Deer hunter [PV] - Terminé

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 27 Avr - 15:07

Rory, les yeux toujours clos, senti la douce étreinte de son ami autour de ses épaules. Ce geste lui fit tant de bien que de mal...et elle imagina avec aisance que ce sentiment devait être partagé. C'est la raison pour laquelle elle se détacha de lui, lui demandant pardon du regard qu'elle avait retourné vers lui. Jess était tant perdu dans ses pensées qu'il semblait ne s'être rendu compte de rien.

La journaliste le regarda longuenent en silence. La meilleure chose qui lui était arrivé? Elle n'y croyait pas un instant. Non, à ses yeux Luke était la meilleure chose qui était arrivé à Jess...tout comme Lena était la meilleure chose qui lui arrivait à présent.


-Non...tu as réussi sans moi...

Qu'il ait pu mal tourné, elle n'y croyait pas. Il était trop intelligent pour que le contraire ne se soit passé. Le caressant de son regard plein de regret, Rory reprit doucement.

-C'est injuste...tellement injuste...tout ce que tu as dû endurer par ma faute...!

Elle détacha son regard pour à nouveau fixer la vue qu'elle avait de là.

-J'aimerais pouvoir réparer tout ça...

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 27 Avr - 15:42

Elle se détacha. C’était certainement la meilleure des choses à faire. Pourtant, bien qu’il sache cela il ne put s’empêcher de regretter son contact dès la seconde où elle s’envola de l’étreinte de ses bras.
Il est vrai que Luke avait fait son maximum pour l’aider, et il lui en était reconnaissant… Mais il avait été plus ou moins inefficace face à la forte tête qui lui servait de neveu. À cette époque il n’écoutait personne, ne faisait pas confiance à son entourage et détestait par dessus tout l’autorité. Luke avait essayé d’être autoritaire, Lorelaï était venue lui faire la morale… Il n’avait pu le supporter. La seule qui se s’était jamais montré, bien qu’elle tente de l’aider, moralisatrice, la seule en laquelle il avait toujours eu une confiance aveugle c'était elle.
Ils avaient grandis au contact l’un de l’autre, elle avait essayé de le rendre plus responsable, il avait essayé de la rendre plus spontanée… Et il était persuadé que les petites graines qu’ils avaient semé à ce moment là avaient fini par porter leur fruit.
Il lui sourit doucement, un sourire plein d’affection.


« Tu me connais. Je suis assez têtu… Il n’y a que toi que j’ai écouté. Et je te le redis : c’est pour toi que j’ai changé de vie. »

Car, oui, il avait eu peur, peur d’être un raté comme ses parents l’étaient… Mais pourtant, il n’était jamais arrivé à se bouger, il avait fallu ses beaux yeux bleus pour qu’il comprenne qu’il pouvait espérer autre chose. Il avait fallu cette belle adolescente pour qu’il tente de gagner une revanche contre la vie. C’était une motivation comme une autre que celle d’essayer de devenir l’homme qu’il lui fallait. Visiblement, il avait échoué à maintes reprises, mais ce n’était pas peine perdue puisqu’il avait réussi sa vie grâce à cela.

Elle parla à nouveau, ce qui lui fit froncer les sourcils… Et le plongea quelques minutes dans une intense réflexion. Il avait souffert, on ne pouvait le nier, mais il fallait se souvenir de qui avait lancé les hostilités.


« Ce n’est qu’un juste retour des choses. Je t’ai fait souffrir, et c’est à cause de ça que j’ai souffert. Je t’ai perdu, et à ce moment là je ne méritai pas mieux. »

Car il était conscient que s’il n’était pas parti comme un voleur de Stars Hollow, les choses auraient été fondamentalement différentes entre eux… D’un autre côté, il n’aurait pas eu cette volonté farouche de réussir, et peut-être n’aurait-il été que le quart de l’homme qu’il était à présent. Quelque part, cette souffrance avait été nécessaire pour lui permettre d’avancer.

« Pour le passé, c’est trop tard. Je t’ai fait souffrir, tu t’es bien rattrapée. Et voilà. Tout ce que je te demande c’est que l’on arrête maintenant de se faire du mal. »

En un éclair, il avait saisi sa main délicatement. Il la tenait à présent avec douceur entre les siennes. Cette réaction avait été instinctive et il s’en voulait déjà, sans arriver pour autant à rendre les libérer de cette délicate, de cette douce étreinte.

« S’il te plaît, ne me laisse pas. »

C’était un cri du cœur dont il se serait bien passé. Mais il se devait d’être sincère, alors il faisait son maximum pour l’être, sans cesser jamais de se répéter les paroles de son oncle : la communication est la base d’une relation.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 27 Avr - 18:02

Rory ne s'attendait pas une seconde à ce geste et ce fut les yeux plein de milles étincelles qu'elle plongea dans l'émeraude des yeux de son ami. La chaleur des mains de Jess parcouru sa main, mais égallement son coeur.

Comment le lui refuser? Comment lutter contre ce regard implorant qu'il lui lançait à présent...? Il lui demandait de ne pas l'abandonner ! Que répondre à cela? Son esprit lui criait de refuser! Elle serait blessée, elle allait souffrir. Tout ce contre quoi elle avait lutté allait lui arriver si elle ne le repoussait pas...!! Car il ne fallait pas rêver. Rory l'avait bien compris, ce n'était plus elle qu'il aimait...et le voir en aimer un autre...cela la détruirait...!

La belle pinça délicatement ses lèvres, ses doigts commençant doucement à caresser la peau de son ami...! Si son esprit lui disait non, son coeur, tout son être la suppliait de répondre à la requête de Jess...! Elle l'aimait et elle ne voulait plus être séparée de lui, quit à souffrir le martyr et pleurer tous les soirs face au désespoir de s'endormir si loin de lui.

Rory ferma les yeux un instant avant de baisser la tête...le combat en elle avait trouvé une issue, et le grand gagnant n'était autre que son coeur...! Elle savait que la douleur serait horrible, mais pas plus que si elle ne le voyait plus...

Un nouveau murmure


-Je ne le ferai pas...je ne te laisserai pas.

Ce disant elle resserrait sa main dans celle de son ami. Si ce devait être un de leur dernier contact - car elle était conscient que Jess allait interdire dès à présent toute attention physique entre eux - alors elle en profiterai aussi longtemps que cela durerait.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 27 Avr - 18:55

C’était inévitable. Quoi qu’elle dise ils étaient condamnés à souffrir. Pour Jess le calcul était simple, à souffrir autant qu’elle soit à ses côtés… Mais il n’était pas persuadé que Rory pense exactement de la même manière. Elle aurait pu très bien se dire qu’il valait mieux pour elle de l’oublier, ce qui n’était pas non plus une mauvaise idée, et que pour ce faire elle se devait de s’éloigner.
Sentir sa main dans les siennes était aussi salutaires que mortel pour son pauvre cœur, et il en était à présent de même pour son regard qu’elle plongeait ses yeux si magnifiques, si envoûtants dans les siens. Ils essayaient de dire tellement de choses en même temps que c’en était affolant, mais c’était aussi un spectacle magique duquel il n’arrivait pas – malgré les rappels de sa raison – à se détacher. Car, oui, il aurait dû cesser là tout contact physique. Pour elle, déjà, parce qu’elle en souffrirait. Pour lui aussi, parce que le jeu devenait de plus en plus dangereux et il risquait de s’y brûler, entrainant la jeune femme avec lui. Cependant, il remettait cela à plus tard, prétextant que l’instant était unique, empli d’une atmosphère bien particulière et que, pour une fois dans leur vie, c’était aux sentiments de parler et non à la raison.

Enfin, la délivrance. Une partie du poids qui pesait sur son cœur s’envola à cet instant. Elle ne le laisserait pas. C’était, pour lui, la plus belle chose qu’elle pouvait lui dire. La plus belle des déclarations d’amour aussi, il en était conscient. Car il n’oubliait pas d’où il venait, il savait la force qu’il fallait pour passer sa vie aux côtés d’une personne que l’on aime sans en être aimé en retour. Sans en être aimé en retour… Que cela sonnait étrangement à ses oreilles. Pourtant, il continuait à être persuadé qu’il ne l’aimait plus bien qu’à y réfléchir son corps laisse penser le contraire. Pourtant, il devenait de plus en plus difficile de le dire sans avoir l’impression de mentir. Comme si la vérité n’était pas là complète, une sorte de mensonge par omission.
S’il ne put parler, son regard la remerciait à présent sans cesse. Il ne pouvait vivre sans elle. Une fois encore elle avait eu son cœur, sa vie entre ses mains et, cette fois, elle n’avait brisé.

Il aurait aimé lui dire combien il l’aimait, à quel point elle comptait pour lui… Mais était persuadé que ça n’arrangerait pas les choses, qu’elle pourrait en souffrir, et ne dit rien. Il se contenta de resserrer l’étreinte de ses mains.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 27 Avr - 19:13

Sa réponse semblait avoir rendu le jeune homme à la vie. Quelque chose dans son regard avait en effet changé...une chose qui offrit un triste sourire à Rory. Pourquoi triste? Et bien...elle savait d'avance la peine qu'elle aurait. Mais d'un autre côté, elle le faisait pour lui et lui seul. Qu'elle souffre...elle l'avait bien mérité.

Puis le doux contact de leur mains entrelacées lui fit baisser le regard sur ces dernières. C'était fou à constater et elle se faisait certainement des idées aux vues des sentiments qu'elle avait pour lui mais...elle aurait juré que ces mains étaient faites l'une pour l'autre, qu'elles s'assortissaient à la perfection.

Un nouveau sourire, plus faible celui là. Mais le silence qui avais pris place dans le loft devait être bientôt rompu...ils ne pourraient pas rester là, tous les deux immobiles, les yeux dans les yeux et la main dans la main bien longtemps...!

Après avoir replacer une mèche de ses cheveux qui avait glissé sur son visage, Rory se donna la mission de briser ce si doux moment. Après tout, autant qu'elle en soit l'instigatrice.


- Alors...par ou veux-tu commencer tes recherches?

C'était ce sujet qui avait tout déclanché, ce serait ce sujet qui mettrai fin à la dispute égallement. Alors que la mèche de ses cheveux revenait couvrir une partie de son visage, Rory remonta la manche de son pull sur son épaule qui s'était entre temps dévoilée au grand jour.

- Tu as déjà des idées?

Elle devait avoir définitivement un grain en moins pour s'infliger un pareil calvaire. Les jours qui allaient arriver, elle passerait son temps au côté de l'homme qu'elle aimait, sachant pertinament que le soir venu il la quitterai pour la femme qu'il aimait. Et pourtant, malgré cela, elle ne pouvait s'empêcher de se réjouïr des futurs instants qu'ils allaient partager.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 27 Avr - 20:03

L’amour… C’était le sujet de trois quarts des bouquins, c’était un sujet inévitable. L’un et l’autre auraient dû, de ce fait, en connaître un rayon. Mais l’amour était plus fascinant dans les livres, car quand il était déchirant c’était de beauté, quand il était triste ce n’était pas désespérant mais magnifique. Dans la vraie vie, les choses n’étaient pas exactement pareil. C’était désespérant, c’était triste, on pouvait souffrir d’amour comme on ne pouvait souffrir d’autre chose… Mais ce n’était pas beau, c’était tout simplement douloureux. Et dans la réalité il y a rarement la place pour une fin heureuse.
Elle semblait si fragile en cet instant. Et elle n’en était que plus belle. Il aurait aimé la protéger, comme il l’avait toujours fait, du moins chaque fois qu’il était à ses côtés. Mais là la chose n’était pas aussi simple, c’est de lui qu’il aurait dû la protéger. Dieu que c’était égoïste ! Jamais ô grand jamais il n’aurait dû faire ce qu’il venait de faire. Jamais il n’aurait dû lui demander de rester près de lui. Elle allait souffrir pour son confort à lui. Il le regrettait amèrement. Mais il semblait trop tard pour faire marche arrière.

Elle avait baissé les yeux sur leurs mains, et il en fit autant. Son cœur se mit à battre d’une force dont il avait peu l’habitude. Il résonnait étrangement dans sa tête, à lui en donner des vertiges. Heureusement, elle le sortit de ce mauvais pas lorsqu’elle parla à nouveau.
Le silence n’avait pas été, pour lui, pensant. Mais elle avait raison de le briser. Il fallait essayer, tant bien que mal, de se sortir de cet instant hors du temps, hors de la terre.

Ce qu’elle lui dit vint placer un doux sourire sur les lèvres du jeune homme. Les deux petites phrases qu’elle avait prononcées le rendait heureux, il fallait bien l’avouer. Parce qu’elle acceptait de venir parcourir New York en sa compagnie, parce qu’il savait d’avance que les moments qu’il passerait avec elle seraient comme tous les autres : uniques. Une fois encore, c’était bien égoïste, mais aussi bien plus fort que lui. Mais il était aussi heureux de voir que cette phrase mettait un point final à leur dispute.
Tant bien que mal, il essaya alors de se calmer, autant qu’il était possible de le faire en un instant pareil. C’est avec un peu plus d’entrain, mais toujours avec une douceur extrême, qu’il entreprit de lui répondre.


« J’ai repéré un quartier pas loin d’ici, dans Brooklyn. Il s’appelle Bushwick. Il a l’ambiance que je recherche. »

Il sourit avant de continuer.

« J’ai pris contact avec un agent immobilier, les cheveux longs, les bras couverts de tatouage, un look de métalleux… Ça donne une bonne idée. C’est le nouveau quartier des artistes. »

Il releva alors son regard sur le visage de la demoiselle avant de continuer.

« Mais je n’y ai pas encore trouvé ce que je voulais. »

Que les jours prochains s’annonçaient doux, une douce folie douloureuse. Ce ne serait pas facile, ils seraient tant heureux que tristes, il le savait par avance. Et pourtant, il ne pouvait s’empêcher de se réjouir.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 27 Avr - 20:24

Hj: copieuse de fin de phrases Razz
__

Si Rory avait brisé le silence, ce ne serait pas elle qui mettrait fin au contact de leurs peaux. Sentir toujours sa main dans la sienne...quel bonheur cela pouvait être. Lorelai lui avait toujours répété que la vie était faite de petits plaisirs. Ce plaisir-là aurait pu emplir toute sa vie.

Qu'il était bon de le voir sourire, de le voir plus détendu qu'auparavant. C'était comme si leur dispute n'avait jamais existé. Comme si elle ne lui avait jamais avoué ses sentiments et comme si lui n'avait jamais déversé toute sa colère suite à cette révélation. Désormais le bonheur était palpable dans l'atmosphère les entourant. Leurs sourires se faisaient plus doux et moins forcés.

Il semblait si fier de parler de ses projets d'avenir avec elle. Un instant Rory leva sa main pour venir caresser le visage du beau brun afin de lui montrer comme elle était fière de lui... mais elle se ravisa à une vitesse inouie et se rattrapa en repositionnant sa mèche de cheveux derrière son oreille, esperant qu'il n'aurait rien remarqué. Aquiessant, elle s'empressa de répondre.


-Ce sera donc Bushwick

Caressant toujours tendrement la main de son ami de ses doigts fins, Rory prit un air sérieux.

-Alors, on commence quand? Oh! Je sais!!!

Se levant d'un bond, Rory rompit sa promesse de ne pas briser l'étreinte de leurs mains et parti chercher son ordinateur. Elle revint s'installer sur le sol à ses côtés, ouvrit son moteur de recherche et tappa sans hésité "immobilier Bushwick".

-On va commencer tout de suite!!! Tiens, regarde!!

Déjà elle lui montrait une première annonce.

Décidement elle était la reine des changements d'ambiance. La seconde d'avant ils étaient tous deux à la limite du flirt - enfin...Jess ne devait pas l'avoir vu de cet oeil... -et à présent elle se transformait en chasseuse de bon plan pour lui permettre d'ouvrir sa librairie à New York.



_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 27 Avr - 21:00

HJ : xD le pire c’est que j’avais même pas remarqué ^_^
Tu déteins sur moi, voilà Razz


Il avait failli avoir une crise cardiaque. Son cœur avait fait un bon fulgurant dans sa poitrine… Puis elle arrangea simplement une mèche de ses cheveux. Ce qu’il pouvait être bête parfois, il était ridicule. Il avait vraiment cru que c’était vers lui qu’elle dirigerait sa main, peut-être parce que lui rêvait de caresser son visage depuis de longues minutes maintenant. Il riait bien de lui-même, intérieurement, de se voir aussi ridicule. Peut-être qu’elle l’aimait réellement, mais il ne fallait pas qu’il attende à ce qu’elle fasse ce dont lui rêvait secrètement. Il ne le faisait pas pour empirer la situation, elle ne le faisait pas parce qu’elle avait peur que cela fasse déplacé. La peur, finalement, pourrait peut-être sauver leurs âmes.
Il décela quelque chose dans les yeux océans de sa compagne qui le laissa fortement perplexe. Il croyait y voir, parmi d’autre chose, un éclair de fierté. Lui avait de quoi être fier, avoir les moyens – plus ou moins – d’ouvrir une deuxième librairie, commencer une nouvelle vie dans sa ville natale, c’était une revanche qu’il appréciait. Il faisait quelque chose de sa vie, quelque chose d’honnête et qui lui plaisait, rien ne pouvait le rendre plus fier. Mais elle…
Il avait encore du mal à comprendre que son entourage soit aussi enthousiaste que lui, qu’ils le suivent tous, plus ou moins régulièrement, et le poussent même. Jimmy était heureux de voir que le pauvre petit enfant paumé qu’il avait hébergé s’en était sorti mieux qu’il ne l’aurait cru, Liz se satisfaisait de voir qu’elle avait eu raison, qu’il n’était pas un cas aussi désespéré que l’on avait bien voulu le dire, Luke, de son côté, et bien qu’il n’en dise rien, était fier comme un paon, comme son père, s’il en avait eu un, l’aurait été. Quant à Rory… Il voyait bien qu’elle aussi ne boudait pas sa joie et sa fierté, peut-être parce qu’elle était heureuse de voir qu’elle ne s’était pas trompé, qu’elle avait bien vu en lui ce qu’aucun autre n’avait décelé. Peut-être aussi tout simplement parce qu’elle l’appréciait. Mais tout ceci le dépassait encore, il ne comprenait pas cet élan d’affection qui pouvait parfois l’entourer.

Quoi qu’il en soit, elle recommença à parler. Et c’est à regret qu’il la regarda s’éloigner. Encore une fois, elle avait certainement mieux fait, elle venait de briser le dernier lien qui s’était établi entre eux.
Elle ramena son ordinateur et se mettait déjà à chercher, ce qui eut le mérite de le faire amplement sourire. Il avait eu raison de lui demander, elle mettait du cœur à l’ouvrage… Et cela avait l’air de lui faire plaisir qui plus est.
Afin de voir l’ordinateur – du moins c’est ce qu’il se disait – il s’approcha d’elle, regardant presque derrière son épaule. La vérité était qu’après ce qu’il venait de se passer, après avoir goûté quelques instants de proximité il avait un mal fou à s’en passer. Mais il était persuadé que cela irait mieux demain, quand il se serait enfin éloigné d’elle pour le reste de cette journée.
Il regarda d’un œil distrait la première annonce, car quelque chose le perturbait. Il répondit cependant, catégorique.


« Trop petit. »

Son odeur… La tête si près des cheveux de la demoiselle il arrivait à sentir un parfum qu’il avait presque oublié. Cela lui rappelait tellement de souvenirs… L’odeur était si agréable.
Mais déjà elle était passée à la seconde.


« Trop de fenêtres. »

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 27 Avr - 21:23

Le sentir se rapprocher de son dos avait valu une avalanche de frissons à la belle. Il était si près, elle sentait son corps à quelques centimètres...elle sentait son souffle dans sa nuque...et elle ne pouvait qu'imaginer son visage si proche du sien. Alors que son coeur battait la chamade et qu'elle réprimait un léger gémissement en se racclant la gorge, Rory tentait tant bien que mal de rester consentrée à la tâche.

La première annonce ne lui avait pas plu. Il la trouvait trop petite ... ce qui revenait donc à dire que le loft de la belle était lui aussi trop petit à son goût puisque...à quelques mètres carrés près, ils avaient tous deux les mêmes dimenssions. Elle ne pu s'empêcher de sourire alors qu'elle passait à la suite. Trop de fenêtres sur cette seconde annonce, là elle ne pouvait qu'approuver...Peut être que la troisième serait la bonne? Rory cliqua donc sur l'image suivante révélant la suite de l'annonce.

Un bâtiment en piteux état, à l'extérieur dumoins. Tout était à y refaire, la peinture, remettre des fenêtres et...une porte ne serait pas du luxe. Mais l'interrieur...Une hauteur sous plafond impressionnante...des lustres et pourtant un aspect rustique au possible. Sans le laisser le choix de s'exprimer, Rory laissa exploser sa joie
.

-C'est...parfait! Tu ne trouves pas!!! Regardes, là ... là tu pourrais mettre les livres sur de belles étagères et...ici...le coin café!!! Oh Jess ce sera parfait!!! Et... et là-bas...les expos d'artistes!!!

Ce disant elle s'était retournée pour voir sa réaction mais...cet enthousiasme avait fait oublier à la jeune femme leur proximité physique en cet instant...! Jess était si proche d'elle qu'en se retournant, son visage se retrouver face à celui du bel appolon, les yeux dans les yeux, leur souffles se mêlant l'un à l'autre. Tant bien que mal Rory bredouilla quelques mots qui devaient ressembler à ceci

-Ce....se...parfait...

Un nouveau frisson la parcourut. Alors que son cerveau lui criait de s'éloigner, pressentant le désastre imminant, Rory, elle, n'en trouva pas la force. Ses yeux parcoururent tour à tour le regard, la bouche, les lèvres de son ami. Elle voulait le faire...elle allait le faire mais..

Dans un dernier éclair de lucidité elle se retourna, ses joues d'un rouge aussi écarlate que le sang


-Ou peut-être une autre? Oui...une...une autre annonce, attends, laisse-moi voir...! Ah! Celle-là, tu en penses quoi?

Le souffle court, la fièvre au corps, Rory avait tout le mal du monde d'effacer l'instant qui venait de se passer de sa mémoire, mais ... elle ne pouvait pas gacher ce qui se passait entre eux...leur collaboration pour ce projet comptait trop pour Jess, et puis...il l'aurait rejetée, aucun doute là dessus...

Elle prit une profonde inspiration attendant une réaction de la part de son ami.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 27 Avr - 22:23

Son ami ? Et bien son ami avait le souffle court. Il était perturbé au possible.
Tout avait pourtant bien commencé. Il jouait son difficile, comme à chaque fois, quand ils avaient trouvé un bâtiment au dessus de la mêlée. Rory avait amplement raison, il semblait avoir du charme, du caractère, ce petit quelque chose que cherchait tant le jeune homme. Il y avait des travaux, mais c’était inévitable, il n’avait pas vraiment les moyens d’acquérir quelque chose en bon état. Il les ferait ces fichus travaux, donc ça ne posait pas un problème fondamental. Et l’enthousiasme de la belle lui ouvrit les yeux, elle avait un avantage conséquent sur lui : elle pouvait voir, là où lui ne voyait que des murs, un plancher, elle voyait déjà à quoi ça pourrait ressembler une fois fini. Il avait eu raison, il ne serait arrivé à rien sans elle.
Elle était même tellement enthousiaste que l’on aurait dit qu’elle se choisissait un appartement, ou que c’était sa librairie à elle que l’on allait ouvrir. Cela eut le don de le faire doucement rire. Jusqu’au moment où elle tourna la tête vers lui.

Ils étaient si proches… Il sentait son regard traverser son âme, mieux que jamais il avait conscience de son odeur enivrante, il sentait son souffle caresser son visage, il pouvait respirer son air... Qu’il était dur de résister ! L’appel de ses lèvres se faisait plus fort de secondes en secondes, il rêvait de franchir la distance qui les séparait encore, sans jamais s’y résoudre. Pour le coup, il savait qu’il ne devait pas, et sa raison avait encore un peu son mot à dire dans l’histoire. Pourtant, il ne restait pas beaucoup avant que ses bonnes résolutions ne flanchent. Heureusement, il arrivait à se raccrocher à une pensée qui, plus que tout, l’empêchait de bouger : il connaissait ce genre de situation, ce n’était pas la première fois qu’ils se retrouvaient si près l’un de l’autre. À chaque fois cela se terminait de la même façon : ils allaient s’embrasser, elle allait le repousser. Il n’avait certainement pas besoin de cela, et elle non plus. Car elle le repousserait, c’était certain, elle avait beau l’aimer et il avait beau sentir  qu’il n’était pas seul à avoir envie de joindre leurs lèvres, cela ne changerait rien au résultat final. D'abord parce qu'en général elle avait toujours eu envie de l'embrasser lorsque c'était arrivé, et que ça ne l'avait jamais empêché de le repousser lorsqu'elle retrouvait ses eprits, ensuite, elle l’aimait peut-être mais elle n’en permettrait pas moins qu’il cède de la sorte.
Cette fois, elle leur sauva grandement la mise.

Dès qu’elle s’éloigna ce fut à lui de reprendre ses esprits. Sous prétexte de s’asseoir plus confortablement il s’éloigna à son tour d’elle. Et finit sa bière cul-sec, en espérant que ça l’aiderait se calmer. Finalement, il s’alluma une cigarette et dû donc s’éloigner un peu plus, pour ne pas l’importuner. Au moins, elle n’aurait certainement plus envie de s’approcher, maintenant qu’il puait la cigarette.
Il en revint donc tant bien que mal aux annonces et essaya de répondre, de la façon la plus convaincante possible.


« Donne-moi le numéro de l’autre, je vais appeler. Et on continuera à regarder après, d’accord ? »

De toute façon, il faudrait bien qu'ils en visitent plusieurs, pour se faire une idée. Alors autant faire les choses dans un ordre logique.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Lun 28 Avr - 5:44

Jess s'était éloigné à l'instant ou elle s'était retournée...elle s'en doutait un peu au fond. Ils avaient été si proche...et si cette proximité avait emballé le coeur de la belle, il semblait que Jess en fût plutôt effrayé.

Alors que le jeune homme s'allumait une cigarette, Rory essayait de reprendre ses esprits. Puis il lui demanda le numéro, qu'il puisse appeler le propriétaire des lieux de l'annonce pour laquelle elle s'était emballée quelques instants plus tôt.

Après avoir noté le numéro sur un petit bout de post-it - il y en avait toujours sur le coin de l'ecran de son ordinateur portable au cas ou - Rory se releva pour venir le lui apporter. A une distance raisonnable pour ne pas le mettre mal à l'aise, elle lui tendit le billet.


-Voilà...!

Sans attendre une réponse, elle s'éloignait déjà, une constatation l'avait frappée. Jess avait recommencé à fumer. Elle l'avait déjà vu chez lui, et senti cette odeur se mêler à son odeur naturelle mais...elle ne l'avait pas encore réalisé.

Un flash-back...eux deux, un certain nombre d'années en moins, près de la seule station essence de Stars Hollow. Il allait s'allumer une cigarette, elle avait réussi à le faire renoncer à fumer, contre un baiser, quelque peu passionné...!

Un léger frisson agréable la parcouru alors qu'elle retournait s'asseoir devant son ordinateur, continuant ainsi les recherches pour son cher ami. Remontant à nouveau sa manche sur son épaule dénudée, elle scrutait à nouveau l'écran à la recherche d'une bonne affaire.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Lun 28 Avr - 11:07

Quelque part elle avait raison. Ce qui venait de se passer l’avait plus ou moins effrayé en effet. Il ne comprenait pas comment son cerveau pouvait être tant catégorique sur le fait qu’il ne l’aimait pas et son corps tant en demande de celui de la demoiselle. Il y avait toujours eu entre eux plus ou moins d’attraction, il savait aussi qu’en pauvre homme qu’il était il avait toujours été difficile de ne pas y céder. Peut-être, mais avant, de la première fois où il l’avait vu assise à ce bureau dans sa chambre à leur rencontre impromptue dans sa librairie, il était amoureux d’elle. À présent il voyait clairement qu’il y avait plus que cela, que leurs corps étaient faits l’un pour l’autre si leurs âmes ne l’étaient pas. Et il comprenait mieux le baiser à Philadelphie parce qu’il était à présent à la place de Rory, elle l’avait embrassé sans l’aimer parce qu’à ce moment là tout son être tendait vers ce baiser. Lorsqu’ils étaient près l’un de l’autre leurs cerveaux avaient tendance à quitter la partie… Ce qui ne présageait rien de bon.

La demoiselle lui donna enfin le petit bout de papier qu’il lui manquait. Il remarqua bien qu’elle tentait de prendre ses distances, après tout il avait lui-même essayé la même chose, mais il n’était pas sûr de l’efficacité de ce procédé. Il leur suffirait de quelques instants d’inattention pour se retrouver dans la même situation que précédemment, de cela il était certain. Il espérait simplement que ce serait plus gérable les jours prochains, parce qu’après ce qu’il venait de se passer aujourd’hui il était normal qu’ils soient plus proches qu’à l’accoutumée.
Il la remercia donc et sortit son portable pour composer le numéro. De portable, il n’avait jamais voulu. Il avait passé la majeure partie de sa vie à détester ces engins qui permettaient à n’importe qui de faire irruption dans notre vie à n’importe quel moment. Mais Lena avait fini par le convaincre, elle avait besoin de le joindre mais, plus que tout, Philadelphie devait pouvoir compter sur lui à toute heure du jour et de la nuit. Et comme il passait son temps à sillonner New York, il avait besoin de ce petit appareil. À contre cœur, il s’était donc laissé offrir un téléphone et le résultat ne s’était pas fait attendre : il ne répondait que pour le boulot, Lena avait fini par s’habituer à tomber sur sa messagerie.
Il écrasa d’abord sa cigarette avant de la jeter par dessus le balcon. Il fumait plus que de raison, il était au courant. C’était idiot dans la mesure où, effectivement, il avait arrêté, il y a quelques années de cela. Il faut une bonne raison et une bonne dose de motivation pour arrêter, à ce moment il les avait trouvées dans les yeux saphir de la femme de sa vie. Mais ses bonnes résolutions étaient parties avec elle. Du moment où il ne trouvait plus d’excuse il s’y était remis, parce qu’il travaillait beaucoup, parce que sa vie était pour le moins stressante. Et l’idée d’arrêter pour Lena ne s’était pas imposée à lui comme ça avait été le cas auparavant.
Il composa donc le numéro et un homme finit par décrocher, la trentaine peut-être, quarante-cinq ans au grand maximum. Ils discutèrent quelques instants et convinrent d’un rendez-vous, non sans que Jess ait d’abord demandé à sa compagne ses disponibilités. Ce serait donc demain, 18 heures. Pour lui, c’était plus simple, ça avait des avantages d’être son propre patron. Surtout en ce moment où il n’avait encore rien de concret ici, il partageait son temps entre les appels au Marteau et la Plume et l’écriture de son prochain livre, il pouvait donc faire à peu près ce qu’il voulait quand il voulait. Pour quelqu’un comme lui ce n’était pas du luxe.

Maintenant qu’il avait fini sa cigarette il n’avait plus la moindre excuse pour ne pas s’approcher à nouveau, d’autant qu’il ne voyait en rien l’ordinateur de là où il se tenait. Il revint donc à ses côtés, lentement, tout en essayant de garder une distance de sécurité entre eux. Mais il savait que, bientôt, se serait peine perdue, car déjà, plus il s’approchait d’elle et plus près il avait envie d’être.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Lun 28 Avr - 13:28

Sentant les pas du beau jeune homme approcher à nouveau, Rory retourna la tête en sa direction.

-Et celle-ci, qu'en penses-tu?

Puis elle se retourna à nouveau vers l'écran alors que son ami reprenait place à ses côtés. Au moins cette fois elle ne ferait pas de geste maladroit à présent qu'ils étaient côte à côte. Nul risque de manquer de l'ambrasser ou d'être prise d'une déferlente de frissons puisqu'à présent elle pouvait le voir. Donc nettement plus détendue, elle lui en dit plus sur l'annonce.

-Ils disent que son état est bon, tu vois? Il a les mêmes dimensions que l'autre...mais je le trouve trop moderne non? Tous ses montants en métal...les murs et le sol gris...! En fin, à moins que tu aimes cela...! Mais c'est très loin de ce que vous avez à Philladelphie non?

Rory était concentrée à son travail, non pas parce qu'elle était très interessée mais parce qu'elle voulait ne pas - ne plus - penser à eux deux. Lorsque Jess était au téléphone, elle avait alors pensé à une personne, qui aurait pu l'appeler n'importe quand...Lena. La pauvre femme ne se doutait pas une seconde de ce qu'ils venaient tous deux de vivre et Rory se refusait à être le genre de personne à piquer le mec d'une autre. Même si elle ne connaissait pas Lena plus que cela, elle n'en était pas moins humaine et donc capable de souffrir...et il était hors de question qu'elle soit son bourreau..! Donc, tant qu'elle n'y pensais pas, et que Jess était à cette distance d'elle, tout se passerait pour le mieux.

_____________
hj : Je suis désolée j'ai voulu répondre avant de partir pour mes cours mais je ne peux pas rester plus longtemps c'est donc très court. Si ça ne va pas...je le referai ce soir et du coup tu n'es pas obligée de répondre. Bise, à ce soir.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Lun 28 Avr - 14:07

HJ : Pas de soucis ☺️ Je pense que je peux m’en sortir Razz
Je suis tellement contente que tu aies trouvé le temps de me répondre sans que j’ai à attendre jusqu’à ce soir que je ne m’en formaliserai pas ^_^


C’était déroutant de voir à quel point, entre eux, cela pouvait être les montagnes russes. De tout temps les choses s’étaient passées ainsi. Peut-être que leurs caractères s’y prêtaient plutôt bien.
Pour sa part, il savait qu’il changeait régulièrement d’avis comme de chemises, que les choses étaient, dans sa tête, radicalement différentes quand elle n’était pas là, lorsqu’ils étaient ensemble et, enfin, quand ils étaient proches. Cela lui avait valu à maintes reprises de laisser tomber ses beaux principes à ses pieds, mais cela l’avait aussi conduit à se comporter comme un véritable imbécile. Il savait que pour Rory les choses étaient plus ou moins semblables, car il y avait quelque chose dont il était conscient, elle n’était pas la première fille à se retrouver dans ce genre de situation. S’il ne se trouvait pas particulièrement beau il savait avoir une faculté qui pouvait s’avérer utile : il pouvait se conduire plus ou moins mal, les filles qu’il avait fréquenté pouvaient lui en vouloir… Tant qu’il n’était pas dans les parages. Mais lorsqu’il était là, il savait se faire pardonner. Souvent, il n’en fallait pas beaucoup, la façon qu’il avait de les regarder, sa douceur, son attitude toute entière, et le sentiment qu’il était désolé même s’il n’en soufflait mot suffisait à le faire retourner dans leurs bonnes grâces. Il n’avait pas une frimousse d’ange, et pourtant parfois il avait l’impression qu’on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Tout cela, c’était bien malgré lui, et même si c’était pratique il n’en jouait aucunement. Au contraire, il s’en voulait même car il savait très bien qu’aussitôt qu’il aurait disparu de leur champ de vision elles allaient s’en vouloir d’avoir tout oublié en une seconde.
Il se rappelait d’une fois en particulier où la demoiselle qui se tenait de nouveau à ses côtés en avait été victime. À plusieurs reprises il ne l’avait pas appelé alors qu’il avait promis de le faire, elle l’avait attendu inlassablement des jours durant, jusqu’à être totalement en colère contre lui. Pour se changer les idées elle avait accompagnée Lane voir une demi-finale de hockey. À la fin du match elle avait téléphoné à Jess et avait laissé un message plutôt peu engageant sur son répondeur – il le savait car, contrairement à ce que lui avait demandé Rory, il l’avait écouté. Seulement, il l’attendait sur le parking et lui proposait de l’emmener à un concert. Il n’avait à cet instant fallu pas plus d’une demi-seconde pour que toute la rancœur de l’adolescente s’envole.
Mais le contraire était tout aussi vrai. Lui aussi avait fait les frais de ces soudains changements d’humeur. Il ne comptait plus le nombre de fois où il s’était juré de laisser tomber l’affaire avec elle, puisqu’elle ne voulait visiblement pas de lui, et qu’après tout il avait sa fierté. Mais dès qu’il la croisait sa détermination en prenait un coup. Si elle avait besoin d’aide il courrait à son secours, s’il la croisait il tentait toujours d’attirer son attention, s’ils discutaient il essayait de la séduire. Il en était arrivé à se dire qu’il ne servait à rien de faire des bonnes résolutions, puisqu’il les foulerait volontiers au pied dès qu’elle referait son apparition.
Ce qui ne l’empêchait pas, encore aujourd’hui, d’édicter de grands principes… Qui n’étaient pas plus efficaces que ceux d’antan.

Mais les montagnes russes ne s’arrêtaient pas là, la preuve en avait encore été faite aujourd’hui. Ils avaient une certaine tendance à s’aimer autant qu’ils se détruisaient, leur affection réciproque pouvait les déchirer. Eux si calmes de manière générale, eux si observateurs et si doux… L’un avec l’autre ils pouvaient devenir extrêmement violents. La raison en était simple, plus que de l’amour c’était la passion qui les avait toujours gouverné. Leur amour avait été trop fort pour ne pas les dévorer entièrement, consumer tout leur être. Et même encore aujourd’hui si la tendresse avait laissée place à l’amour la passion ne les avait visiblement pas quitté.

Mais revenons-en à l’annonce. C’est d’un œil distrait qu’il la regarda, se permettant une petite grimace, suivi d’un léger rire. C’était peut-être grand mais absolument immonde, c’était froid, impersonnel, triste… Tout ce qu’il ne voulait pas. Certes, c’était moderne et certain pouvait lui trouver du charme, mais pour lui cela ressemblait plutôt à un entrepôt.


« Si on veut s’en servir pour ranger les cartons, c’est parfait. »

Il lui lança un doux sourire.


HJ : Bon ben… Je crois qu’effectivement malgré tout j’avais des choses à raconter Razz
La pipelette a fait son retour ☺️

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Lun 28 Avr - 19:12

Auquel elle répondu pas un léger coup de coude. Très bien, ce ne serai donc pas cette annonce. Niant de la tête, un sourire amusé aux lèvres, elle quitta cette annonce pour en venir à la suivante...rien de bien follichon...puis celle d'après...et encore une dizaine.. mais aucune ne semblait avoir eu grâce aux yeux de Jess, excepté la première pour laquelle il avait déjà appelé.

Un soupire franchit ses lèvres, elle avait besoin d'une pause.


-Un café?

Sans attendre sa réponse, Rory s'était déjà levée pour se diriger vers la cuisine. Là elle avait allumé la machine à café (hj: mdr j'avais écris tondeuse à gazon...fatiguée) et avait sorti deux tasses. Car elle savait que le jeune homme ne serait pas contre ce petit coup de fouet qu'apportait forcément le bon gout du café.

Alors que la machine faisait tout le travail pour sa tasse, elle retourna un regard amusé vers lui.

- Le plus noir possible dans un mug signe de ce nom?

Référence à leur première rencontre, peu avant qu'il ne lui annonce qu'il était en couple. Elle avait alors vécu l'enfer...mais ce n'était pas de cela qu'elle voulait se rappeler, plutôt de la sensation que lui avait procuré le fait d'avoir Jess en chaire et en os entre ses murs.

En attendant sa réponse, elle s'était dirigée vers la radio, si ils faisaient une pause - ce qu'elle venait visiblement d'imposer - ils pourraient apprécier un léger fond sonore. Après avoir trouvé le canal qu'elle écoutait le plus quand l'envie de musique la prenait, Rory se figea un instant. Décidément le destin se jouait d'elle. Cette chanson...Quel était son titre déjà? "No Air"...elle lui parlait tellement depuis quelques jours...

"" I'm here alone, didn't wanna leave, My heart won't move, it's incomplete, If there was a way that I could make you understand...But how do you expect me, To live alone with just me? 'Cause my world revolves around you, It's so hard for me to breathe""...

Ces paroles passées, Rory éteint la radio...! Mauvaise idée au final. Se raclant la gorge, elle revint à son ami et elle insista interrieurement sur le mot AMI. Trois lettres qui étaient si loin d'exprimer les sentiments qu'elle avait pour lui...mais qu'elle devait se convaincre d'employer lorsqu'elle penserait à lui.

Avait-il exprimé ce qu'il désirait comme café? Elle ne l'avait pas entendu. Cependant elle se fia à son impression et laissa donc la machine lui préparer son fameux "café aussi noir que possible dans un grand mug".

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Lun 28 Avr - 19:54

Les annonces étaient toutes pires les unes que les autres… Ou alors, Jess était bien difficile. Les deux propositions étaient tout à fait possibles. Il faut dire qu’il préférait ne pas ouvrir de librairie qu’en ouvrir une dans un lieu qu’il n’aimerait pas, car s’il ne l’aimait pas les personnes qu’il voulait y voir ne l’aimeraient pas non plus, et il n’arrivait donc jamais là où il voulait aller.
Rory avait visiblement décidé de faire une pause. Bonne idée, il commençait à avoir la tête qui enflait à force de regarder des descriptions et des descriptions, des photos et des photos.
Bien entendu, il apprécierait le café qu’elle lui offrait, ils en avaient bien besoin. Du moins, ils avaient besoin d’une pause, et il n’y avait pas de pause productive sans un bon café, c’était connu. Du moins les Gilmore connaissaient ce dicton.
À son tour il rentrait, cela faisait du bien de bouger un peu. Il avait sacrément besoin de marcher un peu, mais surtout il était forcément moins près d’elle debout qu’assis, ce qui lui laissait le temps de souffler un peu.
Il observait les alentours comme s’il n’était jamais entré dans cette pièce, inspectant tout millimètre par millimètre, comme s’il essayait par là même de mieux comprendre Rory en comprenant où elle vivait, lorsqu’elle lui adressa de nouveau la parole. Il ne s’était pas retourné de suite, ils n’étaient pas à la minute… C’est alors que son attention fut attirée par une chose complètement différente. Il était particulièrement sensible à la musique depuis quelques années – en vérité depuis qu’il avait tourné la page avec Rory – alors, ses yeux se perdirent dans le vague. À présent il ne bougeait plus, l’oreille tendue. Il avait presque l’impression d’un message subliminal… Mais il devait se faire des idées. Cependant, il ne put bouger tant qu’elle n’avait pas éteint la radio.
C’est avec un sourire qu’il se retourna vers elle, un sourire de façade peut-être, mais drôlement bien imité.

My heart won't move, it's incomplete, If there was a way that I could make you understand...
Cette chanson l’avait visiblement chamboulé plus qu’il n’aurait bien voulu le dire. À nouveau, il s’en voulait de lui faire subir ce qu’il était en train de lui faire subir. Mais lui ne respirait plus quand elle n’était pas là, il commençait à peine à saisir à quel point il avait besoin d’elle à ses côtés. Maintenant qu’il était possible de la voir fréquemment il ne pourrait pas s’en passer, il aurait aimé que le contraire soit vrai. C’était pas possible d’être autant attaché à une personne… Elle était magnifique, elle était la femme de sa vie, il était fortement attaché à elle. Il s’en voulait presque de ne plus l’aimer et, franchement, lui-même ne comprenait plus pourquoi il n’était plus amoureux, elle était parfaite, du moins parfaitement faite pour lui, il le sentait… Qu’est-ce qui clochait donc ? La réponse était pourtant évidente, il avait voulu prendre le large pour ne pas passer sa vie seul à l’attendre désespérément. Il était difficile, après ça, de regagner le rivage.
Avec tout ça il en avait oublié de répondre à la jeune femme, mais il pourrait toujours prétexter avoir fait un signe de tête, ou avoir parlé doucement, car répondre maintenant pourrait sembler étrange.



HJ : Pfou je suis désolée, j’arrive pas à écrire…

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Lun 28 Avr - 20:09

hj: Lol arrête c'est loin d'être aussi misérable que moi dimanche soir. C'est tout à fait très bien beaucoup bon
_____

Et voilà qu'elle ramenait les cafés sur le bar, en disposant un de chaque côtés à l'emplacement des deux chaises. La belle prit donc place d'un côté, bientôt accompagnée de Jess. Alors que le liquide brulant descendait une première fois dans sa gorge, Rory voulu croiser ses jambes mais, celles-ci entrèrent en contact - involontairement cela va de soit - avec celles de son ami. Ce geste pourtant insignifiant eu le mérite de troubler Rory une nouvelle fois. Décidément c'était la journée...!!!!! Leurs mains entrelacée plus tôt sur la terrasse...le baiser qu'ils avaient été à deux doigts d'échanger...la chanson à la radio et à présent...c'était cela. Légèrement rougie, Rory releva vers lui un regard surpris

-E...Excuse moi.

Avant de reprendre une gorgée afin d'occuper sa bouche à autre chose que le bégayement qui la caractérisait lorsqu'elle commençait à être trop embarassée. Mais tout cela était troublant tout de même non? Elle aurait pu croire qu'une force là-haut mettrait tout en oeuvre pour les rapprocher encore et encore...Mais il ne fallait pas. Encore et toujours cette pensée : Lena ne méritait pas cela.

S'éclaircissant la gorge, Rory reprit donc sur un autre sujet qu'elle esperait assez divertissant pour faire oublier son geste de tout à l'heure
.

-Donc...pour demain...tu as rendez-vous à 18 heures c'est bien ça...? Tu veux...que je t'accompagne ou...?

___
hj: et puis ce n'est pas comme si je jouais mieux...!


_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Lun 28 Avr - 20:39

Plus il passait de temps dans cet appartement et plus il se demandait combien de temps il lui faudrait pour craquer. À présent cela semblait presque inévitable, soit il ferait le geste de trop, soit il partirait en courant pour ne pas le faire… Ou alors il ferait un faux pas, un écart qu’il ne pourrait se pardonner, et il partirait en courant par la suite. Quoi qu’il se passe ça ne sentait pas bon… Et le destin semblait s’acharner sur eux. S’ils ne craquaient pas ils finiraient cinglés, c’était à prévoir. Il faut vraiment être un idiot de première catégorie pour leur imposer cela, à tous les deux. Et malgré tout il restait là, parce qu’il n’avait pas la moindre envie de bouger. Il avait presque l’impression d’être comme une de ces pauvres personnes qui voient une catastrophe naturelle, avalanche ou tsunami, se diriger droit sur eux. Pour une raison inconnue ils la regardent et restent droit comme des i sans bouger d’un pouce. Il était en train de faire exactement la même chose.
Maintenant elle lui faisait du pied. Bon, ce n’était clairement pas volontaire mais le résultat était le même, le simple fait de se sentir effleuré par une si divine créature créait en lui un trouble qu’il avait de plus en plus de mal à cacher, et auquel il avait de plus en plus du mal à trouver une explication rationnelle. Pour se donner une contenance il se cacha derrière sa tasse de café. Il était brûlant, presque imbuvable tellement il était chaud, mais il préférait de loin cela à devoir la regarder. Il tenta tout de même un sourire à sa compagne, pour qu’elle ne reste pas comme deux ronds de flan. C’était injuste… Elle était bien trop belle, entre elle et sa raison le combat était bien trop déséquilibré, il voyait difficilement comment il pourrait gagner. Pourtant, il le devait. Ce n’était pas spécialement à Lena qu’il pensait – ne vous ai-je pas déjà dit que son cerveau refusait de lui rappeler sa présence lorsqu’il était avec Rory ? – mais il avait des principes. On ne joue pas avec les demoiselles, elle était gentille, elle le traitait bien… Elle ne méritait pas qu’il se comporte différemment avec elle. Et puis, oui, il n’avait jamais trompé la moindre femme, même celles qu’il aimait le moins, pas même celles qui le traitaient comme le pire des chiens, il ne comptait pas commencer aujourd’hui.
Elle ouvrit de nouveau la bouche et il dû bien relever vers elle son doux regard. Pour lui l’affaire était réglée, bien sûr qu’elle allait l’accompagner. Il cligna quelque fois des yeux, un petit sourire sur les lèvres. Parce que malgré tout il était tellement heureux d’être en sa compagnie. Peut-être était-il un peu masochiste sur les bords, mais toutes ces difficultés ne représentaient rien en contrepartie du bonheur qu’il éprouvait.


« S’il te plaît, oui. »


HJ: Tu dis n'importe quoi, mais merci Razz

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Lun 28 Avr - 20:59

HJ : Bah si tu veux on peux aussi s'arrêter là pour ce soir...c'est toi qui voit  Razz 
_________

Donc elle devrait l'accompagner dès le lendemain soir...! La tâche s'annonçait dors et déjà compliquée. En effet...ils seraient en public lors de cette sortie et, si déjà en privé Rory avait du mal à caché son attirance pour le beau Jess, en public, elle était certaine d'être grillée à la seconde. Elle voulut donc lui suggérer d'inviter Lena à se joindre à eux mais se rappelant la réaction du jeune homme lorsqu'elle avait mentionné ce nom pour la dernière fois, elle s'abstint. Mais pourtant cela aurait été tellement plus facile - bien que douloureux - de voir Lena aux côtés de son ami...! Ainsi elle aurait dû rester à distance et il n'y aurait eu aucun mal-entendu.

Rory se dit cependant qu'elle pourrai toujours faire comme si la déesse blonde était avec eux...virtuellement. Ainsi elle garderait ses distances et tout se passerait pour le mieux mais...était-ce vraiment faisable? Elle en doutait.

Un nouveau soupire - décidément... - elle voulait jouer cartes sur tables. Il fallait qu'ils soient francs l'un avec l'autre afin de dissiper ces réactions enfantiles. Ils devaient parlent de ce qui les gênaient tant...du fait que chaque geste de l'autre les mettait mal à l'aise...! Mais comment aborder le sujet? Le simple fait d'effleurer la peau de Jess avait pour effet de faire s'emballer son coeur alors, en parler? ...elle resta donc silencieuse, et finit sa tasse dans le même état d'esprit.


- Mh...j'ai justement congé demain,j'ai fait tellement d'heures supp ses temps que j'ai pu me l'accorder. Je pourrais passer te chercher vers...disons 17h30?

Puis se relevant, elle alla déposer sa tasse dans l'évier avant de retourner la tête vers lui. Un sourire éclaircit son visage à cette image qui lui vint alors alors qu'elle le regardait finir son café. Ils ressemblait à un petit couple ainsi. Elle en jogging, à la cuisine; lui terminant son café. Elle étouffa un petit rire avant de nier de la tête et de retourner vers son ordinateur.

-Bon...on y retourne?

S'installant sur le sol, elle n'attendit pas le retour de Jess à ses côtés pour reprendre les recherches, histoire encore une fois de s'occuper l'esprit et donc, de chasser cette image de couple de son esprit.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Lun 28 Avr - 21:35

Il lui semblait qu’elle allait parler, dire quelque chose qui le mettrait à nouveau mal à l’aise, qui leur ferait peut-être mal à nouveau… Et il ne bougeait plus, attendant la tempête. Après tout, au point où ils en étaient, ils avaient déjà joué franc jeu une fois, alors pourquoi pas deux ? D’un autre côté, ils étaient à nouveau sereins, ce n’était peut-être pas une idée fameuse que de recommencer à se prendre la tête dès à présent, ils se la prenaient bien assez chacun de leur côté. Car Jess se doutait bien de quoi elle aurait désiré parler… Et il voyait mal ce qu’il pouvait bien en dire. Elle l’attirait d’une façon qu’il ne pourrait jamais lui faire comprendre, chaque millimètre qu’il franchissait pour se rapprocher d’elle appelait inexorablement le franchissement du suivant. Mais comment légitimer cela face à elle tout en continuant à déclarer catégoriquement qu’il ne ressentait plus rien pour elle ? À coup sûr il aurait l’air d’un pervers, ou de quelque chose d’approchant. Elle aurait peut-être même pensé qu’il allait franchir le pas avant de la planter là pour toujours, comme s’il lui restait une dernière mission à accomplir. Bref, ce qu’il sentait en lui le perturbait d’autant plus qu’il pensait que c’était mal, et s’il pensait cela il était persuadé qu’elle n’en penserait pas moins. Aussi fut-il rassuré de voir qu’elle n’ouvrit pas la bouche.
Il faille sursauter lorsque sa voix retentit dans la pièce, mais se calma bientôt. Un sujet anodin, voilà qui était bien. Étaient-ils donc condamnés à ne plus jamais aborder le moindre sujet sérieux ? Certainement pas, mais deux dans la même journée c’était bien trop pour le jeune homme qui devait faire des efforts surhumains pour arriver à articuler la moindre phrase.
À nouveau il releva les yeux vers elle, yeux qu’il avait baissé sur sa tasse dans l’attente de son bourreau.


« Parfait. »

C’est alors qu’il remarqua un détail qui l’empêcha de la suivre dans la seconde. Son pull n’était pas un allié, lui-même se mettait à devenir déloyal. N’était-il pas censé être là pour couvrir au maximum la jeune femme qu’il retenait dedans ? Alors pourquoi avait-il décidé de ne pas faire correctement son travail ?
En effet, il venait de remarquer qu’un de ses épaules était dénudée, encore. C’est alors qu’il prit conscience qu’en plus d’être magnifique elle était aussi diablement sexy. Elle était passée d’une adolescente radieuse à une femme franchement séduisante, même avec un pull-over trop grand pour elle, même en jogging.
Il y a des millénaires, à l’époque où ils étaient encore ensemble, et une fois la gêne des premiers temps passée, ils avaient eu une raison pour le moins physique. Ils avaient passé leur temps à se toucher, à s’embrasser, et c’était peut-être cette relation qui avait abouti à les rendre, même aujourd’hui, physiquement dépendant l’un de l’autre. À cette époque il l’embrassait sans cesse, sur les lèvres, sur le visage, dans le cou, il n’arrivait à s’en passer. Le fait est qu’il n’était jamais allé plus loin. La voir de la sorte lui donnait irrémédiablement l’envie de rattraper cela. Il aurait aimé faire glisser ses lèvres sur cette peau de porcelaine, il aurait rêvé de sentir sa peau sous ses doigts.
Il était étrange pour lui de se dire que, de tous les copains qu’elle avait eu, il était le seul à n’avoir eu droit à ce privilège. Ça aurait été d’autant plus déroutant pour lui s’il avait su que de son côté elle y avait songé. Le destin en avait décidé autrement. Mais à l’instant présent il aurait vendu son âme pour arranger ça.

Il se devait de penser à autre chose, et vite. Cela commençait à prendre des proportions bien trop importantes. D’autant qu’elle risquait de s’en apercevoir s’il ne se mettait pas une autre idée en tête. N’y tenant plus, il se leva d’une façon peut-être un peu trop rapide pour paraître naturelle et lui demanda s’il pouvait emprunter sa salle de bain. Il n’y resta que quelques secondes, le temps de se reprendre, mais n’en oublia pas pour autant de prendre ses dispositions : il tira la chasse, fit couler l’eau, au cas où de là où elle était elle puisse entendre quoi que ce soit. Ce qu’il devait être plus simple d’être une femme ! Après tout, les hommes étaient nettement moins séduisants, et elles avaient tendance à réagir dans ce genre de situation avec beaucoup moins de force.

Il retourna donc dans le salon, passablement calmé, mais l’épaule était toujours là, de même que tout ce qui lui était attaché. Quelque chose lui disait qu’il ne pourrait pas éterniser trop longtemps leur entrevue, elle prenait des proportions qu’il ne contrôlerait plus d’ici peu… À moins qu’il arrive définitivement à occuper son esprit d’autre chose, mais rien n’était moins sûr.

Malgré tout, il revint s’asseoir à ses côtés, les locaux, sa librairie, voilà de quoi occuper son esprit un petit moment… Du moins il l’espérait.



HJ : J’avais pas vu le comique de la situation, les femmes pensent aux couples, les hommes… Voilà quoi Razz

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Lun 28 Avr - 22:02

hj : et tu oses dire que tu joues mal ce soir? Mmh moi je vais faire de beaux rêves...lol
__________

Il était parti avec une si grande précipitation que Rory se demanda bien ce qu'elle avait pu faire ou dire pour le mettre dans un état pareil...mais attendant son retour - elle ne pouvait faire que cela après tout... - elle continua ses recherches, sélectionnant au passage deux nouveaux locaux. Et déjà son ami revenait. Rory releva immédiatement son regard vers lui pour s'assurer que tout allait bien mais...

Tout n'allait pas bien. A l'instant ou elle le vit, elle aperçu cette flamme dans son regard qu'autrefois elle avait attribué à la passion du beau brun pour elle...qu'est-ce qui avait bien pu se passer? Quand il revint s'asseoir près d'elle, son regard se posa sur son épaule...! Se pouvait-il que...? Allons c'était ridicule!!! Une simple épaule ne mettrais jamais Jess dans un pareil état. Après tout il pouvait en voir tous les jours dans la rue par beau temps...! Toutes ces femmes qui se promenaient en mini-short et mini-tops...! Non il ne pouvait définitivement pas s'agir de cela...

A moins que...! Du coin de l'oeil elle vit le regard de Jess glisser de sa nuque à son épaule et un frisson la parcouru. Alors s'était bien cela...? L'air de rien, elle remonta une fois de plus sa manche. Devait-elle aller se changer? Elle n'avait jamais voulu le mettre mal à l'aise en enfilant ces vieux bouts de tissus,...elle voulait seulement être plus à l'aise que dans son tailleur...!

Jess semblait retrouver ses esprits, c'est le moment qu'elle choisit pour lui présenter les deux nouveau choix qu'elle avait fait. Elle lui exposa le pour, le contre et tout ce qui allait avec. C'est alors que le téléphone sonna...!

Rory se leva d'un bond, laissant l'ordinateur à son ami pour aller décrocher. Le téléphone n'était pas loin, aussi elle ne lui laissa pas la chance de sonner plus de trois fois.


- Oui allo?

Son visage pallit sensiblement et immédiatement, elle se referma de tout son être. Les yeux fixés sur le sol, elle reprit d'un ton bien moins amical.

-Logan...c'est toi...! Que me vaut cet honneur?

Elle releva alors les yeux vers Jess. Elle aurait parrié qu'en entendant le nom de cet homme, le beau brun changerait lui aussi de comportement.

-Tu...quoi??

Elle ouvrit des yeux rond comme jamais.

-Mais...non attends mais Logan tu...tu ne peux pas voyons!!! Tu as pensé à moi??? Comment...

Un rire nerveux

-Oui je sais mais...

Un soupire accompagna sa lente glissade jusqu'à ce qu'elle attérisse au sol. Non ce n'était pas une bonne nouvelle, vraiment pas...

-Oui...je comprends...et j'ai combien de temps?

Toujours aussi froide, à présent sa voix laissait transparaitre la tristesse qui avait apparu dans son regard.

-D'accord...je ferai au mieux...oui. Oui c'est ça. A dans deux semaines...!

Elle resta de longues minutes le combiné toujours à l'oreille alors que visiblement son correspondant n'était plus là, puis elle raccrocha avant de parler d'une voix dévastée.

-C'était...Logan. Il doit emmenager à New York et il a...il me reprends l'appartement...

Cela traduisait mal l'horreur de la situation. Le retour de Logan dans sa vie passait encore, après tout ils s'étaient quitté en bon termes, il lui avait même loué ce sublime loft...! Non ce qui la dérangeait vraiment c'était...ce qu'elle allait bien pouvoir faire. Elle travaillait à New York à présent...! Elle ne pouvait pas quitter la ville, et elle ne trouverait pas un nouvel appart de si tôt. Et ou allait-elle mettre ses meubles entre temps? Elle devrait surement retourner à Stars Hollow le temps que tout s'arrange et...du coup...quitter Jess...!

Après avoir lâché un léger "oh pitié", Rory enfonça sa tête contre ses genoux et resta prostrée là, en oubliant même la présence de son invité.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Lun 28 Avr - 22:50

HJ : Bon d'accord, j'avoue ne m'être pas trop mal débrouillée pour le dernier post Razz
Mais je me suis sentie bien ridicule quand même ^_^
Je te rassure, ton post était parfait aussi Smile


Son regard. Il avait oublié qu’il y avait en lui un traître prêt à parler quand il essayait pourtant de se taire, prêt à divulguer ce qu’il cherchait à cacher. La plupart du temps ces deux petites billes lui étaient bien utiles, pour justement lui éviter d’avoir à ouvrir la bouche. Mais là, il aurait tout fait pour qu’elles se taisent !
Comment allait-il pouvoir vivre avec cette nouvelle révélation ? Elle était devenue une femme, qui en plus d’être belle, intelligente et drôle, ce qu’elle était déjà adolescente, avait considérablement gagné en séduction. Il n’avait clairement pas besoin de ça. D’autant qu’elle pourrait enfiler n’importe quoi, ça n’y changerait rien. Et dire qu’il lui avait fallu tout ce temps pour s’en rendre compte, c’était tout bonnement ridicule. Dans une autre situation il aurait presque pu en rire… Mais ce n’était clairement pas le moment.
Il savait qu’elle savait. Il l’avait aperçu immédiatement. Ça, en revanche, et dans le cas présent, était plutôt utile, cette façon qu’ils avaient de se comprendre parfois sans avoir besoin de parler. La façon dont elle avait réagi, son geste désinvolte pour se couvrir… Elle était adorable. Cette pensée lui tira un sourire tendre. S'il ne se connaissait pas si bien, s'il n'était pas aussi sûr de lui, il aurait sérieusement pensé en cet instant qu'il pouvait retomber amoureux d'elle.

Les annonces. Voilà. Il fallait regarder les annonces, avant de perdre totalement la tête. Il cédait peu à peu, de plus en plus, son terrain s’amenuisait, la tendresse, l’affection, l’attirance prenaient le pas sur sa raison.
Il s’était alors intéressé aux annonces, essayant de se concentrer au possible. L’une avait besoin de beaucoup trop de travaux pour le coup. L’autre, par contre, méritait que l’on s’y arrête plus longuement. Il s’apprêtait à appeler le propriétaire lorsque le téléphone sonna, il composait le numéro lorsqu’il entendit un mot, un court prénom de cinq lettres qui le crispa immédiatement. Laissant tomber son téléphone pour le moment il ne put résister à l’envie d’écouter la conversation. À mesure qu’elle parlait son cœur se serrait, il ne savait pas de quoi les anciens amants discutaient, mais ce dont il était certain c’est qu’il s’agissait de quelque chose de difficile pour elle, elle souffrait. En cet instant il était prêt à bondir comme une panthère, prêt à défendre la demoiselle, prêt à empêcher l’autre crétin de la blesser. Intérieurement il bouillait, extérieurement il ne bougeait pas. Il avait un mal fou à rester calme, mais tant qu’il ne connaissait pas le fin mot de cette histoire il préférait ne pas agir. Après tout, ce n’était peut-être pas si grave qu’il y paraissait.
À dans deux semaines… Cela fit autant de mal à Jess que cela le soulagea. Au moins, il pourrait toujours lui régler son compte à ce moment là… Mais cela voulait aussi dire qu’il allait venir, que Rory et lui allaient se voir et ça il ne le supportait pas vraiment. Bien entendu, tout ça n’avait rien avoir avec de la jalousie, n’est-ce pas ? Bien sûr, c’était simplement qu’il détestait cet abruti de tout son être, qu’il savait qu’il avait déjà fait souffrir sa compagne, et qu’il avait peur qu’il se fasse une joie de recommencer.
Dès qu’elle raccrocha il n’y tint plus et se leva pour aller la retrouver. Ce qu’il vit lui fit un mal impossible à exprimer. Elle avait l’air dans tous ses états. Il le détestait.

Alors qu’il s’accroupissait à ses côtés elle lui expliquait le pourquoi du comment. Et cela ne le fit pas décolérer. Comment osait-il se comporter avec elle de la sorte ? Comment pouvait-il la jeter à la rue en lui laissant à peine deux semaines pour se retourner ? Les gens qui ont de l’argent se croient vraiment tout permis… Du moins la plupart.
Avant de trouver une solution le plus urgent était de la calmer, de l’aider à reprendre ses esprits, de lui montrer qu’elle n’était pas seule, qu’il était là, avec elle, prêt à l’aider comme il l’avait toujours fait. Il la prit donc dans ses bras, un peu maladroitement, et ne put retenir un soupir, partagé qu’il était entre peine et colère. Mais ni l’un ni l’autre n’avait en ce moment le droit de s’exprimer. La priorité était Rory, sentir qu’il était désemparé n’allait pas l’aider, et savoir qu’il était en colère pourrait au contraire compliquer un peu plus la situation. Il prenait son mal en patience, mais ne se gênerait pas pour déverser sa haine dès qu’il aurait quitté cet appartement.


« Chut… Ensemble on va trouver une solution, d’accord ? »

C’était une promesse. Il lui promettait de faire tout ce qui était en son pouvoir pour l’aider dès à présent. Il était peut-être un peu naïf, mais restait persuadé que tant qu'ils étaient ensemble rien ne pourrait leur arriver, qu'ils surmonteraient le moindre obstacle qui leur barrerait la route.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Mar 29 Avr - 5:50

Dans ses bras, elle se senti soudain comme la plus vulnérable des créatures en ce monde. Il l'enlaçait...elle se blottit contre lui, rassurée par sa chaleur et ses mots. Cependant il était hors de question pour la jeune femme d'accepter l'aide de son ami. Elle s'en sortirait seule, au pire des cas, New York était rempli d'hôtels...et elle pourrait, si vraiment, donner la majorité de ses meubles à Madame Kim.

Elle avait les yeux fermés depuis l'instant ou il était arrivé, essayant de calmer ses sentiments après la nouvelle que Logan lui avait annoncé. C'était un sacré coup bas qu'il venait de lui faire. Pourtant elle les croyait amis. Visiblement le blondinet n'en pensais pas de même.

Mais elle ne voulait plus penser à lui, En ce moment entre les bras de l'homme qu'elle aimait, elle réussissait petit à petit à calmer ses peurs. Il était, contrairement à Logan, adorable de réagir de la sorte. Et qu'elle se sentait bien lovée contre son corps.


-Il doit avoir une bonne raison...il ne ferait pas ça sans une bonne raison...

Ces mots à peine audibles étaient sortis sans même qu'elle ne s'en rende compte. C'était la meilleure, il venait de la mettre à la rue et elle arrivait encore à lui trouver des excuses...! Un triste sourire s'inscrit sur ses lèvres alors qu'une de ses mains glissait vers le dos de son ami.

Oui, Jess avait raison - malgré le fait qu'elle refuserait son aide - elle s'en sortirait...elle n'était pas seule et elle trouverait une solution. Cette affirmation interrieure l'appaisa, alors elle leva lentement son visage vers lui, toujours entre ses bras, pour le remercier...mais à cet instant tout dérappa, elle pensait à un simple mot "merci"...mais le visage de Jess était si proche et leur étreinte si douce...son corps agit sans sa permission en déposant un doux baiser sur sa joue...

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Mar 29 Avr - 10:17

S’il y a une chose qu’il ne supporterait pas, c’est qu’elle refuse son aide. Contrairement à elle il connaissait la ville comme sa poche et, le plus important, il connaissait du monde. Ce qui, dans ce genre de situation, pouvait se montrer utile. Il ne pouvait de toute façon pas la laisser avec la perspective de dormir à la rue, et il ne pouvait non plus la regarder se démener seule. La seule chose qui le tracassait dans cette histoire c’est qu’il fallait agir vite – il ne voulait pas la laisser tant qu’il n’aurait pas de solution concrète à lui proposer – et que de ce fait il ne pourrait pas se planquer, comme il avait si bien l’habitude de le faire. Car s’il était du genre à aider son entourage, il était surtout de ceux qui faisaient tout pour assurer leurs arrières, pour leur faire croire qu’il n’y était pour rien… Quitte même à annoncer à Luke d’une manière qui n’appelait pas de réponse que le grille-pain s’était réparé tout seul. Mais là, il voyait mal comment rejeter la faute sur quelqu’un d’autre. Tant pis, il ferait avec.
Puis elle parla. Il se retint de lui répondre mais ne put s’empêcher de nier légèrement de la tête. Bien entendu qu’il avait une bonne raison, il était un sombre crétin qui ne respectait rien ni personne. Il ne comprenait toujours pas comment elle avait pu l’aimer… Du peu qu’il en avait vu Logan l’avait toujours traité, elle aussi, alors qu’il était censé l’aimer, comme une moins que rien. Et la voir se laisser faire de la sorte, lui trouver des excuses même, avait été insupportable. Et voilà qu’elle continuait. Il voulait bien entendre qu’elle était la personne la plus gentille qu’il n’ait jamais rencontré, mais dans le cas présent entre gentillesse et soumission complète il n’y avait qu’un pas.

Sentir la jeune femme entre ses bras était une félicité dont il aurait à présent du mal à se passer.
Ensemble ils étaient peut-être forts, mais elle seule, entre ses bras, avait l’air tellement fragile. Il avait la nette impression de pouvoir la briser s’il serrait trop fort. Pourtant, il savait bien que si elle était précieuse et gracile elle n’en était pas moins robuste.
Malgré le tragique de la situation il ne pouvait que profiter de cet instant près d’elle, se doutant bien qu’il n’y en aurait de semblables avant un bon moment. Il profitait de l’impression que lui laissait ce corps chaud, si délicat, contre le sien, de la sensation unique de sentir son souffle l’effleurer, son corps se mouvoir au rythme de sa respiration, de l’agréable odeur qui parvenait à nouveau à ses narines.
Puis elle releva la tête et, contre son gré, son cœur se mit à tambouriner à nouveau dans sa poitrine. À ce rythme là il allait mourir d’une crise cardiaque l’année prochaine. Pendant un millième de secondes ils s’étaient regardés en se demandant sérieusement ce qui allait se passer encore, comme s’ils n’étaient plus vraiment maîtres de leurs réactions devant tant d’intimité. Enfin, elle déposa un baiser sur sa joue.
Ce n’était peut-être pas grand-chose, pour le commun des mortels, mais lui sentit son cœur rater un battement. Pouvoir sentir ses lèvres, même si ce n’était que sur sa joue, provoquait en lui un mélange terrifiant entre trouble et délectation. Naturellement – et là était le problème, tout se faisait bien trop naturellement – sa main vint glisser dans les cheveux de sa compagne. Délicatement il vint poser la tête de la demoiselle sur son épaule et posa sa propre tête par dessus, le nez dans ses cheveux dont l’odeur ne tarderait pas à lui monter à la tête.

Alors qu’il caressait toujours ses cheveux, il murmura doucement.


« Au pire, je te trouverai une guitare. À être dehors, autant faire la manche. »

Il sourit doucement, sans pour autant bouger d’un millimètre. C’est fou comme il y avait des endroits où l’on se sentait bien. C’était le cas pour lui, dans cette position-ci pourtant par beaucoup inconfortable, profitant des moments, parfois simples, que lui offrait la vie.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Mar 29 Avr - 15:09

Rory, malgré les mauvaises nouvelles que lui avait apporté Logan, appréciait chaque seconde de leur proximité. Qu'il était bon d'avoir un peu de douceur en un tel moment. Dans deux semaines elle serait probablement de retour à Stars Hollow car il ne fallait pas rêver, elle ne retrouverait jamais une occasion comme le loft de Logan. Ainsi elle devrait retourner chez Lorelai. Mais en attendant, elle se trouvait dans les bras de l'homme qu'elle aimait et cet homme couvrait sa chevelure de milles caresses. Comment ne pas apprécier.

Il avait profité du silence de la belle pour lui affirmer qu'en cas de besoin, il pourrait toujours lui trouver une guitare. Cette remarque eu le mérite de la faire sourire. Se détachant du torse musclé du beau brun, - oh pas de beaucoup, juste ce qu'il lui fallait pour voir son visage - elle prit un air sérieux
.

- Tu as toujours les meilleures idées...! Je vais devenir guitarriste de rue!!


Puis n'y tenant plus, un sourire plus franc fit son apparition.

- Heureusement que tu es là.

Naturellement elle n'y pensait pas un instant. De plus elle n'aurait jamais pu, elle ne savait pas jouer de cet instrument. Mais elle le remerciait simplement d'être lui, d'être là et ... même si elle ne le devait pas, d'être venu la réconforté.

Parce qu'elle savait que le jeune homme mettrait bientôt fin à leur étreinte, Rory revint tout contre lui.

-Encore un petit moment...

Elle n'avait pas conscience d'avoir parlé, totallement prise dans une petite bulle de bien être grâce à lui.

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deer hunter [PV] - Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum