Une journée agréable [PV] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Sam 19 Avr - 22:36


Rory & Jess
Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse.
André Gide

Et voilà, il venait de mettre un pied chez Rory.
Si on lui avait dit ça ce matin, alors qu’il se levait convaincu de passer la journée à travailler, il n’y aurait très certainement pas cru. Il n’aurait pas été plus crédule il y a quelques minutes, quand elle lui avait dit qu’elle ne voulait plus aucune relation avec les garçons, relation de quelque sorte que ce soit. Au final, il aurait dû lui dire qu’elle n’avait qu’à faire comme s’il était une fille, car il pourrait jurer qu’il était aussi inoffensif que l’une d’elles.

Il se retourna vers elle à peine entré, un sourire à la fois heureux et tendre illuminant son visage.
Elle était incroyable comme petit bout de femme. Elle était intelligente, brillante même, avait une carrière exceptionnelle qui s’ouvrait à elle, elle était adorable, d’une gentillesse peu commune… Et en plus de cela tout simplement sublime. Parfois, Dieu n’était pas très juste lorsqu’il créait les êtres humains. Il y avait des gens bêtes, ignares, et d’une laideur à faire pâlir un mort… Et à côté il y avait Rory. Il y avait sa mère aussi, parce que même si elle ne l’appréciait pas, lui devait avouer que c’était une sacrée femme. D’ailleurs, il l’aurait aimé juste pour avoir mis son amie au monde, mais il faut dire que Lorelaï avait bien d’autres qualités.
Bref… Ce n’était pas vraiment le moment de penser à Lorelaï, car penser à elle, c’était penser à Luke, et penser à eux c’était penser à la façon ignoble dont il avait pu les traiter tous les deux. C’était loin d’être le moment pour se fustiger avec le passé, alors que l’avenir lui appartenait, alors qu’il était en tête avec la plus incroyable des femmes. Oui, oui, je vous jure, il était tout de même aussi innocent qu’une petite fille, aussi inoffensif que l’agneau qui vient de naître.

Il observa la demoiselle. Elle avait l’air heureuse, elle aussi… À la voir ainsi il avait franchement du mal à croire qu’il y a quelques instants à peine elle avait les yeux emplis de larmes, qu’il y a quelques minutes elle lui avait dit qu’elle ne vivait plus que pour son travail. Elle avait, à ce moment, l’air tellement pleine de vie. Il ferait tout pour la dissuader de continuer sur cette voie, car il était persuadé, pour y être passé, que ce n’était pas le chemin à suivre. Se morfondre, pleurer sur son sort, essayer tant bien que mal de se protéger produisait l’effet inverse de celui que l’on cherchait, car conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à la tristesse. En effet, il valait mieux se battre, car c’était déjà faire quelque chose, et que c’était le mouvement le début d’une vie heureuse et non pas l’inaction. Et s’abandonner à la tristesse, indéfiniment, n’était pas salvateur, bien au contraire, se renfermer c’était décupler son malheur au lieu d’essayer de le faire disparaître.

Mais encore une fois, ce n’était pas tellement le moment de penser à cela.
Alors que, jusqu’à présent, il n’avait fait qu’observer sa compagne il se décida à poser les sacs à terre et à observer le lieu qu’il venait de découvrir.
C’était un loft ce qui, par définition, voulait dire que l’habitation était assez ouverte, ici on se sentait respirer – pas comme chez lui où il se dirait plus volontiers étouffé… encore que ça n’avait peut-être pas grand chose à voir avec la demeure en elle-même. C’était aussi très lumineux. Le soleil jouait sur les murs, créait des contours et des formes dont il ne devinait pas le sens. Par la seule fenêtre qu’il voyait de là où il était il pouvait voir quelques immeubles en face, plutôt petit contrairement à Manhattan – ça aussi c’était moins étouffant, encore qu’il avait l’habitude pour avoir passé la majeure partie de sa vie ici.
Il n’eut qu’un seul commentaire :


« Joli. »

Il était clair qu’il ne fallait pas s’attendre à des explosions de joie intense de la part du jeune homme. Heureusement, sa compagne en avait l’habitude et, étrangement, dès leur première rencontre, était passée outre ce trait de caractère qui, déjà, en insupportait plus d’un. Ça et le fait qu’à l’époque quand il ouvrait la bouche c’était rarement pour faire des courbettes, et on comprenait facilement pourquoi il avait du mal à se faire des amis.
Ici, des amis il en avait, des vieux, des plus récents. Les vieux parce qu’il les connaissait depuis son enfance, enfance où il était tout de même plus agréable, et parce que, la plupart du temps, ils avaient grandi de manière assez similaire à lui. Les récents parce que, mine de rien, le jeune homme avait fini par se sociabiliser plus ou moins… Pour qui le connaissait c’était à peine croyable.


HJ : Désolée, j'avais vraiment, mais alors vraiment rien à dire Razz


Dernière édition par Jess Mariano le Dim 20 Avr - 23:55, édité 1 fois

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Sam 19 Avr - 23:23

Jess...chez elle. Rory ne pouvait pas y croire et pourtant en refermant la porte et se retournant vers lui, elle fut bien obligée de l'admettre. Le bel homme qui avait jadis fait battre son coeur jour et nuit à Stars Hollow se trouvait aujourd'hui face à elle, tel un mirage baigné par la lumière du jour.

Soupirant, appaisée, elle le contourna pour prendre les sacs qu'il avait posé à terre et se dirigea vers la cuisine pour en ranger le contenu. C'est alors que Jess lâcha un "joli*, pour l'appartement sans nul doute.

Souriante, elle tourna un instant la tête vers lui


-Merci, ce n'est pas encore très rempli mais...j'y travaille...
Pas très rempli? Quel doux euphémisme pour le décrire...! C'était premièrement un espace sans presque aucun mur. Ainsi les pièces se succédaient et se cotoyaient. Près d'une cuisine de style industriel, se trouvait une table réhaussée entourée de hauts tabourets. Un peu plus loin, le salon se composait d'une cheminée -  devant laquelle tronnait un tapis qui ma fois avait l'air bien confortable - mais aussi deux petites tables basses devant un grand canapé. Quant à la TV, elle trônait au milieu de la pièce.

Puis venait sa chambre, masquée par des voilages qui faisaient office de murs...

*heureusement qu'ils sont tirés...je n'avais pas prévu de la visite...*

Et enfin, les seuls murs de la pièce étaient réservés à la salle d'eau - que certains appellent plus volontier la salle de bain. La visite visuelle se continuait er finissait enfin par les grandes fenêres innondant la pièce de lumière, et enfin - le meilleur pour la fin - une énorme biboiothèque remplie à rabord avec dans ses rayons l'oeuvre d'un certan Jess Mariano...

ça y était. Rory venait de finir de tout ranger et pourrait désormais s'occuper exclusivement de son invité. Elle lui avait déjà proposé de s'installer au bar. Il ne restait pous qu'à le rejoindre mais avant...


-Comment prends-tu ton café? Je n'ai pas la prétention de rivaliser avec ton oncle mais je peux toujours essayé...!

Ce disant, elle ramenait devant Jess un sucrier er de quoi grignoter avant de repartir près de sa machine à café

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 20 Avr - 0:23

Pour Jess il y avait encore quelque chose de plus incroyable que de se savoir chez elle – quelque chose, donc, de vraiment très incroyable, c’était de la savoir ici, à New York. Elle habitait ici, elle vivait ici, cela faisait des mois qu’ils habitaient à quelques grands pâtés de maison l’un de l’autre, quelques mois qu’elle pouvait voir ce qu’il voyait, sentir ce qu’il sentait, aimer ce qu’il aimait… Et ça, par dessus tout, était pour le jeune homme inconcevable. Voilà qu’elle allait devenir, à la longue – si tant est qu’elle reste – une plus ou moins réussie new-yorkaise. Si cela devait advenir il aurait l’impression, pour le coup, de pouvoir tout partager avec elle – sauf peut-être son exaspération face à Los Angeles, car il n’était pas certain qu’elle y ait déjà mis les pieds. En effet, il aimait New York autant qu’il ne supportait pas LA, une ville remplie de drogués – à cette époque il avait déjà sa mère à la maison, ça lui suffisait et lui avait donné un point de vue plutôt négatif sur ce point – et de babas cools – là aussi sa mère lui suffisait.
Tout cela pour dire que s’il se retrouvait, tout à coup, dans son lit et comprenait que tout ceci n’était qu’un rêve il le croirait sans peine tellement cela semblait irréel. Si seulement c’était arrivé quelques années plus tôt… Peut-être auraient-ils eu leur dernière chance… Mais il ne le regrettait pas, parce que finalement c’était ça la vie, quelques chances, beaucoup d’occasions manquées, et qu’ils seraient peut-être plus malheureux à l’heure actuelle si tout s’était déroulé comme ils l’avaient voulu.

À la remarque de la demoiselle il jeta un nouveau coup d’œil à ce qui l’entourait. Pas très rempli, peut-être, mais charmant tout de même.


« Justement, j’aime bien. »

Il faut dire qu’il avait vécu une bonne partie de sa vie dans des lieux où il y avait en fait de meubles le strict minimum – et encore. Aussi, il avait fini par aimer cette ambiance, cette impression de camper, presque, avec un toit au dessus de la tête. Au moins, le jour où il vivrait seul il ferait des économies pour les meubles. Le seul meuble qu’il jugeait vraiment très utile – en dehors des indémodables matelas, chaises et table – c’était une bibliothèque. On ne pouvait vivre sans bibliothèque, ou alors il fallait prendre le risque de finir enseveli sous les bouquins… Et même s’il y avait pire mort, il tenait quelque peu à la vie.
En parlant de bibliothèque… Elle lui avait proposé de s’installer au bar, ce qu’il avait dans un premier temps respecté. Mais lorsque son regard avait été attiré par le meuble regorgeant de livre il se releva automatiquement et s’approcha de façon désinvolte du nouvel objet de son intérêt. Du regard et du bout des doigts il parcourut les rayons, titre après titre, auteur par auteur. Si l’on avait pu superposer une image du passé avec cette image présente les concordances auraient été frappantes. En effet, n’importe quel fin observateur y aurait vu des ressemblances troublantes avec sa première rencontre avec Miss Gilmore. Lui n’y prêta pas attention, il faut dire qu’il ne pouvait se regarder faire.
Elle revint de l’endroit où elle était passée, Jess ne savait même pas d’où, et c’est d’une oreille distraite qu’il l’écouta parler. Décidément, même la plus chère de ses amies passait après l’amour de sa vie : la littérature. Enfin, il détourna la tête. Non sans avoir, au préalable, fait se pencher un petit livre en le tirant par la tranche du dessus à l’aide de son doigt.


« Le plus fort possible… Et dans une mug assez grand pour son âge. »

Façon étrange de dire un gros mug, mais après tout c’était une façon comme un autre.
Il pointa alors le livre dont il avait sorti la tête.


« Tu as raison de le garder, il ferait un bon combustible, ironisa-t-il en désignant d’un léger coup de tête la cheminée. »

Il ne fallait pas être devin pour savoir de quoi il voulait parler. C’était forcément un auteur qu’il n’appréciait pas beaucoup, ce qui réduisait la liste mais pas tant que ça, comme Ayn Rand, qu’il n’appréciait guère et que Rory aimait tant. La liste ne se composait que d’un seul et unique nom si l’on comprenait qu’il avait assez de respect pour les livres, et leurs auteurs, pour ne pas les bruler tout de même. Il n’y en avait plus qu’un pour lequel il n’avait pas vraiment de respect.
Il repoussa alors le livre, dont le titre, Subsect, laissait même sur la tranche la place d’écrire le nom de l’auteur, Jess quelque-chose, avec ses congénères. Et s’approcha de nouveau du bar.



C’est alors qu’il s’éloignait qu’il eut un de ces flashbacks, mais plus vrai que nature celui-là :

Spoiler:
« JESS: So, I didn't just come here to chat. I wanted to show you something.
RORY: Right. You said that.
JESS: And I didn't think you'd believe it if I didn't show it to you in person.
RORY: Oh, color me curious. A book. The Subsect. Written by Jess Mariano.
JESS: That's no misprint.
RORY: You wrote a book?
JESS: A short novel.
RORY: You wrote a book?
JESS: And through a fluke I got it to these guys that have a small press, and they read it, I don't know if they were high or something, but they decided to publish it!
RORY: You wrote a book.
JESS: There's no money in it. They only printed, like, five hundred of them. Believe me, I'm not quitting my day job.
RORY: But - you wrote it. You wrote a book.
JESS: Yeah, I know, it's hard to believe.
RORY: You sat down and wrote a novel.
JESS: Author distributed, too. That's what I'm doing here. I'm going around, begging independent bookstores to put it in stock. Got it in a few.
RORY: Cool! Where?
JESS: Around.
RORY: I want to see it in a store!
JESS: I can give you the addresses.
RORY: You know what I'm going to do when I see it in a store?
JESS: What?
RORY: You know that section toward the front, the staff recommendations? I'm going to grab a copy of your book and put it in that section. And then I'm going to write my own little recommendation on a card and attach it so people see it and buy it.
JESS: Read it first. That way you can discourage people from buying it.
RORY: No way. I know it's good. Jess, you've got such a great brain. I knew that if you could just sit down and stop shaking it around you could do something like this. I knew it. I knew it.
JESS: I know you did. »

Il eut un vague sourire et retourna s'assoir docilement.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 20 Avr - 8:11

Décidement la situation était étrange, se retrouver à New York...chez elle...avec Jess!! Si on le lui avait dit quelques années plus tôt, elle ne l'aurait certainement pas cru! Et pourtant c'était bien réel. Mais curieusement, cette situation lui emplissait le coeur d'une certaine chaleur, oui,...en cet instant la jeune Gilmore se sentait pleinement heureuse et elle savait pertinnement à qui elle devait ce sentiment.

Retournant son regard quelques instants vers lui, elle ne fut pas surprise de le trouver près de sa bibliothèque, il ne manquerait pas de le découvrir et elle attendait déjà sa réaction.

La machine en avait bientot fini avec le café de Jess lorsque ce dernier pris la parole pour, bien entendu, ridiculiser son ouvrage. Elle s'y attendait tellement qu'elle se contenta de sourire en niant vivement de la tête. Tout ce qu'elle dirait ne pourrait être cru par le jeune homme mais la vérité, c'est qu'elle aimat beaucoup ce bouquin - tout comme Luke d'ailleur qui, si fière de son neveu, avait installé le-dit livre bien en évidence derrière le contoire.

Alors qu'il revenait s'asseoir, Rory ramenait les cafés. Celui de Jess servi dans un grand mug comme il le lui avait demandé, le sien, dans une simple tasse. Elle vint ensuite s'installer en face de lui et saisi immédiatement le sucrier. Un café non-surcé n'était pas digne d'un bon café, ce à quoi elle rajouta une tombée de crème. Ce faisant, elle releva les yeux sur son invité.


- Je n'arrive pas à croire que tu sois réellement là...ici...à New York et...chez moi!!!

Portant la tasse à ses fines lèvres, elle en bu une gorgée du liquide avant de poursuivre.

- Alors dit moi!! Je veux tout savoir de toi!!! Que s'est-il passé pour toi depuis...

Depuis leur dernière rencontre...depuis ce jour ou ils avaient échangé leur dernier baiser... à Philadelphie...

Elle se raccla un peu la gorge avant de poursuivre

- ...depuis la dernière fois...

Elle noya à nouveau ses lèvres dans le nectar fumant qui remplissait sa tasse

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 20 Avr - 18:28

Il sourit, l’un de ces sourires francs dont il avait le secret et qui montrait à quel point, lui aussi, était heureux. Car il était heureux d’être ici, avec elle, heureux que le destin, pour la cinq-centième fois, les ait réunis. Car cela se passait toujours de la sorte entre eux, ils se voyaient, puis disparaissaient, puis se retrouvaient, le plus souvent de façon fortuite, et repartaient… Mais au final le destin était toujours là pour les rassembler.

« Moi non plus je n’y crois pas. Rory Gilmore, journaliste à CNN, à New York… Qui aurait pu le prévoir ? »

S’il avait su, s’il s’était rappelé plutôt, à quel point il était bon de la revoir il l’aurait certainement appelé. Mais voilà, les souvenirs s’estompaient à une rapidité flagrante, et s’il ne pouvait oublier les bons moments – comme les plus durs – qu’ils avaient passé ensemble, leur intensité disparaissait dans le trou noir du temps. C’était le cas pour les bons moments, du moins, car le cerveau a cette étrange faculté à occulter plus facilement les bons moments, les meilleurs sentiments, que les pires. Ces derniers, en revanche, restent présents et avec une intensité semblable bien plus longtemps, car ils se nourrissent de leur hôte, et toujours sont prêts à le détruire.

Le jeune homme attrapa à son tour son café et fit couler dedans une bonne dose de sucre. Car il détestait par dessus tout le café fort, cependant, il avait bien besoin d’un shot de caféine pour arriver à travailler aussi durement qu’il le faisait tout en restant éveillé. Aussi avait-il pris l’habitude de mettre autant de café que possible, mais de le sucrer aussi au maximum, histoire de faire passer le goût.
Alors qu’il portait le liquide brûlant à ses lèvres il n’avait de cesse de l’observer, caché à moitié derrière sa tasse. Jusqu’au moment où elle se remit à parler.
L’allusion à leur dernière rencontre lui fit vivement et tout aussi involontairement détourner le regard. S’il était guéri de Rory il restait des sujets sensibles, et celui-là, en particulier, n’était pas agréable.
Il se sentait tellement ridicule, stupide même. Il avait passé des années à aimer une femme qui, elle, avait définitivement tourné la page. Il y avait cru sans cesse, malgré le nombre de fois où elle l’avait repoussé. La dernière avait été la fois de trop, mais il se sentait idiot d’avoir mis si longtemps à comprendre. Lui en avait souffert, abominablement. Il avait souffert de continuer à l’aimer irrémédiablement, il avait souffert d’être successivement repoussé, il avait souffert de ne pas vivre, de passer sa vie à l’attendre… Mais là, ce qui le gênait ce n’était pas la souffrance qu’il avait ressenti mais ce qu’avait dû en penser sa compagne. Elle en avait certainement rit, la surprise passée, elle avait dû trouver cela flatteur mais totalement ridicule. Elle devait avoir eu l’impression de pouvoir lui faire n’importe quoi sans qu’il lui en tienne rigueur et, malheureusement, elle avait eu raison. D’ailleurs, elle avait été trop loin avec lui, elle avait été prête à lui faire de la peine pour se venger de Logan. Et si, au final, elle n’était pas arrivée à trahir son copain, elle n’en avait pas moins fait de mal à Jess.
C’était peut-être ce qui l’avait réveillé d’ailleurs. Il était trop faible face à elle, l’amour le rendait bien trop vulnérable… Elle avait tenu son bonheur et son désespoir dans sa main pendant trop longtemps et en avait profité, cela n’avait plus été tolérable.

Il était étrange de se dire que ce baiser échangé à Philadelphie serait, à tout jamais, leur dernier baiser. Il aurait préféré quelque chose de mieux, de moins teinté de mauvais souvenirs… Un baiser où les deux protagonistes étaient amoureux lui semblait le minimum.
Cependant, leur dernier baiser avant celui-ci, celui qu’ils s’étaient échangés avant qu’il ne fuit Stars Hollow pour aller retrouver son père n’était pas vraiment meilleur, vu les circonstances dans lesquelles il s’était déroulé… À croire qu’ils étaient condamnés à avoir l’un de l’autre des dernières images néfastes. Car cela ne s’arrêtait pas là, à chaque fois qu’ils se voyaient après un long moment leur dernière rencontre avait été un désastre. Super comme relation…

Bref, revenons-en à nos moutons. Car si les souvenirs ne sont pas terribles en cet instant le présent n’était pas beaucoup mieux. Enfin, j’exagère très légèrement, car il était heureux, mais se retrouvait soudainement un peu embêté, comme coincé. Il voyait mal, à présent, comment passer sous silence son histoire avec Lena tout en parlant de ces deux dernières années ?
Il n’avait pas le choix et ne devrait pas tarder à mettre les deux pieds dans le plat, il s’en doutait. Comment réagirait-elle, celle qu’il avait aimé pendant si longtemps, qui ne l’avait plus vu avec la moindre femme depuis qu’ils s’étaient séparés ? Elle pouvait s’en sentir, quelque part, blessée, car elle n’était plus la seule femme qui comptait dans sa vie. À cause d’une question d’orgueil ces sujets étaient souvent des plus délicats.


« J’ai vécu encore quelques temps à Philly. La libraire marche de mieux en mieux d’ailleurs. En général, les journalistes indépendants qui font le déplacement sont plutôt cléments dans leurs articles… »

Oui, il essayait de gagner du temps, il aurait presque été capable de raconter la météo de Philadelphie mois par mois si cela pouvait retarder l’échéance… Mais se cantonner à des choses qui, au moins, avait un intérêt, n’était pas une mauvaise idée.

« Puis d’un commun accord on a décidé que je n’étais pas obligé de gérer les affaires depuis là-bas, et que je pouvais tout autant rentrer à New York, ce que j’ai fait. »

Finalement, du moins pour l’instant, il ne s’en sortait pas trop mal que cela… Du moins tant qu’elle ne posait pas trop de questions.
C’était ridicule, car s’il recommençait à se voir régulièrement il ne pourrait pas lui cacher bien longtemps… Et elle risquerait même, au contraire, de trouver étrange le fait qu’il ne lui ait pas dit avant.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 20 Avr - 19:10

La vie de Jess semblait toute tracée. Il avait une superbe librairie en pleine expension...il était devenu auteur...! Rory était sincèrement très fière de lui. Qui aurait pu deviner que oe jeune homme débarqué à Stars Hollow voilà maintenant quelques années de cela allait en arriver là ou il se trouvait aujourd'hui.

Posant sa tasse sans le lacher du regard, Rory décida de poursuivre son interrogatoire. La curiosité était peut être un mauvais défaut mais Rory n'en avait pas honte de l'avoir. Et puis connaissant Jess, il ne se priverait pas pour l'arrêter si elle allait trop loin.


-Oh je vois... et puis comme ça tu pourras peut être un jour en ouvrir une ici...et puis ce sera Londres, Paris, Tokyo même!! Oh tu imagines!!!!

Restait une question qui lui brulait les lèvres mais...qu'elle brûlait de lui poser...Une question qui à n'en pas douter la chamboulerai qu'il réponde positivement ou...négativement...!

Cette question était délicate et...pour ne pas qu'il puisse lire le trouble dans ses yeux au moment de la révélation, Rory se releva sous le pretexte de devoir prendre quelque chose en cuisine


-Et...sinon...tu es marié? fiancé ?

La réponse coulait de sens. Jess était d'une beauté très attirante et... il ne l'avait certainement pas attendu sachant comme ils s'étaient séparés. Le ventre serré d'appréhension à quelques sedondes du verdict, Rory s'occupait à chercher elle ne savait trop quoi elle ne savait trop ou...

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 20 Avr - 20:37

Il sourit à la jeune femme. Décidément, elle avait toujours le même don pour s’emballer même lorsqu’il n’y avait pas de quoi. Elle était toujours trop enthousiaste, comme lorsqu’il lui avait montré son livre… C’était amusant à voir.
Depuis que Jess était à peu près arrivé à faire quelque chose de sa vie, elle l’avait toujours projeté dans une vie plus grande que ne l’était la sienne. Elle semblait voir en lui quelque chose qui échappait au jeune homme, elle le voyait comme un grand auteur, à la tête d’une dizaine – voire d’une centaine – de librairie à travers le monde… Et il y croirait presque, à son tour, s’il se laissait noyer dans l’océan de ses yeux.
Cela aurait pu être effrayant. On pouvait prendre cela comme une idéalisation de la réalité, un placement d’objectifs impossibles à atteindre… On pouvait avoir l’impression qu’elle finirait par être déçue, parce qu’il y avait peu de chance qu’il arrive un jour là où elle attendait qu’il arrive. Mais, lui, n’en avait pas peur. Parce qu’il savait que si elle rêvait, elle ne prenait pas ses rêves pour des réalités. Parce qu’il savait qu’elle serait fière du moment qu’il continuerait d’avancer. Parce qu’il savait que lorsqu’il ferait autre chose, elle aurait ce même regard, ce même sourire, ce même enthousiasme. On avait l’impression, à ses côtés, de pouvoir déplacer des montagnes… En sa présence il se sentait plus fort, pas plus petit.


« Je vais en ouvrir une ici, déjà. Pour le reste... On verra, hein ? »

Et voilà. La question fatidique. À présent qu’elle était arrivée il voyait comment il aurait pu se défiler, en lui renvoyant les questions, en lui demandant de lui raconter en détail ce qu’elle avait fait avec Obama, en lui faisant parler de son nouveau travail… Mais à présent c’était trop tard, il le savait, et rageait intérieurement de ne pas y avoir pensé avant, lui pourtant si habile, en général, pour détourner les conversations. Mais après tout, il fallait bien qu’il le fasse… Alors maintenant ou plus tard, cela ne changerait rien.
Sauf que Jess n’était qu’un être humain, et un être humain pense toujours que plus tard c’est mieux. Parce que si elle devait mal réagir il aurait préféré que ce soit le plus tard possible, qu’ils aient avant eu le plus de temps possible pour être heureux. De ce point de vue, il lui en voulait presque d’avoir posé la question. D’autant qu’elle avait l’air aussi gênée que lui d’en parler. Alors à quoi bon ?

Cependant, sa première réaction fut de rire, lui, se marier ? Il y avait peu de chance que cela arrive un jour… En même temps, il ne fallait jamais dire jamais. Il n’y avait qu’à voir Luke, il n’avait pas l’air du style à se marier, et pourtant il l’avait été.


« Bien sûr, marié, des enfants, un monospace et un labrador… La vie parfaite. »

Il reprit son sérieux et soupira. C’était le moment ou jamais de lui dire, il le savait, il le sentait.

« Je… vois quelqu’un. »

Quel bel euphémisme ! Il était avec elle depuis plus d’un an, ils vivaient ensemble… Les mots étaient un peu faibles. Pour une raison simple, il essayait tant bien que mal de minimiser tout cela aux yeux de la demoiselle.
À son tour il détourna la tête, juste au cas où il prendrait l’envie à sa compagne de se retourner. Il regardait donc à travers la fenêtre la nuée d’oiseaux qui passaient dans le ciel lorsqu’il lâcha, à demi-mot, presque à contre cœur.


« Elle s’appelle Lena. »

À présent, il ne restait qu’à attendre sa réaction, les yeux toujours fixés sur la fenêtre comme s’il y avait là le plus intéressant des spectacles. Il se crispa légèrement, ne sachant pas s’il allait avoir droit à la tempête, le calme plat ou une froideur sans nom.
Une fois encore, c’était idiot… Après tout, il n’avait pas à s’excuser d’avoir refait sa vie… Elle l’avait fait bien avant lui, non ? Et puis, elle pouvait aussi prendre cela comme une preuve de plus qu’il avait, enfin, tourné la page.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 20 Avr - 21:34

Le sang de Rory ne fit qu'un tour lorsque Jess lui annonça être marié et avoir tout le confort qui allait avec cette petite vie, mais bien vite elle se rendit compte que ce n'était que l'ironie du jeune homme qui s'était exprimée à sa place et de ce fait, elle eu un petit sourire soulagé.

Mais ce dernier n'allait pas duré. Encore inconsciente de la nouvelle qui l'attendait, Rory sorti un plat d'une armoire dans le but d'y mettre quelques biscuits.

Soudain il reparla, il voyait quelqu'un, un femme du doux nom de Lena. Rory ne sut pas exactement ce qui se passa à cet instant mais...le plat lui glissa des mains dans un grand fracas. Immobile, laissant le silence reprendre le dessus sur le bruit, la jeune femme resta plantée là, à fixer ce plat désormais réduit en petits morceaux à ses pieds.

Que lui arrivait-il? Jess ne lui avait pourtant pas annoncé la fin du monde...il était juste amoureux...ce qui était une bonne chose pour lui après tout!!! Elle n'avait pas à se mettre dans des états pareils...alors pourquoi ne pouvait-elle pas bouger??

Il fallait dire quelque chose!! Il le fallait sans quoi Jess allait se posers des questions. Sans toujours un seul mouvement, le regard toujours fixé sur les débris de porcelaine, Rory articula peiniblement un doux


- Pardon, le plat m'a échappé...je suis si heureuse pour toi. Quelle bonne nouvelle....!

Si seulement le ton de sa voix avait pu être un peu plus enjoué...mais tel que les mots étaient sortis, nulle chance que Jess ne gobe ce gros mensonge...

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 20 Avr - 21:51

Et la réaction ne tarda pas à arriver. Un plat tomba avec fracas sur le sol. Si Jess sursauta il n’eut même pas le réflexe de se retourner pour voir ce qu’il s’était passé. Il resta aussi immobile qu’une statue de marbre, et attendit. La tête légèrement rentrée dans les épaules, par réflexe, bien que sa tête ne se soit pas trop baissée, il attendait simplement qu’elle explose, l’injurie, crie… Dise quelque chose… Car c’est bien ce qui allait se passer, non ? Elle venait de faire tomber, volontairement ou involontairement, un récipient sur le sol, alors elle allait exploser, forcément… Et il ne ferait pas beau être Jess Mariano.
Mais rien ne se passa, dans un premier temps. Alors il bougea enfin, le plus lentement possible, pour observer la jeune femme. Ce qu’il vit lui fit sincèrement mal au cœur. Elle avait tout à coup l’air si petite, si perdue…
Il ne comprenait vraiment pas pourquoi. Il s’était attendu à ce qu’elle soit soulagée, à ce qu’elle soit énervée, à ce que son orgueil en ait prit un coup… Mais certainement pas à la voir comme ça, elle avait presque l’air triste. Sauf que ce n’était pas possible, parce qu’il n’y avait aucune explication rationnelle qui viendrait appuyer ce sentiment.
Il se levait déjà lorsqu’elle ouvrit la bouche. Ses paroles lui arrachèrent un soupir bien involontaire… Il savait qu’elle essayait de préserver les apparences, mais pas une seule seconde cela n’avait fonctionné. Et il était attristé de la voir ainsi.

Il s’approcha alors, doucement, sans la quitter une seule seconde des yeux. Ses yeux, d’ailleurs, étaient grands ouverts, ses sourcils légèrement froncés, l’air à la fois préoccupé, surpris et peiné. Il savait qu’il n’aurait jamais dû lui dire…
Une fois placé devant elle il ne jeta qu’un bref coup d’œil sur son visage avant de se baisser pour ramasser les bouts qui gisaient au sol, il aurait plus manqué que quelqu’un se blesse.


« Te fatigues pas, t’es pas forcé de me mentir. »

C’était sorti tel quel… Et il aurait mieux fait de tourner sept fois la langue dans sa bouche pour parler. Parce qu’il était triste pour elle, et tout ce qu’il arrivait à lui servir c’était des reproches. Il aurait aimé lui poser des questions, essayer de comprendre ce qu’il se passait, trouver les mots qui la calmerait… Il aurait aimé la prendre dans ses bras, la serrer contre lui pour lui faire comprendre qu’elle n’avait pas de raison de s’inquiéter – sans même savoir pourquoi elle s’inquiétait… Au lieu de cela il ramassait idiotement des morceaux de porcelaine, parlait à peine et pour ne rien dire de constructif. Parfois, il s’insupportait.
Vous a-t-on déjà dit qu’il n’était pas doué pour les sentiments ?

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 20 Avr - 22:17

Les mots de Jess avaient mis fin à son état second. Quand était-il arrivé pour ramasser tout ce bazard? Elle ne l'avait même pas entendu ni vu approcher...! Se baissant lentement, Rory entepris à son tour de nettoyer ce désastre - un plat de Lorelai en plus...!!!

Avec précaution, elle ramassait de petits morceaux et les déposait dans sa seconde main...réflichissant en silence aux dernières paroles de son invité. Mentir? Elle n'aimait pas cela, elle avait toujours été franche dans sa vie et...

Mais pourquoi Jess ramassait-il ces morceaux?


-Tu n'as pas à faire ça...je m'en occupe

Avait-elle lâché dans un murmure avant de tourner la tête distraitement dans la direction de la poubelle. La seconde suivant, sa main se posait sur une substande chaude,... confortable et douce...et sans être un géni elle comprit que ce n'était pas de la porcelaine.

Tout se passa alors très vite. Rory eu un geste de recule plus rapide qu'un éclaire

*sa main...c'était sa main!!*

Troublée, elle se releva, la tête entre les mains et s'éloigna pour faire les 100 pas dans le salon histoire de se débarasser ce ce trouble.

*Il doit me prendre pour une folle,,,d'ailleurs il a surement raison! Mais que m'arrive-t-il!? JE ne ressens plus RIEN pour Jess!! Jess...c'est...le passé!!! Il est en couple, grand bien lui fasse!! QU'il soit heureux...et il le sera!!!!*

Sentant le regard inquiet et perdu de Jess vers elle, elle se stoppa net, dos à lui et un rire nerveux lui échappa


- Excuse moi, tu pourras mettre ça sur le compte de la fatigue...

Niant de désespoir, elle continua plus doucement¨

-Je n'aurais jamais dû te proposer ce café je...je savais que ce n'était pas une bonne idée!!!

Un nouveau silence, puis un soupire

-Quel est son nom déjà? Lena...? C'est très joli...! Elle...elle doit t'attendre, tu devrais rentrer....!!

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 20 Avr - 22:52

Lorsqu’elle parla il releva à peine les yeux et se contenta, pour toute réponse, de nier de la tête. Premièrement, il fallait bien qu’il s’occupe, sans quoi il ferait en ce moment même les cent pas dans la pièce pour essayer de trouver des réponses à ce comportement. Secondement, il était dans sa nature d’aider les autres, alors il ne voyait pas pourquoi il s’en priverait cette fois-ci.
Alors qu’il était retourné à sa besogne la main de Rory vint se poser sur la sienne. Immédiatement, ce contact le raidit. Il aurait aimé retirer sa main, mais plus aucun muscle ne semblait vouloir répondre. Il détestait le moindre contact qu’il pouvait avoir avec elle, il ne supportait plus depuis longtemps qu’elle soit trop près de lui, qu’elle le touche, que leurs corps se frôle… Et à cet instant plus que jamais.
Lorsqu’elle s’en rendit compte la main disparut enfin et Jess retrouva la pleine possession de son corps. Aussitôt, laissant tomber là son travail, il s’assit, adossé à un meuble dont il se fichait bien de savoir la destination première. Si il y a quelques secondes il faisait tout pour ne pas l’observer il ne la lâchait maintenant plus des yeux alors qu’elle traversait la pièce de long en large.
Il avait plié les genoux et posé ses bras dessus et il semblait attendre quelque chose. Alors qu’intérieurement il était toujours aussi perdu, attristé mais un sentiment nouveau commençait à naître en lui : de l’agacement, agacement qui, à ne pas douter, mènerait à de la colère s’il n’était pas vite étouffé. Il ne la comprenait pas, il ne savait pas ce qu’elle attendait, ce qu’elle voulait, tout et son contraire lui déplaisait et la mettait dans des états difficiles à imaginer… Il n’en pouvait tout simplement plus.

Il s’accorda alors quelques instants de répit pour réfléchir. Se pourrait-il que… Ah non, elle ne pouvait pas lui faire ça. Elle ne pouvait pas le repousser sans cesse pour des raisons diverses et se rendre compte qu’elle éprouvait peut-être quelque chose pour lui maintenant que lui n’éprouvait plus rien. Elle ne pouvait pas lui reprocher d’abord de ne penser qu’à elle jour et nuit alors que tout était fini et lui reprocher par la suite d’avoir trouvé quelqu’un d’autre, qui partageait ses sentiments. Cette réflexion augmenta de façon sensible son agacement.
De toute façon, tout ceci était impossible, elle ne l’aurait pas repoussé toutes ces années si elle était amoureuse, c’est donc qu’elle ne l’était pas.

Lorsqu’elle ouvrit de nouveau la bouche ce fut pour se chercher des excuses. Excuses qu’il n’avala pas une seule seconde. Toujours, il la regardait de son œil perçant, mais rien ne semblait vouloir sortir de ce bout de femme.

À sa dernière réplique il se leva, prêt à s’exécuter.


« Je ferais effectivement mieux de rentrer. »

Cela voulait tout dire, avec six mots seulement il lui faisait comprendre que s’il partait cela n’avait rien à voir avec Lena, qu’elle ne l’attendait pas, c’était certain, et qu’il partait parce qu’il ne pouvait pas rester ici, il valait mieux autant pour elle que pour lui.
Cependant, avant de se diriger vers la porte il lança un petit bout de carton sur le bar. Dessus étaient inscrits son nom et ses numéros de téléphones portable et fixe.


« S’il te prend l’envie de m’expliquer. »

Cette fois, il se dirigea vers la porte et l’ouvrit. Pourtant, avant d’en franchir le seuil il ne pu s’empêcher de regarder vers l’endroit où se trouvait Rory. Aussitôt, il fut submergé de remords et de tristesse, à nouveau. Il aurait dû insister pour rester, exiger des explications séance tenante, parce qu’elle lui devait bien ça…

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 20 Avr - 23:24

Les mots de Jess l'avaient trasperssé tels un milliard de poignards parfaitement éguisés. Elle était toujours debout, dos à lui et c'est pour cette raison sans doute qu'une larme se sauva de ses prunelles alors qu'elle fermait les yeux. Seul les pas lourds de Jess s'en allant vers la porte brisait la lourdeur du climat qui avait envahi le loft.

Elle savait que dans deux ou trois pas, il atteinerait la porte. Le bruit de la poignée lui confirma qu'il l'avait bien atteint mais Rory n'entreprit rien pour l'arrêter. Elle savait qu'il était en colère contre elle et il y avait sérieusenent de quoi. Avsa place du jeune homme elle aurait réagit pareillement...!

Une nouvelle fois la voix d beau brun retenti dans l'immense pièce. L'envie de s'expliquer? Et pour lui dire quoi??? Elle même ne comprenait pas son stupide comportement! Elle d'ordinaire si réfléchie...et c'était bien simple, depuis qu'elle l'avait revu il y avait 1 heure,...elle était devenu plus stupide que Jamais. Cette constatation l'attristait grandement car elle aurait aimé faire bonne figure devant lui...! Elle avait agit comme une étrangère...!

Une chose était certaine, après le départ de Jess, elle se ruerait sur le téléphone pour tenter, entre deux sanglots, de trouver une explication auprès de Lorelai.

Tout était redevenu silencieux... était-il parti? Elle n'avait pas entendu la porte se refermer tout à ses pensées...! Prenant une proonde inspiration, elle aquiessa tristement


- Bien joué...

Dieu qu'elle se sentait stupide en y repensant...! Elle avait 'pleuré en pleine rue devant lui et...cette crise à présent...! Mais cela n'avait plu d'importance, n'est-ce pas? Il était reparti dans les bras de la belle Lena...

Encore ce prénom...et une opression dans sa poitrine...ce sentiment, cette sensation, l'avait-elle déjà eue.....? Car cela lui était étrangment famillié...

Tout en y réfléchissant, Rory rejoignit la fenêtre dans l'espoir de ne pas avoir râté sa sortie.


Soudain la brunette ouvrit de grands yeux. Ce sentiment en pensant à Lena...sa réaction en touchant la main de Jess...le plat cassé en ayant appris qu'il était pris...! Ce fut un murmure choqué sur le ton d'une interrogation qui brisa le silence.

-Je suis encore amoureuse de lui...?

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 20 Avr - 23:40

Il avait failli bouger, pour aller la retrouver, pour partir… Tout était flou dans sa tête. Mais il n’arrivait pas à bouger, entre l’envie de se préserver, celle de la consoler et celle de n’avoir jamais franchi le seuil de cette porte il était assez étourdi pour pouvoir passer des heures dans l’entrebâillement de la porte, les yeux tour à tour dans le vide et fixant la demoiselle.
Enfin, il fit un pas vers elle. Mais aussitôt se ravisa. Il passa ensuite le seuil de la porte et resta longuement sur le pallier, hésitant, avant de faire marche arrière. C’était un petit jeu silencieux auquel il se livrait et qui n’était pas sans rappelé celui qui s’était déroulé après sa bagarre avec Dean, quand l’envie de se voir et la peur de la discussion les poussait à jouer au chat et à la souris. À l’issue de ce jeu, la première fois, il avait mis les voiles. En ferait-il de même cette fois-ci ?
Il était tenté de dire que non, parce qu’il avait grandi, qu’il avait appris à faire face à ses responsabilités, et qu’il s’était juré d’arrêté de fuir lorsque les choses tournaient au vinaigre. Mais cette fois… Le poids était trop lourd, l’obstacle semblait insurmontable, et il n’était pas loin de craquer et de prendre les jambes à son cou.

Elle marmonna alors une phrase dont il saisi à peine le sens, quelque chose comme « bravo ». Elle s’en voulait donc… Il failli, une fois de plus, se diriger vers elle… Mais n’en eut pas la force. Pourtant, il n’eut pas plus la force de faire l’inverse, c’est-à-dire s’éloigner.
Ce fut une autre phrase qui lui rendit la totale maîtrise de ses moyens. Elle était dite bien bas, cette phrase, parce que la jeune femme ne parlait que pour elle-même, mais le silence était tel, les oreilles du jeune homme tellement opérationnelle et son envie d’explication tellement présente qu’il n’en perdit pas une miette. Ceci ne l’empêcha pas de douter de ce qu’il venait d’entendre, parce que c’était à la fois impossible et totalement irréel.
Quoi qu’il en soit, dans le doute, son corps se mit à réagir avant même qu’il ait réfléchi. C’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase.

Il referma la porte sans bruit, pour ne pas qu’elle sache qu’il avait entendu, et il courut du plus vite qu’il put pour sortir de cet endroit.
Il fallait qu’elle se calme, qu’elle sorte et qu’elle voit d’autres personnes car elle commençait sérieusement à perdre la tête… Au point de se croire amoureuse de lui, alors que la raison était seulement qu’elle n’avait pas côtoyé d’hommes depuis un temps indéterminé. Oui, la voilà l’explication. Il en était presque rassuré, mais ne sortit pas moins de l’immeuble en trombe pour autant.

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Rory Gilmore le Dim 20 Avr - 23:51

HJ : roooh quelle jolie fin de topic Smile  I love you Merci pour tes super posts, j'ai adoré Smile

et pour ceux et celles qui n'auraient pas compris : fin du topiiic

_________________
avatar
Rory Gilmore
Modérateur
Modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 15/04/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://instagram.com/esm_hay

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Jess Mariano le Dim 20 Avr - 23:54

HJ : Merci à toi Smile
Bon Ben... Y a plus qu'à galérer pour rattraper ça maintenant Razz

On en discute par MP Wink

_________________
Ernest only has lovely things to say about you...


Spoiler:
avatar
Jess Mariano
Admin
Admin

Messages : 447
Date d'inscription : 30/03/2014
Age : 24

Voir le profil de l'utilisateur http://newbeginning-series.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une journée agréable [PV] - Terminé

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum