’air d’être ici une condition sine qua none que d’avoir plusieurs métiers en même temps, certains plus rentables que d’autres. Lui aurait plutôt parlé d’un passe-temps, d’une passion, mais le résultat était le même.


HJ : Je laisse à Rory le soin de répondre à cette question, je me rappelle encore comme elle avait toute contente quand elle l’a dit à Logan dans la scène mythique où ils sont tous trois dans un bar

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Lun 5 Mai - 5:25

Ils avaient pénétré dans les lieux et le moins qu'on pouvait dire c'est que cette pièce devait avoir une âme. Immédiatement une chaleur sans nous vous envahissait vous faisant vous y sentir parfaitement bien. Rory laissa les deux hommes discuter entre eux et parti un peu plus loin afin d'observer de plus près tout cela.

De grandes baies vitrées en hauteur donnaient à la pièce toute la lumière nécessaire...le plafond était un peu vouthé...mais cela ne dérangeait pas en soit. Les murs par contre...étaient ce qui dérangeait le plus la journaliste...une couleur différente sur chacun d'entre eux...c'était un peu oo much à son gout...mais dans l'ensemble Rory trouvait ce bâtiment parfait pour que Jess en fasse sa nouvelle librairie.

Rory remarqua égallement des escaliers, au fond, qui montaient à l'étage. Lorsqu'elle interroga l'homme qui leur faisait visité -...un certain Johnatan...- elle eu la surprise de savoir qu'un appartement y était attenant et de ce fait, il était à prendre avec l'hypotétique librairie.

Alors que Rory continuait son inspection, revenant lentement vers les deux hommes, une question de Johnathan lui fit ouvrir de grands yeux. Les mains dans ses poches arrières, elle revint vers eux afin de lui répondre avant que Jess n'eu pu ouvrir la bouche.


-Jess est écrivain. Un grand écrivain. Il a déjà sorti un de ses livres et le second est en préparation.

Elle avait annoncé cela avant tant de fiérté qu'elle se surpris elle-même. C'est alors qu'elle se dit que son ami aurait pu vouloir répondre tout seul à cette question, comme un grand. Elle lui adressa un regard désolé pour s'excuser d'avoir répondu à sa place...mais cela avait été plus fort qu'elle. Elle était si heureuse de ce qu'il était devenu. C'était un homme bien...il avait un travail incroyable et elle pensait que le monde entier devait savoir de quoi il était capable.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Lun 5 Mai - 10:17

S’il ne pouvait pas encore vraiment imaginer sa librairie entre ces murs il voyait déjà l’ampleur des travaux à faire. Le parquet avait pris de sacrés coups, retaper un peu l’escalier et les étagères, changer quelques vitres qui avaient été remplacées n’importe comment, s’occuper de redonner une dignité aux pauvres murs… Et le bâtiment n’avait pas l’air tout récent, il y aurait certainement au moins la plomberie ou l’électricité à refaire, voire les deux. Tout ceci laissait présager des bons moments de galère et des heures de travail. Mais ça valait sérieusement le coup. Surtout dans la mesure où, pour le coup, il ne serait pas seul, que le travail ne lui faisait pas vraiment peur et qu’il savait d’avance qu’ils passeraient autant de temps à bricoler qu’à s’amuser. Bref, au contraire, les travaux étaient presque une bonne nouvelle. Pour lui, ça faisait partie du truc. Il n’aurait certainement pas acheté un bâtiment déjà tout prêt, comme s’il s’agissait d’un passage obligé, d’un rituel presque, qui ferait une bonne équipe et donnerait un nouveau supplément d’âme au lieu.
Ses pensées furent stoppées nettes par la réponse de JD à une question qu’il n’avait pas attendu. Ainsi donc, ici aussi, l’étage était habitable. Il ne put qu’en sourire, si ça tournait comme à Philadelphie ce qu’il y aurait là-haut ne serait pas très beau à voir.
De son côté, il y aurait habité avec plaisir, il aimait le quartier, il aimait le bâtiment. Mais deux problèmes majeurs se posaient à lui. Le premier, il vivait avec Lena, déménager sans elle revenait à faire des bonds en arrière. Le second c’est qu’il avait vingt-cinq ans, et par conséquent passé l’âge pour vivre en colocation. Car il ne doutait pas que les autres auraient envie d’y habiter, et ils en avaient autant le droit que lui.

Puis vint une autre question, de Jonathan cette fois. Il allait répondre quand une ravissante demoiselle le fit à sa place. Il en sourit avec tendresse, amusement et gêne. Il adorait plus que tout cette façon qu’elle avait de se vanter presque de lui, parfois. Il adorait la voir fière de lui. Mais un grand écrivain, il ne fallait peut-être pas pousser non plus. Il avait écrit un seul livre, un petit livre d’une cinquantaine de pages, ce n’était pas non plus le bout du monde. Logan lui avait dit « You know, I should just write down all my thoughts and stuff that happens to me and conversations I have and just add a bunch of he said, she said's and get it published. ». C’était vexant, méchant et gratuit, mais pas totalement faux non plus, écrire n’était pas si compliqué… Par contre c’était aussi bien plus difficile car c’est son cœur que l’on laisse sur une page blanche.
JD aussi n’avait pu retenir un sourire devant la réaction de la demoiselle. Il ne se moquait certainement pas d’elle mais s’en amusait, il est vrai. Et c’est dans le même état d’esprit qu’il répliqua.


« Je crois que t’as là ta plus grande fan. »

Ce à quoi Jess répondit par un sourire avant de baisser à nouveau les yeux sur la demoiselle. Avec tout ça il en avait oublié de faire ce qu’il s’était pourtant juré de faire dès qu’ils auraient mis un pied à l’intérieur. Alors qu’elle était sur le point de reprendre sa marche et son inspection il l’attrapa délicatement par le poignet et l’attira à lui. C’était le moment d’en profiter. Ici, personne ne pourrait les voir, si ce n’est l’agent immobilier. Ce dernier était bien inoffensif, n’étant pas son ami, et très certainement pas celui de Lena non plus.
Elle se retrouva donc dos à lui, encerclée à nouveau par ses bras. Délicatement il posa quelques légers baisers sur sa nuque, légers mais non pas moins sensuels, avant de lui glisser à l’oreille.


« Alors ? »

De son côté JD avait repris sa route, étudiant le local quand une idée sembla lui traverser l’esprit.

« T’en aurais pas un exemplaire par hasard ? »

Devant la réponse négative de Jess il reprit.

« Tant pis, je viendrais le chercher ici un de ces jours. »

Ce à quoi Jess acquiesça. Mais il avait bien d’autres pensées en tête.
Sa première était de se dire à quel point tout cela était étrange. L’agent immobilier était la première personne à les voir si proches… Pour le jeune homme ça avait en soi quelque chose de déroutant. Comme s’ils se cachaient. Et la vérité c’est, qu’effectivement, il se cachait. Et il n’aimait pas ça. Autant vis à vis de Lena qui n’avait rien demandé que vis à vis de Rory qui, au final, n’en avait pas demandé plus. Il savait ce que c’était que d’être celui que l’on dissimulait, et il était désolé de devoir faire subir la même chose à la jeune femme. D’autant qu’elle ne pouvait imaginer à quel point ce serait un honneur de pouvoir la présenter à tous comme étant sa copine.
La seconde était simplement le bonheur de la retrouver, de la sentir entre ses bras. Il donnerait cher pour que ces instants ne s’arrêtent jamais.

Par dessus sa tête, il continuait à inspecter visuellement les lieux. Sans oublier pour autant de profiter de celle qu’il avait contre lui, de son corps, de son odeur.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Lun 5 Mai - 10:38

Au rire du Johnatan, Rory avait d'abord été vexée. Comment osait-elle se moquer de Jess! Il faisait le meilleur des travails ... il embraquait les gens à travers ses mots dans d'autres mondes. Ils leur permettait de s'évader de la grisaille de leur vie.

Mais très vite il s'était ensuite expliqué...! Effectivement...elle était sa plus grande fan et ce titre là, personne ne le lui enlèverait...! Elle le garderait à vie.

Elle avait ensuite voulu s'éloigner, curieuse de voir ce que le bâtiment cachait d'autre et allait demander à visiter l'étage mais une main vint emprisonner son poignet et elle se retrouva projetée délicatement entre les bras de Jess. Ils étaient pourtant en public...! Mais ce n'était pas elle qui allait s'en pleindre. Il avait refermé ses bras sur sa taille, elle joignit ses mains à celles du jeune homme sans pour autant briser cette étreinte. C'était alors qu'il déposa un doux baiser dans sa nuque. Décidement...pourrait-elle s'y faire un jour et faire taire toutes ses flemmes qui embrasaient son être tout entier lorsque les lèvres de son ami se posaient sur elle...!

Il lui demandait ce qu'elle en pensait...elle ne pu que se montrer très enthousiaste...mais très vite Johnathan les coupait dans leur discussion...il voulait un livre de Jess?!? Elle était aux anges pour lui et se lova un peu plus contre le corps musclé qui l'enlaçait...! Elle attendit alors patiemment qu'ils aient fini leur échange avant de se permettre de reprendre la parole.


-Et...l'appartement du dessus...on peut y jeter un oeil...?

Elle ne voulait pas le dire à voix haute mais soudain une idée ... un éclair de géni était venu frapper son esprit...! Du moins ce serait une idée de géni si Jess avait approuvé...! Quelle était-elle? C'est simple...Logan la mettait à la porte...et Jess venait d'hériter d'un appartement en plus de sa librairie...! Donc...si le jeune homme était d'accord...elle pourrait peut-être s'y installer...le temps de se retourner et de se trouver un nouveau petit nid...!

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Lun 5 Mai - 11:37

Jess fut rassuré. Elle aimait l’endroit autant que lui. C’était donc le lieu parfait. Il n’avait plus le choix, il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour le récupérer.
En attendant il profitait un peu d’elle, caressant son ventre avec son pouce. Parfois il se demandait s’il était si facile à suivre qu’il aurait bien aimé le croire. Il commençait bien à apercevoir que si l’on ne pouvait lire ses pensées on aurait pu croire qu’il était mi-figue mi-raisin, que c’était un coup oui un coup non. Pourtant, finalement, l’équation était simple : dès qu’il trouvait le moyen, ingénieux ou non, de se rapprocher d’elle sans danger il n’hésitait pas, parce qu’il aimait cela plus que tout au monde. Cependant, il avait peur qu’à la longue il se fasse de moins en moins prudent, car de plus en plus tenté. À la longue… Cette idée lui fit froid dans le dos. Il fallait se mettre au clair avec lui-même sur ce point : cette situation n’était pas censée durer plus de quelques jours.

Par la suite, elle demanda à visiter l’étage. Il fallait bien continuer la visite de toute façon, et JD avait certainement bien autre chose à faire qu’à les attendre indéfiniment. L’agent acquiesça d’ailleurs d’un signe de tête et ouvrit la voie dans les escaliers. À regret Jess se sépara un peu de sa compagne, le plus légèrement possible. Ses mains glissèrent le long de ce corps si parfait, de sorte qu’il la tenait à présent par la taille et se trouvait à ses côtés. Maintenant qu’il l’avait il ne comptait pas la lâcher pour les minutes qui suivaient.
Ils entreprirent donc de grimper. De près l’escalier faisait encore plus imposant, plus monumental, et il se devait de le restaurer correctement pour lui rendre entièrement sa splendeur. En revanche, certaines marches se faisaient fragile, ce sont l’homme qui les accompagnait n’oublia pas de leur faire part, en leur recommandant autant que faire se peut d’être prudents. Il serait en effet dommage qu’une planche cède, autant pour le travail que cela donnerait en plus que pour le pauvre pied qui se retrouverait dans le trou.
Ils arrivèrent finalement à l’étage. Avant la porte il y avait une sorte de seuil étrange par lequel on pouvait voir la salle du bas. Puis JD déverrouilla la porte et ils purent entrer. Comme il fallait s’y attendre c’était un loft, plutôt grand puisqu’il respectait les proportions de ce qui se trouvait à présent sous eux. Il y avait donc un coin cuisine, un coin qui ressemblait plus ou moins à un coin chambre, et les seuls murs présents servaient à emprisonner la salle de bain. Là aussi, un bon ménage et quelques travaux ne seraient pas de refus, histoire que cet ensemble ressemble à quelque chose.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Lun 5 Mai - 13:34

Ils avaient gravi l'escalier, la main de Jess ne l'avait pourtant pas quitté. Elle aimait ce genre d'attention..le fait qu'il la garde entre ses bras si jalousement près de lui qu'on eu dit qu'il avait peur de la perdre en route.

Puis ils étaient arrivés au pallier. Tout cela était plus que rustique...mais ça ne dérangeait pas Rory pour autant. Au contraire, cela donnait au lieu une âme supplémentaire. Ensuite ils étaient rentrés, se détachant de Jess, elle prit sa main pour faire quelques pas avec lui. Il pouvait faire de ce loft un palais...elle le savait mais...ce qu'elle ne savait pas, c'était s'il serait d'accord de le lui céder une ou deux semaines...! Même en l'état actuel, elle le prenait sans problème. Une fois éloigné de Johnatan, elle se tourna donc face à lui.


-Alors...Lena et toi allez...emménagé ici?

C'était une façon détournée de savoir ce qu'il comptait faire naturellement car après avoir vu l'appartement de sa fiancée, elle était certaine que le couple ne quitterait jamais le luxe pour...cela!

Puis elle s'était détournée un instant, examinant les lieux d'un regard satisfait.

-Tu sais...si il n'est pas très vite occupé...des squateurs risquent de s'y installer...! Et puis il faudrait quelqu'un pour veiller dessus...enfin je veux dire...si tu décides de l'acheter...

Le regard malicieu, elle se demandait sîl comprendrait l'allusion. Après tout, elle préférait vivre ici avec tout les travaux qui étaient à faire...plutôt que d'emmenager chez eux pour une semaine, puis partir dans un autre appartement...qui soit dit en passant appartenant à un ami de Lena...! Elle était certaine qu'elle se sentirait trop redevable envers la fiancée de Jess si elle cet appartement...et elle ne voulait pas l'être...pas envers la femme de l'homme qu'elle aimait...! Pas avec ce qu'il se passait dans son dos entre eux deux...!

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Jess Mariano le Lun 5 Mai - 15:24

Effectivement, de tout temps, du moins lorsqu’ils sortaient ensemble, Jess avait toujours fait en sorte de la tenir en permanence le plus près possible de lui.
Et les raisons en étaient simples. Avant tout, il aimait simplement la sentir près de lui, pouvoir la toucher, parce que lorsqu’il la voyait il ne pouvait s’empêcher d’espérer le plus possible de contacts entre eux. Ensuite, c’était aussi un moyen d’être sûr qu’elle resterait là, un moyen de ne pas oublier que, finalement, c’était avec lui qu’elle était, c’était lui qu’elle aimait. Enfin, cela permettait de montrer à tous ceux qu’il croisait qu’elle l’avait choisi, lui, aussi improbable que cela puisse paraître. Ce qui avait des avantages indéniables : d’abord il espérait bien décourager quiconque de s’approcher d’elle, ensuite il était tellement fier, autant que surpris, qu’elle ait pu jeter son dévolu sur lui… Oui, il était tout simplement fier de pouvoir se promener à son bras, car personne ne pouvait ignorer le diamant qu’elle était.

À peine entrés Rory lui posa une question.
Il lâcha un petit rire, et pour cause, l’idée était vraiment comique. Lena ici ? Il n’était même pas sûr qu’elle ose s’aventurer dans le quartier sans une dizaine de gardes du corps. Alors y habiter…
On pouvait trouver toutes les qualités à la femme qu’il partageait sa vie. Mais la traiter de bourgeoise n’était rien comparé à la réalité. D’aussi loin qu’elle s’en souvienne elle avait toujours été assez riche pour ne pas savoir combien il y avait sur son compte en banque. Elle était née avec une cuillère en or dans la bouche. Et Jess avait fini, après maints efforts, par s’y accommoder. Parce que malgré cela elle n’était pas d’une nature capricieuse, elle était douce et généreuse, patiente. Un tas de qualité qu’elle avait hérité de ses parents qui, eux, en revanche, étaient partis de presque rien – c’est beau le rêve américain. Pour autant, ils n’avaient pas vraiment vu d’un très bon œil l’entrée de Jess dans la vie de leur petite fille chérie. En partie parce qu’il n’avait pas l’air d’être celui qu’il lui fallait, en partie parce qu’ils espéraient bien qu’elle continuerait l’ascension sociale qu’ils avaient entrepris. Il ne pouvait que leur donner raison, sur les deux points, mais avait tout de même fait des efforts considérables pendant que, de leur côté, ils faisaient ce qui était en leur pouvoir pour lui montrer qu’il n’était pas le bienvenu – en parlant exclusivement leur langue natale, par exemple. Mais le jeune homme avait fini par en venir à bout, ce qui était passé notamment par un apprentissage intensif du français.
Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il avait le chic pour choisir des filles trop bien pour lui. S’il s’était contenté, comme il l’avait déjà fait, de femmes pauvres et sans cervelles il jurerait qu’il aurait eu moins d’ennui. Ces filles-là ne le méritaient certainement pas, mais lui ne méritait pas plus les filles qu’il convoitait, alors…

« L’idée de la voir essayer de survivre ici est tentante. »

Il allait enchainer sur le fait qu’il ne resterait pas vide bien longtemps, de toute façon, du moins une fois que les travaux seraient finis, mais elle ne lui en laissa pas le temps.
Il l’écouta en souriant, appréciant la façon détournée avec laquelle elle essayait d’obtenir ce qu’elle voulait. Lorsqu’elle eut enfin fini sa petite plaidoirie il hocha doucement la tête avant de lancer, catégorique bien qu’aimable :


« C’est hors de question. »

Et pour cause, il fallait voir l’état dans lequel était l’appartement à l’heure actuelle. Il n’y avait que les rats pour vivre là-dedans. Ça lui rappelait un peu l’appartement qu’il avait après avoir réemménagé à New York après son séjour chez Jimmy. Il louait ce taudis minuscule avec deux autres personnes, les matelas à même le sol. Si c’était plus grand, ce n’était pas mieux pour autant. S’il avait trouvé un moyen pour qu’elle ne soit pas à la rue ce n’était pas pour qu’elle vienne se perdre là-dedans. Il était prêt à lui payer l’hôtel si elle voudrait – il trouverait bien un moyen – mais il ne la laisserait pas dormir là, c’était certain.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Rory Gilmore le Lun 5 Mai - 19:14

Rory n'avait pas envie de le contredire, cela aurait mené à une guèguerre dont elle n'avait pas envie aujourd'hui. Ainsi elle se contenta de soupirer, une moue boudeuse sur les lèvres. Au moins elle aurait essayé.

Puis Jonathan les avait invité à redescendre, les précédent une fois de plus dans les escaliers.


-Bon donc j'attends de vos nouvelles dans le courant de la semaine. Je peux vous le ... préreserver une semaine mais passé ce délai il retournera sur le marché. Entendu?

Il s'était ensuite empressé de les mettre poliement à la porte, étant visiblement très pressé - certainement un autre rendez-vou...! Voilà donc qu'ils se retrouvaient devant la bâtisse, à nouveau séparé physiquement car à nouveau exposé à la vue de tous.

Ce petit jeu avait beau être excitent...se cacher et vivre des amours interdits l'était toujours...ce n'en était pas moins frustrent...! Cela allait être ainsi à chacune de leurs sorties ensemble...! Aux grand jour...séparés...et une fois cachés...lovés l'un contre l'autre...! Mais Rory était si heureuse d'avoir ces petites bribes de bonheur que pour l'instant...elle le vivait pleinement.

Ils n'avaient pas bougé de devant ce bâtiment. Il état imposant et avait beaucoup de charme. Elle voyait parfaitement la plume et le marteau n°2 à cet emplacement. Le coin était sympa...cela aurait beaucoup de succès.


-Alors...tu vas le prendre?

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Don't you want me? [PV] [terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum